Aller au contenu

Filament ABS

progalacarte

Membres
  • Compteur de contenus

    35
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

16 Bonne

À propos de progalacarte

  • Rang
    3D Newbie
  • Date de naissance 12/03/1959

Contact

Information

  • Genre
    Masculin
  • Lieu
    Roissy en Brie
  • Intérêts
    développement informatique, robotique, aquariophilie
  • Imprimantes
    Smartcub3D

Visiteurs récents du profil

395 visualisations du profil
  1. Je résumerais par cette simple phrase : si il vous faut une imprimante, c'est une SmartCub3D, c'est sûr(e) (dans tous les sens du termes).
  2. progalacarte

    info slicer

    Pour avoir testé à plusieurs reprises, il est plus efficace de diminuer l'échelle via Blender qu'e diminuant chacun des fichiers avant l'impression.
  3. Avec un peu de retard, du fait s'une seconde commande avec le fil café qu'ils avaient remis en stock, résultats des courses. Livraison rapide, la bobine de 500gr fil "café" se déroule sans problème aucun, pas de fils croisés dans l'embobinage, le décollage se fait sans problème (lockbuild nouvelle génération). Le fil se comporte pareillement qu'un fil "ordinaire" (même température, même vitesse d'impression). Coquillage avec le fil "huitre" Autre coquillage avec le fil "saint-jacques" Le fil rouge métallisé sur une ferrari en cours de finition Une tasse à café avec le fil... café... Le haut d'une toupie, toujours en fil café et la partie basse de la toupie en saint-jacques et la toupie en action
  4. Je me doute bien, mais tant qu'å tester...
  5. Je viens de commander plusieurs fils (les 10m, idéal pour tester. Et au pire, on ne perd pas grand chose) chez Francofil. Une entreprise dans le 76 qui tente de se démarquer en proposant des fils pour imprimante 3D à base de, entre autre, coquilles ou café. Par exemple, pour le filament moule, "Utilisable sur la plupart des imprimantes avec filament non propriétaire. Pour la fabrication de ce filament, Francofil utilise des coquilles de moules finement broyées issues de la filière recyclage des déchets de restauration. Les pièces imprimées avec ce filament sont de couleur rosée et présentent un léger mouchetis. Afin de ne pas perturber l’impression avec des buses standards, les particules de coquille de moule ont une taille inférieure à 250µm. D’origine biosourcée il est de plus garanti sans perturbateur endocrinien. Il est également adapté aux applications avec contact alimentaire." Plus étonnant, le fil "café". J'ai commandé du or, cuivre, rouge métallisé, moule, saint-jacques en PLA et , histoire de voir, du Naturel en ABS. Dommage, le café est en rupture de stock. A réception, je teste et vous fais retour? L'adresse du site : https://francofil.fr
  6. progalacarte

    [TEST] Lokbuild +Flex

    Pour un test, ça c'est un test!!! Par contre, 25 heures d'impression. Bonjour l'angoisse au bout de 24 heures...
  7. progalacarte

    [TEST] Lokbuild +Flex

    Que du bonheur ce nouveau Lockbuild. A preuve, un petit ange de 6 cms de haut (la base fait 3,8cms de largeur), creux, imprimé... sans support, (le test est quand même à la limite vicieux...), et bien entendu pas de décollage à l'impression. Par contre, à la fin, on prend le Lockbuild, on tord un tout petit peu et on se retrouve avec la pièce dans la main. Il n'est pourtant pas si loin ce temps où il fallait badigeonner le tapis avec de de colle en bâton, et utiliser toutes les techniques possibles pour le décollage!!! Pour ce résultat avec une bougie sur pile :
  8. progalacarte

    [TEST] Lokbuild +Flex

    Commande passée également. Y'aura plus qu'à tester!
  9. Après plusieurs problème avec l'enroulement, j'ai gravé ce clip qui marche impeccable: https://cults3d.com/fr/modèle-3d/gadget/filament-clip . Un par bobine. Je mets la bobine sur son support, j'enlève le clip et insère de suite le fil dans l'extrudent. Pareil dans l'autre sens, sitôt le fil retiré de l'extrudeur, je mets le clip et le bloque sur la bobine. Plus de problème depuis, et le fil est rangé nickel.
  10. Le résultat est... ouah!!! Par contre, une cinquantaine d'heure d'impression, pour combien de kilomètres de fil?...
  11. "regretté" n'est pas un mot qui existe chez SmartCub, t'inquiètes !!! Comme dit par les autres, aucun regrets, aucunes inquiétudes vis à vis de cette machine et de son SAV (pas nécessairement pour les pannes et problèmes, mais présent également pour les conseils et en cas de doutes au montage)
  12. Bonne année à tous. Dans simplify, un double clic sur le process, onglet Température. Là, tu peux régler les températures de chauffe de l'extrudeur et/ou du lit couche par couche (bouton Ajouter un point de référence" en bas à droite de l'onglet. Tu passes de l'extrudeur au plateau en sélectionnant dans le cartouche en bas à gauche (liste des capteurs de température).
  13. Après des déboires avec une autre imprimante, j'ai basculé du côté SmartCub3D. Et je ne le regrette pas. Allez, quelques petites photos : Réception du colis : Colis ouvert, vérifié, tri avant de commencer le montage : Même avec mes deux mains gauches, le montage se fait tout doucement mais sûrement... suffit de prendre son temps et, surtout, surtout, de ronger son frein pour ne pas tout monter tout de suite : Malgré le maximum de douceur que j'ai pu donner avec le marteau et la cale de bois, petite casse sans gravité, un coup de super glue et ça coule (après confirmation auprès de biostrike). Premier branchement, après x vérifications que tout est bien monté, serré, branché. On croise les doigts, on appuie sur l'interrupteur et : Réglages, paramétrages. Problème sur le réglage de l'offset, rien à faire pour le régler un tant soit peu convenable. Trois jours plus tard : plus de chauffage, le peltier ne fonctionne plus. Problème ultra-rapidement corrigé par l'envoi de la part de Thierry d'un plateau complet. Chapeau le SAV! Faut dire aussi que j'étais en manque d'impression, depuis le mois de juin que je me bagarrais avec ma première imprimante... Pour ne rien imprimer! Du coup, depuis la mise en route de la smarcub , si tôt rentré le soir à la maison, l'imprimante est mise en route, avec bonheur et succès. Le résultat (entre autre, j'ai les pièces d'un futur robot qui attendent leurs moteurs) : Déjà, je vois la différence avec la première imprimante : plus rapide, et la qualité n'a rien à voir, on ne voit pas sur la photo, mais le dragon fait en fin est nickel. Bon, faut que je trouve dix minutes pour finalisr l'offset Z, mais tellement content que ça marche que j'imprime dès que je peux. Je vais me calmer (enfin, j'espère...)
×
×
  • Créer...