Aller au contenu

Filament ABS

Darkblur_seb

Scan invasif et fouille au corps

Messages recommandés

Salut

Cet été, on m'a demandé d'imprimer une poignée pour une arbalète de compétition en partant d'un existant. Il fallait juste revoir l’implantation mécanique.

N'ayant pas de scanner, j'ai essayé de modéliser, mais je finissais par avoir trop de courbure pour que ce soit fonctionnel. Accessoirement, j'ai essayé avec Freecad (principalement) et fusion360, et avec différente approche sur Freecad.

Au final, j'ai pris ma dremel et un morceau de bois...

Du coup, j'ai aussi un peu regardé du côté des scanners, et comme ce soir, la complexité et la précision des scans me laissent perplexe quant à leur usage (du moins pour du DIY à pas cher).

Et là, j'ai eu une révélation (ou pas), pourquoi ne pas palper mécaniquement avec un BLtouch ou autre ?

Est-ce que ça existe déjà en open-source?

Les avantages d'une telle méthode serait la création "simple" d'une série de contour du sujet, découpé en tranche de hauteur définie par le pas choisi pour chaque étage.

Inconvénients, le temps certainement, et aussi les creux. Et faut voir si on peut faire une lecture permanente du contour, ou si on va chercher point par point....

Vous en pensez quoi?

PS1 : j'aimerais bien me monter une fraiseuse ou imprimante sur ce principe, référentiel cylindrique

PS2 : c'est le principe qui est utiliser par les machines d'opticien pour palper la forme d'une monture

Sébastien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

en mécanique on utilise des palpeurs sur des MMT (Machine à mesurer tridimensionnelle) mais la résolution est hors jeu pour nous.

Ceci dit, l'idée est la même sauf que ça va durer super longtemps pour palper, faudrait entrer une ébauche de la forme à mesurer.

Et demander à Marlin de se mettre en input répétitif de ces valeurs et les stocker à  la volée.

Belle idée que tu as là mais sacré ingénierie à mettre en place.

Sur une MMT on connait déjà la pièce et son zéro tout axes est connu. On controle alors les cotes mais suivant un plan. Là, faut inventer la gamme de mesure en fonction de la pièce.

Ca va être chaud mais je plante ma tente ici parce que ça m'interesse comme idée.

(et je lorgne sur une Proxxon, en fraiseuse comme le tour, y en a mêmes en CNC, un Nema par axe, et tu lances l'impression l'usinage depuis le Pc... Tu peux même simuler en amont pour t'assurer du coup et si la nostalgie reprend, passer en manuel, je sais je rêve...mais c'est bientôt Noël, ça doit être ça la cause 😁)

✌️

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
youtube drone débutant

En fait, il me semble que GRBL a une fonction de sondage, et proxxon reste un peu léger pour de l'usinage. Bon, ma 2418 aussi, mais je réfléchi à comment la reconstruire à frais réduit.

edit 1 heures après...

Je pense que pour un tel projet, il faut décomposer les éléments entre hardware et software déjà, mais aussi, définir quel type de fonctionnement on veut.

Pour le fonctionnement, je vois 2 possibilité : point par point (plutôt long) ou continu. Point par point, c'est une adaptation d'un z-probe. En continu, il faut pouvoir lire la variation de tension ou intensité d'un capteur en fonction de l'élévation du point , et je ne sais pas lequel peut servir pour ça. Je vois bien un rhéostat ou une bobine avec retraitement du signal et tout... Le fonctionnement continu conviendrait mieux pour des pièces faisable au tour, le point par point correspond à tout le reste. Mais le capteur "continu" fonctionnerai aussi en point par point, pas l'inverse.

En software, le résultat après conversion, serait un nuage de point ou des "cercles (patate)" empilés qu'il faudrait après retransformer en stl. J'ai déjà dans l'idée de faire un convertisseur pour le type de fichier joint (à ouvrir avec notepad++), et ça fonctionnerait presque pareil.

D'ailleurs, vous savez comment il marche? Ca ma pris quelques temps pour le comprendre.

Du coup, il faut quel logiciel pour traiter un nuage de point (tableau à 3 colonnes) et le transformer en stl? Meshlab?

Zeiss Exemple.oma

Modifié (le) par Darkblur_seb

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'irai pas par ces chemins que je ne connais absolument pas. Mais en y repensant, il va pas être simple de creer un "plan" de départ pour ensuite tourner la pièce et ainsi en mesurer tout le pourtour.

si c’était rectangulaire, facile et d'ailleurs pas besoin de scan, un reglet ou un pied à coulisses suffisent, mais si tu veux scanner une tête de Boudha par exemple, il va falloir le coucher, le redresser, le retourner, enfin il faudra définir un zéro et un plan de référence. Et ensuite la gamme de mesure associée.

Je reste sur ma première réflexion, ça va user des neurones cette affaire.

Pour Proxxon, oui c'est de l'usinage "'maison", j'ai pas l'ambition de livrer des roulements d'éoliennes ou d'usiner des cartes moteurs (sniff) c'est plus de l'usinage de particulier. Y a pas que Proxxon, qui sont chères mais c'est un bon exemple.

✌️

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Disons que le boudha a la bonne forme pour faire un scan en continu.

Tu mesure l'éloignement au centre de rotation, l'objet placé sur une table comme le cyclop et autre.

Et il faut un capteur à inductance variable..

Citation

Les capteurs à inductance variable et à réluctance variable produisent en général un signal électrique proportionnel au déplacement d’un objet conducteur ou magnétiquement perméable (tige en acier, le plus souvent) par rapport à une bobine. Comme avec le capteur de proximité, l’impédance d’une bobine varie proportionnellement au déplacement de la cible par rapport à une bobine alimentée par un courant alternatif.

La valeur mesurée sera transformée en distance. Pour le révérenciel, ce sera par rapport au pas du moteur, du coup, quand le tour sera fait, on change d'étage et on recommence.

Alors? Moi, je viens de mettre un solenoid dans mon panier aliexpress pour commencer les test d'ici quelque temps. Bon, la course est de 10mm, en 12V 1A. Du coup, en direct, il doit être possible de mesurer des différences d'élévation de 10mm maximum.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Sur cette page :   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×