Aller au contenu

Filament ABS

Shania

Membres
  • Compteur de contenus

    57
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

3 Neutre

À propos de Shania

  • Rang
    3D Newbie
  • Date de naissance 10/09/1952

Information

  • Genre
    Féminin
  • Lieu
    Liège - Belgique
  • Intérêts
    Engrenages et machines
  • Imprimantes
    Ultimaker 2+

Visiteurs récents du profil

871 visualisations du profil
  1. legired a raison. L'ultimaker travail avec Cura et c'est toi et toi seul qui décide des caractéristiques d'impression. Il y a des milliers de combinaison si on veut. C'est de la que vient sa polyvalence. Elle travaille avec des filament 2,85, mais on en trouve partout et de toutes les matières et couleurs.
  2. Bonjour dfr Je ne connais pas l'imprimante dont tu parles, mais je viens d'aller en voir toutes les caractéristiques qui sont excellentes et complètes. Maintenant, si tu te décides pour celle-là, tente de trouver des tests et des appréciations sur Internet, vu qu'elle semble peu connue. Les caractéristiques c'est une chose, la présicion et l'endurance de la machine une autre. Si tu tiens à la double extrusion, reste sur celle-là. Dans le cas contraire, je vais prêcher pour ma chapelle. Je possède (2300 €) une Ultimaker 2+ qui est une machine absolument fabuleuse. Elle descend à 20µ, ce qui est inutile vu le temps d'impression, 50µ étant très suffisant quand on veut de la très haute qualité. L'Ultimaker est surtout archi polyvalente. Depuis six mois que je l'ai, j'ai imprimé durant 2412 heures sans le moindre petit souci et j'ai vraiment imprimé de tout. Elle a quand même été nommée meilleure imprimante deux années de suite. Avant d'investir une pareille somme, renseigne-toi quand même sur l'Ultimaker. En plus, la tête est déjà prévue pour la double extrusion qui ne tardera pas. Pour la technologie FDM, je pense que c'est la plus simple et surtout la plus abordable. Les imprimantes laser sont plus chère, la procédure est plus complexe, surtout avec la résine et enfin, le prix de revient des pièces est beaucoup plus élevé qu'avec les filaments. Shania
  3. Bonsoir. Je suis entièrement d'accord avec toi, Cyrille. Se présenter sur un forum quand on y vient pour la première fois est la moindre des politesses. Quant à l'orthographe, je suis d'accord aussi. On accepte trop souvent et un peu partout des orthographes déplorables sans mot dire. Je ne le supporte plus. Sur YouTube par exemple, j'interviens toujours quand je vois des fautes comme des maisons, parfois même dans le titre du sujet. C'est dommage quand on possède une des plus belles langues du monde. Euh... Petit clin d’œil... Il y a deux fautes dans ta dernière phrase. Ben si. ... A moins que ce soit voulu ? Sûrement. Shania.
  4. Bonsoir. Tu en as fait une oeuvre d'art de ta buse. Sacrebleu, quel chalumeau as-tu employé ? La majorité des laitons ne fondent qu'autour des 900°, T° qu'un chalumeau à gaz n’atteint jamais. Moi aussi, je nettoie mes buses au chalumeau, mais sans jamais dépasser les 400 ou 500°, ce qui est largement suffisant pour brûler tous les dépôts à l'intérieur et les ôter facilement. Je chauffe, je tente de nettoyer avec une mini brosse ronde métallique, puis je regarde l'intérieur avec une lampe de poche. S'il faut, je réchauffe un peu plus fort. Question d'habitude, tu verras.
  5. Bonsoir Sabrina. Je ne suis qu'à moitié d'accord avec delirium07. Il est évident qu'une SLA conviendrait mieux, mais si c'est pour te lancer dans l'impression 3D, même pour faire des bijoux, les imprimantes que tu proposes sont abordables question prix. A toi de voir si tu préfère mettre une somme moyenne et, si tu es passionnée, être amenée plus tard à mettre le prix pour une imprimante plus performante, ou si tu ne veux pas "perdre" trois ou quatre cents euros pour une imprimante provisoire. La hauteur de couche et le diamètre de la buse sont évidemment des critères importants, mais il y a aussi la précision de la machine. Si je devais choisir, je prendrais la Disco Easy 200 sans hésiter à condition qu'elle soit montée. C'est 100 € de plus, mais ça les vaut, crois-moi. J'ai une Ultimaker 2+ (2300 €) et si je dois imprimer un bijou, souvent, je le fais en 100 µ avec une buse de 0,4 mm. C'est déjà bien, mais évidemment, c'est une imprimante de très grande précision. Le PLA convient très bien pour des bijoux, mais, contrairement à ce qu'on dit souvent, il est très souhaitable d'avoir un plateau chauffant pour que ça tienne. Ce que la Flashforme ne semble pas avoir. A ta disposition pour d'autres conseils.
  6. Bonjour. Le format stl prend très peu de place. Le huitième d'un format DAE par exemple. Avec 50 octets, ta pièce doit être petite. L'erreur vient de la préparation à l'impression. Il faut au minimum que ton imprimante puisse faire sa couche de base et que les traits de ton objets soient un rien plus grands que le diamètre de ta buse. Si, avec une buse de 0,4 mm, je trace un trait de 0,38 mm (dans les lettres en relief, par exemple) ce ne sera pas imprimé. Le mieux serait de décrire ton objet et le diamètre de ta buse.
  7. Bonjour. Tu parles d'une imprimante très précise et de 0,1 mm, ce qui fait 100 microns (100µ). Que tu parles de la largeur du filament imprimé ou de l'épaisseur de la couche, 100µ ce n'est pas si précis. Une bonne imprimante comme la mienne (Ultimaker 2+) desend à 20µ en épaisseurs de couche et à 0,25 mm de largeur de trait (diamètre de sortie de la buse la plus fine. Et tu trouves cette précision pour un budget moindre que 2000 €. Par contre, 30x30x30, ça va être beaucoup plus difficile à trouver. La mienne, qui coûte 2300 euros, fait 21 x 21x 20. Va voir du côté de Dagoma, qui sont excellentes. Je crois qu'il y en a une à grande surface d'impression, mais pour 30 de haut, je ne connais que l'Ultimaker 2+ extended qui frôle les 3000 €. Pour de pareils volume, très souvent, on imprime en plusieurs morceaux et les techniques d'assemblage permettent de ne pas voir les collures. Bonne recherche.
  8. Bonjour. Déturlupine-toi. Une courroie crantée dans être tendue une fois pour être entre trop lâche et trop tendue. Juste bien. Après, elle ne bouge plus ! Une fois tendue, sa structure (un peu comme un pneu de voiture) ne peut pas s'étendre d'ou l'emploi généralisé de ce type de courroie. Tes axes seront toujours en phase avec tes moteurs pas à pas. J'ai une autre machine (pas une imprimante) munies de courroies crantées de ce genre, machine que j'ai faite. Elle tourne 50 heures pas semaine depuis 10 ans. Si ton imprimante a 15 jours, tu as le temps de voir venir.
  9. Bonjour. Je ne connaissais pas cette imprimante, mais je viens d'aller voir par le lien tous les détails et la vidéo. Je possède une Ultimaker 2+ (prix 2300 €). C'est donc du haut de gamme et j'en suis enchantée. J'ai étudié des dizaines d'imprimantes avant de le me décider. Si j'avais eu un budget limité à 1000 € et que j'avais découvert cette imprimante scalar, je crois que je n'aurais pas hésité longtemps. Je suis plus à même de juger maintenant que je peux comparer avec l'Ultimaker. Pour ce prix, la Scalar offre des finesses techniques étonnantes, une qualité d'impression remarquable et aussi un espace d'impression maximal absolument énorme, ce qui est rare. Je n'ai vu aucun défaut manifeste, au contraire. Les tendeurs de courroie et des tas de sécurités qui n'existent pas sur des imprimantes beaucoup plus chères. A votre place, je la mettrai dans votre top 5. Shania.
  10. Hello. Effectivement, en impression 3D, non seulement il sera impossible de trouver aussi grand comme imprimante, mais ça va te coûter une fortune. Si tu as un mannequin pour modèle, ce serait déjà moins cher d'en faire un moule en silicone et de le couler en résine creuse, mais il faut maîtriser la technique et ça irai quand même chercher dans les 1000 €. Le plus simple de tout est d'aller sur Internet chercher les sites de mannequins de vitrine. Il y en a de toutes les tailles, de toutes les finitions, de différentes mat!ères, avec ou sans tête. Tu peux trouver quelque chose de déjà très bien pour 200 €. Pourquoi ce compliquer la vie et gaspiller son argent ?
  11. Bonjour. Pour une impression de taille moyenne, si tu comptes le prix du filament, l'amortissement de ton imprimante et l'électricité, ça ne te coûte pas grand-chose. Par contre, ta machine est indisponible durant le temps de l'impression de l'objet commandé. Le prix dépends un peu du site ou de l'endroit où tu vends tes objets et là, le seul moyen est de regarder les prix pratiqués par les autres. Il y a longtemps, je vendais des modelages en résine, très soignés et ça ne marchait pas jusqu'au jour où je me suis rendue compte que je vendais trop bon marché. Dans la tête des gens, si c'est cher, c'est que ça a de la valeur. Evidemment, il ne faut pas exagérer. Pars plutôt trop haut que trop bas, quitte à diminuer tes prix si tu ne vends pas.
  12. Bonjour. J'ai étudié les Dagoma avant de me décider. La 200 est vraiment très bien pour son prix bas. Evidemment, elle présente quelques défauts et manque assez cruellement d'option, comme le plateau chauffant, qui, quoi qu'on en dise, est très utile, même avec du PLA. Effectivement, tout dépend de ce qu'on veut en faire. J'ai une Ultimaker 2+ qui est du très haut de gamme, tant en qualité qu'en possibilités quasi infinies. Mais c'est une des plus chère, soit 2300 €. Il y a tout à fait moyen de trouver à peu près l'équivalent pour 1700 ou 1800 euros, mais il y aura toujours de grosses différences de performances entre ces deux budget, c'est évident. N'oublie pas que si ça sert à un usage plus ou moins professionnel, elle va tourner énormément et doit donc assumer.
  13. Je crois qu'un plateau chauffant, même pour du PLA, aide grandement à éviter tout warping lors de l'impression. Car si le brin, le raft et la première couche sont important pour l'adhérence, j'ai déjà eu une pièce qui s'est détachée après une heure d'impression. Mon plateau est à 57° en permanence. Si tu es limité à 15 tours de brim, alors essaye le raft qui tient très bien. Utilise-tu de la colle ? C'est quasi indispensable, même avec du PLA. Moi, je met de la colle en tube que j'étale avec le doigt sur le plateau froid. Il faut que la colle soit sèche quand débute l'impression et là, plusieurs impressions peuvent être faites sur cette colle. Je ne prétends pas avoir la solution universelle, mais je n'ai plus jamais de warping. Ce qui accroche très bien aussi, c'est une couche de laque pour cheveux forte, mais bien sûr, il faut la vaporiser en dehors de l'imprimante et la laisser sécher.
  14. Hello. A mon humble avis, ou plutôt si c'était moi qui devait résoudre le problème, j'augmenterai la température. Dans les 210° minimum pour que les premières couches fondent bien et veillez à ce que le plateau soit suffisamment chaud, dans les 50-55°. Mais surtout, vu l'épaisseur du tour de ta pièce, il faut la plaquer au sol et pour ça, je ne vois que le brim avec un grand nombre de tours. Je crois que c'est 10 ou 15 par défaut, il m'est arrivé d'en mettre 50 tours ! Et là, pas de warping. Précieux quand c'est une pièce très longue à imprimer.
  15. Bonjour. Zortax ou Ulti ? Tu vas devoir choisir entre une excellent machine et une autre excellente machine. Je crois que ça dépend beaucoup de ce que tu veux imprimer en majorité. L'Ulti2+ descend très bas en couche et offre quatre buses, ce qui franchement, est utile. Petit inconvénient, il lui faut du 2,85 en filament car quoi qu'on dise, le 3 mm peut parfois poser problème. Les système d'alimentation en filament et le plateau descendant étant les mêmes, j'imagine que la Zortax a la même fiabilité que l'Ulti. Question prix, il n'y a pas photo. J'ai l'impression que tu vas devoir choisir aussi au coup de coeur.
×
×
  • Créer...