Dernières nouvelles
Accueil / Imprimante 3D / Beeverycreative annonce 4 nouvelles imprimantes 3D et un périphérique

Beeverycreative annonce 4 nouvelles imprimantes 3D et un périphérique

Deux ans après son premier modèle d’imprimante 3D Beethefirst, réputée pour son design compact et sa simplicité adaptés au domaine de l’éducation, Beeverycreative annonce aujourd’hui 4 nouvelles machines et un nouveau périphérique connecté. Fière de la fiabilité de son premier modèle (primé par Make et 3D Hubs), la marque portugaise n’arrête pas pour autant sa commercialisation et pour ceux qui veulent simplement imprimer en PLA, la Beethefirst originale du nom reste idéale.

Beethefirst+

Beethefirst+

On prend la même et on l’améliore. L’imprimante 3D Beethefirst+ apporte son lot d’améliorations matérielles et un nouvel extrudeur compatible avec un grand nombre de filaments actuellement disponibles sur le marché.

Dans le cadre du lancement de ce nouveau produit, Beeverycreative offre 15 bobines de filaments “beesupplies” et 1 mois d’abonnement à la plateforme d’objets 3D 3DShook pour chaque imprimante 3D achetée au tarif de 1449 €.

Bee in school

BEE in school

Son nom veut tout dire, cette déclinaison de la Beethefirst+ est destinée aux écoles et autres établissements d’enseignement. Certifiée CE, elle dispose d’un capot doté d’une poignée plus adaptée à cet usage et est dépourvue de lit chauffant par sécurité. L’accent a été mis sur la facilité d’utilisation, la fiabilité et la portabilité.

D’un point de vue spécifications, la BEE in school permet d’imprimer des couches allant de 50 à 300 microns, en PLA ou en Nylon, avec du filament de 1.75 mm. Le volume d’impression reste inchangé : 190 x 135 x 125 mm.

Le secteur de l’éducation est la clé de la révolution 3D et de même pour notre stratégie.

Ainsi, tout étudiant qui achètera cette “abeille” aura droit à un Beeconnect gratuit. En précommande, le prix est réduit à 1169 € avec 1 mois d’abonnement à 3DShook. Une fois commercialisée, elle sera au même tarif que le modèle original (1449 €).

Bee me

BEE me

Open Source logiciel et matériel, cette seconde déclinaison s’adresse aux makers. Son capot au design industriel dispose d’une ouverture rapide et pratique pour faciliter les bidouilles. Les performances et le volume d’impression sont les mêmes que la version “scolaire” auxquels viennent s’ajouter le nouvel extrudeur multi-matériaux et le plateau chauffant.

Pour conquérir son nouveau public, la marque à l’abeille offre le Beconnect à tous les acquéreurs de la BEE me membres d’un FabLab ou d’un incubateur d’entreprise. Le prix de vente sera lui aussi de 1449 € avec une réduction de 150 € et 1 mois d’abonnement 3DShook pour toutes les précommandes.

Hello BEE Prusa

Hello BEE Prusa

Développée en partenariat avec la société Hello3DPrintingWorld en se basant sur le modèle Open Source de Josef Průša, la Hello BEE Prusa mise sur la modularité et la polyvalence à prix défiant toute concurrence. Pour seulement 529 €, elle est équipée d’un châssis en métal, d’un double extrudeur et d’un plateau chauffant. Elle peut imprimer en ABS, PLA et HIPS dans une résolution comprise entre 50 et 300 microns pour un volume d’impression de 185 x 200 x 190 mm. Pour toute précommande, le marketplace 3DShook sera gratuite pendant 1 mois.

Beeconnect

BeeconnectConnectique Beeconnect

On y vient enfin, le Beeconnect est un boitier propulsé par un Raspberry Pi qui va de pair avec toutes les imprimantes BEE en se substituant à l’ordinateur. Développé par la communauté en Open Source, il est capable d’importer les fichiers G-code générés par de nombreux logiciels (Cura, Slic3r, Simplify3D, etc.). Grâce à son écran tactile TFT de 2.8”, il permet de contrôler et de calibrer l’imprimante 3D à laquelle il est connecté en USB.

Les sources étant disponibles sur GitHub, il y a fort à parier que les fonctionnalités évoluent rapidement grâce à la communauté de développeurs. De plus, libre à chacun de concevoir son propre Beeconnect !

 

Force est de constater que Beeverycreative ne s’est pas reposé sur ses lauriers ces deux dernières années. Au contraire, le constructeur revient en force avec de nouveaux produits pour toucher de nouveaux marchés avec de bons arguments pour réussir.

A propos de Mathieu

Mathieu
Administrateur du site (lesimprimantes3d.fr) avec Julien, passionné par l'informatique et les nouvelles technologies, un peu geek sur les bords, motard du dimanche, blogueur multi-casquettes, attiré par l'impression 3D depuis ses débuts.
Mathieu

A lire

imprimante 3D Ira3D Poetry4

Nouvelle imprimante 3D Ira3D POETRY4

Le constructeur italien Ira3D a dévoilé son nouveau modèle d’imprimante 3D, la POETRY4. Présentée comme …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *