Aller au contenu

Filament ABS

OUPS65

faut-il descendre en dessous de 0,2mm ?

Messages recommandés

Bonjour,

en complément au post   quand remplacer une buse ?  qui questionne indirectement sur l'impact d'une "mauvaise" buse sur la qualité de l'impression,  je constate  que les fabricants & fournisseurs que vous mentionnez proposent des buses ne descendant pas en dessous de 2mm, voire du 1,75mm pour la « Experimental High-Resolution v6 Nozzle » de chez E3Donline .   Du 0,1mm n'a été pour le moment trouvé que sur des sites chinois.

Et donc je me demande si finalement, vouloir descendre en dessous de 0,2 / 1,75mm mm pour améliorer la qualité n'est pas une fausse bonne idée de plus ?

Merci de votre retour.

Modifié (le) par OUPS65

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que les pros me corrige si je dis nawak.

Avec une buse de 0,1mm par exemple, tes couches devront être de 0,05mm pour pouvoir plaqué/écrasé le filament extrudé.

Les machines de pros doivent réussir a tenir cette épaisseur sans soucis, mais j'ai de gros doute quand a nos machines 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Andréa pour ton questionnement.

La I3 méga sélectionnée est annoncée pour permettre le 0,05mm. (source ISA3D :   caractéristiques techniques    couches : 0.05 a 0.3 mm Precisions axes : X/Y 0.01 mm , Z 0.002 mm ).  C'est la raison de notre questionnement....... mais la 0,1mm en pratique, est-ce un faux ami ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On compte des couches de maximum 0.8x le diamètre de la buse: buse de 0.4 => layers de 0.3mm max. buse de 0.2 => layers de 0.15mm max.

Une buse de très faible diamètre ne va pas améliorer la qualité de ton impression. Enfin oui et non, car elle va te permettre d'imprimer des walls plus fins. Les pointes devraient être plus pointues, certains détails non imprimable en 0.4 le deviendront. Pour illustrer ceci, tu peux faire l'essai en chargeant un porte-clé avec du texte fin dans ton slicer. Active la vue par couche pour voir réellement ce qui sera imprimé. Il est probable que certaines lettres ne se forment pas avec le slicer réglé pour une buse en 0.4 et soient lisible avec une buse de 0.2. C'est simplement un réglage logiciel.

J'anticipe une question à venir: il est possible d'imprimer avec un réglage plus grand que le diamètre de la buse réel mais l'inverse n'a pas d’intérêt. Évidement dans le premier cas, les côtes sont faussées et l'aspect horrible mais la pièce est théoriquement plus résistante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 19/09/2018 at 15:36, OUPS65 a dit :

proposent des buses ne descendant pas en dessous de 2mm, voire du 1,75mm pour la « Experimental High-Resolution v6 Nozzle »

Attention à ne pas tout confondre. 1.75mm (millimètres) c'est le diamètre du filament en entrée. 0.2mm (et non pas 2mm) c'est le diamètre de la buse en sortie.

Les caractéristiques données sont en réalité des specs théoriques, et qui correspondent à la résolution, ce qui est différent de la précision. La résolution correspond au plus petit pas que peut gérer le moteur sur un axe, mais la précision c'est ce qu'est capable d'atteindre l'ensemble mécanique, jeux et backlash compris. Hors ici, les machines d'entrée de gamme ne font guère mieux que 0.1 ou 0.2mm de précision (j'ai même déjà vu pire).

En technologie FDM, il ne faut pas espérer utiliser de manière fiable une buse sous 200 microns et des couches sous 50 microns (car ce sont bien de microns dont on parle ici, 0.2mm = 200 microns). De plus, aller dans ces extrêmes avec cette technologie rallonge démesurément le temps d'impression, un modèle simple de 30mm de haut qui prend 1h10 en buse de 0.4mm avec des couches de 0.2mm passe à 8h20 en buse de 0.25mm avec des couches de 0.05mm. Faut pas que la buse se bouche à la 7ème heure. 🙂

En comparaison, la techno SLA, si je prends les specs de la nouvelle Prusa SL1, imprime facilement du 25 microns d'épaisseur (ça peut même descendre à 10 microns) avec des "pixels" X/Y de 47 microns. C'est bien plus précis et fiable que ce qu'il est possible de faire avec une FDM. Cerise sur le gâteau, notre pièce de référence de 30mm de haut s'imprimerait en 5h avec des couches de 10 microns, ou 1h en 0.05mm, ou 30min avec des couches de 0.1mm... La hauteur max 150mm, quelque soit le nombre de pièces, s'imprime en 2h30.

Après c'est clair ce n'est pas le même prix, et puis faut nettoyer les pièces, ça prend du temps aussi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Sur cette page :   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×