Aller au contenu

Filament ABS

Messages recommandés

Bonsoir les Makers.

Grosse galère pour régler le bed. Manque d'expérience, ça c'est sûr.

J'ai commencé à faire ce réglage avec une cale d'épaisseur, mais pas vraiment top.

Obligé de se mettre à 4 pattes pour bien voir où mettre la cale (10mm de large). de plus c'est un vieux jeu de cales donc ces dernières sont un peu tordues, donc mesure pas forcément  très fiable.

Je suis passé à la feuille de papier, nettement plus pratique, mais ça reste quand même empirique.

J'ai vu sur Thingiverse des supports à fixer sur la tête d'impression sur lesquels on peut monter un comparateur.

Est ce que quelqu'un sur le forum utilise ou a utilisé  ce système ?? Est ce que ça vaut le coup par rapport au réglage à la feuille?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le comparateur, j'en ai un. J'ai même fait un support que j'ai publié. Mais ça ne sert que quand on se pose trop de questions. Le feeling, ya que ça de vrai, tu verras!

En revanche, le conseil le plus fiable, c'est que tes réglages ne peuvent être pérennes que si tes ressorts sont très (mais pas trop) comprimés. Dans ces conditions, il n'y jamais à y revenir. Donc, au besoin en modifiant la fixation, commence par vérifier la position du fin de course Z. Et bouge tes molettes par 1/8ème de tour grand max avant tes essais, pendant la fonte de la jupe. Il faut juste que l'extrudeur ne claque pas, mais que ce soit écrasé un peu. Question de feeling, je te dis!! Juste de la laque extra-forte sur le plateau, faut s'entraîner.

Je ne règle plus jamais le plateau, éventuellement un tout petit ajustement, mais c'est exceptionnel. Ceci dit, j'ai modifié mon Gcode de début d'impression pour faire une ligne de test avant de commencer vraiment, histoire de voir si la buse est bien amorcée.

Modifié (le) par rmlc460

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci rmlc460 pour tes conseils avisés.

J'ai pensé à la compression des ressorts. Ca m'a l'air pas mal, mais je vais revoir la hauteur de la fin de course Z afin de comprimer un peu plus, histoire d'éviter  d'avoir à reprendre le bed trop souvent.

Pareil, début d'impression, j'ai 3 "tours pour rien", mais qui me permettent de voir tout de suite si je suis dans les clous,... ou pas.

Je verrai ça demain, pour ce soir, j'ai ma dose ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que je voulais dire, c'est qu'en plus des 3 tours de jupe, je fais une petite ligne en bordure de plateau. D'où le Gcode de début.

En tous cas, les cales de mécano, j'ai aussi essayé... et je les ai vite remises dans mon atelier, là ou elles doivent être, et ou elles me servent une fois tous les deux ans.

Le seule chose d'empirique avec la feuille de papier, c'est qu'il faut estimer le moment ou ça commence à gratter. Avant, ça coince, après, c'est trop. Mais au final, il n'y a que quand on regarde qu'on comprend! Faut dire que nos yeux sont magiques, ils sont capables, avec un peu d'apprentissage, de nous faire évaluer des choses qu'on ne sait pas mesurer avec nos doigts. le huitième de tour sur les vis de réglage, c'est quelques microns, au final... Et ça fait toute la différence.Le quart de tour, c'est déjà trop, pourtant, on a envie...

Tu attends le premier tour, et tu corriges, à l’œil. tu confirmes au 2ème, et tu valides au 3ème! C'est ça, la vraie solution.

Après, faut que ça colle. Et ça, on voit tout de suite si ça ne va pas.

Modifié (le) par rmlc460

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, Richard

Tu me l'avais dit lors de nos premiers échanges, mais évidemment j'ai pas voulu le croire :

 image.png.14d7a4674bad09c5640ddb738e46fcea.png

Moi je croivais (bêtement) qu'il suffisait que tout soye bien d'équerre et bien monté pilpoil pour que ça marche, qu'un bed-leveler réglerait tout tout seul, bref je me croivais (*) encore sur mes CNC de boulot...

Bin non ! Plus ça va et plus je comprends que le FDM c'est plus près de la cuisine que de la mécanique : un peu de sel par ci, un tour de moulin à poivre par là, on goûte, on rectifie, on réduit la sauce, on rajoute un peu de poudre de perlinpipin et finalement ça n'a plus rien à voir ac' la recette du bouquin de Marmiton, mais c'est bien bon quand-même.

Depuis quelques temps je me rends compte que non, on peut pas appuyer sur "start" et aller faire autre-chose, qu'il faut surveiller le début attentivement, mater si ça colle ou pas, dévisser un peu la molette de droite et visser un peu plusse celle de gôche ou lycée de Versailles. Même si ça choque mon esprit (trop) carré.... force est de constater que ça marche !

Il y a 7 heures, rmlc460 a dit :

.. /.. nos yeux sont magiques, ils sont capables, avec un peu d'apprentissage, de nous faire évaluer des choses qu'on ne sait pas mesurer avec nos doigts.

Hééééé ouais, ça doit être ça l'expérience

( Pour la p'tite histoire, Lézôtres,  c'est la faute à grâce à @rmlc460 que je suis arrivé ici . Une des meilleures choses qui me soient arrivées depuis longtemps)

 

(*) verbe croiver, je croive, tu croives, les gens croivent. Si, si j'vous jure... écoutez autour de vous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sacré JC! Arrête, je vais plus me sentir... Mais t'as raison, c'est une vraie cuisine ici, sur ce forum: il y a les chefs et les arpètes, certains font des gâteaux et d'autres des nouilles, mais c'est tout de la tambouille et on se marre bien.

Il y a 2 heures, Jean-Claude Garnier a dit :

Depuis quelques temps je me rends compte que non, on peut pas appuyer sur "start" et aller faire autre-chose

Ceci dit, ce matin, vers 4 heures, quand je suis allé me coucher, j'ai lancé une pièce (Une paroi test pour le sous-boitier - que j'm'ai dessiné tout seul sous Sketchup, vu que personne veut m'apprendre Fusion... -, parce que je manque de place dans celui d'origine, 300*85mm). Bon alors forcément j'étais un peu HS d'avoir lu plein de conneries sur mon écran, j'ai juste foutu la carte dans le lecteur, allumé la bécane, et je suis parti au pieu, sans remord. J'ai même pas attendu que ça chauffe! Je sais, je suis joueur...Ce matin, à 8 heures, il y avait ça sur le plateau:

La face supérieure:

5ab364f64c6fd_DSCF2354(Copier).JPG.416b34b690d89a7108f3de61df410b5c.JPG

La face contre la vitre. Ça brille tellement que la lumière qui se reflète, c'est celle du plafonnier du bureau.

5ab36a05982d6_DSCF2359(Copier).JPG.f29f889720463bb3d83ddb29513470b1.JPG

Comme quoi, une fois qu'on est calé, suffit d'appuyer sur un bouton. Bon, après, faut avoir la chance de tomber sur la bonne bécane, et la comprendre. Avec ma Disco-coco, il y avait toujours un pet de travers, une tige qui coinçait, une buse bouchée, du warping, des coulures. Là, rien. Jamais. Si ça merde, c'est que c'est moi qui ai déconné. Manque d'entretien, à tous les coups. Mais du coup, ça a été une bonne école, faut croire... J'ai compris qu'une imprimante, ça demande plus de nettoyage qu'une machine à laver. Là, je suis parti pour 1 mois sans toucher à quoique ce soit, à part changer de couleur. Oubliées, les buse qui se bouchent, les extrudeurs qui claquent, les pièces qui se décollent. Que du bonheur. Et en silence! La seule chose que je ne sois pas arrivé à maîtriser, ce sont des trainées de rétractation, je ne maîtrise pas trop. Ya toujours quelque chose à apprendre, c'est ça qui est passionnant. Un jour, quand je serai grand...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×