Aller au contenu

Filament ABS

Classement


Contenu populaire

Contenu avec la plus haute réputation depuis 23/11/2018 Dans tous les contenus

  1. 65 points
    Topic Officiel du portage Marlin 2-x pour Alfawise U20, U20+ et U30 AVERTISSEMENT : Ce Topic est dédié aux aspects techniques du portage de Marlin sur les AlfaWise, développement, bugs spécifiques. Il ne s'agit en aucun cas d'un topic ou tuto sur comment flasher Marlin ou Marlin et sa configuration générale. >> Pour tout ce qui est optimisation, ajouts de périphériques et configurations diverses c'est ici << >> Pour le tuto comment flasher Marlin sur les Alfawise, c'est ici << Developpement in progress : Des problèmes de décalages sur l'axe Y (sauts de pas) ont été rencontrés sur un grand nombre d'utilisateurs Marlin. Des investigations intensives sont en cours. M500 (sauvegarde de paramètres dans l'EEPROM/Carte SD) : En cours SD card reader ==> OK (13/04/2019) Touch Screen ==> OK (13/04/2019) Retour arrière vers firmware d'origine ==> OK. Procédure à écrire. Tuto à update USB port ==> OK ! (14/04/2019) USB port Full speed ==> OK ! (250K) (14/04/2019) BL-Touch ==> Config et schéma OK. Attente et tests prévu le 25/04/2019 Flash via carte SD ==> OK ! (20/04/2019) (v7, update du 29/04/2019). =================================================================================================================================================================== ##### Remerciements ##### Aux tauliers du forum et du site, A @Hobi et @Epsylon3 @jmz52 pour leur remarquable travail de Recherche & Développement, A tous les bêta-testeurs @Crzay, @Oniric, @Sylvain37, @wipeout85800, @BarthDVS, @beber75 désolé si j'en oublie... Cliquez sur le petit bouton merci, ça fera du bien à tous les participants ! ########################################### >> ======================================================================================================================= Archive/Genèse du projet 1 : Archive/Genèse du projet 2:
  2. 60 points
    Bonjour à tous et bienvenue sur le topic officiel du fang modulable ! Les réponses à la plupart des questions concernant le montage, la visserie nécessaire, les paramètres d'impression ou les pièces à imprimer pour votre configuration se trouvent soit : DANS CE MESSAGE (cliquez sur "révéler le texte masqué" pour accéder à l'info qui vous intéresse) DANS LA NOTICE PDF (téléchargeable au bas de ce message) Donc merci de bien TOUT lire avant de poser des questions auxquelles vous avez déjà les réponses ! Origine du projet : MAJ 28/01/19 : Suite de l'aventure ! Entrons dans le vif du sujet ! Donc à ce jour nous avons plusieurs montages possibles qui vont du simple fang 40mm et support pour tête et ventilo d'origine : Au montage AiO/E3D et fang à double ventilos 30/40mm + BL-Touch/Touch-mi et support pour PCB de @Janpolanton : Tous les fangs sont compatibles avec tous les supports tête, toutes les têtes supportent le BL-Touch ainsi que le Touch Mi. Chaque support de tête possède quatre montages de ventilateur hotend différents : 1 support pour accueillir un ventilo 30mm 1 support pour un ventilo 40mm 1 support pour accueillir un ventilo 40mm + BL-touch. 1 support pour accueillir un ventilo 40mm + Touch Mi Concernant le BL-Touch/Touch-Mi, vous trouverez dans le dossier dédié un fichier texte qui précise les offset X et Y à indiquer dans marlin/smoothie pour votre modèle de tête ainsi que des instructions de montage. Tous les montages têtes amènent à un petit décalage du home sur l'axe Y (ente 6 et 9mm selon les modèles), il suffit pour palier à ce souci de déplacer un peu le endstop de l'axe Y de manière à ce que la tête tombe bien là ou elle le doit ! Pour ce qui est des liens de téléchargement, deux solutions s'offrent à vous : Un lien vers MEGA.NZ exclusif au forum, il contient en plus du fang 40mm une version double ventilos 30mm et les supports pour le PCB de @Janpolanton, de plus en passant par MEGA.NZ vous avez la possibilité de ne télécharger que ce dont vous avez besoin. Un lien vers la page Thingiverse du fang 40mm. CES LIENS SONT DISPONIBLES EN BAS DE CE MESSAGE ! Pour ceux qui ne sont pas à l'aise avec Mega.nz, quelques instructions : Illustrations des pièces dispo (je rappelle que les photos sont cliquables pour agrandir !) : Montage du Touch-Mi : MAJ 07/07/19 : Paramétrage de Marlin pour le TouchMi (par @sensei73) MAJ 10/03/19 : Nouvelle version du fang. Il existe deux versions du fang 40mm, une version "facile à imprimer" en trois partes et une version monobloc, plus difficile mais pas insurmontable ! Position et paramètres d'impression pour la version 3 pièces : Idem pour la version monobloc (par @jipee) LIENS DE TÉLÉCHARGEMENT : MEGA.NZ = >>>ICI<<< Thingiverse = >>>ICI<<< ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NOUVEAU ! Vous pouvez désormais acheter votre fang modulable imprimé en PLA 3D-870 chez CompoZan, ça se passe >>>ICI<<< ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- INSTRUCTIONS DE MONTAGE FORMAT PDF : >>>ICI<<<. Voila, n’hésitez à laisser un petit like, ça fait toujours plaisir ! Enjoy !
  3. 57 points
    Tuto officiel pour installer un BLTouch ou un TouchMi sur Alfawise U20, U20Plus, U30, et Longuer3D équivalents ==================================================================== Mini tuto : Installation du TouchMi par @sensei73 ================================================================================ Installation du BL-Touch : Version 4.5 du 24/08/2019 (Update nouveau fichier .pins). De quoi ai-je besoin : Une carte-mère Alfawise orignale en version V0G. Que vous devrez identifier clairement. Mais si vous avez déjà flashé Marlin dessus, c'est que vous le savez ! Savoir déjà compiler et flasher Marlin sur une Alfawise. Avoir en mains, les dernières sources de Marlin pour Alfawise/Longuer3D. Un BL-Touch V3 original (ce tuto ne tiens pas compte des dysfonctionnements que vous pouvez rencontrer avec une copie) trouvable ici ou ici. Un peu de doc sur le BL-Touch (V3) Un Fang compatible (et oui sinon vous n'allez pas aller bien loin..). Il en existe déjà prêt à l'emploie pour ceux qui ont une hotend d'origine (MK8), une E3DV6, ou une AiO conçus par @deamoncrack et trouvables ici. Un fer à souder avec un peu d'étain. De la gaine thermorétractable. Une résistance de 1K ou 4.7k à 8.2k ohms de 1/4 de watt ou 1/2 watt pour "plus de sécurité". Inutile de prendre des résistances haute précision. Des fils types "dupont", d'une longueur raisonnable d'1,5m environ, trouvable ici. Il vous en faudra 5 sur la tresse uniquement. Vous pouvez prendre des versons avec les connecteurs duponts déjà montés dessus également. Pour ce qui suit, soit vous désirez faire votre propre rallonge de câbles, soit vous en achetez une directement. Si vous souhaitez faire la votre (version DIY), voici selon une méthode parmi d'autres, ce qu'il vous faut : Si vous souhaitez directement en acheter une, inutile de vous attarder sur cette partie du tuto. >>> On y va ! <<< Si vous avez choisi de faire votre rallonge DIY lire ce qui suit, sinon passez directement à la partie "Raccordements/connexions" : Si vous avez une carte-mère en version V0G : Si vous avez une carte-mère en version inférieur à V0G (V08, V07, V06 etc..) : Configuration Marlin 2-x Allez on passe enfin à la configuration ! Pour ne pas induire quiconque en erreur, je met ici uniquement les lignes de configurations qui nous intéressent. Si vous avez une AlfaWise U20, ET le fang E3DV6 de @deamoncrack, dans votre Configuration.h, il vous faudra modifier les lignes suivantes comme ceci : Il est fortement recommandé de passer la variable #define GRID_MAX_POINTS_X à 5 minimum. En effet, une valeur inférieur peut entraîner des erreurs de prise en compte des données par G29, ou créer des "trous de précision" dans la matrice générée après un G29. Si vous avez une AlfaWise U30, ET le fang E3DV6 de @deamoncrack, dans votre Configuration.h, il vous faudra modifier les lignes suivantes comme ceci : Si vous avez une AlfaWise U20Plus, ET le fang E3DV6 de @deamoncrack, dans votre Configuration.h, il vous faudra modifier les lignes suivantes comme ceci : En effet, il est impossible de donner une configuration générique pour votre BL-Touch, étant donné que les données de positionnements/décalages changeront selon le fang/support utilisé ainsi que la taille de votre plateau. Il vous faudra personnaliser ces données selon le fang/support utilisé. On passe à la configuration du fichier \pins\stm32\pins_LONGER3D_LK.h Si vous avez une carte-mère V0G, modèle de machine U20, U20+, U30 : Si vous avez une carte-mère de version inférieur à V0G, (V08, V07, V06 etc..) modèle de machine U20, U20+, U30 : Et on compile Marlin ! Tests Avant toute utilisation du BL-Touch sur votre machine, il vous faudra d'abord faire un home complet XYZ. Vous pouvez ensuite effectuer un G29, en prenant soin de positionner votre tête au centre du plateau au préalable. En cas de problème pour vérifier les offsets, cela vous évitera d’abîmer votre matériel. Il vous faudra également définir vous même le Z_OFFSET ( et non pas le ZPROBE_OFFSET). Voir mini tuto. Nous ne détaillerons pas ici l'utilisation du BL-Touch et sa configuration. Internet regorge déjà d'informations ! GCode de démarrage : Mini tuto Z-Offset pour BL-Touch ENJOY ! Cliquez sur le petit bouton merci, ça fera du bien à tous les participants !
  4. 43 points
    TUTO Officiel du portage Marlin 2-x pour Alfawise U20, U20+ et U30 AVERTISSEMENT : Ce Topic est dédié au tutoriel pour flasher son imprimante Alfawise U20, U20Plus, U30 d'origine, à ses updates et améliorations. >> Un sujet sur le développement, résolution des bugs, et avancées majeures dédié existe ici << >> Pour tout ce qui est optimisation, ajouts de périphériques et configurations diverses c'est ici << ================================================================================= Comme promis, voici LE tuto sur l'installation de Marlin 2.x sur AlfaWise U20, U20+ et U30 : (v8 update du 25/08/2019. Modification de la méthode de paramétrage pour compilation dans VScode). IMPORTANT / RAPPEL : Marlin est aujourd'hui le firmware OpenSource le plus populaire des imprimantes 3D. Alors que la version la plus répandu est encore Marlin 1.x.x, la version 2.x est toujours en cours de développement. Cette dernière apporte le support en natif des carte-mères en 32bits de type ARM, bien plus puissantes. Les développeurs actuels n'ayant pas inclus les cartes de chez Alfawise, nous avons donc créé un fork de la dernière bêta de Marlin 2.x. La version proposée aujourd'hui est donc une bêta stable. Pour ces raisons et malgré notre travail, des bugs peuvent être rencontrés. Il est désormais possible de revenir totalement en arrière et de reflasher avec le firmware d'origine. La procédure est en cours de rédaction. Flasher votre imprimante est une opération non anodine et peut rendre inutilisable cette dernière de façon temporaire ou définitive. Veillez à suivre scrupuleusement toutes les explications et recommandations, plusieurs fois, et de faire tout cela au calme sans précipitation. Vous perdrez l'environnement graphique que vous connaissez sur l'écran de vos machines. En effet, cela demande un développement spécifique qu'il faudra là encore produire. Vous aurez à la place un affichage plus austère, mais néanmoins efficace. Nous travaillerons plus tard sur une nouvelle intégration graphique. L'écran tactile est parfaitement fonctionnel en version 1.1 et 1.2 L'imprimante fonctionne parfaitement sous Marlin avec un Octoprint. Toutes les cartes mères excepté celle de la U10 sont compatibles ! Vous pourrez au choix, soit directement utiliser la dernière version compilée en PJ de ce post, soit personnaliser votre propre version de Marlin pour votre machine. Marlin permet également de corriger le problème de baudrate en USB, ce qui causait des impressions de mauvaises qualités ou ratés à contrario de la carte-sd, comme vu ici : Pourquoi passer sous Marlin ? Tout utilisateur d'Alfawise s'est confronté tôt ou tard aux limitations d'un firmware fermé et limité en options de réglages. Utiliser Marlin permet de configurert de A à Z son imprimante pratiquement dans les moindres détails. Ainsi, chaque utilisateur peut avoir au final SA version de l'OS personnalisé sur sa machine. Des problèmes techniques ou limites techniques sont également habituellement rencontrées. Limitations de vitesses de déplacements du homing, vitesse d'impression MAX, Optimisation/configuration des éléments de chauffe, de sécurité.. Ajout d'un palpeur/sonde pour mise à niveau du bed automatique (Z probe comme un BL-Touch par exemple), Sécurités supplémentaires en cas de problème, Précisions globales des impressions, performances des moteurs, Débit USB limité etc... Bref la liste est longue, et impossible de tout détailler ici. Chacun jugera nécessaire ou non de passer sous cet OS, mais personnellement, le bonheur est total ! De quoi ai-je besoin ? Plus besoin d'alourdir les dépenses ou la prise de tête, vous pouvez flasher votre firmware directement par la carte SD, et ce, sans aucune modification ! En effet, c'est le bootloader d'origine présent dans le CPU qui se chargera de ce travail. Vous pouvez toujours vous procurer un ST-Link qui vous permettra soit selon le cas des personnes de se faciliter la vie, soit pouvoir debugger, soit en cas de souci débloquer la machine. Si vous êtes intéressé voir l'archive du post d'origine plus bas. Si vous souhaitez personnaliser votre version de Marlin pour votre machine (compilation) : Si vous ne souhaitez pas personnaliser votre version de Marlin pour votre machine (flash seul) : Vous avez pris votre décision ? Vous avez dégagé tout élément perturbateur autour de vous ? (Votre femme, votre homme, vos enfants, votre chat vos amis...) Alors allons-y ! Méthode personnalisée AVEC compilation : Méthode standard SANS compilation (flash seul) : Archive (obsolète) : Archive (obsolète) : Archives (obsolète) : Voilà, vous avez Flashé votre machine avec Marlin 2-x, amusez-vous bien ! ##### Remerciements ##### Aux tauliers du forum et du site, A @Hobi et @Epsylon3 @jmz52 pour leur remarquable travail de Recherche & Développement, A tous les bêta-testeurs @Crzay, @Oniric, @Sylvain37, @wipeout85800, @BarthDVS, @beber75, @Neolink désolé si j'en oublie... Cliquez sur le petit bouton merci, ça fera du bien à tous les participants ! ########################################### =======================================================================================================================
  5. 37 points
    Montage pour Ender 3.pdfBonjour, Voici la notice en français que j'aurais aimé trouver dans le colis afin de monter mon Ender 3 Pro facilement, sans avoir besoin de consulter des vidéos pas toujours explicites, longues à regarder (obligé d'appuyer sur pause pour exécuter une partie de montage, reprendre ...) . Toutes critiques constructives sont bonnes à prendre et j'essayerai d'y répondre. Bon montage à vous Montage pour Ender 3.pdf
  6. 33 points
    Bonjour, Ton problème est typique d'un mauvais remontage de la buse ou bouchage suite à l'usure (fonte) du bout du tube plastique PTFE. Pour changer la buse, il faut suivre la Titi procédure (j'ai rien inventé mais ça fait du bien de se faire plaisir) En premier avant d'utiliser la Titi procédure, il faut dégager la machine en Z assez haut pour pouvoir passer les outils et bien voir la buse. Sinon c'est galère ! En deuxième avant d'utiliser la Titi procédure, il faut lire la Titi procédure en entier pour être bien sure d'avoir compris la manip ! En troisième avant d'utiliser la Titi procédure, ne pas hésiter à poser des questions avant de tout démonter pour améliorer la Titi procédure Avis important : faire attention aux câbles de la tête Avis important: la Titi procédure n'engage aucunement Titi78 en cas de détériorations de votre matériel. Elle est décrite ici bien gentiment afin de vous dire qu'elle est aussi décrite dans la section tuto que vous n'avez certainement pas regardé avant de demander de l'aide mais comme le Titi est serviable il a écrit cette tartine pour aider l'imprimeur en détresse ! Voici donc la Titi procédure : 1- chauffer à 190-200° pour bien ramollir le filament et en faire sortir un peu par la buse en le poussant ou en utilisant l'extrudeur. Si votre tête est de type «tube PTFE traversant de part en part pour aller jusqu'au contact de la buse», passer directement au point 4 Si votre tête est de type «full metal», utiliser la méthode «cold pull» des points 2 et 3 2- chauffer à 100° pour avoir un plastique vitreux mais pas liquide et couper bien au ras de la buse le filament qui dépasse 3- enlever le filament en tirant dessus à la main un coup sec pour aspirer le plastoc mou et en sortir les résidus brulés 4- dévisser la buse (attention Sacha c'est chaud (et pas facile à dire vite) 5- enlever le tube plastique PTFE en libérant le pneufit (bague dessus à appuyer tout en tirant le tube) <EDIT / COMPLÉMENT> il arrive que le tube est tellement déformé qu'il ne peut pas sortir en tirant dessus. Dans ce cas il y a 2 possibilités : 5a- Enlever le tube ptfe du pneufit COTE EXTRUDEUR, libérer le pneufit du radiateur coté tète (bague dessus à appuyer pour déverrouiller) et Pousser le tube ptfe pour le faire sortir coté buse (enlevée à l’étape 4) . 5b - Enlever le tube ptfe du pneufit COTE EXTRUDEUR, Dévisser le pneufit du radiateur pour sortir le tube . 6- couper la chauffe, débrancher l'imprimante et laisser refroidir mais on ne démonte pas le heatbreak ni le bloc de chauffe du radiateur. 7- bien enlever toute trace de plastique fondu/carbonisé dans le bloc de chauffe ET à l'intérieur du tube de hotend ET sur la buse en extérieur car normalement le trou devrait être propre suite à l'étape 2 et 3. Faire attention à ne pas abimer les câbles de la cartouche de chauffe et de la thermistance qui sont dans le bloc de chauffe. pour enlever les traces de plastoc je fais passer le tube ptfe à travers le radiateur et si besoin comme tout est encore monté je remet en chauffe pour ramollir et nettoyer à chaud. On peut aussi utiliser la queue d'un foret de Ø 4 (ou 3.8 si on a) pour pousser les résidus coincé à la sortie du heatbreak. Éviter de rayer le heatbreak est préférable cependant comme le filament ne passe pas dans le heatbreak directement mais c'est le tube PTFE qui le traverse et qui guide le filament jusqu’à la buse, cela n'a pas de réelle importance 8- vérifier le bout du tube plastique et le recouper net et perpendiculaire (en cas de défaut cela provoque des fuites qui viennent se carboniser et bouchent la buse ce qui provoque ton problème). Pour cela il y a un outil de coupe sur thingiverse : https://www.thingiverse.com/thing:2436559 9- bien vérifier que tout est propre 10- bien vérifier que tout est propre sinon retour étape 7 11- remontage de l'ensemble en suivant la procédure décrite a partir de l'étape 12 (et pas autrement sinon ça ne marchera pas longtemps) 12- remettre le tube plastique sans verrouiller le pneufit (ne pas remonter la bague) pour qu'il soit a 2 mm de la sortie du bloc de chauffe. le but est de pouvoir revisser à la main la buse et quelle vienne s'appuyer sur le tube et le pousser en serrant. Comme ça le tube est bien en contact avec la buse . 13- visser la buse avec la clé mais pas à fond . if faut qu'il reste 1 mm de réserve de serrage. le but est de visser la buse pour quelle pousse le tube PTFE qui n'est pas bloqué 14- relever la bague de verrouillage du pneufit pour bloquer le tube. 15- serrer la buse avec la clé mais pas comme un bourrin pour ne pas casser le filetage dans le bloc de chauffe alu. Comme le tube est coincé cela le plaque contre la buse et permet l'étanchéité tube ptfe/buse. 16- penser à mettre un Merci en utilisant les icones (cœur blanc/bleu pour voir les icones Coupe blanche/violette pour dire Merci) en bas a droite de ce superbe message rédigé avec soin par un canari bénévole (et vole c'est normal pour un canari) Toute ressemblance avec d'autres tutos est normale. J'espère que ce message ne s'autodétruira pas avant plusieurs siècles et qu'il sera ajouté par @fran6p à la liste des tutos jamais lus de ce formidable forum! <Modération> C'est fait </fin> Pour compléter, un schéma indiquant précisément l'endroit (flèche rouge) où un incident se produira si le PTFE n'est pas totalement en contact avec la buse: Et pour que chacun parle le même langage, une représentation des pièces avec leur vocabulaire :
  7. 30 points
    Bonjour, Etant donné les vagues de questions et problématiques qui arrivent, je créé ce sujet dédié pour la configuration et l'optimisation, ajouts d'équipements etc... de Marlin dans sa globalité pour les Alfawise U20, U20+, U20 Pro, U30. Ne concerne que les installations avec les cartes-mère d'origine. Rappel comment installer Marlin : Tutoriel installation et configuration d'un système de nivellement auto, BLTouch et Touch-Mi :
  8. 27 points
    Bonjour à toutes et à tous, Aujourd’hui nous allons faire un petit tour du côté de chez Triangle lab en examinant un de leur heatbreak full metal, ainsi qu’une buse de 0.25mm grâce à la participation de @AlfiQue (je lui ai d’ailleurs sous-traité la prise des clichés ). Alors commençons par la buse. C’est une buse laiton tout à fait classique, le fabricant dit respecter scrupuleusement les spécifications de E3D pour l’usinage. Celle-ci ne comporte aucun marquage, ce qui correspond à une taille de 0.25mm selon le tableau fourni. Photo publicitaire : On s’approche un peu pour voir ce qu’il en est, extérieur : Intérieur : De tout près : Premiers commentaires, franchement c’est propre, y’a pas à dire la qualité d’usinage est bien là, même à l’intérieur, pas de bavure ou de résidus d’usinage. Le perçage est rond et bien centré, aucun problème de ce côté-là. L’intérieur est tellement lisse qu’on peut voir le reflet du trou de perçage et son cône sur les parois interne lorsque l'on manipule la buse (non visible sur les photos). Mesurons : Ah ! On est plutôt sur une buse de 150µm, allons vérifier le tableau : Bon on a tourné deux fois autour de la buse, aucune trace des deux points sur une face. Soit c’est un oubli à l'usinage et une buse 0.15 s’est faite passer pour une 0.25, soit c’est un problème étonnant, étant donné la qualité du reste de la pièce. @AlfiQue va contacter le vendeur pour tenter d’en savoir plus. Photo bonus, pas très fidèle : Passons donc au heatbreak pour se donner une seconde opinion. C’est un heatbreak All Metal photo commerciale : Voyons en réalité, quelques photos en vrac : Alors si jamais ce n’est pas flagrant pour vous, pour moi ça l’est, on est sur le même niveau de qualité d’usinage que pour la buse. Les états de surface sont très propres et sans bavure ni résidus. On va maintenant mesurer pour voir ce qu’il en est, en bas : En haut : Et aussi la largeur de la gorge en bonus : Bref, on est parfaitement conforme à la spec de ce point de vue. Mais ce qui nous intéresse vraiment maintenant, c’est l’état de surface intérieur, alors zoomons un peu plus de ce côté : Alors oui on voit plein de stries, oui ce n’est pas un polissage miroir, mais tout de même, c’est très bon. Je vais vous expliquer pourquoi en images. BONUS : Comparaison avec un heatbreak chinois basique (version avec PTFE) : Et l’intérieur : Vous voyez maintenant ce que je veux dire ? Cerise sur le gâteau, regardons le PTFE qui était dedans : Le PTFE coupé de biais se passe de commentaire… J'espère que vous aimez toujours ces photo-flood et à bientôt j’espère pour de nouveaux photo-reportages.
  9. 26 points
    Bonjour à tous ! Voyant le nombre de demandes qui m'ont été faites et devant le fait que pas mal de débutants rencontrent souvent des difficultés à modéliser ce qu'ils souhaitent, je me suis attelé à pondre un petit gros tutoriel (très) détaillé pour Fusion 360. Alors tout d'abord, pourquoi ce logiciel en particulier ? Déjà parce qu'on peut l'obtenir gratuitement (et légalement !), ce qui en soit est déjà un argument de poids. Ensuite parce qu'hormis le fait qu'il soit en anglais, ce logiciel est en réalité très simple à prendre en main une fois que l'on a compris les bases (que nous allons voir ici). Et enfin parce que ce logiciel est tout bonnement hyper complet et qu'il permet aussi bien de faire des pièces basiques que des designs très, très poussés. Pour réaliser ce tutoriel, j'ai choisi une pièce assez simple mais qui me permettait d'aborder plusieurs techniques et approches de modélisation, il s'agit d'un support PCB sur mesure que l'on m'avait demandé. En parlant techniques vous verrez que j'ai par moment utilisé des outils plutôt que d'autres qui auraient pu être plus simple à mettre en oeuvre, c'est d'une part pour vous présenter ces outils et voir comment les utiliser mais également pour montrer qu'il n'existe pas qu'une seule façon de faire et que l'on peut utiliser bien des techniques différentes pour obtenir un même résultat. J'ai également volontairement crée ce guide au format PDF et ce pour deux raisons : Déjà, il existe pas mal de tutoriels Fusion 360 en vidéo (peut être pas aussi détaillés mais bref) et ensuite, il est souvent compliqué de suivre une vidéo et d'être en même temps sur le logiciel, on rate souvent une info, on doit revenir en arrière pour reprendre ou mettre pause si ça va trop vite et tout ça est peu pratique et nous sort de notre concentration. Ainsi avec ce PDF il est aisé de suivre les étapes pas à pas, avancer à son rythme et il est même possible de l'imprimer (attention, 37 pages tout de même !) pour le garder constamment sous les yeux. En ce qui concerne le niveau du guide, il s'adresse clairement à ceux qui DÉBUTENT et/ou ceux qui n'on pas compris la logique du logiciel lors d'une première approche. Il peut également s'adresser à ceux dont le niveau permet de "bricoler" une modélisation plus ou moins approximative de ce qu'ils ont en tête et qui voudraient approfondir un peu leur technique. Ça parait évident mais je préfère le dire clairement : Ceux qui se baladent déjà sur le logiciel n'y apprendront au final rien du tout. Il est donc inutile de m'interpeller avec des trucs du style "il est moisi ton tuto, j'ai rien appris..." c'est normal. Le but ici est simplement de voir les bases de la modélisation, les techniques pour travailler sur une pièce cylindrique ou sur une arête, créer différentes formes en utilisant différents outils et au final apprendre à se débrouiller seul pour dessiner ses propres pièces. A ce titre vous verrez qu'au départ, le guide est extrêmement détaillé, en fait chaque clic y est décrit, illustré et expliqué, puis petit à petit au fur et à mesure qu'on avance et qu'on utilise des outils déjà abordés, le guide vous lâche un peu la main et vous pousse à avancer un peu par vous même. Le but étant biensur qu'une fois le guide terminé vous soyez en mesure, avec ce que vous y avez appris, de dessiner (presque) ce que vous voulez. Pour finir, n'hésitez pas à revenir donner votre avis, me dire si vous avez rencontré des difficultés particulières ou si des étapes ne sont pas assez claires. N’hésitez pas non plus à laisser un petit like si vous avez apprécié ce travail. Et pour le PDF, il est disponible ici : >>> Guide Fusion 360.pdf <<< Enjoy !
  10. 14 points
    Alors vient le moment fatidique de la coulée ! Le bronze est porté à fusion dans un creuset chauffé au gaz (propane) : $ Le métal se refroidit peu à peu. Il faut démouler lorsque le métal est solidifié mais encore chaud. Pourquoi ? Parce que le métal se rétracte en refroidissant ; une pièce creuse peut casser car le sable résiste à la compression. Ouf c'est démoulé ! Voyons ce que ça donne : C'est pas trop mal ! Maintenant, il reste du post traitement (oui, la fonderie demande un post traitement comme l'impression 3D) Retour à la maison dans mon atelier. Il faut d'abord séparer les pièces, les ébavurer et les nettoyer : C'est pas trop mal, même si quelques gravures à l'arrière ne sont pas passées. Le problème vient du modèle en 3D, dont les gravures de la face arrière ont accroché le sable. J'ai déjà plusieurs solutions à essayer l'année prochaine. Maintenant, je vais essayer de faire un post traitement de ces pièces en bronze. D'abord, un ponçage : Ensuite, je vais essayer diverses techniques pour patiner le bronze. Une méthode chimique et une méthode thermique : Voici le résultat : Il a été difficile de bien prendre en photo ces pièces pour rendre compte des reflets et des couleurs. Ma préférence est la patine par traitement thermique. Je dois affiner le procédé (utiliser un four plutôt que le chalumeau) C'est bien sympathique d'avoir une pièce en "vrai métal" à partir d'un dessin sur ordinateur Retrouvez le reportage complet sur les journées du patrimoine à Montagney Servigney ici : http://electroremy.free.fr/22092019Montagney/ A bientôt !
  11. 12 points
    Bon, je vous préviens, j'ai plus l'habitude de suivre les tuto, mais avec l'expérience et le fait que le LK4 Pro soit très simple, j'ai pu installer mon 3d Touch (acheté chez trianglelabs) très facilement. Imprimer le modèle de support BLTouch https://www.thingiverse.com/thing:3526108 et l'installer Brancher le "3d Touch" à la carte mère Donc on branche le rouge sur le 5v, le marron sur le GND et le jaune sur le D7. (vérifiez que ça corresponde bien au niveau de la prise de votre machin "touch" ) Le noir sur Z- et le blanc sur Z+ (à la place de la prise du endstop Z en place, vous pouvez retirer définitivement le switch ). Ensuite il vous faut arduino IDE et un cable usb A, vous allumez l'imprimante, branchez le câble, dans le dossier que je vous ai joint vous lancez le "Marlin.ino" qui va lancer Arduino IDE. Vous choisissez dans le menu Outils le Arduino Mega 2560 en carte et en processeur, et en programmateur le AVRisp MKII. Vous téléversez et c'est presque fini Il va vous falloir régler le "Z offset" le distance que vous voulez entre la buse et le plateau, pour cela on va devoir ouvrir un terminal avec l'imprimante, soit via pronterface ou octoprint. Bref connectez vous, on lance un M502 pour remettre à 0 les settings (après le flash), M500 pour enregistrer. Etape dangereuse, vous pouvez lancer un G28 qui va faire un auto home en utilisant le 3d touch, gardez le doigts sur l'interrupteur de l'imprimante au cas ou ... C'est bon ? Pas de trou dans le buildtack ? Ok lancez un G0 Z0 pour centrer la buse, vous allez voir c'est encore un poil trop haut, c'est le moment de chercher le bon réglage du Z … du coup on y va tout doucement, G0 Z-1 … G0 Z-2, on se rapproche ? G0 Z-2.1 etc … jusqu'à ce que le papier frotte la buse comme vous aimez (une cale de 0.15mm c'est parfait) Ensuite un petit M851 Z-X.X, ensuite vous enregistrez par un M500 et c'est fini, vous pouvez faire un G29 pour le plaisir N'oubliez pas de rajouter un G29 dans votre gcode de début, mettez le après le G28. N'hésitez pas à revenir sur le Z offset si besoin (l'extrudeur claque à la première couche, diminuez le z offset, les objets se décolle, augmentez le ). J'ai pris le dernier firmware officiel de longer3d (identique chez alfawise), j'ai juste bidouillé la partie BLTouch, en principe c'est sur 25 points (sur la mienne c'est 16, c'est pas encore parfait). Marlin1.1.9_LGT0.3.1_LK4_Pro_BLTouch.zip
  12. 12 points
    «En cas d’éponge, à la sous-extrusion il faut que tu songes» @volavoile Afin de remédier aux problèmes d'extrusion que tout imprimeur rencontrera tout ou tard, il est utile de comprendre le fonctionnement de l'ensemble des éléments que constitue un «extrudeur». Pour se mettre en jambe, un dessin valant mieux qu’un long discours, voici le parcours du filament de la bobine jusqu’à la buse : le filament entre d’un côté de l’extrudeur (en anglais : feeder), il est poussé vers la sortie en étant pris en sandwich d’une part par une roue dentée (qui mord dans celui-ci) fixée sur l’axe du moteur E(xtrudeur) et d’autre part par une poulie libre (ou une autre roue dentée, cela dépend du modèle d’extrudeur). Le flanc de cette poulie presse sur le filament. Celle-ci est montée sur un levier équipé d’un ressort de rappel pour assurer une pression correcte, à la sortie de l’extrudeur, le filament glisse dans un tube en PTFE (téflon) plus ou moins long qui va jusqu’au contact de la buse (très important) : c’est ce qu’on appelle un système «bowden» (il existe un autre système d’extrudeur appelé «direct-drive» dont je ne parlerai pas ici). Normalement, durant son parcours jusqu’à la buse, le filament reste solide et son diamètre ne devrait pas varier (1.75mm). Comme on le voit sur le dessin ci-dessus, plusieurs éléments peuvent contribuer à une fourniture incorrecte de filament. A) La partie entraînement du filament : le moteur, la roue dentée / crantée, le levier de rappel (ressort, galet / roue crantée). B) La partie guidage du filament : pneufit en sortie de l’extrudeur, tube PTFE pneufit de la tête C) La partie tête : zone froide (radiateur, partie haute du «heatbreak» (barrière thermique / coupe chaleur), PTFE, ventilateur de refroidissement), zone de transition, espace du heatbreak entre le radiateur et le corps de chauffe à l’air libre (PTFE), zone de chauffe (corps de chauffe, buse, bas du heatbreak, PTFE, thermistance, cartouche de chauffe). Vérifications à effectuer : A) le moteur (connexions, couple, Vréf) la roue d’entraînement correctement fixée sur l’axe du moteur (deux vis, une obligatoirement sur le méplat de l’axe), ni trop usée ni avec des dents pleines de filament le levier en lui même (celui en plastique a tendance à se fendre et en plus dessous où on ne le voit pas) le galet presseur (en bon état : tourne librement (roulement à billes non grippé), vis de maintien ) le ressort de rappel B) le tube PTFE qui n’est pas toujours de bonne qualité : le téflon ça glisse, le plastique moins. les raccords pneumatiques (pneufits) sont parfois de piètre qualité, leur rôle est de maintenir le PTFE en place via de petites dents qui mordent dedans. C) C’est la partie qui très souvent conduit aux problèmes d’extrusion. Elle est constituée de trois zones : une froide (radiateur, ventilateur), une intermédiaire, une chaude. En zone froide, le filament doit être solide. Le ventilateur doit être efficace (rarement compatible avec le silence) et assurer son rôle (fonctionne en permanence). En zone intermédiaire, le filament commence à ramollir. En fonction de la distance de rétraction, le filament dans cette zone peut remonter dans la zone froide (ce qui n’est pas forcément souhaité ni souhaitable), particulièrement avec des distances de rétraction élevées. En zone chaude, le filament est liquide, la gravité fait que celui-ci lors des déplacements sans extrusion continue de s’écouler. Avec ce système de guidage du filament qui va jusqu’à la buse (tube PTFE), il existe une zone problématique : la jonction extrémité du PTFE, bas du heatbreak et haut de la buse. Si le moindre espace existe à cet endroit, un colmatage (bouchage si vous préférez) se produira tôt ou tard (généralement plutôt tôt que tard en vertu de la loi de Murphy, autrement appelée loi de l’em…dement maximal). Voici ce qui se passera : Le filament va créer un bouchon plus ou moins solide alors qu’on cherche à avoir un filament qui passe de solide à liquide avec une phase intermédiaire «ramolli» ; le filament solide va avoir de plus en plus de mal à s’écouler. La sous-extrusion se mettra alors en route et la pièce imprimée ne sera pas celle espérée. Mais si c’est le cas, tout n’est pas désespéré : @Titi78 a mis au point une procédure qui a déjà dépanné de nombreux utilisateurs : <EDIT> Une autre cause de sous-extrusion à laquelle on ne pense pas toujours et qui n'est pas liée au matériel mais au logiciel: une déclaration erronée du diamètre de filament utilisé dans les trancheur (slicer): 2,85 au lieu de 1,75mm. Donc penser à vérifier que celui-ci correspond bien (matériel et logiciel) <EDIT 2> Certains modèles de Creality (Ender 5 pro par exemple) permettent de régler l'extrusion du filament en mode «volumétrique»: Dans ce cas, bien vérifier que le nombre de pas de l'extrudeur est le double de celui normalement déclaré dans le firmware (ex: firmware 93.0, avec extrusion volumétrique il faut passer cette valeur à 186.0) : (information provenant de ce post où @DBC3D et @Idealnight ont permis la résolution du problème ). ____________________________________________________________________ Pour conclure, un peu de terminologie afin de parler le même langage quand on demande de l’aide :
  13. 12 points
    Bonjour, Nouveau venu, je vous présente un projet commencé il y a quelques années. Il s'agit des éléments décoratifs d'un modèle d'un vaisseaux du XVIII, Le commerce de Marseille. La modélisation 3D a été faite sur 3DsMax d'après la monographie de Gérard Delacroix. La charpente du bateau , uniquement la poupe et la proue, est réalisée en poirier dans les règles du modélisme d'arsenal. Les premières impressions ont été faites avec une Ultimaker 2 et CURA. Les éléments de la bouteille tribord : Les balustres et pilastres sont en ABS, les fenêtres en fil bois. Les balustres du tableau arrière : La figure de proue : Ca ne se fait pas du premier coup : Le projet dans son état actuel : J'ai acheté une Photon il y a 10 mois. Fini les 100 réglages qui se mordent la queue de Cura. En résumé aujourd'hui en résine : je vais 10 fois plus vite. C'est quasiment 10 fois plus précis. Ca m'a couté 10 fois moins cher.
  14. 12 points
    Firmware Vous trouverez toutes les versions sur la dropbox officielle Dernière version en date du 27/12/2018 : 2.16A Vous avez aussi la possibilité de passer sur un Firmware alternatif : Maintenance et qualité (Sujet du Forum) On a tous rencontré des petits problèmes, voici une liste de Sujets pour vous aider Tuto - Bien démarrer avec son Alfawise U20 Tuto - Calibrage général (Toutes Imprimantes) Tuto - Calibrage Extrudeur (pour la U20) Tuto - Mise à jour Firmware Tuto - nettoyage de la hotend MK8 d'origine Tuto - réglage des drivers de la U20 Problème de "patte d’éléphant" sur les premières couches Pas d'impression ou problème de carte SD Blocage de l'axe Z Problème d'axe ou de buté Fichiers de Test Pour tester et calibrer votre imprimante vous pouvez utilisez ces fichiers Cube XYZ (pour calibrer les Steps de votre imprimante) 3D benchy (le petit bateau qui vous permet d'avoir un visuel général de votre qualité d'impression) Smart compact temperature calibration tower (Pour tester la meilleur température possible pour vos impressions) U20_180-220_PLA_Temp_calibration (limité 195-210).gcode (Tour de température (195-210°) de @PrBifidus) Part Fitting Calibration (Thinwall) 2015 3D Printer Shoot Out Test Geometries (Ensemble de modèles pour divers Tests) Ultimate test block by Kickstarter (Test Global, comment l'utiliser : Lien Github, Résultat de @PrBifidus ) *MICRO* All In One 3D printer test (All in one, imprimer en une "petite" pièce plusieurs test) Pièce de rechange Tout d'abord, il faut savoir que l'Alfawise U20 est un clone 1:1 de la Iformer Skykit 3D Longer3D LK1 vous retrouverez donc facilement les pièces de rechange sur le store officiel Consommables d'origine (Liens AliExpress) : Buse d'origine en 0.4 (filetage MK8) Tube téflon (4x2 , 4mm exterrieur, 2mm interrieur) Pièces détachées d'origine (Liens AliExpress) : U20 - Écran Tactile (peut être compatible U30) U20/30 - Carte Mère U20 - Plateau Chauffant U30 - Plateau Chauffant U20/30 - Moteur pas à pas (Nema 17) U20/30 - Kit Extrudeur Hot End U20/30 - Capteur fin de course U20 - Capteur Filament U20/30 - Ventilateur 3010 (30x30x10) U20/30 - Ventilateur 4010 (40x40x10) U20/30 - Thermistance (100KOhm) U20/30 - Raccord pneumatique (Pneufit PC-M6) U20 - Alimentation U20 - Tige filetée (Axe Z) U20 - Connectique Lit chauffant U30 - Connectique Lit chauffant U20/30 - coupleur Axe Z U20 - Nappe Ecran (20cm) U30 - Nappe Ecran (70cm) Autres pièces diverses (Liens divers) : Roues profilées (AliExpress - option B) Roues profilées (Amazon) Kit Extrudeur Hot End (Amazon - Pour la Creality Ender 3, mais à priori compatible) Buse 0.4 MK8 en acier inoxydable (Amazon) Lot de 5 Buses 0.4 en Nickel (AliExpress) Lot de 6 Buses 0.4 Cuivre (GearBest) Courroie de distribution (Amazon) raccord pneumatique + Tube PTFE (Amazon) Tube PTFE (Grossiste3D) raccord pneumatique (Grossiste3D) raccord pneumatique inox (Grossiste3D) Kit de 22 Buses laiton MK8 (Amazon) Kit Tube PTFE et Pneufit (Amazon) Kit Tube PTFE et Pneufit (AliExpress) Kit de nettoyage de buse (Amazon) Écrou de la tige filetée (AliExpress) Améliorations Il peut y avoir plusieurs liens pour une même "pièces" à vous de choisir votre préférée. La ventilation ne sera pas aborder un sujet y étant consacré : Alfawise-U20 - La ventilation A imprimer : Molettes de taille convenable pour le réglage du plateau Alfawise U20 & U30 bed knobs AlfaWise U20 Bed Knob ( @rmlc460 ) Alfawise U20 BED LEVELING Alfawise U20 Molette bed ( @Fred28 ) Support de bobine TUSH - The Ultimate Spool Holder ( Astuce de montage : https://bit.ly/2yXL655 - Nécessite des roulements 608) Filament Support Alfawise U20 Support bobines de fils pour alfawise u20 Adaptiv support spool Alfawise U20 ( Modification du support Original) Alfawise U20 holder for original spool ALFAWISE U20 SPOOL HOLDER (Lien Dropbox) Hanging Filament Spool Holder (Support suspendu par @Nafoot ) Petsfang Le fang modulable de @deamoncrack Petsfang Duct for CR10 MicroSwiss/Stock/E3Dv6/Volcano/TevoTornado /Tarantula Hot ( avec ventilateurs 4020 + 5015 12V par @PrBifidus Voir : Petsfang - Base pour Alfawise U20 et Alfawise-U20 - La ventilation ) CR-10 Fang for 40x40x20mm Fan Cooler Attache câble du plateau chauffant (Attention, vérifiez votre modèle de plateau, il peut y avoir de légère différence) Alfawise U20 heatbed cables holder ( @PrBifidus ) Support cable bed Alfawise U20 ( Fixation sur le plateau @Kawasakix ) Bed cable holder & washers for bed springs ( @Phoquounet ) Guide cable cylindrique plateau chauffant alfawise U20 Support Cable Bed alfawise U20 Creality CR-10 Strain relief bracket for heated bed cable Alfawise u20 - Support cable bed Guide Filament Filament guide for CR-10S, Ender-3, Alfawise U20, etc. guide TPU ( @deamoncrack ) Support de câble Support de câble "Raptor" pour Alfawise U20 Support for Alfawise U20 Alfawise u20 support câble extrudeur avec guide fils Guide pour Filament et support de Cable Alfawise U20 Guide câble buse alfawise U20 (Au niveau de la tête d'impression) Déflecteur de la ventilation de l'alim Alfawise U20 Deflecteur Ventilation ( @Fred28 ) Extracteur d'air boitier Alfawise U20 Support TL-Smoother Alfawise U20 Tl-Smoother (x3) TL_Smoother_Dual and For Alfawise U20 Box (x2) Smoothers box for AlfaWise U20 ( x2 - @rmlc460 ) Alfawise U20 - TL smoother with aeration (x3) Support d'outils Alfawise U20 Tool Holder Alfawise U20 Tools stand Tool Holder Alfawise U20 ( @Pokai ) Collection for Alfawise U20 by Loren3Desing Silencieux pour ventilateur Fan Silencer_V1 40mm - 38mmᶲ Alfawise U20 silencieux ventilateur Modification du silencieux sans support ( @deamoncrack ) Tuyère est destinée à canaliser et optimiser le flux d'air évacué Tuyère soufflage 40mm pour ventilateur Support de Led Simple LED Bar for CR-10, AlfaWise U20 ( @rmlc460 ) Support de led Alfawise U20 Alfawise U20 & others Led strip support Simple Top Led bar-support for CR-10 & AlfaWise U20 & Tornado ( @CacaoTor ) Adaptateur pour Filament flexible (Moteur de l'extrudeur) Alfawise U10/U20 Extruder Addon for Flexibles TPU filament adaptor for 3D Printer Alfawise U20 Feed guide block Alfawise U20 Alfawise U20 Bowden extruder update for TPU printing ( Pour les nouveaux modèles d'extrudeur - fin 2018 ) Support pour écran tactile U20 Angled Display Molette d'extrudeur CR-10 Extruder Knob Réglage des tensions de courroies X axis Tensioner - Alfawise u20 Réparation de la géométrie du portique stabilisateur axe Z alfawise U20 / Cr10 Pieds anti-vibration A imprimer avec du filament flexible ( @deamoncrack ) ball squash alfawise U20 Pied Alfawise-u20 avec balle de squash (Surélevé de 16cm pour glisser le boitier sous l'imprimante) Réglage en hauteur du EndStop de l'axe Z AlfaWise U-20 Z-Axis End Stop Adjuster ( @CacaoTor ) CR-10 micrometric adjustment for Z limit switch ( @rmlc460 ) Fixation Axe Z (Attention, il est risqué de contraindre l'axe Z) Guide z-axis Creality ender 3 Réglage de tension des courroies Alfawise U20 - Tendeur courroie axe X ( @Acidounet ) A acheter : Miroirs Ikea (en guise de plateau) https://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/39151700/ Réparation de la géométrie du portique https://bit.ly/2J6leZl pour la méthode McGyver https://www.amazon.fr/gp/product/B0743218DD pour les équerres https://fr.aliexpress.com/item/3D-Imprimante-Cravate-Kit-Support-Pour-Creality3d-CR-10-10-s-10S4-Alfawise-U20-TEVO-Tornade/32922069000.html Kit de rigidification de l'armature Dampers sur les moteurs X et Y pour réduire *drastiquement* de bruit desdits moteurs https://www.amazon.fr/CCTREE-Amortisseur-Vibration-Stepper-Creality/dp/B07CVVPRPL/ https://www.banggood.com/Shock-Absorber-Stepper-Vibration-Damper-for-Nema17-Stepper-Motor-p-1064910.html https://fr.aliexpress.com/item/1-pcs-NEMA-17-M-tal-Amortisseur-amortisseur-6mm-paisseur/32873725667.html TL-smoothers 8 diodes pour améliorer le lissage des impressions https://www.banggood.com/BIQU-4PCS-New-TL-Smoother-V1_0-Addon-Module-For-3D-pinter-Motor-Drivers-p-1272685.html https://fr.aliexpress.com/item/Bigtreetech-10PCS-New-TL-Smoother-V1-0-addon-module-For-3D-pinter-motor-drivers/32810007015.html Isolation du bloc chauffant https://fr.aliexpress.com/item/5PC-3mm-thick-thickness-3d-printer-heating-block-cotton-hotend-nozzle-heat-insulation-cotton-for-Ultimaker/32804842714.html https://fr.aliexpress.com/store/product/2-PACK-for-3D-Printer-Heater-Block-Silicone-Cover-MK7-MK8-MK9-Silicone-Socks-for-Creality/3113114_32921213186.html Isolation du plateau chauffant https://www.banggood.com/300x300x10mm-Foil-Self-adhesive-Heat-Insulation-Cotton-For-3D-Printer-Heated-Bed-p-1306777.html https://www.aliexpress.com/item/1pcs-3mm-thickness-3D-Printer-Heating-Bed-Block-Insulation-Cotton-For-Reprap-Ultimaker-Makerbot-300-300/32826312959.html Gaine filet en nylon pour les câbles https://www.banggood.com/fr/15m-8mm10mm12mm15mm20mm-Expandable-Wire-Cable-Sleeving-Sheathing-Braided-Loom-Tubing-Nylon-p-1179627.html Kit double Axe Z (voir les sujets : AlfaWise U-20 : Axe Z Supplémentaire et U20 - 2 eme axe Z en full impression à moins de 13€ ) https://fr.aliexpress.com/item/1-pcs-Creality-ENDER3-CR-10-Double-Z-axes-mise-niveau-kit-une-utilisation-avec-un/32892087790.html (Bien choisir la version pour CR-10, Attention au FDP) https://fr.aliexpress.com/item/Funssor-CR-10-double-Z-axes-mise-niveau-kit-Pour-Creality-CR-10-ENDER3-3D-Imprimante/32892110004.html (Bien choisir la version pour CR-10 - ATTENTION, d'après les retours de @rmlc460 le vendeur n'est pas sérieux) Lit Magnétique (CREALITY) https://fr.aliexpress.com/item/310-310mm-Flexible-Aimant-Construire-Surface-Plaque-Chauff-e-Lit-Pi-ces-Magn-tique-Autocollant-avec/32958023973.html Rallonge connectique de l'écran https://www.aliexpress.com/item/40Pin-to-40Pin-ZIF-0-5mm-Connector-Adapter-with-Extension-FFC-Cable-100-600mm-can-choose/32776855490.html Lit chauffant 220v https://www.aliexpress.com/item/220V-30x20CM-750W-Waterproof-Thermostor-Silicone-Heating-Pad-For-3D-Printer-Heated-Bed-3D-Printer-Parts/32818882646.html https://fr.aliexpress.com/item/750-w-310-310mm-120-v-220-v-Flexible-tanche-Silicone-Lit-Chauff-Chauffage-Chauffe-Pad/32948965023.html Mofset 220V https://www.aliexpress.com/item/10DA-SSR-Control-3-32V-DC-output-12-240VAC-single-phase-AC-solid-state-relay/1999324613.html
  15. 12 points
    J'ai décidé de créer un sujet ou je posterai toute mes créations plutot d'en créer un nouveau à chacune de mes inventions . Pour ma dernière réalisation, J'ai décidé de revisiter à ma facon un projet assez populaire : la machine a trier les skittles . J'ai encore quelques améliorations à apporter avant de mettre a disposition les pièces mais ca devrai venir assez rapidement .
  16. 10 points
    Marlin 2.0.x guide pour CR10-V2, carte mère originelle (v2.5.2) ATTENTION: Post très long (mais j'espère complet ), TLDR : en fin de post. les fichiers utilisés pour compiler Modifications réalisées à partir d’un Marlin originel 2.0.6 2.0.5.3 pour une Creality CR10-V2 avec sa carte mère d’origine (Atmega2560, v2.5.2). Utilisation de ce guide avec un autre version de Marlin à vos risques et périls Modifications effectuées après lecture approfondie de la «Bible du Marlin» Chapitres Débuter Fichiers modifiés PID autotune BLTOUCH Mesurer NOZZLE_TO_PROBE_OFFSET Unified Bed Leveling (UBL) Mesh Bed Leveling Effectuer le nivelage du lit Détection de fin de filament et remplacement du filament Linear Advance Junction Deviation Test «Tout en un» de la rétraction Compiler le firmware Flasher le firmware Mettre à jour / reflasher le firmware Changelog Débuter Installer VSCode and Git (Installation guide) Ouvrir le dossier Marlin comme dans la vidéo d’installation ou Cloner Marlin via PlatformIO (Cliquer sur l’icone «Alien», puis cliquer sur "Cloner Projet Git», coller l’adresse "https://github.com/MarlinFirmware/Marlin/", presser Entrée, sauvegarder, finalement cliquer ouvrir quand le téléchargement est terminé) Vous pouvez choisir la version de Marlin en bas à gauche de la fenêtre, par défaut la version la plus récente sera activée Modifier votre Marlin en vous basant sur ce guide Vous pouvez utiliser les fichiers de configuration des exemples de votre carte pour une édition plus facile / rapide. La CR10V2 n’étant pas actuellement recensée parmi les modèles de Creality, vous pouvez utiliser ceux d’une CR10S (ou ceux tout à la fin). EDIT: @thinkyhead a inclu les fichiers de configuration dans la dernière version de Marlin (attention, c'est prévu pour la branche bugfixes ). Fichiers modifiés Modifications des fichiers platformio.ini, configuration.h et configuration_adv.h . A - Activer | C - Changer | A&C - Activer et Changer | D - Désactiver ( Activer/Désactiver en enlevant / ajoutant les «//» en début de ligne ) platformio.ini C default_envs = mega2560 Configuration.h A #define SHOW_CUSTOM_BOOTSCREEN A #define CUSTOM_STATUS_SCREEN_IMAGE Vous devrez copier les fichiers _Bootscreen.h / _Statusscreen.h de Marlin\config\examples\Creality\CR10S\ dans le dossier Marlin\Marlin mais en ce cas, la fenêtre de statut indiquera «CR10S 300» alors qu’on souhaiterai «CR10 V2» (utiliser ceux en fin de post). Les fichiers «examples» du dossier config « peuvent être récupérés à partir de Marlin GitHub. ou vous pouvez utiliser ceux fournis dans le fichier compressé en fin de post (je les ai modifié afin que soit affiché «CR10 V2). C #define SERIAL_PORT 0 C #define BAUDRATE 115200 250000 ATMega2560 baudrate par défaut C #define MOTHERBOARD BOARD_RAMPS_CREALITY A&C #define CUSTOM_MACHINE_NAME "CR10-V2" ou le nom que vous voulez C #define DEFAULT_NOMINAL_FILAMENT_DIA 1.75 C #define TEMP_SENSOR_BED 1 C #define HEATER_0__MAXTEMP 255 C #define BED_MAXTEMP 120 A #define PID_EDIT_MENU A #define PID_AUTOTUNE_MENU C les valeurs de P.I.D. pour la tête : #define DEFAULT_Kp 19.47 #define DEFAULT_Ki 1.59 #define DEFAULT_Kd 59.40 A #define PIDTEMPBED Vous n’êtes pas obligé d’activer PIDTEMPBED, si vous êtes satisfait de votre lit chauffant. Mais en calibrant celui-ci, il montera en températures plus rapidement et maintiendra celles-ci plus finement N’oubliez pas de réaliser un autotune du PID du lit après l’avoir activé dans le firmware sinon la protection contre l’emballement thermique pourrait se déclencher lors de la mise en route. Allez consulter le guide dans la section PID autotune, plus bas dans ce post C les valeurs de P.I.D. pour le lit : #define DEFAULT_Kp 690.34 #define DEFAULT_Ki 111.47 #define DEFAULT_Kd 1068.83 C #define EXTRUDE_MAXLENGTH 435 Mesurez la longueur à partir de la roue crantée de l’extrudeur jusqu’à la buse comme longueur de tube PTFE C #define Z_MIN_ENDSTOP_INVERTING true C #define Z_MAX_ENDSTOP_INVERTING true C #define Z_MIN_PROBE_ENDSTOP_INVERTING true Le BLTouch v3/3.1 peut fonctionner soit avec true soit false, mais la v2 nécessite d’être à true A&C #define X_DRIVER_TYPE TMC2208_STANDALONE A&C #define Y_DRIVER_TYPE TMC2208_STANDALONE A&C #define Z_DRIVER_TYPE TMC2208_STANDALONE A&C #define E0_DRIVER_TYPE TMC2208_STANDALONE C #define DEFAULT_AXIS_STEPS_PER_UNIT { 80, 80, 400, 93 } si vous avez monté en lieu et place de l’extrudeur d’origine un autre modèle, remplacez 93 par le nombre de pas de celui-ci (BMG / Titan 415, BMG sans réducteur (CR10S Pro) 140, …) ATTENTION: dans le fichier fourni plus bas, mon extrudeur étant un pseudo BMG (celui des CR10S Pro), le pas est de 140, pensez à le modifier si vous avez l'extrudeur métallique d'origine. C #define DEFAULT_MAX_FEEDRATE { 750, 750, 15, 75 } C #define DEFAULT_MAX_ACCELERATION { 2000, 2000, 100, 5000 } C #define DEFAULT_ACCELERATION 800 C #define DEFAULT_RETRACT_ACCELERATION 1000 C #define DEFAULT_TRAVEL_ACCELERATION 800 A #define CLASSIC_JERK Utiliser «Classic Jerk» au lieu de Junction Deviation, car JD ne fonctionne pas correctement actuellement et peut parfois engendrer de mauvais résultats particulièrement lors d’impression de courbes (https://github.com/MarlinFirmware/Marlin/issues/17146) A&C #define TRAVEL_EXTRA_XYJERK 5.0 A #define S_CURVE_ACCELERATION C #define INVERT_X_DIR false C #define INVERT_Y_DIR false C #define INVERT_Z_DIR true C #define INVERT_E0_DIR false C #define X_BED_SIZE 310 C #define Y_BED_SIZE 310 C #define Z_MAX_POS 400 A #define LCD_BED_LEVELING C #define HOMING_FEEDRATE_Z (6*60) Augmentez si vous trouvez que c’est trop lent mais ne dépassez pas 10*60. A #define EEPROM_SETTINGS A #define NOZZLE_PARK_FEATURE C #define NOZZLE_PARK_POINT { (X_MIN_POS + 5), (Y_MAX_POS - 5), 10 } A #define PRINTCOUNTER D #define LCD_LANGUAGE fr pour passer l’interface de l’écran en français si vous préférez A #define SDSUPPORT A #define INDIVIDUAL_AXIS_HOMING_MENU A #define REPRAP_DISCOUNT_FULL_GRAPHIC_SMART_CONTROLLER Configuration_adv.h A #define QUICK_HOME A #define BLTOUCH_SET_5V_MODE C #define SLOWDOWN_DIVISOR 2 A #define LCD_INFO_MENU A #define STATUS_MESSAGE_SCROLLING A #define SCROLL_LONG_FILENAMES D #define LIN_ADVANCE L’activation du Linear Advance sur les cartes Creality «silencieuses» mènent à l’arrêt de l’extrusion, il ne faut donc pas activer cette option. C #define LIN_ADVANCE_K 0.00 Le guide pour calibrer la valeur K se trouve plus bas dans la section Linear Advance. C #define EMERGENCY_PARSER C #define ADVANCED_OK A #define CANCEL_OBJECTS PID autotune Vous n’êtes pas obligé d’activer PIDTEMPBED, si vous êtes satisfait de votre lit chauffant. Mais en calibrant celui-ci, il montera en températures plus rapidement et maintiendra celles-ci plus finement. Connectez l’imprimante au PC (USB, Octoprint, etc.) Utilisez n’importe quel logiciel capable d’envoyer des commandes gcode à l’imprimante (Octoprint, Pronterface, Repetier, etc.) Connectez l’imprimante via le logiciel si la connexion n’est pas automatique (COM ??, 115200 250000) En envoyant un M301/M304 à l’imprimante vous récupérez les valeurs actuelles du PID de la HOTEND / LIT CHAUFFANT, prenez note de celles-ci Pour débuter un autotune, il faut envoyer un M303 C<nb cycles> A<index> S<température> U à l’imprimante. Pour la hotend j’utilise M303 C10 E0 S220 U (Hotend: E0) Activez la ventilation de refroidissement du filament pour l’autotuning du PID de la hotend C5 est normalement suffisant, mais C10 n’augmente pas le temps énormément, S<température> devrait être 5-à 10° plus haut que la température le plus souvent utilisée Pour le lit chauffant j’utilise M303 C8 E-1 S65 U (Lit chauffant: E-1) C5 est normalement suffisant, mais C8 n’augmente pas le temps énormément, S<température> devrait être la température la plus souvent utilisée. Si après le M303 ... vous obtenez "PID Autotune failed! Temperature too high", envoyez un M304 P0.00 I0.00 D0.00 à l’imprimante, puis refaites l’autotune du PID. Attendez que les opérations soient terminées (quand c’est fait, le cycle de chauffe s’arrête et la température baisse) Prenez note des nouvelles valeurs du P. I.D. affichées Envoyez un M500 pour sauvegarder ces valeurs dans l’EEPROM Pour vérifier que ces valeurs ont bien été sauvées, envoyez un M301 / M304 pour afficher les valeurs actuelles Si les valeurs actuelles de PID ne correspondent pas aux nouvelles, alors vous devez les fixer manuellement: Hotend: Envoi d’un M301 P<valeur> I<valeur> D<valeur> à l’imprimante Lit chauffant: Envoi d’un M304 P<valeur> I<valeur> D<valeur> à l’imprimante Envoi d’un M500 pour sauvegarder ces valeurs dans l’EEPROM Dans Configuration.h mettre à jour les valeurs de PID pour une prochaine mise à jour du firmware (DEFAULT_Kp, ...Ki, ...Kd, DEFAULT_bedKp, ...bedKi, ...bedKd) The 3D Print General PID Autotuning BLTOUCH Configuration.h A #define Z_STOP_PIN 19 Le BLTouch est «précâblé» sur le Z_MAX_PIN, le endstop originel lui est connecté sur le Z_MIN_ENDSTOP_PIN A #define BLTOUCH C #define NOZZLE_TO_PROBE_OFFSET { 47, 0, 0 } Éditez ces valeurs en fonction de votre matériel et de sa position par rapport à la buse, aide dans la section Mesurer NOZZLE_TO_PROBE_OFFSET C #define MIN_PROBE_EDGE 10 Si vous avez des clips pour maintenir la surface d’impression (verre, miroir, …), augmenter à la taille des clips +5 C #define XY_PROBE_SPEED 6000 9000 Avec 6000 le 9000 BLTouch fonctionne de manière plus fiable (9000 mm/min = 150 mm/s) A #define MULTIPLE_PROBING 2 permet d’améliorer le résultat en effectuant plusieurs palpages A #define Z_MIN_PROBE_REPEATABILITY_TEST A #define AUTO_BED_LEVELING_BILINEAR ou utiliser AUTO_BED_LEVELING_UBL / MESH_BED_LEVELING, liens vers des guides plus loin dans ce post A #define RESTORE_LEVELING_AFTER_G28 A #define Z_SAFE_HOMING Configuration_adv.h A #define BABYSTEPPING C #define BABYSTEP_MULTIPLICATOR_Z 4 1 monte l’axe Z de 1 microstep (0.0025), 4 montera l’axe Z de 0.01 A #define DOUBLECLICK_FOR_Z_BABYSTEPPING Double-clic avec l’écran de Statut pour éditer le Z Babystepping pendant une impression A #define BABYSTEP_ZPROBE_OFFSET A #define BABYSTEP_ZPROBE_GFX_OVERLAY Mesurer NOZZLE_TO_PROBE_OFFSET Mesurer approximativement les écarts / distances entre la pin de la sonde et la buse dans les directions X et Y La pointe de la sonde devrait être 2.3-4.3mm plus haut que la buse (quand la sonde est rentrée) Modifier les valeurs NOZZLE_TO_PROBE_OFFSET en fonction de vos mesures Compiler - flasher - redémarrer ... Effectuer le Homing Prenez note des coordonnées X et Y (réalisable via le menu «Move Axis» de l’écran) Déplacez l’axe Z vers le bas jusqu’à ce que la buse touche ou pratiquement touche le lit Marquez le point où la buse touche le lit (assurez-vous que ce marquage ne se déplacera pas sur le lit (utiliser du scotch de marquage par exemple)) Déplacez les axes X et Y via le menu de l’imprimante jusqu’à ce que la pointe de la sonde soit sur la marque Prenez note des coordonnées X et Y Soustrayez les coordonnées X/Y originelles des coordonnées X/Y de la position de la pointe du BLTouch pour obtenir le NOZZLE_TO_PROBE_OFFSET. Exemple pour la CR10V2: après le homing, la buse est en (150,150); en déplaçant le pointeur de la buse à l'emplacement marqué sur le plateau, la position affichée à l'écran devrait être (103,150); donc 150-103=47 pour le X et 150-150=0 pour le Y Unified Bed Leveling (UBL) Marlin UBL guide Chris Riley UBL video guide Mesh Bed Leveling (pas d’ABL utilisé) Configuration.h A #define PROBE_MANUALLY C #define NOZZLE_TO_PROBE_OFFSET { 0, 0, 0 } A #define MESH_BED_LEVELING A #define RESTORE_LEVELING_AFTER_G28 C #define GRID_MAX_POINTS_X 5 (Ou modifiez selon vos préférences) A #define LCD_BED_LEVELING Effectuer le nivelage du lit (Mesh Bed Leveling) Chauffez votre lit à la température d’impression habituelle (ex : 60°C). Assurez-vous qu'il n'y a pas de plastique sur la buse, ce qui modifierait la distance de la buse par rapport au lit Sélectionner: Prepare - Bed Leveling - Level Bed Attendre que le Homing XYZ soit terminé Lorsque le bouton "Cliquer pour commencer" apparaît, appuyez sur le bouton du contrôleur pour vous rendre au premier point Utilisez la molette de commande pour régler Z afin qu'un morceau de papier puisse passer sous la buse en frottant Appuyez sur le bouton du contrôleur pour enregistrer la valeur Z et passer au point suivant Répétez les étapes 4 et 5 jusqu'à ce que vous ayez terminé. Sélectionnez : Configuration - Enregistrer les paramètres pour sauvegarder le maillage dans l'EEPROM Sélectionnez : Mouvement - Hauteur de fondu : Régler sur 10 Sélectionnez : Motion - Stocker les paramètres Faites un test d'impression et, pendant l'impression, vous pouvez modifier la distance entre la buse et le lit en mouvement via les molettes de réglage du plateau Sélectionnez : Configuration - Stocker les paramètres Plus d’infos : Marlin Bed Leveling (Manual) Teaching Tech Manual Mesh Bed Levelling Crosslink Ender 3 Mesh Bed Leveling Détection de fin de filament et changement de filament Configuration.h A #define FILAMENT_RUNOUT_SENSOR A&C #define FILAMENT_RUNOUT_DISTANCE_MM 5 C #define EXTRUDE_MAXLENGTH 435 Longueur de la roue crantée de l’extrudeur à la buse A #define NOZZLE_PARK_FEATURE C #define NOZZLE_PARK_Z_FEEDRATE 3 Configuration_adv.h C #define ADVANCED_PAUSE_FEATURE C #define PAUSE_PARK_RETRACT_LENGTH 6 Modifiez par votre distance de rétraction C #define PAUSE_PARK_RETRACT_FEEDRATE 30 Modifiez par votre distance de rétraction C #define FILAMENT_CHANGE_UNLOAD_FEEDRATE 40 C #define FILAMENT_CHANGE_UNLOAD_LENGTH 435 Longueur de l'engrenage de l'extrudeuse à la buse OU régler sur 0 pour l'extraction manuelle du filament A #define FILAMENT_CHANGE_FAST_LOAD_FEEDRATE 30 A #define FILAMENT_CHANGE_FAST_LOAD_ACCEL 15 C #define FILAMENT_CHANGE_FAST_LOAD_LENGTH 435 Longueur de l'engrenage de l'extrudeuse à la buse OU régler sur 0 pour l'insertion manuelle du filament A #define ADVANCED_PAUSE_PURGE_LENGTH 20 A #define ADVANCED_PAUSE_FANS_PAUSE A #define FILAMENT_UNLOAD_PURGE_RETRACT 4 C #define FILAMENT_CHANGE_ALERT_BEEPS 2 3 peut être trop / énervant, si oui, diminuez à votre convenance A #define PARK_HEAD_ON_PAUSE A #define HOME_BEFORE_FILAMENT_CHANGE A #define FILAMENT_LOAD_UNLOAD_GCODES Ajoute le gcode (M701/M702) et Charger/décharger dans le menu de préparation de l'écran LCD. A #define HOST_ACTION_COMMANDS A #define HOST_PROMPT_SUPPORT Plus d’infos : Voir la partie M600 - Filament Change Chris Riley Marlin Filament Change M600 Filament Runout Sensor Linear Advance Linear Advance K-factor Calibration Teaching Tech Linear advance video guide Chris Riley Linear advance video guide Junction Deviation Computing Junction Deviation for Marlin Firmware Test «Tout-en-un» de la rétraction KARL JOHNSON How to Easily Calibrate Retraction in 3D Printers Compilation du firmware J’utilise VSCode avec l’extension PlatformIO ainsi que Git GUI. Chris Riley VSCode installation guide for Marlin 2.0. Le fichier du microprogramme issu de la compilation qui sera installé se trouve dans «../Marlin/Marlin/.pio/build/mega2560/firmware.hex» Flashage du firmware Plusieurs méthodes sont possibles : Octoprint avec le plugin idoine (Firmware Updater), des programmes (Xloader, ProgISP, Avrdudess, Avrdude (ligne de commande pour les purs et durs)…), via le trancheur (Cura, Prusaslicer,…). directement via VSC en cliquant sur l’icone à droite de celle utilisée pour lancer la compilation. La condition pour que ça fonctionne étant que l’imprimante soit reliée à un matériel informatique via USB pour la liaison et le transfert. On utilise le fichier firmware.hex pour flasher. Éviter toute coupure de courant durant ce flashage, attendre que le transfert soit terminé (le processu prend quelques minutes). Normalement à l’issue de celui-ci, la carte doit redémarrer. Mettre à jour / reflasher un firmware Il est inutile de refaire tous les changements à chaque fois que vous voulez mettre à jour une nouvelle version de Marlin, vous devez simplement copier vos fichiers de configuration modifiés dans le nouveau marlin et les comparer dans VSC Source Control (Ctrl+Shift+G), et copier tout ce qui est nouveau ou modifié dans vos fichiers. Tous les changements ne seront pas appliqués sur une mise à jour du microprogramme, pour cela vous devrez réinitialiser vos paramètres d'imprimante : en allant dans le menu de l'imprimante - Configuration - Restaurer les valeurs par défaut, ou en envoyant un M502 à l'imprimante suivi d'un M500 Cela réinitialisera vos paramètres en fonction des valeurs par défaut du microprogramme. Cette réinitialisation est à faire après chaque installation du firmware afin d’éviter toute déconvenue. Quelques explications sur les commandes M500 à M503 : Changelog 20200414 : version initiale 20200510: corrections, compléments, version «problématique» pour certains désactivation totale du LINEAR_ADVANCE qui ne l'était pas vraiment réactivation du CLASSIC_JERK ajout détecteur fin de filament, directives concernant INVERTING, PULLUP, PIN complément information sur la connexion du BLTouch (Z_MAX_PIN 19) ajout dans la section Flashage, programme AVRDUDESS, possibilité de flasher via VSC si ordinateur relié via USB à la carte (détection automatique du port). 20200619 : corrections, modifications cosmétique : mise en évidence de certains points précisions diverses la vitesse de connexion à passée de 115200 à 250000, précision sur la désactivation du «linear advance» modification du BLOCK_BUFFER_SIZE, BUFSIZE et TX_BUFFER_SIZE dans le fichier configuration_adv.h (des valeurs trop élevées amènent à un dépassement de la capacité de stockage de la RAM pouvant conduire à un écran «bleu» suite au flashage), mise à jour des fichiers de configurations suppression du fichier binaire (chacun devra compiler son propre firmware) 20200801: version de Marlin, dernière en date (2.0.6) suppression du fichier compressé du Marlin lien vers mon dépôt Github (pour les plus curieux, j'ai d'autres branches de Marlin pour d'autres imprimantes / cartes mères) suppression du fichier binaire (je préfère que les utilisateurs progressent en effectuant la compilation eux-mêmes) ajout explications M500 / M503 Les fichiers ayant servi à la compilation : A récupérer sur mon dépôt Github : https://github.com/fran6p/Marlin/tree/CR10-V2
  17. 10 points
    Assiette en bois pour cadeau de naissance : Hêtre, 220x220x35, inserts en ipé, finition 1h30 à la boule de 12.7 Modélisation Fusion 360
  18. 10 points
    Salut, j'ai fait un petit projet rigolo et atypique et je me suis dit que ça pourrait vous intéresser. Un ami a passé une IRM de la tête (tout va bien rassurez-vous !) et m'a demandé si on ne pouvait pas essayer de l'imprimer en 3D. Avoir son cerveau dans le salon, faut avouer que c'est la classe. Une IRM, ça se présente ainsi: plusieurs dossiers d'images au format DICOM (imagerie standard pour la médecine, ce sont des images qui contiennent des meta-données sur la prise de vue comme par exemple la position dans l'espace). Chaque dossier est issu d'une prise de vue différente, avec des angles ou des résolutions qui changent de ce que j'ai pu voir), j'ai pris le dossier le plus fourni: Pour lire l'IRM, j'ai utilisé Slicer, un logiciel d'imagerie médicale gratuit et open source. J'importe tout mon dossier avec le DICOM Browser, et il reconnait tous les fichiers automatiquements et recrée une vue 3D. En jouant avec les paramètres, on peut faire apparaître tout le contenu de la tête ! Si j'exporte directement le volume en STL, j'obtiens un enorme fichier (>300mo) difficilement exploitable. Je voulais nettoyer et récupérer le cerveau dans blender, mais j'ai vite oublié cette idée. J'ai donc utilisé un plugin pour Slicer, SkullStripper. Ça permet d'extraire automatiquement le cerveau. C'est assez magique, il n'y a que très peu de réglage. On obtient ceci (l'affichage était bugé à cause de normales inversées; pas de pb avec le stl exporté): Le premier export était... pas assez détaillé à mon gout alors que j'étais à la subdicision max, du coup j'ai trafiqué le plugin SkullStriper pour autoriser à aller jusqu'à 50 subdivisions au lieu de 20. (Il faut modifier le fichier AppData\Roaming\NA-MIC\Extensions-28257\SkullStripper\lib\Slicer-4.10\cli-modules\SkullStripper.xml, quelque part faut changer un maximum égale à 20 en 50) <integer> <name>sphericalResolution</name> <label>Subdivisions</label> <flag>-r</flag> <longflag>--division</longflag> <description>Number of subdivision for surface parameterization (4002 vertices for 20)</description> <default>12</default> <constraints> <minimum>10</minimum> <maximum>50</maximum> <!-- Change 20 to 50 --> </constraints> </integer> Finalement, j’obtiens ceci: C'est pas mal, mais il se passe des trucs bizarres... Le programme a généré pas mal de triangles aléatoires, que j'ai nettoyés sur Blender. J'ai utilisé la fonction "Make Solid" de Meshmixer pour reboucher les trous et simplifier le STL: il y avait beaucoup de triangles inutiles à l'intérieur du volume, cette fonction permet de faire un joli nettoyage: à gauche avant nettoyage, avec plein de triangles dans le volume. En suite j'ai importé le tout dans Cura. Puis impression du cerveau! L'impression est parfaite. Sur la photo, on ne verra pas trop de détails mais ils sont bien là. J'ai aussi fait un socle pour le cerveau en exportant la "face" de l'IRM et j'ai un peu bidouillé avec des booléens sur blender. J'ai eu des soucis d'impression du filament bleu, pb que je n'ai pas eu avec le blanc (les deux PLA 1.75 de chez Grossiste3D) (J'ai refait une impression plus tard en utilisant CreawsomeMod et ça c'est mieux passé, je n'ai pas de photos) Voilà! Bientôt on va me filer une IRM de la colonne vertébrale, on verra ce qu'on peut en faire haha
  19. 10 points
    Bon bin on dirait bien que ça marche, hein..... Manque plus que @Locouarn m'explique comment me passer du potentiomètre pour gérer la broche
  20. 9 points
    Bonjour, Voici le firmware traduit en français et réadaptation de la partie nivellement pour les imprimantes ALFAWISE U30 PRO et LONGER LK4 PRO Lien - Dossier Google drive Pour la partie nivellement je ne l'ai pas testé mais les fonctions mises au centre, Haut/bas et sélection des distances fonctionnent Pour installer le firmware : 1 - Une carte micro SD en Fat32 2 - Télécharger l'un des fichiers RAR "DWIN_SET - LONGER - LK4 - PRO.rar" ou "DWIN_SET - Alfawise.rar", la seule différence c'est le Logo au démarrage. 3 - Décompresser l'archive sur votre carte micro SD 4 - Renommer le répertoire en "DWIN_SET" 5 - Insérer la carte dans le lecteur de l’écran et allumer l'imprimante, l’écran va devenir bleu et écriture blanche 6 - Attendre la fin du transfert, éteindre l'imprimante, sortir la carte puis rallumer l'imprimante Normalement c'est en français Voir PDF pour la mis à jour. Exemple d'affichage Menu Home et Menu Tune en PJ Update UI interface tutorial.pdf 002_menu_tune.bmp 001_menu_home.bmp 003_menu_move.bmp 004_menu_utilities.bmp 005_menu_print.bmp 110_menu_utilities_leveling_measure_pressed.bmp EDIT Modération : Veuillez poser vos question dans le sujet ci dessous
  21. 9 points
    Petit tuto sans prétention pour qui veut comprendre quelques aspects de Marlin, et surtout comment trouver de la place pour ceux qui, comme moi, ont une carte mère limitée. Les plus assidus du forum n'y apprendront rien ou presque, pour le reste, j'espère que ce post pourra être utile. Je suppose dans ces lignes que le lecteur sait déjà comment flasher sa machine avec le logiciel Arduino, et modifier les fichiers configuration.h et configuration_adv.h Je vais essayer de suivre l'ordre des fichiers de configuration, pour ne pas avoir à chercher trop longtemps les lignes correspondantes, mais il faut savoir que je ne détaillerai pas tout : Bien des lignes doivent rester telles quelles si l'on veut garder une imprimante fonctionnelle. Pour info, je me base sur une version de Marlin 1.1.9. Fausses idées toutes faites Tout d'abord, je souhaitais tuer dans l’œuf les fausses croyances que j'ai déjà pu lire ici et ailleurs : Il est inutile de supprimer les commentaires, cela ne vous fera que perdre votre temps Les fonctions commentées (celles commençant par '//'), ne sont pas incluses à la compilation, il est tout aussi inutile des les supprimer Fichiers de langues inutilisées : Dans language_fr.h par exemple, on voit que des tas de lignes concernant le détecteur de fin de filament, l'utilisation de l'UBL (Unified Bed Leveling), etc qui ne sont pas commentées. Même si vous n'utilisez pas ces fonctions, il est inutile de supprimer ou commenter ces variables de langue, elles ne seront pas incluses dans la compilation de Marlin. Lors de la compilation, Arduino va aller chercher et compiler uniquement les informations qui sont nécessaires, aucun superflu ne sera mis en mémoire. Dans la même lignée, rien ne sert de supprimer les lignes vides. Pour la bonne compréhension : - Chaque ligne qui commence par '//' est un commentaire ou une fonction commentée. Cela veut dire qu'Arduino ne lira pas cette ligne, et passera à la suite. - Chaque ligne qui commence par '#' est une instruction. Seules ces lignes seront lues, interprétées et compilées pour votre imprimante. Configuration.h Je ne détaillerai ici que le fichier configuration.h. J'espère avoir le temps dans les jours à venir de faire la même chose pour le fichier configuration_adv.h. Jacky Tuning On commence avec du superflu, l'écran de démarrage : Ligne 80 du fichier : #define STRING_CONFIG_H_AUTHOR "Schyzo, Anet E12 BLTouch" // Who made the changes. #define SHOW_BOOTSCREEN #define STRING_SPLASH_LINE1 "V1.1.9 for Anet E12" // will be shown during bootup in line 1 #define STRING_SPLASH_LINE2 "Adapted For Schyzo" // will be shown during bootup in line 2 Ces 4 lignes ne font qu'afficher l'écran de démarrage ( Boot Screen). L'imprimante n'a pas besoin de ça, et moi non plus. Sans cet écran, l'imprimante sera lancée environ 5 secondes plus rapidement. Commentez-donc ces 4 lignes (en ajoutant '//' devant chaque ligne) si vous voulez gagner plus de 1000 octets (1282 chez moi). Toujours dans le look, ligne 97 : #define SHOW_CUSTOM_BOOTSCREEN Ceci ne sert qu'à afficher une image personnalisée définie dans le fichier Marlin/_Bootscreen.h au démarrage. Certains fournissent une image comme TH3D qui ne fait qu'alourdir le firmware. Vous pouvez commenter Puis, à la ligne 100 : #define CUSTOM_STATUS_SCREEN_IMAGE Même combat, une image personnalisée sur l'écran d'accueil, définie dans le fichier Marlin/_Statusscreen.h comme ici : Vous pouvez commenter cette ligne pour gagner de précieux octets (voir plus). PID Le PID (Proportional Integral Derivative) est un procédé de Marlin et autres firmwares qui permet une montée en température optimisée des éléments chauffants (buse et lit). Lorsque le PID de ces éléments n'est pas activé, la montée en température est définie en 'bang-bang', comprendre en gros en binaire : "Si c'est trop froid, j'envoie du courant à fond, si c'est à bonne température, je coupe". Aussi la température ne fait que monter et descendre, ce qui peut poser une dégradation de l'impression notamment avec la température de la buse. A titre d'exemple, j'ai trouvé cette image sur le forum reprap.org : Page en question : https://reprap.org/forum/read.php?262,782815 Exemple de courbe de température en bang-bang : Avec utilisation du PID : Bref, si j'en parle ici c'est que l'utilisation du PID pèse quand même quelques kilos dans la bataille du gain de mémoire. Pour ma part, j'ai activé le PID de la buse et du lit, quitte à supprimer d'autres fonctions. PID de la buse : Pour l'activer, il faut se rendre à la ligne 362 : #define PIDTEMP Puis environ 20 lignes plus bas, il faut définir les valeurs Kp, Ki et Kd : #define DEFAULT_Kp 28.94 #define DEFAULT_Ki 2.37 #define DEFAULT_Kd 88.30 Si ces lignes sont commentées, décommentez-les. Ces valeurs que je n'expliquerai pas faute de compétence (et ce n'est pas le sujet), sont MES PROPRES valeurs. C'est elles qui définiront la montée en température de votre élément chauffant. A chaque changement de buse ou matériel chauffant (cartouche chauffante par exemple), il faut redéfinir ces valeurs. Pour cela, je vous renvoie vers un tuto du forum qui explique pas à pas la marche à suivre pour récupérer ces 3 paramètres selon votre machine : A noter que l'utilisation du PID pour la hotend requiert environ 3300 octets. PID autotune : Marlin propose d'ajouter un menu dans l'imprimante afin de lancer un autotune, c'est à dire que vous pourrez lancer directement depuis l'écran de l'imprimante un autotune qui calculera et enregistera les meilleurs valeurs pour votre imprimante. Cette fonction lancera une montée en température de la buse (température que vous définirez via l'écran de l'imprimante directement), jugera et enregistrera dans l'EEPROM des meilleurs valeurs obtenues. Pour cela, décommentez la ligne 367 : #define PID_AUTOTUNE_MENU Lors de l'autotune, sélectionnez une température que vous employez le plus. Par exemple si vous n'imprimez que du PLA et PETG, prenez une moyenne haute à 230° par exemple. Le PID autotune occupera 600 octets environ de plus. PID du bed : Pour le lit, l'utilisation du PID reste identique, à savoir une température constante. En mode BED_LIMIT_SWITCHING en revanche, on retrouve la chauffe binaire : On chauffe à fond ou rien du tout. Si vous souhaitez activer l'utilisation du PID pour le lit chauffant, décommentez la ligne 407 : #define PIDTEMPBED Et n'oubliez pas de commenter la ligne 409 afin de libérer un peu de place : //#define BED_LIMIT_SWITCHING Puis comme pour la buse, définissez les valeurs de Kp, Ki et Kd ligne 424 : #define DEFAULT_bedKp 255.01 #define DEFAULT_bedKi 17.39 #define DEFAULT_bedKd 934.85 L'utilisation du PID pour le lit chauffant occupera environ 1400 octets de plus que le mode BED_LIMIT_SWITCHING. A noter qu'il ne sera pas possible, même en ayant activé l'autotune, de lancer un test autotune pour le bed depuis l'écran LCD (vous ne devrez pas avoir à le changer régulièrement, je l'espère pour vous ). Là encore, je vous renvoie vers le tuto de neoraptor pour récupérer les valeurs Kp, Ki et Kd pour votre lit : Protection contre vous-même : Si jamais vous avez confiance en vous, sachez qu'il est possible de désactiver la protection d'extrusion à froid, ligne 445 : #define PREVENT_COLD_EXTRUSION // Permet de ne pas faire tourner l'extrudeur si la température de la buse n'est pas d'au moins 170° (EXTRUDE_MINTEMP) et la protection d'une trop grande extrusion manuelle, ligne 452 : #define PREVENT_LENGTHY_EXTRUDE // Protection pour ne pas extruder plus de 200mm (EXTRUDE_MAXLENGTH) en dehors d'une impression Ces 2 fonctions commentées vous feront gagner presque 1000 octets, à vous de jauger votre confiance en vous Je ne détaillerai pas la désactivation des protections thermiques du bed et de la hotend, qui sont à mes yeux essentielles et donc non négociables. Bed leveling Si certains ont déjà du mener la bataille des octets avec Arduino, ceux-ci savent combien l'utilisation d'un palpeur est lourd. Pour avoir fait quelques tests pour ce tuto, j'estime à 18ko le poids de l'utilisation d'un BLTouch par rapport à un simple endstop. Mais saviez-vous que vous pouviez tout de même espérer libérer un peu de place ? Chaque mode de leveling pèse plus ou moins lourd, et est plus ou moins complet forcément. Bi-linéaire Ligne 982 : #define AUTO_BED_LEVELING_BILINEAR Le mode certainement le plus utilisé et adapté à la plupart des plateaux. Grâce à un palpeur/sonde (BLTouch ou autre), il fait 3 palpages (points) ou plus dans chaque axe (X Y) et en détermine grossièrement ou finement selon le nombre de points déterminés les défauts du plateau, qu'il corrigera pendant l'impression. Nécessite 11 ko sur la carte. 3 points Ligne 980 : #define AUTO_BED_LEVELING_3POINT Avec un palpeur, sonde 3 points déterminés et détermine le nivellage du plateau. Plus léger (6 ko), à n'utiliser que si vous êtes sûrs que votre plateau est bien plat. Linéaire Ligne 981 : #define AUTO_BED_LEVELING_LINEAR Semblable au mode bi-linéaire, corrige un défaut de lit qui ne serait pas correctement incliné. Ce mode ne corrige pas les défauts d'un lit déformé (creux au centre par exemple). Nécessite 11 ko sur la carte, je cherche l'intérêt de ce mode. Unified Bed Leveling (UBL) Ligne 983 : #define AUTO_BED_LEVELING_UBL Ce mode est trop gros pour ma carte, aussi je n'ai pas pu le tester. Quoi qu'il en soit, celui-ci permet de créer une matrice très précise de votre lit et d'en enregistrer les relevés dans l'EEPROM. Puis à chaque impression, palpe 3 points pour déterminer l'inclinaison et les défauts du lit puis s'appuie sur les valeurs précédemment enregistrées pour corriger très précisément l'impression en fonction des défauts de votre lit. Pèse approximativement 48 ko. Mesh Leveling Ligne 984 : #define MESH_BED_LEVELING Un mode que j'ai découvert il n'y a pas longtemps. Celui-ci permet de corriger une déformation du lit, sans nécessiter de palpeur. Vous faites le sondage à la main (aidé par Marlin bien sûr) avec votre feuille de papier, vous jouez avec le Z depuis l'écran LCD et celui-ci corrige les défauts du lit pendant l'impression, comme si vous aviez un BLTouch. 9.7 ko nécessaires pour ce mode. Hauteur lissée (fade height) Avec certains bed leveling activés (Bi-linéaire, Mesh leveling ou UBL), vous avez la possibilité de définir une hauteur lissée, c'est à dire que pendant l'impression, Marlin va au fur et à mesure corriger la pièce pour que le défaut du lit ne soit plus visible à partir de X mm (définie via l'écran LCD ou par la commande M420 Z(hauteur). En exagérant, si votre lit est creux au centre, on peut imaginer imprimer une boite ainsi : En rouge en haut le résultat sans la hauteur lissée, en vert ce que donnera l'impression avec la hauteur lissée. Nécessite 1600 octets. Bed leveling via le LCD Ligne 1106 : #define LCD_BED_LEVELING Permet de faire le leveling si vous avez un des modes cités au dessus activé. Si vous avez activé le Mesh Leveling (manuel), Marlin vous guidera étape par étape via l'écan LCD pour faire le leveling. Requiert environ 1 ko. Déplacement de la tête automatique Ligne 1114 : #define LEVEL_BED_CORNERS Depuis l'écran LCD, permet de faire bouger la buse automatiquement pour faire le réglage aux 9 points du plateau en leveling mauel. Nécessite 1200 octets. Fonctions additionnelles Préchauffage J'ai lu encore récemment qu'on pouvait gagner de la place en commentant les fonctions de préchauffage de PLA et ABS. Bien que je les trouve utile, voilà comment gagner 40 octets. Oui, pas un de plus, 40... Commentez les lignes 1262 à 1268 : #define PREHEAT_1_TEMP_HOTEND 210 #define PREHEAT_1_TEMP_BED 60 #define PREHEAT_1_FAN_SPEED 0 // Value from 0 to 255 #define PREHEAT_2_TEMP_HOTEND 235 #define PREHEAT_2_TEMP_BED 80 #define PREHEAT_2_FAN_SPEED 0 // Value from 0 to 255 Il vous faudra également commenter ces lignes dans le fichier configuration_store.cpp, à la ligne 1820 : #if ENABLED(ULTIPANEL) lcd_preheat_hotend_temp[0] = PREHEAT_1_TEMP_HOTEND; lcd_preheat_hotend_temp[1] = PREHEAT_2_TEMP_HOTEND; lcd_preheat_bed_temp[0] = PREHEAT_1_TEMP_BED; lcd_preheat_bed_temp[1] = PREHEAT_2_TEMP_BED; lcd_preheat_fan_speed[0] = PREHEAT_1_FAN_SPEED; lcd_preheat_fan_speed[1] = PREHEAT_2_FAN_SPEED; #endif Notez que mes valeurs ne sont plus celles par défaut. Plutôt que de les virer, j'ai renommé 'ABS' en 'PETG' dans les fichiers de langue, bien plus utile que de tout supprimer pour gagner une misère. Je ne recommande absolument pas de toucher aux fichiers cpp, à vos risques et périls. Modifier les valeurs de l'EEPROM Ligne 1230 : #define EEPROM_SETTINGS Permet depuis votre PC relié à l'imprimante ou l'écran LCD de modifier la vitesse max, accélérations, jerk, steps/mm, offset Z etc etc Si vous êtes certains de ne plus toucher à ces réglages ou de flasher à chaque fois votre imprimante pour les modifier, vous pouvez commenter cette ligne afin de libérer 5.7 ko Récupérer les valeurs de l'EEPROM Ligne 1231 : #define DISABLE_M503 Pour gagner 2800 octets, il faut ACTIVER (ne pas commenter) cette ligne. Permet depuis un terminal de récupérer les paramètres de l'EEPROM (accélération, vitesses, steps/mm, ...). Nettoyage de la buse Il existe une fonction permettant avant chaque print de nettoyer la buse en l'envoyant à un point spécifique de votre plateau (ou légèrement en dehors). Voilà par exemple la réalisation de notre ami @Jean-Claude Garnier qui envoie sa buse se faire polisher sur une brosse à dent : Pour l'activer, ligne 1328 : #define NOZZLE_CLEAN_FEATURE Nécessite 1.7 ko Carte SD Pour ceux qui n'impriment que via PC ou Raspberry, sachez qu'il est possible de désactiver le support de la carte SD. Commentez la ligne 1433 : //#define SDSUPPORT Cela vous libérera presque 17 ko dans la carte de l'imprimante, mais impossible d'utiliser la carte SD.. Pour les extrêmes Encore une fois, si vous n'imprimez que depuis le port USB de votre imprimante, il se peut que vous n'ayez même pas besoin de l'écran. Par exemple, en désactivant l'écran LCD de mon Anet, ligne 1757 : //#define ANET_FULL_GRAPHICS_LCD Cela me fait économiser 39 ko de mémoire que je peux réutiliser ailleurs. Mais je n'ai plus d'écran, tout se fait depuis le PC ou le Raspberry. Voilà pour le fichier de configuration.h, j'essayerai de faire configuration_adv.h dans les jours à venir. N'hésitez pas d'y aller de vos retours si des passages sont à améliorer, réctifier ou clarifier.
  22. 9 points
    Bonjour à tous, N'ayant pas trouvé le mode d'emploi de cette belle imprimante en français j'ai décidé de le traduire, certes ce n’est sans doute pas parfait car ily a qq lignes non cadrés en bas pages mais j'ai la flemme de recommencer) .... cependant je pense que ça aidera certain. Bonne utilisation Fabrice téléchargeable ici Manuel cr10s pro fr
  23. 9 points
    Bonjour, J'ai réalisé une soudeuse électronique pour filament PLA 1.75mm le principe de fonctionnement est celui utilisé pour souder les fibres optiques par un courant à haute tension 15Kvolts. L'ensemble comporte deux potences mobiles montées en glissières en queues d'aronde pour faciliter la mobilité latérale. La haute tension est produite par un module électronique élévateur de tension (une THT à 15000 volts) Deux électrodes générent l'arc électrique pour faire fondre le filament. ensuite le réglage du montage des filaments est assuré par deux clips et un gabarit de positionnement. Le fonctionnement est simple il suffit d'appuyer deux secondes sur un bouton, l'arc est généré pour faire fondre les filaments; ensuite il suffit de rapprocher les deux bouts et la soudure est effective. Il faut attendre 30 à 40 secondes pour que la soudure se fige pour atteindre la solidité initiale du filament. Nota j'ai essayé de souder l'ABS çà fonctionne mais il faut être prudent car il est assez combustible (prudence il s'enflamme vite !) Conclusion je suis satisfait du fonctionnement la source d'énergie est un accu de 3.7 volts avec un module complémentaire pour le charger. Sur la deuxiéme photo j'ai trop repoussé les filaments c'est pour cela que je vais réaliser un éraseur mécanique de filament. Je vais réaliser un calibreur éraseur de filament pour couper les petits reliefs qui peuvent de former si les deux filaments sont trop rapprochés. l'essai mécanique à la traction du filament est conforme. Pour ceux qui le souhaitent je peux adjoindre la liste de composants et des fichiers STL. je composerai un dossier complet à la demande ! L'impression des pièces est réalisée en PLA tout simplement!
  24. 9 points
    ne vous disputez pas . j'ai la solution
  25. 9 points
    Bonjour à tous, Sachant qu'il y a un certain nombre d'amateurs d'électronique (dont certains très éclairés ), en consultant mon site de "bons plans"; je suis tombé sur celui-ci: En allant sur le site et en entrant le code cyrob2019yt , vous profiterez d'un an d'abonnement gratuit à la version numérique (pdf) avec en plus la possibilité de récupérer les archives de ce magazine. Je viens de m'abonner (aucune demande de carte bancaire, la réduction est directement appliquée, il suffit de renseigner quelques données "personnelles") et ai commencé à récupérer ceux de cette année 2019
  26. 9 points
    Bonjour tout le monde !Voici mon projet de turret Nerf bluetooth . Je l'ai commencé il y a deja quelques temps et je n'ai pas trop documenté mes avancées jusqu'à maintenant .Je ne pensse pas que le concept sois trop difficile a saisir .On a un chargeur de 8 fléchettes dont les mouvements sont controllés par 2 servos montés sur un trépied .A la base du chargeur on trouve 2 rouleaux entrainés par des moteurs type 130 . Quand la tourelle recoit l'ordre de tirer un servo pousse une des fléchettes dans les rouleaux ce qui la propulse .Le tout est controllé à distance en bluetooth . J'ai créé une appli Android à l'aide du MIT app inventor et aussi un petit logiciel en python pour pouvoir controller la tourelle depuis un PC .Apres avoir imprimé un premier prototype, j'ai du rectifier quelques petits problemes : Voila la 3D final : Le prototype (j'ai enfin réussi a touver un peu de temps pour améliorer mes parametres d'impressions pour que la version finale n'est pas ces especes de traces qu'on voit sur les parties plates ici ) : Dans cette video je montre la modé 3D et explique un peu le fonctionnement : Le prototype en action, encore quelques améliorations a faire au niveau du cablage mais l'appli fonctionne correctement : Ce matin j'ai pu imprimer les versions finales des deux trépieds (une pour servo type MG90S et l'autre pour MG996R) : Tout s'est assemblé sans avoir besoin de limer ou couper quoi que ce soit !!! \o/! Maintenant il n'y a plus qu'a imprimer les 2 versions de parties supérieur et ca sera fini pour l'impression .
  27. 9 points
    Bonjour à tous ! Comme cela m'a été suggéré, voici un petit tutoriel illustré pour le démontage/nettoyage/remontage des hotends type MK8 de nos Alfawises, soyez indulgents, c'est ma première fois. Tout d'abord, le démontage et remontage du hotend se font toujours à chaud, au démontage ça aide à ramollir les résidus de plastique qui ont pu s'infiltrer dans les filetages et éviter de forcer et au remontage ça permet de bien ajuster les pièces en fonction de leur dilatation thermique. Cela implique donc que la cartouche de chauffe et la thermistance doivent bien rester en leurs lieux et places dans le corps de chauffe tout au long de l'opération, soyez très prudent d'une part pour ne pas vous brûler (utilisation d'outils et de gants indispensable) et d'autre part pour ne pas endommager votre machine. Si la thermistance ou la cartouche de chauffe sort de son logement, la machine recevra une information de température erronée et cherchera à la corriger par une chauffe excessive avec tous les risques et conséquences que cela comporte. Cela étant bien clair, entrons dans le vif du sujet. -1) Retirer le filament : Pour commencer il faut retirer le filament de la tête, pour cela faites chauffer à plus ou moins 200°, une fois cette température atteinte, débrayez le pignon de l'extrudeur et retirez le filament. Le filament retiré, il faut laisser refroidir le hotend avant de passer à l'étape suivante. -2) Retirer le hotend du chariot : Pour cela tout dépend de votre montage (d'origine, modifié avec un fang ou autre), il faut que vous ayez un accès confortable à tous les éléments du hotend. Vous devriez vous retrouver avec quelque chose qui ressemble à ça dans les mains : Notez que je n'ai pas représenté la cartouche de chauffe et la thermistance sur mes dessins et ce dans un souci de clarté visuelle, mais n'oubliez pas le premier paragraphe ! -3) Démonter le pneufit et le PTFE : Retirez le raccord pneumatique et le tube PTFE avant de mettre en chauffe pour éviter que ce dernier ne brûle dans le heatbreak à cause de l'absence de ventilateur de radiateur (je vous conseille de laisser le tube PTFE clipsé dans le pneufit et de juste dévisser celui ci pour tout sortir d'un coup, ça évite d'endommager le tube PTFE) -4) Retirer le radiateur (facultatif) : Pour retirer le radiateur du heatbreak il suffit de dévisser la vis hexagonale placée à la base du radiateur. Cette étape n'est pas obligatoire pour nettoyer le hotend, déjà parce qu'il est rare que des saletés vienne se loger entre le radiateur et le heatbreak et ensuite parce que le radiateur offre une bonne prise (évitant notamment de rayer le heatbreak avec sa pince, ce qui pourrait nuire au bon refroidissement) ainsi qu'un bon repère pour le remontage. -5) Retirer la buse : A partir de là, il faut chauffer le hotend à une température suffisante pour bien ramollir le plastique logé un peu partout. Une fois la température souhaitée atteinte et POUR EVITER TOUT RISQUE DE COURT CIRCUIT, COUPEZ L'ALIMENTATION ELECTRIQUE DE L'IMPRIMANTE, saisissez le bloc de chauffe avec une pince (par les faces avant et arrière pour ne pas abîmer la thermistance et la cartouche de chauffe) et profitez de la chaleur résiduelle pour dévissez la buse, en principe pas besoin de forcer, ça doit venir assez facilement. Une fois la buse retirée, mettez la de coté en prenant soin de la poser sur une surface qui ne craint pas la chaleur... -6) Retirer le heatbreak : Il est conseillé par moi même de nettoyer l’intérieur du heatbreak avant de le démonter pour profiter de la chauffe de la machine. Procédez comme pour la buse en attrapant le heatbreak (ou le radiateur si vous les avez laissé assemblés) délicatement avec une pince ou mieux, à la main avec des gants adaptés. Ici aucune résistance normalement puisque c'est la buse qui fait contre écrou pour le heatbreak. -7) Nettoyage : Félicitation, vous avez démonté votre hotend ! Maintenant il faut nettoyer tout ça. Commencez par le bloc chauffant, pour le filetage je vous conseille l'utilisation d'un écouvillon en laiton de 6mm, c'est top ! Une fois le bloc propre, vous pouvez couper la chauffe de la machine si vous le souhaitez pour pouvoir lâcher le bloc chauffant sans risquer qu'il aille brûler quoi que ce soit... Attaquons nous au filetages de la buse et du heatbreak, pour ce faire personnellement je chauffe avec un briquet en tenant la pièce dans une pince, puis un petit coup de brosse à dent dans les filets et ça roule ! Une fois que tout est propre, on peut passer au remontage. -8) Remontage du hotend : Chauffez votre bloc chauffant si vous l'aviez laissé refroidir à l'étape précédente. Ensuite suivez les instructions précédentes en sens inverse, commencez par remettre le heatbreak et le radiateur dans le bloc chauffant, le heatbreak doit être vissé de façon à ce que que le haut de son filetage soit au raz de la surface supérieure du bloc chauffant. Si vous aviez laissé le radiateur sur le heatbreak en sautant l'étape 4, vous pourrez ajuster le heatbreak exactement comme il était avant en faisant en sorte que les faces avant et arrières du radiateur soient parallèles à celles du bloc chauffant. Ensuite remettez la buse dans son emplacement, laissez lui le temps de chauffer avant de serrer cette dernière contre le heatbreak puis bloquez juste la buse contre le heatbreak sans forcer outre mesure ENCORE UNE FOIS, PENSEZ A COUPER L'ALIMENTATION ELECTRIQUE AVANT D'UTILISER DES OUTILS METALIQUES SUR LA TETE... -9) Remontage du PTFE : Comme au démontage, il est fortement conseillé de remonter le PTFE à froid pour ne pas le cramer, donc laissez bien refroidir le hotend puis procédez à la remise en place du tube et du pneufit, veillez à ce que le tube PTFE soit coupé bien droit au bout et à ce qu'il soit bien enfoncé à fond dans le heatbreak. -10) Remise en place du hotend sur la machine : Comme pour l'étape 2, cela dépend de votre montage, procédez de façon inverse à cette dernière. -11) Réglage et essai : Une fois tout remis en place, la première chose à faire est un leveling du lit pour éviter que la buse ne vienne lui faire un gros bisou au premier home venu. Ensuite remettez du filament dans la machine et lancez un print de test de votre choix, en théorie et si vous avez bien suivi toutes les étapes et conseils, il sera nickel et vous n'aurez aucune fuite de plastique sur le hotend. Voilà, vous avez un hotend comme neuf, enjoy ! Je vous joint une petite vue éclatée du hotend en passant : J'espère que mon tuto est assez clair, si quelque chose ne l'est pas ou si vous avez une meilleure méthode pour une des étapes, n’hésitez pas à le dire et je modifierais (je compte sur un modérateur pour me donner les droits sur ce post) ! Kev.
  28. 9 points
    Voici une camera une camera qui cherche et traques les visage que j'ai réalisé il y a quelques mois et dont je viens de rentre disponible toutes les pieces et codes . La camera est branchée à un ordinateur sur lequel tourne un logiciel de détection de visage . Une fois un visage détecté le logiciel envoie un signal a un arduino situé en dessous de la caméra . Ce arduino pilote 2 servos qui bougeront la caméra en direction du visage détecté . Voici les pieces composants ce robot (OK, j'ai du mal a trouver les réglages qui fonctionne bien avec le filament Verbatim...) : Les pieces sont disponible sur mon site ----> www.littlefrenchkev.com <---- Pour tout ce qui concerne l'assemblage et les réglages et le fonctionnement, j'ai créé quelques videos . Intro : Ce dont vous aurez besoin : Assemblage : Cablage : Réglages et logiciel : Malheureusement je n'ai pas d'image ou de video du développement .
  29. 8 points
    Bonjour à tous, Comme demandé dans le tuto concernant le montage d'un BL-TOUCH sur Alfawise U30 Pro, je viens vous faire un tuto sur le montage d'une SKR 1.4 TURBO sur cette imprimante. NOTA : Le firmware marlin disponible ci-dessous est prévu pour la configuration suivante : U30 Pro, Bl-Touch, Extrudeur BMG clone, Capteur de fin de filament, FANG HERO ME et E3Dv6 Clone. Libre à vous de modifier le firmware en fonction de votre configuration. Ps : Mon firmware risque d'avoir les moteurs tournant en sens inverse du vôtre, vous avez juste a modifier les lignes suivantes et compiler. Origine : 1059 #define INVERT_X_DIR true 1060 #define INVERT_Y_DIR false 1061 #define INVERT_Z_DIR true Modifiées: 1059 #define INVERT_X_DIR false 1060 #define INVERT_Y_DIR true 1061 #define INVERT_Z_DIR false Matériel nécessaire : - Un kit BIGTREETECH SKR 1.4 TURBO + TFT35 + TMC2209 ICI (65€ environs le kit) - Un boitier pour SKR 1.3 ou 1.4 imprimé ICI - Un boitier pour TFT35 imprimé ICI (THINGIVERSE) ou ICI (modélisé personnellement pour passer sous le cadre de l'imprimante) - Quelques vis de 3mm de diamètre - Des connecteur JST femelle 3 trous X3 - Un firmware MARLIN 2.0.5.3 ICI (Mon google drive) - Un firmware pour le TFT35 ICI - Une bonne dose de courage. Préparation : Avant de commencer le montage, assurez-vous d'avoir imprimé tout les fichiers pour monter votre carte mère et écran et d'avoir retiré le filament de l'imprimante Installation : 1°) Débranchez l'alimentation du secteur. 2°) Allongez l'imprimante sur le flanc droit de façon à avoir accès à la carte mère. 3°) Retirez le capot de protection d'origine 4°) Débranchez tous les câbles pour pouvoir retirer la carte mère d'origine. 5°) Placez les cavaliers sur la SKR en mode UART 5°) Installez les TMC2209 sur la SKR en ayant bien pris soin de couper la tige comme sur la photo pour être en UART. 6°) Changer le cavalier d'alimentation sur le VDD 7°) Installer votre SKR dans le boitier imprimé. 8°) Branchez dans un premier temps le 24V sur DCIN en respectant les polarités et testez le bon fonctionnement de la carte mère. 9°) Si C'est OK et que vous avez bien de le voyant rouge, débranchez électriquement l'imprimante !!!! 10°) ATTENTION ETAPE IMPORTANTE !!!!! PAUSE BIERE 11°) Branchez le bed sur HB(Gros fils rouge sans connecteurs) ne vous inquiétez pas il n'y a pas de polarité. 12°) Branchez la hotend HE0 (Petits fils rouge sans connecteurs ) ne vous inquiétez pas il n'y a pas de polarité. 13°) Branchez vos moteur sur les emplacement prévu. (Info : Z = ZAM et E = E0M) 14°) Nous allons avoir besoin du plan suivant pour pouvoir continuer et comprendre le pourquoi du comment de certains changement : 15°) Avant de brancher les endstops je doit vous expliquer pourquoi il va falloir les changer de connecteurs : Tout d'abord comme vous pouvez le voir, à l'état actuelle des choses, sur la carte mère d'origine, nous sommes en connecteurs JST double ... Or sur la SKR c'est des connecteurs triple. De plus sur la SKR le signal et le GND sont inversés par rapport à notre CM d'origine. Donc pour faire quelques chose de propre, je préfère vous faire changer de connecteurs. Pour ce faire voici comment faire et ce sur les trois endstop que nous allons brancher (X, Y et E (Capteur de fin de filament)). Ceci est la configuration d'origine. Faite bien attention aux dessins présent sur les câble car c'est eux qui donnent leur utilité : Les traits = Signal Les points = GND Et voici comme les placer sur le connecteur triple : 16°) Une fois que tout vos endstop ont été modifiés, vous pouvez les brancher. 17°) Maintenant nous allons brancher le BL-TOUCH, ce dernier va sur les PINS notés SERVO et PROBE cependant, avant de brancher il va falloir inverser le rouge et le marron sur le connecteur dupont car là aussi sur la SKR c'est inversé ... et c'est un bug reconnu sur GITHUB. Une fois fait vous pouvez le brancher sur la prise SERVO en mettant le fil jaune sur le PIN 2.0 de la carte mère et aussi brancher le PROBE en respectant le GND (Fil noir) et 0.10 (fil blanc). 18°) il ne reste plus qu'à brancher les deux thermistor du bed et du hotend. Bed (fils rouge avec connecteur JST double) = TB Hotend (fils blanc avec connecteur JST double) = TH0 19°) Branchez les ventilateurs (HOTEND = FAN0 et FANG = FAN) 20°) Il ne vous reste plus qu'à mettre tout ce petit monde sous tension pour tester si cela fonctionne. Si ok passez à l'étape 20 Sinon, débranchez composant par composant pour voir lequel pose problème et identifier le soucis. 21°) Branchez le TFT35 et les port correspondant (EXP1 et 2 et TFT) 22°) Importez le firmware.bin sur la carte micro SD formaté en FAT32 puis inséré la dans la SKR. Alimenté la SKR et attendre 10 secondes puis l'éteindre. Si le fichier .bin est passé en .cur alors votre CM est bien flashée sinon recommencez. 23°) Importez le firmware.bin du TFT35 sur la SD (MAJ ne fonctionne pas par USB) ainsi que le dossier TFT35 pour les icones. Insérez la SD Alimenté la SKR et l'écran devrait se mettre à jour. 24°) Enjoy !!!! Vous avez installé une SKR 1.4 TURBO sur votre Alfawise U30 PRO. big-tree-tech-skr-v1.4-32-bit-control-board-3d-printer-pins-1000x1000__28291.1578624715.1280.1280.webp
  30. 8 points
    Bonjour, Je vais vous faire part de mon expérience avec Klipper et vous expliquer comment l'installer et le configurer sur votre imprimante. I - Introduction Klipper est un firmware pour imprimante 3D comparable à Repetier ou Marlin. Son rôle est d'interpréter le Gcode en provenance du slicer et de le convertir en commandes qui permettent de piloter individuellement le hardware de l'imprimante. Pour certaines machines, comme les CoreXY ou les Delta, la cinématique est très complèxe, ce qui demande des calculs importants. Malheureusement, avec une carte 8-bits, la puissance du microcontroleur n'est pas super adaptée à ces calculs. Du coup, la vitesse sera limitée par la puissance du processeur et les calculs seront moins précis. C'est ce qui pousse certains à vouloir passer à une carte 32 bits. Nous allons voir que Klipper permet de s'affranchir de ces limitations. 1) Les fonctionnalités de Klipper La particularité de Klipper est d'utiliser un ordinateur hôte pour faire tous ces calculs et de réserver le microcontroleur pour ce qu'il sait bien faire: gérer les entrées-sorties en temps réel. Ceci décharge le microcontroleur qui n'a plus que ça à faire, et l'hôte, qui est généralement un Raspberry Pi 3 avec un processeur ARM quad core, se charge des calculs, avec du multi-thread, plus de mémoire, et une interface graphique plus attrayante. Par ailleurs, Klipper s'interface avec Octoprint, ce qui permet d'utiliser sa partie graphique pour controler l'imprimante. On pourrait meme virer le LCD de l'imprimante et utiliser un écran tactile connecté au Raspberry. Le résultat, c'est un surcroit de performances important. Avec une carte 8-bits, on a des performances supérieures à celles d'une carte 32-bits. Klipper utilise cette puissance pour calculer les trajectoires de façon plus souple, ce qui permet de gagner en précision, en fluidité, en bruit, et en vitesse d'impression. Avec Klipper, j'imprime en 120mm/s sans problème sur une imprimante cartésienne. Il semblerait que les gains sont encore plus importants sur des CoreXY ou Delta. Et bien sûr, une carte 32-bits permettra d'aller encore plus vite, mais on se limite alors à l'énergie cinétique que la mécanique de la machine peut encaisser. Les firmware classiques ont aussi d'autres inconvénients: Ils se configurent en modifiant les fichiers de code source, ce qu'un utilisateur ne devrait jamais avoir à faire. Il faut ensuite les compiler et les flasher à chaque modification. Avec Klipper, on ne touche plus au firmware qui est sur le microcontroleur. Les modifications se font sur un fichier de configuration qui réside sur l'hôte, ce qui est instantané et beaucoup plus pratique. Jusqu'à l'année dernière, Klipper était plutôt expérimental, mais depuis la version de décembre et l'introduction du bed levelling, le support BL Touch, le "pressure advance", la calibration delta, les écrans LCD, les protections thermiques, etc... c'est devenu parfaitement utilisable tous les jours. Il y a deux étapes à l'installation de Klipper: L'installation. C'est la partie la plus facile et on ne la fait qu'une fois. La configuraton. Celle-ce se fait dans un fichier de config. Avec un plugin qui va bien dans Octoprint, on peut éditer ce fichier directement dans Octoprint. 2) Prérequis Avant d'installer Klipper, il vous faut: Une imprimante 3D. Ben oui, c'est pas pour les machines à laver. Il faut pouvoir flasher le firmware, donc on évitera les machines avec un hardware propriétaire. En principe, tout ce qui tourne avec Marlin peut tourner avec Klipper. Un firmware basé sur Marlin. C'est plus simple, parce qu'on pourra récupérer un certain nombre de paramètres. Il est possible de se débrouiller autrement, mais il faudra connaître ou calculer les mm/step etc... Un ordinateur hote sous Linux. Ici, on parlera de Raspberry, mais en théorie ça pourrait fonctionner avec n'importe quel PC sous Linux et Octoprint. Attention, il faut un Raspberry Pi 3 au minimum. Un Raspberry Zero ou un vieux Raspberry 1 vont trop ramer. Octoprint. Je ne vais pas détailler ici l'installation d'Octoprint. Il y a plein de tutos là dessus. On y installer un plugin OctoKlipper qui facilite la configuration de Klipper. Des connaissances (basiques) en Linux. On va utiliser une ligne de commande SSH pour télécharger et installer Klipper. Note importante: Avant de procéder à l'installation de Klipper, assurez-vous bien que tout l'ensemble Imprimante 3D + Octoprint Raspberry fonctionne correctement et est parfaitement maîtrisé. Sinon, si un truc ne marche pas après, on ne pourra pas savoir si ça vient de Klipper ou de la configuration matérielle. 2ème note: Je vous conseille d'avoir toujours une stratégie de repli, autrement dit les moyens de pouvoir reflasher Marlin avec une configuration qui marche si pour une raison ou une autre Klipper ne vous convient pas.
  31. 8 points
    Bonjour tout le monde ! Bon comme j'ai enfin reçu mes mosfets, j'ai donc entrepris hier le montage de la MKS SGEN sur ma petite U20. Pour accompagner cette très belle carte mère, j'ai opté pour un écran MKS TFT32, des drivers MKS TMC2208 ainsi que d'une paire de mosfets. Notez que je n'ai jamais reçu les mosfets en question, d'ailleurs ils ne sont plus dispo sur Ali, j'ai du en recommander une paire chez Amazon en express... Tout ce petit monde à la maison, il m'a fallu imprimer des adaptateurs pour l'écran, la carte et un support pour les mosfets, tous ces éléments sont facilement trouvables sur Thingiverse, je vous laisse le soin de choisir les modèles qui vous conviennent ! A savoir que de mon côté je n'avais pas la place de mettre les mosfets dans le boitier, il sont donc fixés à l'extérieur provisoirement, comme ça ils prennent l'air...! Une fois fait, ben il fallait bien se lancer...! Je précise pour ceux qui l'ignoreraient encore que je suis notoirement une superbe quiche en électronique (@CacaoTor peut en témoigner...!) et que je n'ai absolument aucunes compétences particulières en programmation, tout ça pour dire que c'est vraiment pas si compliqué qu'il n'y parait, il suffit d'être attentif et méthodique. La première chose à faire est de parcourir tous les menus de réglages de l'U20 pour noter tous les paramètres afin de pouvoir les recopier dans votre nouveau firmware (dans mon cas, SmoothiWare, qui est très simple à configurer tout en étant très performant et donc tout à fait indiqué pour un débutant). Quand tout est bien noté, on peut rentrer dans le vif du sujet, on éteint donc la machine et on débranche tous les câbles, surtout le secteur on s'installe confortablement avec tous nos outils à portée de main et on y va ! On commence donc par ouvrir le boitier de l'U20 en retirant toutes les vis qui jonchent le pourtour, quand c'est fait, on retourne le boitier pour avoir accès à la carte et à l'écran d'origine. Personnellement, j'ai commencé par enlever l'écran, pour cela il suffit de débrancher la nappe en soulevant le petit clip noir de son connecteur, puis de retirer les 4 vis qui le maintiennent. On met l'écran de côté, il ne nous sera plus utile. Ensuite, on prend sa petite MKS (qui en fait est presque deux fois plus grosse que la carte d'origine...!) ainsi que sa notice d'utilisation. On se munit également de ses drivers sur lesquels on colle les dissipateurs fournis (important, ne pas oublier !) et on place tout de suite les drivers sur la carte, c'est très simple, on ne peut pas se tromper de sens avec le code couleur, le coté vert va sur le connecteur vert, et le noir sur le noir ( si je tenais le con qu'a fait sauter le pont...!) . Si comme moi vous n'avez qu'un extrudeur il vous faudra brancher vos drivers en face des connecteurs moteurs X Y Z et E0, il vous restera donc un driver puisqu'ils sont vendus par 5, c'est bien, ça en fait un de secours, on sait jamais ! Maintenant on passe au câblage, moi j'ai du réfléchir un peu, mais c'est pas compliqué, et puis vous, de toutes façon maintenant vous aurez le super guide détaillé que voici, et en Français SVP...! ( Oui parce que j'ai hésité à le rédiger en Klingon, puis je me suis souvenu que de toute façon, j'aivais jamais regardé Star Trek...) Bref, commençons par le plus simple : Les moteurs. Leurs emplacements sont écrits clairement sur la carte, on branche donc bêtement sans réfléchir. Ensuite les Endstops, pas très difficile non plus car ils répondent au même code couleur que les moteurs et sont aussi repérés X+, X-, Y+, Y- Z+ et Z-, pour l'U20 nous n'auront pas besoin des connecteurs endstop +, seulement des -. En revanche une petite subtilité fait que sur la carte nous avons des connecteurs trois pins alors que nos endstops fonctionnent avec deux. Si vous regardez devant le connecteur rouge, vous verrez que les pins sont repérés S, G et 5V, il faudra prendre soin de brancher les endstops sur les pins S et G. C'est à ce moment là que vous remarquerez que les connecteurs des endstop ne rentrent pas dans les connecteurs de la carte, pour y remédier, un bon coup de cutter bien placé pour supprimer le détrompeur fera l'affaire. Pour la suite, inutile de détailler, une image sera bien plus parlante : Alors, en regardant attentivement cette image, vous remarquerez qu'il manque deux choses : Le ventilateur du hotend, ce dernier n'à aucune prise dédiée mais comme de toutes manières il tourne tout le temps, branchez le directement sur l'alimentation. Le capteur de fin de filament, je n'avais pas trouvé ou le brancher, mais d’après @pascal_lb, il se branche directement sur l'écran, je n'ai pas encore eu le temps de le faire. Pour le branchement du bed et du hotend, il faut passer par les mosfets qui se branchent de la manière suivante : Tout ce petit monde étant branché, on vire la carte mère d'origine et on le met en place dans le boitier. Nous pourrons donc passer ensuite à la partie firmware. Je ne détaillerais pas la configuration de SmoothieWare, d'une part parce qu'il est facile de trouver tout ce qu'il faut savoir dessus, notamment sur http://smoothieware.org/ et aussi parce que la mienne étant toute fraîche, elle n'est pas encore tout à fait au point, mais sachez qu'il n'y a rien de sorcier, je parlerais donc simplement de leur installation et pour cela il vous faudra 2 cartes SD : La première carte SD sera pour la carte mère, le firmware se trouve >>>ICI<<<, dedans vous trouverez plusieurs dossiers. Dans le dossier "config", copiez le fichier "config.txt" sur votre carte SD (c'est lui que vous éditerez pour paramétrer votre imprimante). Dans le dossier "firmware", copiez le fichier "frimware.bin" sur votre SD. Dans le dossier "drivers" double cliquez sur "smoothieware-usb-driver-v1.1" pour installer les pilotes de la MKS sur votre PC. ATTENTION, la carte SD de la carte mère doit être présente A CHAQUE DÉMARRAGE de cette dernière car le fichier config est lu à chaque fois. En revanche une fois la machine en route vous pouvez retirer la carte sans risque. Pour éditer le fichier config, vous pouvez utiliser le bloc notes Windows, il fait très bien le job. En revanche n'utilisez pas notepad++, il lui arrive de modifier de manière invisible le format du texte et par là même, le rendre illisible pour votre machine. La seconde carte SD sera pour l'écran, qui possède son propre firmware téléchargeable >>>ICI<<<. Comme pour la carte mère, plusieurs dossiers s'y trouvent et il faudra paramétrer via le fichier config. Dans le dossier "Config file", copiez le fichier "mks_config_EN" sur votre carte SD et renomez le en "mks_config". Dans le dossier "Firmware" allez dans "TFT28 32 firmware", puis dans le dossier du style graphique que vous voulez (classic, retro ou simple) et copiez le fichier "mkstft28" sur la carte SD. Dans le dossier "font", copiez le fichier "mks_font" sur la carte SD Dans le dossier "images", allez dans le dossier correspondant au couleurs d’icônes que vous souhaitez (blue, red ou win8) et copiez le dossier "mks_pic" sur votre carte SD. Pour cette carte en revanche, une fois l'installation terminée, les paramètres restent en mémoire, vous pouvez donc la retirer sans risque pour les prochains démarrages. Ensuite, il n'y a que quatre paramètres importants qu'il faut vérifier/modifier absolument avant de démarrer la machine : Dans le fichier config de la carte mère : vérifier que la valeur est bien 115200 à la ligne suivante : uart0.baud_rate 115200 # Baud rate for the default hardware serial port Et modifier à false la ligne suivante (car nos drivers ne sont pas pilotés électroniquement par le firmware mais physiquement par un potentiomètre ) : currentcontrol_module_enable true # Control stepper motor current via the configuration file Dans le fichier config de l'écran : Vérifier que le Baud rate est lui aussi bien sur 115200 : #baud rate (9600:1; 57600:2; 115200:3; 250000:4) >cfg_baud_rate:3 Et vérifier que l'écran est bien en anglais : #multi-language(enable:1, disable:0) >cfg_multiple_language:1 #languages setting #(simplified Chinese:1; traditional Chinese:2; English:3; Russian:4; Spanish:5). This configuration is valid when "cfg_multiple_language" is disabled. >cfg_language_type:3 Quand c'est fait, mettez les cartes SD dans leurs emplacements respectifs. Félicitation ! Votre machine est maintenant prête pour sa première mise sous tension ! Mais ne refermez pas le boitier pour autant, vous aurez besoin d’accéder aux drivers pour régler la Vref, donc dans un premier temps il vous faudra laisser vos moteurs débranchés, puis, en faisant bien attention ou traînent vos doigts brancher l'alimentation sur le secteur et mettre la machine en marche. Sur l'écran, vous aurez droit à une (ou deux ?) barres de progressions ainsi qu'au chargement de tout un tas de fichiers, laissez bien faire la machine jusqu’à ce que les icônes s'affichent, ce n'est pas très long. Après cela il faut donc régler les Vref, pour cela avec votre multimètre et un tout petit tournevis il faudra régler vos drivers à 1.06v. Ensuite éteignez la machine, branchez vos moteurs et refermez le boitier sans oublier de brancher votre câble usb auparavant car selon le placement de votre carte, vous n'aurez pas forcément accès à la prise par l’extérieur ! Et voilà, c'est terminé pour l'installation, z'avez vu c'était facile finalement ! Pour ce qui est de mes premières impressions (dans tous les sens du terme !) sur cette MKS, je dirais que... C'est énorme ! Rien que le passage aux TMC2208 vaut à lui tout seul son pesant de cacahuètes, les moteurs sont quasiment inaudibles à moins de 80mm/s et même au delà on reste très en dessous du bruit d'origine, même avec des TL-smoothers. Les déplacements sont très fluides et très doux, c'est un véritable bonheur, fini les home qui font trembler la moitié du bâtiment. Pour ce qui est du print en lui même, j'ai à peine commencé, j'ai imprimé en tout et pour tout deux cubes XYZ jusque là, le premier assez moyen car aucun réglage de débit et steps/mm fait, vraiment un test brut pour voir si tout fonctionnait. Le second en revanche laisse présager du meilleur, les parois sont parfaitement lisses, sans aucun défaut, les angles sont propres et nets, quasiment aucun ghosting et juste un débit à affiner un peu. Du côté programmation, jusque là je n'ai rencontré aucun réel problème, , il n'y a aucun réglage particulier à faire dans les slicers puisque Smoothie comprend les mêmes commandes que Marlin, le fichier config est plutôt clair et le site http://smoothieware.org/ est très riche en infos et conseils en tous genres. Bref pour le moment, que du positif, je pense que Smoothie à un très bon potentiel et la carte MKS SGEN fait vraiment du super boulot, et en prime c'est un réel plaisir de pouvoir enfin piloter son U20 en USB sans le moindre problème, pouvoir tout surveiller et changer les paramètres à la volée, à distance sans avoir constamment le nez sur l'écran de la machine ! Voilà, c'est tout pour moi ! Un grand merci à @CacaoTor et à @pascal_lb pour leur aide et conseils, en espérant que tout ça vous soit utile ! Kev.
  32. 8 points
    Second Test : Le Test de Torture Cette impression est l'un des tests de torture les plus performants que je connaisse . Ce modèle de test permet de se donner une idée précise du niveau de précision de l’imprimante. J’ai utilisé le même filament que précédemment (celui fourni avec l'imprimante). L'un des rares défauts sur ce test est le dernier pont supérieur qui touche celui en dessous. La Creality Ender 5 Plus m'a agréablement surpris. Mais en mesurant de côté, lors de l'inspection visuelle du test de l'imprimante, j’ai pût constaté plusieurs problèmes: Les Surfaces: Le test de torture est déformé sur les premières couches. Dans l'ensemble, les surfaces se sont avérées un peu grossières et ondulées. La raison : un Plateau très loin d’être parfaitement plat. Les Détails : Points positifs: les pointes se sont très bien imprimées, avec presque aucun cheveu. Point Négatif: le lettrage inférieur était difficile à lire. Conclusion : l'impression globale était d’une qualité médiocre, principalement en raison des lignes de couche trop visible et des surfaces inégales, et en particulier sur les surplombs. Conclusion des Tests Bien que les dimensions physiques des impressions test soient excellentes, l'inspection visuelle des impressions a révélé quelques défauts. Certains d'entre eux peuvent être directement liés aux paramètres de Cura. Pour les autres erreurs d'impression (telles que les couches visibles), je dois creuser plus profondément et commencer à expérimenter avec les paramètres de Cura. Après quleques heures avec le Creality Ender 5 Plus, je vais commencer à modifier les paramètres de Cura. Avec un si grand volume intégré pour jouer, la perspective d'imprimer en grand est excitante. Alors que l'Ender 5 Plus est annoncée avec une grande précision de ses impressions, il est clair que son utilisateur doit faire un travail de réglage pour obtenir des impressions optimales. A noter : L’imprimante est équipé de drivers A4988, avec des TMC2208, l’imprimante devrait gagner en précision et confort de fonctionnement. Conclusions - Ender 5 Plus en vaut-elle la peine? Après cette première journée avec cette Ender 5 Plus, voici ma conclusion : Dans l'ensemble, l'Ender 5 Plus est une bonne machine, parfaite pour tous ceux qui recherchent une imprimante 3D grand format. Il a un gros volume d'impression avec un cadre robuste et la qualité d'impression est bonne même en stock. Malheureusement, afin de transformer cette imprimante en cheval de bataille, il faut investir de l'argent pour une meilleure extrudeuse et une nouvelle carte. Ils ne sont pas nécessaires dès le départ et peuvent être ajoutés au fil du temps. Ender 5 Plus de Creality est actuellement disponible pour environ ~ 500 $. Un peu cher, si vous me demandez, vu qu'il utilise une vieille carte 8 bits et un extrudeur de mauvaise qualité. Si vous envisagez d'en acheter une, pensez à investir un supplément de ~ 50 $ et une partie de votre temps pour mettre à niveau la carte et l'extrudeur. Les Points Positifs Généreux volume de construction 350x350x400. Cadre cube solide. Bonne qualité d'impression. Lit chauffant plat avec une bonne adhérence. BLTouch d'origine est inclus. L'Ender 5 Plus peut être facilement enfermé pour permettre des impressions ABS faciles. Les Points Négatifs L'extrudeur en plastique est défectueux et doit être remplacé. L'Ender 5 Plus utilise une ancienne carte 8 bits avec des pilotes bruyants. L'alimentation est sous-dimensionnée. Un ventilateur de refroidissement poussif Les Très Mauvais Points (d'un point de vue personnel) La configuration bowden n'est pas la plus fiable (opinion personnelle, il est déjà envisagé de la passer en Direct Drive). Les ventilateurs d'alimentation sont bruyants. L'isolation du lit n'est pas excellente et nécessite d’appliquer un isolant sur tout le dessous. Le "Verre Texturé" (Superplate) est loin d'être parfaitement plat __________________________________________________________________________________________________________________________________ Dans la suite qui viendra, je montrerais quelques autres impressions qui seront réaliser... après quelques "réglages" et "modifications".
  33. 8 points
    bonjour projet en cours d'élaboration ; plateau tournant sur 2 axes avec prise automatique de photos par un smartphone avec 2 petits moteurs pas à pas et un arduino ............ ça fonctionne , mais il y a encore du taf pour que cela soit présentable
  34. 8 points
    Maintenant que marlin 2.0.x est bien stable, je vais enfin faire l upgrade pour monter des drivers tmc 2208. Ca intéresse des imprimeurs ou pas? Fonction de vos “likes” je fais un dossier, ou pas...
  35. 8 points
  36. 8 points
    Un petit "puzzle tank" que je me suis amusé à modéliser. En 19 pièces à assembler grâce à des aimants 4x2: Printé en 0.2mm avec divers filaments Grossite3D. fichiers ici: https://www.thingiverse.com/thing:3918030
  37. 8 points
    Hello je poste ça ici pour promouvoir le travail d'un maker. A partir d'une imprimante 3D, il a réussi à créer une machine qui reproduit une image en perles à repasser. Je vous mets ici la vidéo du bazar : Et le petit billet Reddit qui va avec (en google trad) : Et en VO : Je trouve que le boulot de recherche, de mécanique et de software est admirable EDIT : Et le lien : https://www.reddit.com/r/beadsprites/comments/dknmux/so_i_modified_a_3d_printer_to_print_with_perler/
  38. 8 points
    Elle est là, elle arrive, la nouvelle MK3 MAKER ! Il y a bientôt un an démarrait le projet MK3, avec pour objectif vous proposer la SmartCub3D ultime. Si elle a des airs de famille avec la MK2 MAKER, ne vous y fier pas, l’intégralité des pièces a été revue. Avec plus de quatre ans de recul, des centaines de retours d’information des utilisateurs, nous avons pour cette nouvelle version établit un nouveau cahier des charges avec pour objectif : Sécurité, Facilité et Fiabilité. Sécurité, avec notamment l’intégration d’un module de contrôle de l’alimentation, qui permet à l’imprimante de s’éteindre automatiquement en cas de problème, mais aussi en fin d’impression avec un délai pour permettre à la hot-end de se refroidir. Un fusible supplémentaire intègre le module, ainsi qu’un convertisseur 5V pour alimenter des accessoires. L’allumage et l’extinction de la machine se font désormais par un simple bouton poussoir sur la façade du LCD Facilité, un nouveau firmware et un affichage LCD graphique avec grande facilité de lecture. Ce firmware intègre de nombreuses fonctions exclusives. L’écran est équipé d’un bouton de contrôle avec un éclairage LED interactif, facilitant la prise en main. Encore plus simple, la MK3 MAKER est équipé de notre nouvelle version du plateau Lokbuild magnétique flexible, avec une languette pour une manipulation plus aisée. Fiabilité, Les pièces plastiques les plus sensible sont désormais en PETG, notamment celle qui sont proches des sources de chaleur (moteurs, plateau chauffant). Toutes les pièces plastiques ont été redessinées, allégé ou renforcée. Notre extrudeur a été entièrement revu : Insert en téflon interne pour un parfait guidage du filament, nouvelle écopes de ventilation plus performante et design optimisée. Le faisceau électrique sort désormais sur le dessus de l’extrudeur, dans une gaine semi-rigide, plus fiable et permettant l’accroche facile d’une bobine de chaque côté. Silencieuse, la MK3 MAKER est équipé de drivers moteurs type TMC , permettant des impressions en silence et une grande qualité d’impression. L’électronique est enfermée dans un boitier équipé d’un ventilateur ultra-silencieux, pas de fils volants, tout est à sa place bien rangé pour le confort et la sécurité. La MK3 MAKER intègre bien entendu un lecteur de cartes SD dans le boitier LCD, mais en choisissant la version PRO, vous aurez en plus la possibilité de la connecter sur votre réseau local en WIFI. Economique, grâce à nos choix techniques, la MK3 MAKER est probablement la machine avec plateau chauffant la moins énergivore du marché. Un gros plus, pour ceux qui enchaîne les impressions ! La MK3 MAKER est désormais livrée monté « Plug’n’Play » pour une prise en main immédiate. Seule la MK2 LITE (version allégée de la MK2 actuelle) sera désormais disponible uniquement en kit à monter.
  39. 8 points
    Chose promise chose due : 2h de ponçage C'est pas pour me vanter, mais pour un gamin de 15 ans qui n'a jamais fait ça, je trouve que je me suis pas mal débrouillé Pour l'anecdote, l'idée de construire une guitare mais venue dans un rêve, et quand je me suis réveillé j'étais triste de ne pas avoir de guitare et je donc je me suis lancé PS: 1.937 Kg !
  40. 8 points
    Le réglage de la première couche Le bon réglage de la première couche est la base de toute impression réussie. C’est l’une des difficultés majeure que tout débutant rencontre et qu’il va devoir maîtriser s’il veut réussir ses pièces et éviter un plat de spaghetti. Ce réglage incorrect peut entraîner : Un décollement de la pièce dû à une mauvaise adhérence de la pièce sur le plateau. Une première couche à l'aspect visuel désagréable. Un gauchissement de la pièce (autrement appelé "warping") qui, en plus de ruiner l'aspect visuel et mécanique de la pièce, peut engendrer un décollement de celle-ci. Cela ce produit lorsque l'écart entre la buse et le plateau n'est pas correctement réglé. Il faut en premier lieu vérifier le bon réglage du parallélisme du plateau vis à vis de la buse. Ensuite, il faut régler cette écart (également appelé "offset"). Cela peut se faire de manière : mécanique (via une vis de butée qui est propre à votre modèle d'imprimante et ensuite via les molettes de réglage du plateau) informatique via le logiciel qui pilote l'imprimante (parmi lesquels se trouvent Cura, Repetier-Host et Simplify 3D). automatique (ABL = Auto Bed Leveling) via un capteur détectant où se trouve la surface d'accroche à différents endroits du plateau (permet de compenser les défauts de planéité de celui-ci) Voici comment reconnaître la qualité du réglage en fonction de ce qui est imprimé. Afin de vérifier le bon réglage de votre imprimante, vous pouvez imprimer ce genre de pièce. Avec de l'expérience, vous pourrez régler votre écart buse/plateau lors de l'impression de la première couche, et notamment lors de l'impression de la jupe (appelée "skirt" en anglais). Si vous voulez commenter ce tuto, proposer une amélioration ou autre, suivez ce lien. Si vous ne parvenez pas régler votre première couche, suivez ce lien. ---------------- Merci @Yo' d'avoir relu et amélioré mon premier tutoriel. L'idée originale, rédigée en anglais vient d'un utilisateur de Reddit (r/3DPrinting).
  41. 8 points
    Auto-dérision aussi
  42. 8 points
    La température d'extrusion influe pas mal sur la qualité d'impression. Une température haute permet d'avoir une bonne adhérence des couches les unes aux autres mais le rendu sera moins propre et a l'inverse une température basse permet d'avoir un meilleur rendu mais les couches adhérent moins bien entre elles et la pièce devient plus fragile, il faut donc trouver le juste milieu. Un bon nombre de "tour" de test sont disponible sur thingiverse pour permettre de régler la température d'extrusion, il existe d’ailleurs tout un tas d'autre test pour calibrer sa machine du mieux possible. http://www.thingiverse.com/search/page:1?q=calibration+test&sa= Vous pouvez aussi modéliser la tour vous même, personnellement j'ai pris celle ci: http://www.thingiverse.com/thing:729703 Trancher le modèle dans votre logiciel en réglant la température d’extrusion a 200 et une hauteur de couche a 0.2. Une fois le Gcode obtenu, ouvrez le dans un logiciel d’édition de code, j'utilise notepad++. Il va maintenant falloir rajouter des commandes permettant de modifier la température pendant l'impression tous les centimètres. Cliquez sur la paire de jumelle dans la barre d'outil, une fenêtre s'ouvre ça nous permettra de rechercher directement les lignes qui nous intéresse sans avoir a parcourir tout le code. Si le Gcode a été généré avec Simplify 3D tapez ; layer 50 (avec les espaces) pour trouver la ligne qui vous intéresse. Si le Gcode a était généré avec cura (comme celui de la photo ci dessous) entrez ;LAYER:50 (tout attaché sans espace) dans l'onglet recherche puis cliquez sur "rechercher dans le document actuel" ça vous amène a la 50eme couche (soit environ un centimètres de hauteur sur l'axe Z). Juste en dessous de la ligne ;LAYER:50 rajouter la commande M104 S195 (on définit la température de chauffe a 195° pour les prochaines commandes): Faire le même chose toute les 50 couches en réduisant de 5° a chaque fois. Ensuite imprimez la tour et examinez la pour déterminer quelle température d'extrusion convient le mieux a votre filament. Si vous avez des questions au sujet de ce tuto, suivez ce lien Si vous avez des questions au sujet de la tour de chauffe, posez là sur le forum
  43. 7 points
    Avé Les poignée de certains réfrigérateurs et congélateurs armoires de la marque Valberg ont un défaut de fabrication. elles cassent chez pas mal de personnes après quelques mois. Et c'est arrivé chez un ami. Bien sur, pas pris sous garantie car c'est de la casse, même si il est évident que c'est un problème de conception vue le nombre de personnes concernées. Pour corriger cela voici des pièces de rechange. Il n'y a plus le système qui tire le joint quand on tire la poignée, mais cela n'a pas grande importance. https://www.thingiverse.com/thing:4166846 Au second plan, poignée d'origine. Au premier plan, poignée refaite.
  44. 7 points
    Bonjour, J'ai fait un print des pièces de MARIO et LUIGI et c'est plutôt pas mal avec les fichiers ci dessous, quelques coups de lime et papiers de verre mais pas de problème particulier pour l’assemblage. Print en ABS , buse 0.3mm résolution 0.1 et colle ABS les liens pour les fichiers https://www.thingiverse.com/thing:2938602 https://www.thingiverse.com/thing:2939398
  45. 7 points
    La prochaine étape de ce projet est de réussir à faire jouer le robot à partir d'images de la télé . J'ai donc mis à jour le design que j'ai basé sur un de mes perso de jeux préféré . Pour une foisj'ai fait l'effort de peindre (certaines) mes pièces . Maintenant y a plus qu'a programmer !
  46. 7 points
    Le PLA souffre d'une pénurie mondiale qui affecte à la fois l'offre et les prix. De notre côté nous avions pris nos précautions pour éviter les ruptures de stock mais il me semble plus prudent d'avertir les consommateurs de PLA.
  47. 7 points
    Reste les canons et un ailerons (les autres la colle sèche) à recoller, je les ai cassée en enlevant les supports... photos de famille il est beaucoup plus chiant à imprimer que le premier et je vais pas pouvoir le poncer aussi bien sans tout péter mais il a quant même de la gueule et il sera encore mieux une fois en peinture.
  48. 7 points
    A la place de répéter sans cesse les mêmes consignes, je vais faire ce petit message et demander à nos gentils modos d'épingler ce sujet, voici la marche à suivre : Visser 1 dans 2 à la main Dévisser 1 d'un 1/4 de tour Visser 3 dans 2 (avec la partie PTFE, plastique blanc, dans la partie 2) jusqu'à être en butée sur 1 Monter la cartouche chauffante, la sonde thermique, tenir le bloc 2 avec une pince et chauffer à 200° la hotend Quand c'est bien chaud, bien visser 1 dans 2 avec une clé Attendre que ça refroidisse et remettre la hotend à sa place
  49. 7 points
  50. 7 points
    Petite vidéo d'une impression pour noël
×
×
  • Créer...