Aller au contenu

Filament ABS

thsrp

imprimez vous avec ABS ou autre sur Dagoma

Messages recommandés

Bonjour,

Peut on imprimer avec autre chose que du PLA sur une Dagoma?

Il faudra je suppose rajouter un plateau chauffant , mais pour le reste ? le firmware acceptera t il des températures pour ABS , l'extrudeur sera t il compatible ? etc... Y aura t il des pièges à eviter au cas ou cela soit possible?

je suis nouveau et ai besoin  de conseils...

Par avance un grand MERCI 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle est vendue pour être compatible. Pour l'ABS, évidemment le plateau chauffant, mais aussi un caisson, car au moindre courant d'air ça warp.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci...

dans ce cas c'est valble pour toutes les imprimantes ??? sans caisson pas d'ABS ? meme si on a un plateau chauffant ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et d'éviter de respirer devant la pièce en la fixant des yeux, non seulement ça fait un courant d'air, mais en plus ça sent pas bon. :ph34r:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les réponses sont un peu vagues.. Peut on imprimer sur une dagoma avec du fil autre que PLA ??

ABS ou autres d'ailleurs... qui a fait des essais ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@thsrp Je ne vois pas en quoi c'est vague, je cite une partie du site de DAGOMA :

Citation

CARACTÉRISTIQUES

  • Matériau recommandé : PLA
  • Température d’extrusion : 280° C maxi
  • Matériaux acceptés (à manier avec précaution) : ABS, PVA, Nylon…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir @thsrp,
Oui on peut imprimer de l'ABS avec une discovery ou une discoeasy, cependant c'est bien plus difficile que pour du PLA.
Le plateau chauffant est quasi obligatoire pour maîtriser le warp (décollement de la pièce sur la plateau à cause de la rétraction importante du matériaux lorsqu'il refroidi).
Le caisson est fortement recommandé aussi (pas que pour les courants d'air), la rétraction de l'ABS ne se fait pas qu'au contacte du plateau mais peut se produire entre deux couches et provoquer des décollements à peut prés partout dans la pièces.
Selon les convictions de chacun on peu mettre une filtration ABEKP3 (particules fines, solvants, odeurs...oui ça pue...) en sachant que la mise en œuvres sera en grande partie empirique sans moyens réel de mesurer l’efficacité.
Pas de problème par contre pour la tête ED3 elle peut atteindre des températures suffisante pour beaucoup d'ABS.
Il y a pas mal de soucis à régler
- Les pièces plastiques de l'imprimante sont en PLA, les propriétés mécanique de ce matériau commence à bouger dés 40°, sous l'effet de la chaleur du plateau les façades avant et arrière se ramollissent et ce déforme sous la tension de la courroie de l'axe Y. Il faut renforcer ces pièces.
- Le surcroît de poids dû au plateau chauffant + isolation + éventuellement plateau de verre nécessite une fixation (très) renforcé de la courroie Y, et une limitation des accélérations sur l'axe Y.
- La surface d'impression doit être parfaitement plane sinon le warp est garanti même avec un plateau chauffant.
- mon capteur inductif c'est révélé très instable en température et inutilisable.
- Le capteur capacitif (beaucoup plus pratique avec une plaque de verre) ce montre lui aussi sensible à la température. la deuxième versions de la têtes de la discoeasy est un progrès indiscutable en ce qui concerne le refroidissement du capteur. Un capteur mécanique est à envisager. Je n'ai pas tester de capteurs optiques.
- Le refroidissement du filament en sortie de la tête d'impression mérite une ventilation dédiée. (Sur la discovery le refroidissement du filament et de la tête est assuré par le même ventilateur, cela interdit de couper ou ralentir significativement la ventilation alors que cela peut être très utile pour les premières couches en ABS) 
- le refroidissement de la tête doit être parfaitement efficace et ne refroidir que la partie froide (le radiateur), la partie chaude de la tête peut gagner à être isolée.
- Un plateau MK3 consomme 120W à lui seul l'alim d'origine n'y suffit pas, et 120W en 12V cela fait pas mal d’ampères il faut être prudent.
- le MK3 étant composite il doit être de qualité irréprochable (et je crois finalement non directement isolé par le dessous) pour ne pas ce déformer en chauffe.
- La température dans le caisson devrait être régulée. pour prévenir la déformation des pièces en PLA et limiter la température de la carte électronique.
...
bref, mon expérience est que c'est possible mais plutôt difficile d'imprimer de l'ABS avec une discovery, il faut la customiser matériellement et logiciellement.
a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Merci pour ce compte rendu très instructif... Je vois que pour de l'ABS il faut plutôt oublier sur une Dagoma, ceci dit je ne sais si une Prusa I3 ferait mieux ? peut etre celles avec un chassis en partie en aluminium..?

Sinon à part le PLA et donc l'ABS as tu essayer d'autres matériaux et est ce aussi compliqué qu'avec l'ABS pour obtenir quelque chose de convenable?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connais que la discovery.
Ce que j'ai utilisé de plus exotique comme filament c'est un ABS avec des fibres d'aramide (kelvar), et un PLA avec des fibres de lin (FLAX), deux OPTimus chez filament-abs.
- L'ABS avec kelvar est plus difficile à imprimer qu'un ABS ordinaire, mais ça ce fait tout de même. J'ai réussi a faire un insert sur mesure qui m'a permis de réparer ma charnière de porte de frigo. En ce moment je règle l’imprimante pour ce filament et imprimer des pièces renforcées, plus résistante à la chaleur pour ma dagoma.
- Le PLA au lin donne un rendu très agréable rappelant le bois, et l'odeur de bois brulé n'est pas désagréable non plus. Par contre je n'ai pas imprimé grand chose avec. Il m'a rapidement bouché une buse, je crois qu'il a surchauffer et une espèce de résine super collante à littéralement colmaté la buse. Après un nettoyage laborieux l'idée saugrenue de démonter entièrement la tête pour voire comment elle était faite ma pris, et en la remontant je l'ai irrémédiablement détruite. Le heatbreak en alu est une pièce très fragile, qui ne supporte pas les contraintes de vissages dévissages, s'il y a le plus petite anicroche sur le filetage. Le filament n'est pour pas grand chose dans cette cata mais il s'est retrouvé remisé dans un placard. Je vais sûrement lui redonner sa chance, je pense que la surchauffe du filament est venu à cause de rétractes trop fréquents et défaillant. Maintenant que j'ai remplacé la roue cranté de mon extrudeur est un véritable bulldozer (MK7 https://www.lesimprimantes3d.fr/forum/topic/4074-extrudeur-avec-engrenage-mk8/) le rétracte ne doit plus poser de problème avec ce filament (c'est ce que j'espère en tous cas).

Modifié (le) par r2d2
ortograf !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×