Aller au contenu

Filament ABS

rmlc460

Hotbed en 220

Messages recommandés

Salut à tous,

Comme il m'arrive de démarrer fréquemment l'imprimante, et entre deux, qu'elle refroidit très vite, que vous savez bien qu'il faut 6/7 minutes avant de chauffer le bed en 12V, je me demandais ce qu'il faudrait faire pour le passer en 220. Les avantages sont nombreux (temps de chauffe, température supérieures..);

Alors, le lit lui-même, pas de problème pour en trouver un à pas cher, mais comment faire pour ses raccordements?

Quelle puissance choisir? Quelle valeur de NTC?

Pour l'alim de la résistance, je ne pense pas qu'il y ait trop de soucis (un Solid State Relay doit faire l'affaire), mais qu'en est-il du raccordement de la sonde? Est-ce qu'il va falloir aller bricoler le Marlin?

Merci de vos conseils!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai vu que tevo avec sa tornado a un bed en 220v peut être un début de piste en creusant de ce côté la ?

au niveau structurelle ça a l'air d'être le même chassis que la CR10

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bjr, il y a mieux que de passez en 220 v (avec les problèmes de sécurité que ça implique) tout simplement en passant sur une alimentation + puissante.

Modifié (le) par nono30

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ouais! Contrairement à Anet ou Tronxy, ça a l'air d'être une copie qui upgrade la CR-10! Au moins du côté des temps de chauffe. Je vais regretter de ne pas l'avoir connue plus tôt!

Mais

 

@nono30 Pas d'accord. C'est comme si tu disais qu'il vaut mieux s'éclairer ou se chauffer en 12V!

Les problèmes de sécurité, c'est juste une question de câblage, et ce n'est pas un détail! A puissance égale, tu vas te retrouver avec des câbles de quelle section, et 12V??? Et quelle souplesse vont-ils avoir à terme?

Électriquement parlant, au passage, je te ferais remarquer que c'est le courant (donc les ampères) qui sont dangereux, pas la tension...

Edit modération: attention au double-post... penser à l'édition svp ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'immense majorité des alimentations des imprimantes sont sous dimensionnées d'où le délai de chauffe au démarrage car on chauffe le hotend et la buse, là où tu mets 6  / 7 minutes je mets 2 minutes 30 et je suis en 12 volts.

Le 12 et le 24 volts sont ce qu'on appelle des TBTS et les alimentations à découpages permettent des sections de conducteurs tout à fait raisonnable.

comme je vois que tu mélanges beaucoup de notions d'électricité et que tu me réponds sèchement, je ne vais pas rentrer dans une polémique et je te souhaite une bonne après-midi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

salut

passé en 220 v sa ne serre a pas grand choses l'idéale est de resté sur du 12 v et de jouer avec l'intensité car en base tension c'est l'ampérage qui conte pour la puissance et surtout aussi de ne pas oublier de mettre une section de fil plus gros 

tu a un exemple tout bête c'est de prendre un démarreur de voiture une bonne batterie bien charger et d’essayé de le faire démarrer avec un fil de 1.5 mm carré puis de refaire le teste avec 

un 25 mm carré  tu verra avec le petit tu a 12 v mais pas de puissance et avec le gros tu a les deux 

donc pour toi et comme dit @nono30 une alimentation plus fort en ampérage sent oublier de modifié la section du fil 

pour ton infos en électricité c'est pas la tension qui fais la puissance c'est l'ampérage 

le courant qui sort de l'alternateur d'une centrale électrique est très haut en tension et nul en ampérage pour le transport c'est très bien c'est après en passent dans de multiple transformateur ou on baisse la tension pour avoir un ampérage plus haut

bon wk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@nono30: ne sois pas si susceptible, c'est juste ma manière de m'exprimer à l'écrit, je ne te prends pas du tout pour plus nul que moi, et je ne pense pas avoir la science infuse. J'apprends, c'est tout! Et je suis là pour discuter, pas pour faire des remarques acerbes à des gens que je ne connais pas et qui prennent la mouche à la première occasion. C'est que tu as été toi-même assez définitif dans ta réponse non argumentée... "Il y a bien mieux que de...". Si tu le dis... [Fin de la mise au point en ce qui me concerne].

Pour le temps de chauffe, je te rappelle que le plateau de la CR-10 fait 300*300... et que je pose juste une question!

@jacky:c'est exactement ce que je disais. Dans ce que tu dis, ou est vraiment l'intérêt de rester en 12V? J'ai justement parlé de l'augmentation de la section du câblage!

D'autant que, après plus de 30 ans passés à bosser dans les motorisations d'ouverture en tout genre, je ne me crois pas particulièrement ignorant. Mais j'ai peut-être tort, bien sur... Après tout j'ai conçu et motorisé des vantaux de plusieurs tonnes pour un aéroport, y compris le développement de la partie électromécanique et sa logique, des portails coulissants suspendus pour des sorties d'autoroute (pas de rail au sol, c'est chaud, ça!). En Tri, en mono, et en TBT. Et des centaines de portails de particuliers, des portes piétonnes de magasin et de grandes surface. Avec ou sans électronique de contrôle.

Alors oui, je maintiens que le seul composant d'une imprimante 3D qui ait besoin de puissance, c'est le lit chauffant. Tout le reste, c'est peanuts. Il est donc totalement inutile à mes yeux de s'embarrasser d'une grosse alim TBT qui va inéluctablement chauffer, et qu'il va falloir refroidir! C'est la logique même. La preuve, Tevo l'a fait avec sa Tornado!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous avez vu la puissance d'un lit 220V ?

 

--> 500 W soit presque 42 Ampères sous 12V :o

 

Alors qu'un lit 12 Volts doit faire dans les 120W soit 10 Ampères.

 

Augmenter l’ampérage doit poser certains problèmes lors de la conception du plateau.

 

En 24 Volts, pour 500W, ça fait plus de 20 Ampères.

Passer sur du 48Volts pour tomber sur environ 10A implique une autre alimentation.

 

Du coup, passer directement sur 220 Volts avec un plateau, qui à mon avis doit être en classe 2, ça simplifie pas mal de choses.

 

La théorie c'est bien, mais la pratique, ça met tout le monde d'accord ;)

 

:)

Modifié (le) par Yo'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et donc, ma question portait sur la puissance! J'ai retenu >>>ça<<<, et je me demande s'il vaut mieux prendre du 300 ou du 600W. J'aurais tendance à opter pour le plus puissant, à moins qu'on me dise que justement, c'est trop violent!

Et puis après, isolation, et surtout, est-ce que la sonde va être directement utilisable, sans adaptation du marlin, parce que là, je ne sais vraiment pas, et j'imagine qu'il va falloir rentre une valeur quelque part! Comment? Mystère et boule de gomme!!!

Modifié (le) par rmlc460

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

et bien les Gaston moi je lui est trouver sa solution il vas dans un magazins d'électroménager et la il auras le choix des pleins de modelés de plaques chauffante  en 220 v du coup il ^pourra mème faire la popote  voir ce chauffé avec super

aller mes Gaston bisous super les bidouilles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, rmlc460 a dit :

Et donc, ma question portait sur la puissance! J'ai retenu >>>ça<<<, et je me demande s'il vaut mieux prendre du 300 ou du 600W. J'aurais tendance à opter pour le plus puissant, à moins qu'on le dise que justement, c'est trop violent!

Et puis après, isolation, et surtout, est-ce que la sonde va être directement utilisable, sans adaptation du marlin, parce que là, je ne sais vraiment pas, et j'imagine qu'il va falloir rentre une valeur quelque part! Comment? Mystère et boule de gomme!!!

Comme dirait jeremy clarkson : POWER !!!

prends le 600W

 

Pour la thermistance, il est marqué : NTC 100 K 3950

A priori, je dirais qu'il n'y a rien a changer vu que c'est une 100K, comme d'origine mais je suis loin d'être un spécialiste en sonde de témpérature.

 

:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Youhou!!! Encore une upgrade en vue! Il en existe même en 750W! Bon mais heureusement, je me suis dit que c'est chaud, niveau vis de fixation...

Alors, je suis parti sur encore plus fort: 750W, 300*200

C'est parti, inch'Allah!!! Bon, débité avant Noël, reçu à Pâques, ya plus qu'à.

Et pour l'alim, je vais prendre >>>ça<<<, 10Amax en sortie pour 3,5 consommés, ça laisse une marge de 3x et ça va notablement diminuer la charge sur les ventilos de l'alim, qui ne devraient plus s'enclencher aussi souvent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@rmlc460 je te dis juste un truc parce que tu commences à vraiment me faire peur, 750 w ça va chauffer c'est sur mais est ce que ton plateau va le supporter, le rayonnement calorifique induit risque à terme d'endommager beaucoup de choses comme les courroies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, rmlc460 a dit :

Il en existe même en 750W!

xDxDxD

 

Le dingue !

 

Par contre là, il va falloir que tu règle tes PID et éventuellement une tempo car ton chauffage sera à température alors que la surface sur laquelle tu va imprimer sera "froide".

Sur la tornado il y a une isolation sous le lit qui doit servir, comme le dit si bien @nono30 à protéger la courroie, entre autre.

 

Avec la puissance de ton lit chauffant, tu pourrais construire un caisson, y mettre une sonde et laisser chauffer ton radiateur le temps que ton caisson soit à température histoire d'imprimer dans des conditions iso et optimum.

 

En plus, c'est pas compliquer à faire, car il doit y avoir des entées libres pour une autre sonde (style celle du second extrudeur, si tu ne l'utilise pas), et dans le gcode, faudrait ajouter une commande qui indique à l'imprimante d'attendre que la température soit celle désirée.

 

Vu que ton lit va chauffer d'enfer, ça devrait rouler tout seul.

 

:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@nono30Oui, je me le suis aussi dit. J'ai déjà un isolant de faible épaisseur, je pense que je serai obligé de passer à 10mm. Mais bon, je n'ai jamais utilisé toute la hauteur disponible, alors...

Dans ce cas, le dessous sera protégé correctement. Par ailleurs, il ne fout pas oublier que c'est régulé. Je vais d'ailleurs poser la question à Tommy Desrocher, qui a reçu une Tevo dont le lit est en 220, justement. Si Tevo l'a fait, pourquoi pas moi??? :13_upside_down::9_innocent:

D'ailleurs, je ne comprends pas pourquoi avoir peur d'un bed en 220???

La thermistance est là, de toute manière, pour en réguler le fonctionnement, et le seul problème éventuel pourrait provenir des connexions (raison pour laquelle je me suis dessiné une chaîne d'alimentation en sortie de bed), et au pire, je sais faire de jolies soudures, et toutes mes prises sont protégées par des 30mA dans la toute maison (et encore, je ne suis pas aux dernières normes, j'ai eu le flemme d'en mettre un par phase, vu que je suis en Tri, surtout que maintenant, chaque différentiel est limité à 6 départs!!). Et il n'y en a aucune qui n'ait pas la terre!

Pour moi, le 220 est moins dangereux que le 12V, simplement parce que l'intensité appelée est 18 fois plus faible que pour du 12V... Et ce sont bel et bien les ampères qui craignent en cas de court circuit. C'est bel et bien l'intensité qui passe par les câbles qui les fait chauffer, et c'est bien là que se situe la vraie limite du 12V. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les beds en 12V sont limités en puissance. A 200W sous cette tension, la section devient critique pour laisser passer 20A, à cause des mouvements permanents.

Mais crois moi, j'attacherai bien entendu tout l'importance qu'il faudra aux connexions: probablement un câble alu avec enrobage tissus, comme pour les fers à repasser. Ça, c'est indestructible et sans risque, surtout pour faire passer moins de 4 ampères!!!

N'oublie jamais que ce n'est pas la tension qui tue ou qui fout le feu, c'est l'intensité! Quand on a une installation correctement protégée, il n'y a aucun problème à bosser en 220.

 

 @Yo' Bien sur, je ferai des tests à réception, pour connaître les températures de surface. Mais je pense qu'avec du liège compressé de 10mm, ça devrait aller sans soucis. Et si ça ne suffit pas, je passerai avec un matériau avec un coef ƛ encore meilleur. Tout existe.

Mais si j''arrive à me faire un caisson, de toute manière il y aura un contrôle de température avec une consigne, c'est sur! Actuellement, ce que je recherche, c'est une montée rapide, c'est tout. Et pour la suite, la possibilité de faire un peu d'ABS, et là, mes essais à température ambiante ne sont pas concluants: le lit est incapable de monter au dessus de 65°, avec 22° ambiant, même au bout d'un quart d'heure. Et la mesure directe sur le plateau montre des écarts insensés avec la consigne, de 20 à 30% selon les zones. Le lit d'origine est une daube.

Par contre, pour la sonde annexe, je n'ai pas encore regardé, j'ai le temps! Et un autre upgrade que j'aimerais vraiment, c'est de passer à une tête triple: j'en rêve!

Là ou je suis une bille, c'est que je n'ai pas encore compris en détail comment rentrer dans le Marlin de la bécane. Je n'ai rien trouvé de détaillé à ce sujet, et je ne sais toujours pas si je pourrai le faire avec mon raspberry Pi3. Ni comment! Mais j'y bosse, j'ai tout mon temps! Il y en a, c'est le sport. Moi, en ce moment, c'est le plastique!

Edit modération: attention au double-post... penser à l'édition svp ;)

Modifié (le) par rmlc460

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, rmlc460 a dit :

D'ailleurs, je ne comprends pas pourquoi avoir peur d'un bed en 220???

là ça n'est pas tant le 220 que la puissance. Sur un bed chauffant qui représente 250 w en 12 volts même en cas de dysfonctionnement, le danger ne sera que de 250 w avec 750 w sur le 220 v le problème devient tout autre.

on peut le constater sur divers sujets ici et là sur ce forum, lors d'incidents d'impression, on voit des paquets de plastiques fondus, des hotbends qui fondent etc etc ... tu rajoutes à ça un tel lit chauffant et là on cumul des risques.

je ne suis pas parano mais ça n'arrive pas qu'aux autres, il y a toujours un moment d'inattention, une absence qui dure + que prévue.

sur les premières générations, il y a eu des imprimantes qui ont brûlées suite au dysfonctionnement de la régulation de la température.

pour ma part, j'ai fait comme au boulot, là où se trouve mon imprimante, détecteur et extincteur automatique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@nono30Là, je te rejoins, vraiment. La sécurité, ça ne se néglige jamais. J'ai même prévu un système cartouches de CO² pour mon projet de caisson. D'autant qu'on est toujours à la merci de la défaillance d'une sonde, c'est tout à fait exact!

Après tout, on travaille avec de la chaleur, éventuellement des étincelles, et les risques d'incendie, je connais: il y a 35 ans, dans un appart en loc dont l'élec avait été refaite (!!!), j'ai eu  droit à la destruction totale à cause d'un départ de feu dans une boite de dérivation! A 2h1/2 du mat, en plein mois d'avril, à poil intégral dans la rue, même pas eu le temps de prendre un slip, et j'avais passé ma chemise à ma copine (quand même, un peu de tenue et d'abnégation ne saurait nuire!!), alors que quelques minutes auparavant, on se faisait des papouilles avec ma chérie! J'ai juste pu récupérer un classeur de papiers à moitié cramés, et ma chienne qui s'était planquée dans la baignoire!!! A l'appart du dessous, un cabinet d'architectes qui a été ravagé par la flotte des pompiers. Au dessus, appart détruit aussi. J'ai rêvé de feu pendant un an, et entendu le ronflement des flammes. Et il m'arrive encore d'avoir cette odeur dans les narines, 35 ans plus tard, alors tu imagines bien que ce n'est pas un sujet que je prends à la légère. J'ai entièrement rénové ma baraque ici, et j'ai 4 extincteurs, à eau, à poudre et à CO², et même des blocs de secours, je suis un tout petit peu sensibilisé, crois moi!

Mais franchement, il y a moins de risque d'échauffement avec 4 ampères sous 220V qu'avec 20 ampères sous 12VCC. Tu peux prendre la chose par tous les bouts, P= toujours UI. Et c'est I qui craint! Et d'une manière ou d'une autre, il est clair que monter le lit à 100°, c'est pas innocent, faut rien négliger...

Modifié (le) par rmlc460

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as raison, c'est pour cette raison que j'ai commandé un 200*300. Il y a 4 trous, avec un entraxe de 240mm

 

Hier soir, je me suis intéressé au côté incendie de l'affaire, et donc j'ai cherché un extincteur. Ben j'ai pas trouvé grand chose d'adapté à nos besoins.

Si on considère que l'imprimante est destinée à être encapsulée, le volume est faible (même pas 0.5m³), trouver un truc automatique relève de l'impossible! C'est dingue, ça.

J'ai trouvé tout de même un fabricant qui fait des systèmes destinés aux coffres, mais côté prix, ça doit piquer. Le système 'appelle EA/CO² de chez Cyltec.

J'ai envoyé un mail au commercial de service, mais pas de réponse aujourd'hui...

Edit modération: attention au double-post... penser à l'édition svp ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Sur cette page :   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×