Aller au contenu

Filament ABS

Messages recommandés

Hello à tous,

Depuis que je traine mes guêtres dans le monde de l'impression 3D, et plus particulièrement ici, on a de ses de répéter  de ne pas laisser son imprimante sans surveillance, qu'il y a un risque de feux etc etc etc. Je ne nie pas le  risque théorique, mais franchement, on reste pas quand même bloqué sur une légende urbaine ? En me posant cette question tout à l'heure, j'ai essayé de faire quelques recherches, et je n'ai rien  trouvé de plus que les mêmes photos que l'on sort depuis 2015 / 2016.

Du coup, j'ouvre le débat (si ça vous tente), en, partant du principe que nous avons une imprimante milieu de gamme, non bidouillée et que l'on sait l'utiliser, pensez-vous vraiment qu'il y a un risque à la laisser tourner seule (je parle bien sûr de risque de feux, pas de risque que l'impression foire).

Mon point  de vue :

Risque électronique : sur une imprimante de moyenne gamme, nous en sommes plus sur des cartes merdiques, certes les composants sont parfois au rabais, mais de là à ce qu'ils prennent feux ... par ailleurs, il y a plein de projets domotiques qui intègrent des cartes de même gamme et cela ne pose  de  problèmes à personne de les faire tourner 24/7

Alimentation : même chose que pour l'elec

Buse : ok pendant une impression la buse est à plus de 200° (dans le cadre d'un pla moyen etc etc etc), on a tous déjà eu des gros bouchons de pla, l'imprimante qui stoppe son mouvement mais continue la chauffe perso, je n'ai jamais vu du pla prendre feux et je ne suis pas sûr qu'il s’enflamme à cette température(je viens bien la confirmation de ce point si vous l'avez)

Du coup, j'en viens à la conclusion que l'évolution des imprimantes a entrainé avec sa démocratisation une plus grande sureté de celles-ci et que l'époque des imprimantes bricolées qui prenaient feux (ce qui n'était pas non  plus trop courant) tant à devenir un mythe.

 

Et vous ? vous en pensez quoi ?

Modifié (le) par gisclace
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon sujet.

On reste sur des imprimantes loisir avec l'utilisation qui va avec. A part les vidéos qui montrent une cartouche de chauffe en alu fondre et enflammer les matériaux en dessous, je n'ai pas vu, entendu ou lu le témoignage d'un utilisateur d'imprimante ayant eu un départ d'incendie.

Oui mais...il me semble que dans les statistiques, les incendies domestiques sont la conséquence en première cause d'un court-circuit électrique. Utiliser plusieurs jours d'affilée son imprimante peut donc être un facteur aggravant et si ce n'est pas un des composants direct de l'imprimante qui prend feu, ça peut le déclencher sur le reste du circuit s'il y avait déjà un risque.

Donc principe de précaution: une imprimante 3D n'est pas un jouet et doit être considérée comme un objet potentiellement dangereux et qui doit faire l'objet d'une surveillance continue. Imprimer sans être à coté, ça reste prendre un risque non négligeable qu'il ne faut pas minimiser.

Modifié (le) par Yellow T-pot
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • gisclace changed the title to Risque de feux et évolution

ok, donc pour toi, le risque n'est pas au niveau de l'imprimante, mais au niveau due ton installation électrique (le consuel est ton ami ^_^), mais du coup, sur une même prise (pas en même temps bien sûr) tu n'aurais pas de soucis à laisser un ordi, mais ton imprimante oui ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, gisclace a dit :

je n'ai rien  trouvé de plus que les mêmes photos que l'on sort depuis 2015 / 2016.

Pas plus tard qu'aujourd'hui : 

Pas de feu dans ce cas là, mais ça aurait pu.

Les autres sujets récents ici ou ailleurs, que j'ai vu, sont souvent dû à l'usure des gaines avec les flexions répétées. La plupart du temps le fil casse, et ça s'arrête là, mais parfois ce sont deux gaines entres elles qui se bouffent. Quand c'est sur la puissance (bed, hotend) en général ça fait des étincelles, ça fond sur quelques centimètres, mais il y a le plus souvent un fusible sur la carte mère qui fond avec (ou pas). Après on est jamais à l'abri que ça se passe moins bien.

Là où c'est plus dangereux, c'est arrivé sur une machine commerciale, dont j'ai oublié le nom, où des youtubeurs ont descendu le fabricant car elle utilisait un bed en 230V avec les câbles qui s'usaient dans un chain cable. Ca combine le risque de choc électrique au risque incendie.

Après c'est clair que comparé aux autres appareils domestiques dans une maison, on est au même niveau de risque que le jour où j'ai fait raclette chez un voisin, avec deux machines sur la même triplette et la même prise murale (puissance combinée 4.4kW) bizarrement le disjoncteur n'a pas sauté (ah oui, c'est un 20A comme autorisé par la norme...). Je l'ai bien engueulé quand j'ai vu ça, c'est marqué 3680W max partout, c'est pas pour rien, et encore c'est pas en continu sinon ça fond quand même (cas des véhicules électriques sur prise standard).

Le temps d'utilisation aussi augmente naturellement ce risque, car une machine tourne pendant des heures et des heures, contrairement au four ou à la plaque induction qu'on aura remplacé dans 10ans par un modèle plus récent avant qu'il ne tombe en panne. Il y a une autre différence majeure, la conception est différente, il y a des certifications, notamment la NF en France, qui assure au consommateur que tout produit acheté avec ce logo ne va pas mettre le feu à sa maison.

Le cas de la plaque à induction par exemple, cas perso : j'ai eu un défaut d'isolant entre le transistor de puissance et son radiateur, ça a fait un arc, le transistor a pété sur le court-circuit, mais surtout, une piste fusible conçue pour ça, a fondue pour protéger l'habitation. La carte de puissance est bonne à jeter, mais la maison intacte. La même chose m'est arrivé avec un four. C'est l'odeur qui m'a alerté, mais arrivé devant, il n'y avait déjà plus de jus. Et là je parle d'appareils ménager de marque, Sauter, Rowenta, pas un truc premier prix.

C'est ça la grosse différence entre les machines de conception "européenne" qui coûtent un bras, et les machines approvisionnées directement au moins cher (vous imaginez pas combien ça coûte en R&D la conception d'une simple piste fusible qui fonctionne à coup sûr, sur toute la plage de température/humidité, avec tests en labo agréé etc...).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le risque reste réel, bien qu'il soit vrai que ces dernière année, les machines on bien évolué niveau firmware/matos pour éviter l'emballement thermique.

Après une imprimante qui brûle localement (connecteur, alim...) ça arrive souvent.

Une imprimante qui met le feu à la baraque, ça doit être rare et l’imprimante n'est pas la cause de la propagation du feu, mais plus certainement l'utilisateur.

Dans tous les cas, une machine ça se surveille, pas seulement pour les risque d'incendie, mais surtout pour les incidents d'impressions.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je n'ai pas d'ordi qui tourne la nuit et c'est un problème de puissance consommée qui peut créer l'échauffement donc un début d'incendie.

Normalement les appareils qui peuvent fonctionner 24/24 sont sur des lignes dédiées (frigo...etc).

Le risque zéro n'existe pas. Sinon, il n'y aurait aucun incendie par défaillance électrique. Ce qui est moins étrange, c'est que c'est généralement sur des réseaux surchargés ou pas adaptés que cela se produit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Laisser allumé son PC, sa chaudière, sa machine à laver, son sèche linge, son chargeur de téléphone, son four, etc = risques.

Les risques sont identiques pour l'imprimante 3d ni plus ni moins.

Alors on l'on devient parano et on part vivre dans une grotte sans électricité, ou on assume.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Skizhoo a dit :

Les risques sont identiques pour l'imprimante 3d ni plus ni moins.

Pas vraiment, certaines imprimantes chinoises de part leur qualité ne sont pas franchement safe...

Des connecteurs qui brûlent c'est un défaut de conception !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Skizhoo a dit :

Laisser allumé son PC, sa chaudière, sa machine à laver, son sèche linge, son chargeur de téléphone, son four, etc = risques.

Les risques sont identiques pour l'imprimante 3d ni plus ni moins.

Alors on l'on devient parano et on part vivre dans une grotte sans électricité, ou on assume.

La je suis pas tout a fait d'accord......

Il ne faut pas oublier que beaucoup de personnes  modifient leur imprimante.Et une bonne partie se lance dans des modifications en suivant des tutos sans se douter des conséquences que cela peut avoir (voltage mal réglé,fil mal sérrés,.......).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

dans l'ordre :

@Kachidoki, je parlais de trouver vraiment un gros dégât, comme ceux que l'on trouvait en 2016 avec des grosses prises de feux où tu fais le 18, en effet des faux contacts, il y en a régulièrement qui crament des cartes et des connecteurs, mais est-ce qu'il y en a plus sur une creality que sur une perceuse bosh (je n'avais pas d'autre exemple en tête^_^)

Du coup, si je te suis,  si hp sort  une imprimante, qu'elle obtient toutes les garanties (partons sur les DTU des machines-outils), serais-tu prêt à la laisser tourner sans surveillance ?

je te rejoins sur ce que tu dis sur les risques liés à un utilisateur, je fais, de par mon métier, très souvent de la rénovation, je suis très souvent affolé par les bricolages du dimanche sur des circuits elec, une multiprise vissée dans un garage relié par un câble en 0,75² (ça coute moins cher) sans terre sur une prise à l'arrache sans verif de disjoncteur, une multi prise sur une multi prise dans une zone télé etc etc etc (je fais parties des extrémistes qui pensent qu'on ne devrait pas pouvoir toucher à l'elec dans sa maison sans une formation, si tu rajoutes un robinet sur ton tuyau d'eau, au pire, tu inondes ta pièce, si tu fais cramer une prise, tu mets le feux à ta maison et tu peux tuer du monde)

 

@biostrike, toi, en tant que fabricant (non, non, je ne vais pas te piéger 🙂 ), comment penses-tu que l'on puisse faire  pour diminuer le risque de prise de feux des imprimantes ?

 

@Yellow T-pot, ok

 

@Avrel, c'est pour ça que je dis bien, une imprimante non bidouillée, si je coupe le carter de mon four pour utiliser la pyrolyse  pour faire cuire mes pizza, c'est de la faute si je mets le feu à la maison, quelque soit la marque du four et ses  sécurités.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 47 minutes, Avrel a dit :

La je suis pas tout a fait d'accord......

Il ne faut pas oublier que beaucoup de personnes  modifient leur imprimante.Et une bonne partie se lance dans des modifications en suivant des tutos sans se douter des conséquences que cela peut avoir (voltage mal réglé,fil mal sérrés,.......).

Salut,

Ah oui, la je suis entièrement d'accord. L'autre fois, je regardai le tuto YouTube d'un mec qui mettais en place une coupure auto d'alimentation pour une U30.

La phase et le neutre inversé, c'était beau à voir...

@gisclace

Le truc c'est qu'il y a une question de responsabilité derrière. Si l'imprimante d'HP fait cramer ta maison, tu as des recours.

C'est possible grâce à la norme CE et pour certains produits la norme NF.

Pas de logo CE, pas de recours et c'est toi le responsable. Bon je le fait simple mais l'idée est là.

Personnellement, j'évite de laisser tourner l'imprimante sans surveillance, quand je le fait c'est que je dors et je laisse toujours le détecteur de fumée à côté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, gisclace a dit :

il y en a plus [de risque] sur une creality que sur une perceuse bosh

Pas forcément mais là le sujet c'est bien "laisser sans surveillance" hors ta perceuse tu l'as en main quand tu t'en sers.

Mais le feu électrique a peu de conséquence si il se produit dans un environnement ou il ne peut pas se propager à d'autres matériaux. Si le connecteur à noirci c'est bien qu'il a brûlé. Heureusement rien autour n'a pris feu. Normalement l'isolant du fil électrique et le connecteur blanc sont ignifugés. Si par malheur il y avait eu quelque chose d'inflammable à proximité la photo aurait été complètement différente.

Le risque d'incendie électrique existe sur n'importe quelle installation. Je pense que toutes les salles serveur des entreprises ont des extincteurs automatiques à CO2 par exemple. Même avec du matériel à plusieurs dizaines de milliers d'euros, le risque existe. Pour autant il est plus faible que si c'était du matériel bas de gamme sur une installation électrique surexploitée.

Si ton imprimante est très bien conçue, que tout est de qualité, il n'y a effectivement pas plus de risque qu'avec n'importe quel appareil électrique. Les firmwares gèrent bien les soucis de thermistance mais il reste encore beaucoup de facteurs de risques. Tous ont une solution: des fils qui frottes beaucoup? => fil en gaine téflon, un mosfet/SSR qui peut claquer en position fermée => fusible thermique, etc. Nos imprimantes grand public ne sont pas encore équipées de tous ces éléments. Même si il y a du mieux depuis quelques temps déjà. Notamment l'utilisation de fusible de plus en plus fréquente. De là à dire que ça suffit pour être safe...

De toute façon dès que quelqu'un bidouille, ça rajoute du risque. Exemple, en remplaçant la tête d'origine en métal creality par un modèle imprimé en plastique. Si le ventilateur de coldend tombe en panne, la chaleur remonte. Avec une fixation métal ça n'était pas vraiment un soucis mais avec du plastique, elle peut fondre et laisser tomber la tête tout entière et chaude sur quelque chose de combustible. Prusa par exemple, dont la tête est imprimée, monitore la rotation du ventilateur de coldend via le 3ème fi du ventilateur. Le tachymètre est contrôlé par le firmware et si son état n'a pas bougé au bout d'un certain temps (3min si je me souviens bien) le firmware se met en sécurité. Je suis prêt à parier que ceux qui ont fait cette "amélioration" n'ont pas eu cette réflexion 😉

  • +1 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand tu as plusieurs imprimantes qui tournent 24/24, tu es bien obligé de faire confiance au matériel. Néanmoins par sécurité, j'ai mis plusieurs détecteurs d'incendie à 50 cm au dessus des bécanes et une protection 30mA juste avant les imprimantes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Tircown, j'avoue que l'exemple de la perceuse est ... pourrit ^_^

 

@ark74Même si mon imprimante est entièrement certifiée, si le feux provient d'une mauvaise utilisation ou d'un problème sur le circuit, ça sera compliqué d'obtenir quoi que ce soit, les marques sont les pros  dans les transferts de responsabilité.

 

@divers, si je ne m'abuse, tu as un espace dédié aussi, tu as isolé tes murs ?

 

Je ne l'ai pas dit, mais me concernant, quand j'ai des longs prints, je les fais à la campagne où j'ai un espace dédié au travail du métal et aux FDM, tout est M0, donc  si ça prend feux, pas de risque (même si le risque 0 n'existe pas, on s'entend quoi) et j'ai un tableau elec surdimensionné.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, gisclace a dit :

j'ai un espace dédié au travail du métal et aux FDM, tout est M0, donc  si ça prend feux, pas de risque (même si le risque 0 n'existe pas, on s'entend quoi) et j'ai un tableau elec surdimensionné.

Bon là je crois qu'effectivement tu peux te le permettre. Mais c'est quand même une installation particulière que peu de gens ont à disposition.

Perso, mon imprimante principale est dans une baie, armoire métallique informatique. Toutes les parties imprimées/modifiées sont en ABS ignifugé. et je fais attention à ce que je met dans cette baie. Malgré tout je n'imprime pas quand je suis absent.

Modifié (le) par Tircown
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, gisclace a dit :

@biostrike, toi, en tant que fabricant (non, non, je ne vais pas te piéger 🙂 ), comment penses-tu que l'on puisse faire  pour diminuer le risque de prise de feux des imprimantes ?

Faire un câble management correct, dimensionner (diamètre) correctement les câbles et mettre des connecteurs adaptés aux puissances et à l'usage.

mais ça s'est au constructeur de le faire pas aux particuliers normalement ! 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, biostrike a dit :

mais ça s'est au constructeur de le faire pas aux particuliers normalement ! 

Ben en fait ils le font. Par exemple Creality mettait des connecteur XT60, prévus pour 60A donc, en aval d'une alimentation de 350W@24V, c-à-d moins de 15A délivrables. Sur le papier ça passe laaaargement sauf que c'était un clone de connecteur XT et ça a causé énorméments de soucis. Maintenant ils mettent des 90A originaux et c'est même un argument commercial. Donc le sourcing est un élément primordial. Les copieurs mettent aussi le sigle CE dessus alors le seul moyen d'être tranquille d'esprit c'est encore de commander chez des vendeurs reconnus.

Modifié (le) par Tircown
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai effectivement isolés les murs mais avec du planché en bois (vachement pratique pour tout accrocher sur les murs) contre l'incendie cela ne doit pas être l'idéal, mais heureusement derrière c'est tout béton.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, biostrike a dit :

Faire un câble management correct, dimensionner (diamètre) correctement les câbles et mettre des connecteurs adaptés aux puissances et à l'usage.

mais ça s'est au constructeur de le faire pas aux particuliers normalement ! 

Pardon, j'ai mal rédigé mon message, je ne sous entendais pas que le consommateur devait le faire, c'est un "on" global.

il y a 38 minutes, divers a dit :

J'ai effectivement isolés les murs mais avec du planché en bois (vachement pratique pour tout accrocher sur les murs) contre l'incendie cela ne doit pas être l'idéal, mais heureusement derrière c'est tout béton.

ok

 

il y a une heure, Tircown a dit :

Bon là je crois qu'effectivement tu peux te le permettre. Mais c'est quand même une installation particulière que peu de gens ont à disposition.

Oui, je mesure la chance 😉

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 Pour ma part, j'ai mis un extincteur auto; pas pour l'imprimante 3D mais pour du matériel de crypto qui tourne H24 dans mon garage. Ça coûte une trentaine d'€ et ça permet de dormir tranquillement. Pour l'imprimante, qui est dans l'appart, des détecteurs incendie dans les passages servant à évacuer (dans les couloirs et pas au dessus des machines) ça suffit largement. 

La plupart des départs de feux sur une imprimante 3D ne proviennent pas de la tête qui fond et qui tombe sur le plateau souvent en ruinant uniquement la pièce en cours. Ça m'est arrivé pas mal au début (aaaah les mendels, prusa avec des hotends DIY) .... 

Les départ d'incendies viennent quasi toujours des connecteurs de puissance (typiquement alimentation du BED). Soit ils sont mal serrés, soit ils sont de mauvaise qualité.

1374027776_IncendieImprimante3D_2.thumb.png.ae8d3270771f642fe4df6e2e5f5c0d79.png

Ce n'est pas forcement lié à une mauvaise qualité, mais peut venir d'un mauvais serrage du connecteur. D'ailleurs c'est pour çà que les dominos sont interdis dans les industries "sensibles" et qu'on fait des belles épissures :-).

Quand à ton installation électrique qui prend feu à cause d'une imprimante qui consomme 500W maxi .... 🙂  Surtout que tu as un disjoncteur pour éviter ça. (@divers le 30 mA c'est un différentiel et c'est pour te protéger toi en cas de contact avec une pièce nue sous tension : ça protège pas de l'incendie )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est moi, ou sur cette photo l'arrivée 230V n'est pas isolée, passe juste à 1cm d'une tige filetée, avec du fil simple isolation, et la terre même pas reliée ?

Quand on cherche le danger, on le voit partout !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 43 minutes, Kachidoki a dit :

C'est moi, ou sur cette photo l'arrivée 230V n'est pas isolée, passe juste à 1cm d'une tige filetée, 

J'ai vu pire, enfin je pense. J'ai dépanné une connaissance sur une Ordbot. L'alimentation est placée derrière le châssis. La partie borniers vers le haut et le 230V est juste à coté du trou qui sert de poignée dans le haut du cadre. Pas de capot sur le bornier bien sûr. Je l'avais prise pleine main, allumée, ça s'est joué à quelques cm. Quand on voit les anciens modèles, parfois on se dit qu'heureusement c'était un loisir très peu répandu...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai toujours dit que j'étais nul en électricité, heureusement les disjoncteurs sont justes à coté du differentiel.

Je viens de faire passer l'Apave pour contrôler les installations électriques avec une caméra thermique (très efficace pour les cosses mal serrées et les relais fatigués).

Question: Y a t il une application sur smartphone pour contrôler nos équipements à la maison sans investir dans du matériel onéreux ou sinon y a t il du matos (peu cher) pour faire ce contrôle ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, divers a dit :

Question: Y a t il une application sur smartphone pour contrôler nos équipements à la maison sans investir dans du matériel onéreux ou sinon y a t il du matos (peu cher) pour faire ce contrôle ?

Le doigt mouillé ? 😅

Blague à part, il existe des modules de caméra infrarouge à pas cher chez tu sais qui, qui se connectent au smartphone. C'est probablement loin d'être précis, mais ça donne la tendance, et tu peux facilement repérer un delta de température important sur une zone donnée. Faudra que j'essaye, ça sera l'occasion de balayer la maison avec cet hiver (électricité et isolation).

Pour le tableau électrique, j'ai mis des disjoncteurs avec système sans vis, ça ne coûte pas plus cher, et il n'y a que les gros 32A qui conservent un bornier à vis à contrôler. Pour le reste, plus de reserrage à prévoir. Idem pour les prises, si on ne met pas de la sous-marque tawainaise, elles sont toutes à connexion rapide (type Wago).

Si tu connais l'Apave, tu as probablement déjà passé une habilitation électrique, et certainement investi dans un VAT. 🙂 C'est pour moi l'outil de base indispensable. Depuis que je suis formé, la seule et unique fois où je ne l'ai pas utilisé car trop loin dans une autre pièce en travaux, j'ai touché la phase venant du 500mA en direct. Heureusement mes chaussures étaient bien isolées, et mes doigts très secs suite à des travaux. Je ne m'en suis rendu compte qu'en remettant le fil dans l'inter diff, ça faisait clic clic... Trop confiant dans mon tableau que je connais par cœur (monté moi-même) mais où un (mauvais) électricien est passé m'ajouter les protections de la borne de charge pour la voiture et n'a pas respecté le sens de montage des différentiels et les divisions des rangées. Quand j'ai coupé la rangée, les lumières se sont éteintes, d'où la flemme du VAT, mais ce n'était pas suffisant. Il a fait arriver le principal par le haut au lieu du bas, en laissant 3mm de cuivre à nu (le fameux que j'ai touché sous tension en le raccourcissant), alors que sans plastron, tout mon tableau est IP2X. Et pourtant sur le différentiel, il y a un clapet jaune avec un dessin d'arc électrique en bas, pour bien montrer que c'est la partie qui est sous tension quand on coupe ! Bref, j'ai démonté tout ce qu'a fait le mec (j'ai vu d'autres surprise mais ce n'est plus le débat), et tout remonté dans les règles.

Ca montre bien que même en étant averti, le risque est toujours non nul. Pour ma part, j'ai eu de la chance et la prochaine fois je prendrai la peine d'aller chercher mon VAT, même si c'est 3 étages plus haut.

Bon on dérive sur les risques de choc électrique, et on voit que c'est un problème bien plus général que l'imprimante 3D. Concernant le feu, à part un contrôle régulier et de la maintenance préventive, je ne vois pas trop comment faire pour s'en prémunir totalement. Il y a bien des gens dont le smartphone leur brule dans les mains ou sur la table de chevet, bon en général c'est la batterie qu'on a pas sur nos bécane, mais ça montre qu'un appareil grand public, qui doit certainement passer des normes très sévères, n'est pas à l'abri de mettre le feu à une maison. Il sera généralement posé sur une surface inflammable (table en bois, couverture, livre etc...)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A l'usine, j'ai deux personnes qui ont passées des habilitations électriques, moi je ne dépasse pas le 220 et seulement à la maison.

J'évite de trainer dans le local électrique, le transfo est alimenté en 15.000 Volts (ça doit défriser si on joue avec)

Si tu as une ou deux ref. de module de caméra infrarouge eco mais de qualité correcte, je suis preneur (même si elles viennent de loin loin loin . . . . . .)

Merci

Pour info: J'injecte les carcasses et les habillages d'imprimantes thermiques dans lesquels il y a du 220V, toutes les matières utilisées sont VO et même carte jaune pour l'export. Je ne pense pas que les Chinois et les Tchèques prennent ces précautions.

Modifié (le) par divers
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez poster un message et vous inscrire plus tard. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous afin de poster avec.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez copié du contenu avec formatage.   Supprimer le formatage

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher en tant que lien à la place

×   Le contenu sauvegardé a été restauré.   Effacer l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Sur cette page :   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • YouTube / Les Imprimantes 3D .fr

×
×
  • Créer...