Aller au contenu

Filament ABS

Sushi

Membres
  • Compteur de contenus

    55
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

Information

  • Genre
    Masculin
  • Imprimantes
    Creality Ender 3 v2 parfaite sortie de la boite.

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Récompenses de Sushi

Contributor

Contributor (5/14)

  • Dedicated Rare
  • One Year In
  • First Post
  • Collaborator
  • Conversation Starter

Badges récents

8

Réputation sur la communauté

  1. @vic003 Je ne change jamais de buse sauf bouchage ou remplacement. J'imprime jusqu'à 0.8 de large avec ma buse de 0.4 donc je n'interviens que rarement sur la tête. Quand je dois intervenir sur la tête, le réglage avant arrière pas de soucis vu que ma petite cale réaligne directement le dissipateur ; et pour le réglage latéral je pose mon équerre sur le plateau et j'aligne soigneusement le dissipateur avant de resserrer complètement les deux vis. Je n'ai pas de défaut d'alignement visible entre le dissipateur le heatbreak et la buse donc je prends le dissipateur comme référence.
  2. Toujours pas de bouchage pour le moment, j'ai également réduit ma distance de rétractation comme dit plus haut 3mm/40mms... Ça semble convenir... @vic003 a ben je vais attendre d'en savoir plus avant d'acheter des full Titane alors...
  3. @vic003 sur la Ender 3 ça consiste, pour moi, à mettre une cale en bas de dissipateur entre le châssis et le dissipateur. Une cale de 5mm car les inserts du châssis font 5mm. Ceci me permet de garantir l'aplomb avant/arrière (précisons que le portique de mon imprimante est déjà bien réglé). Ensuite, j'utilise une équerre pour régler l’aplomb latéral droite/gauche à l’œil par rapport au plateau (plateau réglé au préalable bien entendu)... Avant, ma buse était inclinée vers la gauche et vers l'arrière. Mes impressions étaient plus précises à droite qu'à gauche. Depuis elles sont très précises des deux côtés et mes cordons sont bien aplatis et brillants.
  4. @ixiTrès très intéressant ! Je préfère largement un Heatbreak en une seule pièce comme le tien pour la solidité et la simplicité. Justement des entièrement Titane, j'en ai vu en vente il y a peu il faut que je regarde si il en existe un compatible avec mon imprimante.
  5. @SavateAh oui merci j'ai vu cette vidéo. Elle est très bien faite et j'aime beaucoup les vidéos de Stefan. De mémoire elle concerne les Heatbreak bi-métal Cuivre/Inox/Cuivre. Ce que je recherche c'est une comparaison Titan/cuivre vs All Titan car je me demande si l'insert cuivre de mon heatbreak Titane/Cuivre apporte réellement un avantage.
  6. @vic003Très intéressant le design de cette buse. Son sommet très plat pourrait permettre de lisser un cordon de 1 mm de large sans problème à mon avis. Je te conseille de bien régler l’aplomb de ta buse, rien que ce petit réglage augmente grandement la précision avec ma buse laiton. Ton résultat de gauche c'est la précision que j'obtiens avec ma configuration actuelle. donc avec ta buse bien d’aplomb tu devrais obtenir des résultats inégalables .
  7. @vic003 merci pour ton invitation je vais aller voir ton sujet. Toujours super satisfait de mon Heatbreak Titane/Cuivre, des impressions PLA à gogo et le PETG sans soucis. Je passe de l'un à l'autre sans inquiétude. Mais maintenant je suis en train de me demander si un Heatbreak tout Titane ne serait pas l'idéal... Je me demande si l'insert cuivre apporte réellement un plus significatif dans la dissipation ??? Je vais essayer de trouver des sources de comparaison.
  8. @vap38 @vic003 Premier essai PO-SI-TI-VE-MENT Génial Heatbreak UniTak3D (deux pour 16€) chez Amazon, arrivés Dimanche... Très belle qualité, correctement poli, diamètre ext du heatbreak 2.7mm et int 1.9mm donc des parois de 0.4mm. La partie en titane est filetée et sertie dans l'insert en cuivre ; ça ne devrait pas bouger ! Avec mon oculaire de microscope j’aperçois un très petit espace à la jonction titane cuivre à l'intérieur de l'insert cuivre, c'est très loin de la zone chaude et ça ne gêne manifestement pas au vue des résultats. J'ai une sonde en bas de mon dissipateur, exactement à l'endroit marqué Heat Sink sur le schéma de Créality. j'appelle cette mesure la température du heatbreak. (Source https://www.crealityexperts.com/creality-hot-end-repair-guide) Mes essais avec le PLA Avant Nozzle 210° Heatbreak 39° Après Nozzle 220° Heatbreak 35° Ça confirme que je n'ai absolument aucun intéret à enlever les vis entre le Heat Sink et le Heat Block... Ah et au fait je n'ai pas mis de graisse thermique. Trop chiant ! Je peux imprimer du 0.80x0.32 à 60mm/s (je viens de vérifier dans Cura, seul le remplissage est à 60mm/s, les contours sont à 30mm/s) à 205° sans aucun claquement avec ma buse de 0.40... Pas mal non ! Pas essayé plus. En 0.40x0.28 j'ai baissé ma température à 200° après avoir comparé avec une tour de température donc j'en déduis que le filament à plus de temps pour se ramollir qu'avant, ce qui parait logique. J'ai mis 3mm de rétraction à 40mm/s. Ça semble impec on verra quand je vais attaquer les tests de stringing... Les Cold Pull sont enfantins, à tout les coups ça marche sans casser le filament quand le hotend arrive vers 60° - 70° (je fais souvent un cold pull pour bien vider ma buse quand je sais que je ne vais pas imprimer pendant plusieurs jours) Donc pour le moment tout baigne... Je vais faire des Essais complets avec du PETG mais les premiers résultats semblent tout à fait satisfaisants. Voili suis super content Bon alors la suite des aventures du HeatBreak Titane/Cuivre... Les essais en PETG sont juste parfaits, j'imprime à 240° du EONO sans le moindre soucis et mes tests de rétractation (Cura/Extensions/Part for Calibration/Add a retract test) sont impec, pratiquement pas de cheveux d'ange même en haut du cône donc la rétrac est bien réglée. Pareil pour le PLA by the way... Dans tous les tests que j'ai fait pour le moment, je n'ai pas dépassé 35° au niveau du Heatbreak (voir plus haut position de ma sonde) pour une température ambiante de 22° donc j'ai même de la marge pour imprimer un peu cet été quand il fera 25-27° inside... Pour mémoire sans ce heatbreak c'était 40°... Je ne pensais vraiment pas imprimer du PLA avec autant de facilité. Pour le moment j'ai réglé mon problème de tube PTFE qui s'abimait au contact direct de la buse. La fusion du filament est plus efficace donc j'arrive à imprimer en 0.80x0.32 sans soucaye avec ma buse de 0.40 ce qui me fait pratiquement gagner 50% de temps d'impression. J'apprécie l'idée d'une imprimante polyvalente - la même imprimante pour le PETG et le PLA - Aussi fin que 0.26x0.12 et aussi gros que 0.80x0.32 Bref pour le moment tout est Ok, la qualité des heatbreaks Unitak3D me convient parfaitement. J'attends encore de faire quelques essais et peut être une impression longue avant de leur mettre un commentaire bien documenté... @+
  9. Sushi

    Rupteur thermique en métal

    @Yellow T-pot Hello, je ne suis pas certain de comprendre le problème de la buse plus longue... Est ce que la M8 trop courte ne fait pas bien contact avec la buse inversée du dessus à l'intérieur du corps de chauffe ? Pour ta Nitro, si elle dépasse trop du corps de chauffe et qu'elle refroidit tu peux peut être lui faire une chaussette sur mesure en silicone ? Comme ça tu ne la coupes pas et tu conserves sa longueur pour bien uniformiser la fusion de ton filament. Ou encore, ajouter des entretoises en laiton genre celles qu'on ajoute sur les gonds des portes pour compenser l'espace de filet libre, augmenter la masse et réduire la surface d'échange ? Ou des rondelles en en alu de frein de vélo c'est du M6 ?? J'ai lu quelque part que quelqu'un avait ajouté un tel spacer sur une buse volcano... Me rappelle plus trop où j'ai lu ça Je suis curieux de savoir comment s'imprime l'ASA ! Comment va réagir le PTFE, c'est peut être la solution économique que tout le monde attend ? C'est passionnant cette expérience. Quelle idée !
  10. @vap38Ah ah très intéressant tout ça, moi aussi je rêve d'une machine super polyvalente, déjà avec ma buse de 0.4 je suis capable d'imprimer aussi petit que 0.26x0.12 (largeur ligne x épaisseur couche) et aussi gros que 0.60x0.32 avec des résultats vraiment extras notamment les figurines Héroic Fantasy en échelle 15mm. Je pourrais largement monter à 0.80x0.40 si mon filament avait le temps de bien fondre dans le corps de chauffe. C'est déjà super de ne pas avoir besoin de changer de buse pour la précision et de diviser le temps d'impression par deux voir trois suivant les pièces. Donc si le Titane/Cuivre améliore la fusion ça pourrait être génial ! Je vais bientôt faire un sujet sur la sur et sous extrusion contrôlée avec des photos des résultats... Pour la solidité du heatbreak quel est ton ressenti ? Peux tu nous donner tes réglages en distance de rétractation / Vitesse de rétractation @vic003 j'ai regardé les vidéos russes en utilisant la fonction de traduction à la volée en sous titres de Youtube. C'est assez barbare mais on arrive à capter le principal. Les deux vidéos que j'ai décortiquées montrent que l'insert cuivre des heatbreak Titane/Cuivre améliore grandement la diffusion de la chaleur dans le dissipateur. Cette aptitude plus la solidité supposée m'ont décidé à commander deux buses UniTak3D chez Amazon on verra bien la qualité du polissage... Deux vidéos russes (activer le sous titrage puis dans les options choisir la langue de traduction) c'est coton à suivre même traduit
  11. Hello, On trouve relativement peu de commentaires sur les Heatbreaks tout métal Titane/Cuivre. Les Cuivre/Inox/Cuivre commencent à être bien documentés et semblent réjouir leurs heureux possesseurs. Cuivre/Inox/Cuivre exemple https://www.amazon.fr/3Dman-Bi-Metal-Heatbreak-Volcano-Filament/dp/B08P36TT1B/ref=sr_1_6?crid=3BRKH2ZPVWSYG&keywords=bimetal+heatbreak&qid=1643237442&sprefix=bimetal%2Caps%2C78&sr=8-6 Titane/Cuivre exemple https://www.amazon.fr/UniTak3D-Heatbreak-Upgrade-Titanium-Imprimante/dp/B09JVPBHQZ/ref=sr_1_5?crid=3BRKH2ZPVWSYG&keywords=bimetal+heatbreak&qid=1643237469&sprefix=bimetal%2Caps%2C78&sr=8-5 Pour faire avancer le Schmilblic je vous ai dégotté une petite vidéo sur le Titane/Cuivre très instructive. Samuel y présente le montage en détail, il indique dans les commentaires avoir imprimé du PLA, du PLA+ et du PETG sans la moindre difficulté avec une rétractation à 1.5mm et 30-40mm/s Perso j'ai commandé un Titane/Cuivre pour mon Ender 3v2 parce que je pense qu'il est mécaniquement plus fiable que les Cuivre/Inox embouti dont certaines marques chinoises présentent des défauts de solidité. Je tâcherai de faire un retour quand j'aurai pu tester les performances avec du PLA et du PETG. Donc voilà la question est, peut on réellement imprimer du PLA avec un heatbreak Titane/Cuivre ? je propose que ce sujet soit dédié aux heatbreaks Titane/Cuivre pour éclairer les curieux. @+
  12. @Titouvol les deux mon capitaine, si besoin j'ajoute de la matière. Désolé pour le retard je suppose que tu as largement eu le temps de pratiquer... Depuis 1 an Je ne suis pas tellement assidu...
  13. Sushi

    Rupteur thermique en métal

    @Yellow T-pot Salut Yello, je me pose des questions sur ton montage. J'aimerais savoir si tu as essayé d'imprimer du PETG avec ton système depuis le temps et également si tu as pu contrôler la température à la jonction entre le PTFE et la buse modifiée pour savoir si le PTFE reste à des températures raisonnables. Pour tout dire, mon idée est qu'il n'y a pas de raison pour que la buse modifiée en entrée de bloc de chauffe soit plus froide que la buse d'extrusion, à moins que le refroidissement soit suffisamment efficace. Peut être est-ce le cas, ce serait super de connaitre tes observations avant de me lancer dans ce bricolage... Merci @+
  14. Est tu certain que ton Mesh est bien actif ? Un bug peut être ? Ça m'est arrivé... Pour vérifier colle un morceau de fil pla (10cm) avec de la pâte à fixe sur le haut de la vis de Z et un autre sur le portique ; les deux bien en regard. Grâce à cette aiguille improvisée, vois-tu les mouvements de la vis sur la première couche ? J'ai eu le cas où je croyais que mon Mesh était pris en compte et ce n'était pas le cas... J'ai réinitialisé, réinstallé, re-réinitialisé, refait mon mesh et ça marchait à nouveau. Mais bon vu que tu as tout vérifié c'est probablement pas le cas chez toi... A part l'essence F... Je n'utilise plus que ça ; pas trop souvent d'ailleurs car ça aurait tendance à trop bien adhérer sur le buildtack... J'ai du baisser mon bed à 50. Le vinaigre, l'alcool isopropylique, le savon ça ne fonctionnait pas tellement bien. Même la colle c'était pas génial en plus d'être franchement chiant... Au bout d'un moment, sur les gros print, j'avais du warping, c'est pour ça que j'ai fini par installer un buildtack magnétique. Peut être que j'aurais dû insister sur le verre avec de l'essence, je ne me rappelle pas si j'ai essayé. Nan franchement je suis désolé je n'ai pas trop d'idée... Rien à voir, mais tu peux ajouter la commande Z2 pour que le nivelage se termine à 2mm et récupérer ton horizontalité vers la 3-4ème couche selon l'épaisseur choisie. Ça donne M420 S1 Z2 pour moi. Bon courage j'espère que tu vas trouver la solution
  15. Hello Arazzi, J'ai eu le même problème il y a quelques temps... Avec un buildtack Créality magnétique. Tous les réglages bien faits comme toi. Après moultes réflexions, j'ai découvert que mon PLA s'était humidifié. Il n'était pas encore au point d'être cassant, mais on pouvait entendre des bulles de temps en temps. Dans un premier temps le produit de nettoyage le plus efficace s'est révélé être l'essence F (essence zipo, eau écarlate...) mais finalement j'ai balancé le peu qu'il me restait de la bobine et avec la nouvelle plus de soucis pour le moment. Peut être que tu pourrais investiguer dans cette direction en attendant d'autres suggestions ? Bon courage
×
×
  • Créer...