Aller au contenu

Filament ABS

Kymaro

Membres
  • Compteur de contenus

    51
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

28 Bonne

À propos de Kymaro

  • Rang
    3D Newbie
  • Date de naissance 31/08/1995

Information

  • Genre
    Masculin
  • Lieu
    Là-Bas
  • Intérêts
    Impression 3D, electronique, jeux vidéo, astrophysique, physique des particules.
  • Imprimantes
    Dagoma Discovery 200

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Kymaro

    Cube X Trio

    Bonsoir, voilà j'ai récupéré une CubeX Trio qui servait plus,mais j'ai découvert les formidables idée qu'on 3DSystem à rendre leur produits.... propriétaire. Du coup je me demandais si vous connaissiez un moyen pour la "Reprapiser". J'imagine qu'il va falloir que je change l'élec, la méca de cette bécane est vraiment pas dégeu du coup ça pourrait rendre quelque chose de bien. Existe-t-il des firmware triple buse actuellement ? Need vos expertises
  2. Bonsoir, je suis tombé sur ce projet Kickstarter : https://www.kickstarter.com/projects/811909269/the-prometheus-system-intuitive-multi-filament-3d Je n'ai pas encore fait la transition DE200 mais je pense qu'il y aurait moyen d'installer ca dessus non ? Le projet a l'air plutôt sympa.
  3. D'accord, c'est bon à savoir, moi j'ai également réaliser des test par rapport aux géométries, Concentrique , hexagonale, rectiligne.; Leur résistance à la compression ne diffère pas vraiment (j'ai fait les test moi même avec un étau relié à une cellule de force et j'ai récolté toutes les données par une carte arduino ) mais la structure concentrique aura tendance à éclater du fait que les différents cercle n'ont aucune consolidation entre eux L'anneau périphérique de la structure concentrique a complètement éclaté : Pour de la compression , le remplissage rectiligne et hexagonal (honeycomb) auront les même propriétées, en revanche, je pense que l'hexagonal offrira de meilleur résultats sur d'autres type de contrainte comme le ciscaillement. La structure hexagonale est celle utilisé pour les structure alvéolaire pour ça justement, on a une meilleur élasticité.
  4. Comme je disais, j'avais pas forcément beaucoup de temps qui m'était alloué aux machines donc j'ai fait le maximum. Pour ce qui est d'autre type de contrainte, je ne saurais pas dire, les machines sont différentes à chaque fois et la compression était le plus simple à mettre en oeuvre pour moi, pour une machine homemade pour le reste de mes travaux. (des études sur flexion / traction / cisaillement pourrait aussi être intéressant) Sinon comparer avec de l'ABS apporterait aussi des résultat intéressant, mais dans ces cas là, c'est les propriété de la matière qui influeront et non plus le taux de remplissage, il me semble que l'ABS à un module d'Young supérieur au PLA donc offrira une meilleur résistance.
  5. Bonjour, dans le cadre de mes études j'ai décider de réaliser des compression d'éprouvettes de PLA imprimées en 3D pour savoir s'il y avait un taux de remplissage privilégié. J'ai voulue vous partager mes résultats, le sujet est un peu long mais j'espère qui vous intéressera . Pour réaliser cette expérience je suis allé dans un laboratoire de recherche sur les matériaux : Le but était de déterminer s'il y avait un taux de remplissage limite au-delà duquel il n'était pas rentable de remplir plus les pièces imprimées. Pour ça, comme j'avais pas forcément énormément de temps sur la machine, j'ai testé 4 taux de remplissage différent à partir d'une géométrie hexagonale : 10% / 30% / 50% / 70% (coupe transversale) Comme on peut le voir sur les coupes, l'échantillon a 10% n'a pas beaucoup de contact avec la surface latérale (périphérie) et cela se traduit qualitativement par une rupture non linéaire de cette surface latérale assez rapidement et une perte total des propriétées mécanique après rupture. Tandis que pour les autres taux de remplissage (30% , 50% et 70%) , la surface latérale reste intact même après rupture et donc toutes la matière interne se condense / se tasse à l'interieur de l'éprouvette, subissant une déformation uniquement selon la hauteur. Le diamètre de l'éprouvette reste inchangé. ==> on a une conservation des propriétées mécanique même après rupture. Cela se confirme par les courbes ci-dessous, avec le module d'Young (E) déterminé par un calcul de pente lors de la première phase de contrainte, la phase d'élasticité. courbes de contrainte (1courbe = 1 éhantillon) Que nous disent les courbes ? cela confirme nos observations qualitative. En effet, les courbes pour 30,50 et 70% on exactement la même allure, seul leur pente et donc leur module d'Young diffère. On remarque pour ces courbes que, après rupture de la courbe (donc de nos échantillons), on conserve une pente croissante qui confirme également une conservation des propriétées mécaniques après rupture, puisque cela montre que l'échantillon montre encore une résistance face à la machine. Les observations pour 10% sont également confirmé par ces courbes puisque l'ont voit que les courbes font un peu chacune leur vie après une chute nette de contrainte ce qui montre la perte des propriétées mécaniques. Les courbes nous révèle en plus l'aspect aléatoire de la rupture pour les échantillons à 10% puisque l'on peut voir le point de rupture se fait jamais au même point de déformation alors que pour les autre taux de remplissage, les courbes sont très similaire. Pour l'anecdote, le technicien du laboratoire m'a confirmé n'avoir jamais vu des courbes aussi rapproché pour différent échantillons. On a donc une régularité des propriétées mécanique à partir de 30%, alors que pour 10%, la résistance est incertaine, et on aime pas vraiment ça ! Que révèle alors le module d'Young noté E sur les courbes ? En physique, le module d'Young est déterminer par une relation de proportionalité, appelé loi de Hooke : où : est la contrainte, exprimé en MegaPascal (MPa) , c'est à dire la force appliqué à l'échantillon par rapport à sa surface. (rapport Force / Surface) est la déformation, exprimé en %, rapport de la différence de hauteur engendré par l'expérience sur la hauteur initiale () est le module d'Young, exprimé en MegaPascal (MPa) est une grandeur caractéristique des matériaux / échantillon testé. Comme le module d'Young n'est pas forcément très parlant à tout le monde, je vais vous donner un équivalent du poids nécessaire qu'il aurait fallu pour arriver à une rupture : 10% : 290 kg 30% : 940 kg 50% : 1670 kg 70% : 2600 kg Si je vous donnais l'équivalent en twingo, votre première remarque serait : Merde, c'est que du plastique ! Vous vous souvenez du but de l'expérience ? On voulait déterminer s'il y avait un taux de remplissage au-delà duquel il était pas rentable de remplir plus, il faut donc tracer là courbe qui exprime le module d'Young en fonction du taux de remplissage, à partir des 4 valeur que l'on à ici et essayer de voir si on peut remarquer si la courbe admet une rupture de pente notable. Et bien il se trouve que l'on obtient une courbe parfaitement linéaire, on peut supposer que l'on obtiendra éventuellement une rupture de pente au delà de 70% mais bon, 70% c'est déjà beaucoup. Donc quelles sont les conclusion de tout ça ? Au final, 10% est à proscrire ( si la pièce est soumise à une contrainte de compression plus ou moins importante, au quotidien pour des pièces quelconque, 10% peut amplement suffir) puisque on arrive à une rupture qui détruit totalement la pièce. On peut alors recommander 30% pour avoir des propriétées mécaniques régulière et qui peut encaisser une déformation sans forcément détruire le système. En revanche, sauf nécessité mécanique, il n'est pas nécessaire d'aller au delà, vous connaisez tous les contraintes en terme de temps d'impression et de coût en matière que cela engendre de monter à 50 ou 70% Cependant, il aurait été intéressant de réaliser de nouveau test entre 10% et 30% pour voir jusqu'où on pouvait descendre pour obtenir des résultats similaire. J'ai fait une machine pour des essaie de compression pour d'autres expériences lié à ces travaux, j'essaierais de le faire si j'ai du temps à perdre cet été . Voilà, j'espère que cela aura été intéressant, encore une fois je précise que les résultats obtenue sont par rapport à des pièces qui serait soumise à des contraintes, je ne dis pas qu'il faut bannir le remplissage à 10% pour tout type d'impression.
  6. Je suis le sujet depuis quelques temps maintenant et c'est vraiment cool de voir comment ça avance chez chacun d'entre vous. Je sais pas si vous suivez le compte de in'moov sur twitter mais sachez que normalement, des fichier sont/vont être ajouté pour le dos. Voilà, je voulais vous prévenir just in case
  7. Petite création de la part d'Adafruit : leur chaine youtube est vraiment très instructive !
  8. Merci pour l'info @Iv-esad, je t'avoue ne pas avoir fait plus de recherches dessus, j'ai vu le kickstarter et je trouvais intéressant de partager l'info, mais au final c'est quand même intéressant de voir que le kickstarter ne l'est pas ^^ . Je comptais assurément pas backed le projet mais merci pour l'info.
  9. Bonjours, je faisais un petit tour sur Kickstarter pour voir les nouveaux projet intéressant et je suis tombé sur celui là : https://www.kickstarter.com/projects/101hero/101hero-the-world-first-us49-3d-printer?ref=nav_search J'ai trouvé le projet intéressant, vu l'aspect minimaliste, je suppose qu'on peut envisager de la transporter plutôt facilement. Je voulais juste vous partager l'information, je vous laisse la découvrir sur le lien !
  10. Bonsoir, je voulais vous demandez ce que vous utilisez en support de bobine car j'ai celui tout simple de Dagoma mais le problème c'est qu'il est bien trop légé du coup c'est plus l'imprimante qui tire sur la bobine et qui se déplace jusqu'à se coller à la bobine et rater mes impression plutot que le fil qui s'extrude. Je pensais mettre l'imprimante sur un grand tapis de souris souple, pensez vous que c'est une bonne idée. Sinon j'aimerais bien que vous me partagiez vos différents support de bobines. Merci Kymaro
  11. Je m'y connais pas forcément beaucoup mais, une PME qui voit une imprimante 3D à 2400 ne préfèrera-t-elle pas mettre 3000 dans une MakerBot Replication 2X ?
  12. A la différence qu'une arme, au même titre qu'un drone sont contrôle en temps réel par un humain, ce qui n'est pas le cas de ce genre de robots.
  13. J'ai déjà participé à un débat sur l'apparence humaine des robots et voici mon avis : C'est purement une question d'opinion publique. Les personnes sont plus apte à faire confiance à un robot qui aura une forme humaine plutôt qu'autre chose, encore plus s'il est censé assouvir des tâche du quotidien. Comme le but d'une compagnie c'est de vendre ces robots, elle se soumet à cet avis, car crois moi bien qu'ils se passeraient bien des contraintes de calculs qu'impose une forme humaine. Apres, il faut aussi précisé que Boston Dynamics est spécialisé dans les robots à usage militaire donc ce genre de robot devient vraiment inquiétant.On peut très bien imaginer que l'opinion publique acceptera plus facilement une "Armée de robot" si ces derniers ressemble à des soldats plutôt qu'à des hectopod. 'Je pars peut être trop loin mais je pense que certain des développeur pense à ce genre de chose, mais les réactions qu'on suscitée cette vidéo lorsque la personne le pousse pour tomber du type "Il est vraiment cruel avec ce robot" vont dans mon sens.
  14. Et puisqu'on est sur la robotique, je me permet ce hors sujet pour vous laissez découvrir le nouveau joujou de Boston Dynamics sur cette vidéo : Ils sont spécialisé dans la robotique pour l'armée, à ce rythme, on va bientôt avoir les droïde de combat de Star Wars...
  15. Au final, étudier tout ça calmement et dans le bon ordre pour pas se décourager te permet d'apprendre la robotique en freelance de manière assez ludique... En plus l'avantage de ce projet In'Moov c'est que tu peux rapidement voir des résultat comme la commande des doigts, ce qui t'évite de passer 600h de boulot avant de voir ne serait-ce qu'un mouvement, ça évite de se décourager. Je trouve que c'est une excellente manière d'apprendre et je crois que je vais m'y mettre dans les mois à venir.
×
×
  • Créer...