Aller au contenu

Filament ABS

Messages recommandés

Mes critères de choix

  • Budget : 150000
  • Type(s) de filament(s) : ABS,PLA,Flex,Autre(s)
  • Made In France : Oui
  • Niveau en bricolage : Expert
  • Niveau en électronique : Avancé
  • Niveau en informatique : Avancé

Description du besoin

Bonjour à toutes et à tous, 

Les modérateurs du site m'ont redirigé vers ce forum pour avoir plus de renseignements par rapport à mes questions. 

Voilà, je suis à l'étape de planification des coûts et des besoins matériels de mon entreprise et l'élément le plus important est l'imprimante 3D. Cette imprimante peut révolutionner les procédés traditionnels du secteur, je m'explique : je compte faire de la personnalisation très haut de gamme automobile, cela suppose de concevoir et de produire des pièces automobiles comme des pare-chocs (avant - arrière), des capots, des jantes, des garnitures d'intérieur, des éléments décoratifs, des spoilers... dans de très petites quantités, certaines pièces ne seront produites qu'à un seul exemplaire. Jusqu'aujourd'hui, notamment pour les éléments en fibre de carbone, on utilisait des procédés complexes, longs, très coûteux et surtout pas du tout adaptés à la production exclusive. 

C'est pourquoi je m'oriente vers vous pour savoir quelles imprimantes vous me suggérez pour cette production de pièces de grande taille (en fibre de carbone, fibre de verre, plastique pour carrosserie) et en quantités réduites. J'aimerai également avoir une idée des prix de ces imprimantes (car il est très difficile de trouver les prix sur internet sans remplir un devis trop précis) et le budget que j'ai sélectionné n'est en aucun cas indicatif, j'imagine que ces imprimantes coûtent plus cher. 

Je vous remercie par avance ! Et je vous joins quelques photos des pièces que je compte fabriquer. (Pare-choc et calandre BMW et Range Mansory)

BMW série 5.jpg

Range Rover.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Là, tu (oui ici le tutoiement est de rigueur) tapes dans des produits très spécifiques, qui sortent vraiment de l'ordinaire.

Je crains que ce type de machine, capable de passer 3500mm x 1500mm x 1500mm (d'ailleurs il faudra le définir) ne puisse exister que sur commande.

Grossièrement, l'impression 3D, que la machine soit petite ou grosse, c'est le même principe : une machine outil qu'on pilote en lui envoyant des instructions de position et une quantité de matière à déposer.

Du coup, derrière, la taille de la machine peut aller dans un facteur de 1 à 1000 ! (en exagérant un peu)

Tu as peut-être déjà vu l'imprimante 3D à 'béton' pour fabriquer des maisons...? Dans ce cas là, l'exploit est essentiellement d'avoir réussi à obtenir un béton qui à une viscosité importante et se 'fige' assez vite pour supporter les couches suivantes.

Dans votre exploration, avez vous déjà utilisé une imprimante 'de bureau' pour valider que ce mode de production puisse être intégré dans le circuit ?

  • Merci ! 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de ta réponse Alex.

Je n'ai jamais fais l'acquisition d'une imprimante 3D. J'ai été informé par des personnes qui en utilisent pour des maquettes, des petites pièces ou des concepts de petits formats en plastique. C'est lorsque j'ai vu les imprimantes 3D en fibre de carbone et lu un article sur le lien qui se développe entre l'industrie automobile et le progrès des imprimantes 3D que je me suis intéressé à ces dernières. 

J'ai trouvé aujourd'hui au cours de mes recherches un modèle pouvant aller jusqu'à 2000x1000x1000 avec une bonne précision à 30 000€HT ; et un autre modèle VX 4000 si je ne me trompe pas allant beaucoup plus loin, mais le prix de la machine dépasse largement le million et donc mon budget. 

Vous pensez que ce type d'imprimante s'inscrit dans quelle tranche de prix (approximativement) ? et quant à la production des pièces en plastique par exemple, combien peut me coûter la fabrication d'un pare-choc entièrement ? SVP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Alex  , 

le prix du filament carbone est d'environ 100 € / le kilo , a voir combien pese ton pare-choc . Ensuite sur de telles dimensions, il te faudra 1 a 2  semaines voir 1 mois pour imprimer un pare-choc , sans compter que ca peut merder a tout moment .

Donc outre le prix de la machine , il faut bien calculer le prix de la production et des ratés qui seront je pense assez nombreux au debut !! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

les pièces en question ne mettent pas en cause la sécurité ? elles n'ont pas besoin d'être homologuées d'une façon ou d'une autre ?

 

l'impression 3d est un procédé lent, à un point qui peut remettre en question l’intérêt économique de la chose (tu vas devoir amortir ta machine sur peu de pièces par mois)

sur les machines actuelles, le temps d'impression entre deux pbs est de combien ? si ton temps d'impression n'est pas sérieusement margé par rapport à ça, tu peux te retrouver à ne jamais sortir une pièce (exemple: ta pièce a besoin de 80h d'impression, mais que statistiquement la machine plante une fois tous les deux jours (48h) de travail .... pas bon)

il y a un dispositif pour remettre du filament en cours d'impression ? dans ces dimensions ça semble indispensable

Modifié (le) par phil135

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Perso je ne pense pas que les imprimantes FDM (le plus rependu sur le forum, cad une buse qui dépose un filament de plastique) soit le bon choix pour de grandes pièces. Rien que le facteur temps me semble rédhibitoire, fais un tour dans les parties "vos impressions" ou dans les galeries, en général le temps d'impression est indiqué, si à ça on rajoute tout les risques pendant l'impression...

Pour toutes les pièces comme un retro, une bouche de ventilation etc etc etc pas de soucis, mais pour un parechoc ...

 

Quid des imprimantes à frittages ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso, j'ai un peu travaillé le composite, et le plus long et délicat, c'est d'aboutir à un moule.

Pour ce genre de pièce, je pencherais plus pour la fabrication d'un master ou d'un moule perdu en polystyrène extrudé avec un routeur CNC.

Là encore, même chose que pour l'impression 3D, c'est une machine outil a qui on donne du GCode et elle exécute.

L'avantage, c'est qu'il est possible de faire la pièce en plusieurs 'petits' blocs qui seront ensuite tout simplement collés les uns aux autres pour former le moule ou le master final.

Comme l'attaque dans ce type de matière ne génère pas de gros efforts, une machine en structure alu est suffisante. Autre interet, surtout quand on débute, dans du polystyrène, en cas de collision d'outil ou de la machine dans la pièce parce qu'on à mal prévu son coup, on se contente d'endommager le polystyrène.

Cette machine est un peu surdimensionnée par rapport au besoin, mais voici le principe :

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toutes façons, quelque soit le moyen, c'est bien dans le but de sortir un moule non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, Adel Sadou a dit :

C'est pourquoi je m'oriente vers vous pour savoir quelles imprimantes vous me suggérez pour cette production de pièces de grande taille (en fibre de carbone, fibre de verre, plastique pour carrosserie) et en quantités réduites. J'aimerai également avoir une idée des prix de ces imprimantes (car il est très difficile de trouver les prix sur internet sans remplir un devis trop précis) et le budget que j'ai sélectionné n'est en aucun cas indicatif, j'imagine que ces imprimantes coûtent plus cher. 

En lisant son intro, je pense que l'idée était de passer du dessin directement à la pièce. Pour de la micro-série et du prototype, effectivement, ça semble séduisant, mais l'impression 3D de mon point de vu n'est pas adapté à ce type de produit. (que ce soit pour des raisons de taille, de résistance ou de temps)

Par contre, utiliser avec astuce de la CNC peut effectivement être très pertinent. Pour une pièce unique, un moule perdu (en négatif) dans lequel on place directement les coupons de composite, puis mise sous vide raisonnable, et voilà une pièce produite à coût matière réduit et M.O. hyper raisonnable. (alors que préparer un master, tirer un moule, puis enfin sortir une pièce, tout à la main, c'est un chemin de croix !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×