Aller au contenu

Filament ABS

dualite2

- autre - logiciel de modélisation pour l'impression 3d

Messages recommandés

Bonjour,

Si comme moi vous concevez des pièces imprimées en 3d alors vous avez probablement rencontré certains de ces problèmes :

  • Découper une pièce volumineuse et générer des guides d’assemblages
  • Imprimer plusieurs fois la pièce pour trouver les bons écarts que ce soit à cause du filament, de l’épaisseur de couche ou de la précision de l’imprimante sur une forme particulière (notamment les cercles)
  • Passer d’OpenSCAD à Solidworks/Fusion360/Freecad à cause d’un besoin spécifique, par exemple générer des biseaux rapidement
  • Adapter certaines pièces pour une impression sans support et/ou avec une orientation donnée (pour éviter la délamination de la pièce par exemple)
  • ...

À force de perdre du temps quotidiennement j’ai réfléchi à une solution.
J’ai d’abord pensé à un outil post-conception des objets, mais j’ai rapidement identifié plusieurs limitations :

  • difficulté de traiter une géométrie sans comprendre sa conception
  • impossibilité de remonter les corrections effectuées dans le logiciel de conception
  • etc ...

J’ai ensuite envisagé un plug-in, cependant les contraintes liées à la logique d’utilisation du logiciel source et la limitation de l’audience à ses seuls utilisateurs m’a forcé à revoir mon approche.
Finalement, je pense que la création d’un logiciel de modélisation spécifique s’impose.

L’ objectif :
Création d’un logiciel paramétrique utilisable à la fois en Gui ou en tapant du code : l’idée étant de pouvoir basculer instantanément d’une interface à l’autre.
Création d’outils spécifiques adaptés à l’impression 3d sous la forme de plusieurs assistants : 

  • Conseil optimisation de la pièce (congé, orientation d’impression, taille minimale selon la résolution etc ...)
  • Assistant découpe : simplifier la découpe et l’impression de grande pièce en de multiples parties, cela inclus notamment la génération de guide d’alignement, insert, etc...
  • Torture test de l’imprimante pour un matériau et une résolution : pour générer des conseils d’optimisation spécifique au comportement de votre imprimante avec un matériau donner (notamment sur les écarts, taille minimale, etc...)
  • Aide au calcul des écarts mécanique
  • Vérification assemblage et animation de plusieurs pièces

Moyen :
L’idée est de se baser sur le moteur Unity pour que ce soit multiplateforme.
J’envisage aussi de lui adjoindre le Houdini Engine pour plus de flexibilité.

Contexte :
Je suis développeur de formation et en conséquence j’ai une idée assez précise de la complexité du projet (qui est conséquente).
Prenez aussi en considération que je parle uniquement de modélisation mécanique « simple » c’est-à-dire : 

  • extrusion/révolution à partir de croquis
  • opération booléenne sur des formes simples (cube, sphère ...)

Financement :
Vu le travail, je pensais faire un Patreon (plate forme collaborative basée sur le concept du mécénat voir ici).
L’idée étant bien évidemment de bosser dessus à mi-temps pour commencer et à plein temps dès que possible.

Les raisons de ce sujet sont les suivantes :

  • Définir s’il y a un intérêt pour ce projet
  • Valider et déterminer les attentes
  • Prendre en considération les retours sur les logiciels actuels

J’attends vos réactions pour faire mûrir le projet, dans tous les cas merci d’avoir pris le temps de lire ce long post.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet plutôt badasse

 

Ton raisonnement est carrément bon, il est vrai que ne peut pas faire de post conception sur une pièce vu que ce n'est que des polygones (stl). Malheureusement, toute les solution que tu veut apporter existent (pratiquement toute). Couper une pièce en deux pour l'impression ? Simple, sous solidworks on crée une seul pièce avec deux corps séparer. Et l'assemblage ? Simple, juste à crée 3 pions mâle femelle de chaque coter. C'est triste à dire mais la fonction que tu veut "Assistant découpe"  va être un casse tète à coder. Géométrie unique, distance à respecter, cote minimal,... Pour finir sur ce point, les vérification d'assemblage, d’écart, de solidité sont des point que l'utilisateur faire déjà lui même dans les logiciel.

C'est la qu'apparait le problème de fond, les gens on beaucoup de mal avec les Logiciel CAD, le fait de crée ton propre Logiciel ne réglera le problème que pour toi (tu sais comment il fonctionne complétement car c'est toi qui la coder). On peut faire difficilement simple sur un logiciel de conception

Cependant ton projet à tout de même le mérite et l'envie d'exister, bravo ! Bonne chance pour les millier de ligne à l'horizon :)

  • Merci ! 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressant, tu as l'air de bien connaitre SolidWorks. Si ça ne t'ennuie pas on pourrait en profiter pour vérifier certains points ensemble.
Je précise que je suis un utilisateur débutant de Solidworks.

Pour les vérifications d'assemblage, j'ai utilisé le système basé sur l'ajout de contrainte.
Je n'ai pas vu d'option concernant la vérification de contact, un loupé de ma part ?

Dans le cadre d'une conception classique, j'aurais tendance à dessiner la pièce puis à appliquer les écarts.
Pour moi, cette approche est liée à une fabrication multi passes sur des machines-outils.
Dans le cas de l'impression 3d, mon analyse est un peu différente, en gros je pense que l'on peut imposer des dimensions "fixes" et demander à mon logiciel de calculer les autres écarts.
Bien sûr, il faudra quand même connaitre l'orientation de la pièce lors de l’impression et les capacités de l'imprimante.
Pour en revenir à Solidworks, ce que j'ai vu consiste à spécifier des écarts à la suite de la conception uniquement, mais je t'avoue que je n'ai pas vraiment creusé ce point, peux-tu m'en dire plus sur ton approche?

Concernant l’assistant découpe, l’idée est de simplifier au maximum le processus : 

  1. définition des axes de coupes
  2. positionnement des « pions » ou inserts
  3. génération des fichiers STL correspondants

Après je ne dit pas que c’est simple à coder  mais, ça va dans la logique des autres outils.
L’idée restant d’utiliser au maximum les données de l’imprimante 3d pour adapter notre travail sans perdre de temps.

En ce qui concerne la facilité d’utilisation l’idée est plutôt de ce calquer sur ce que j’ai vu de mieux niveau paramétrique.
Sur cet aspect, je pense qu’il y a un effort de formation initial de l’utilisateur pour utiliser efficacement les profils et opérations booléennes.
Après je suis ouvert aux suggestions...
 


 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Commençons par le plus simple. L'ajout de contrainte est déjà une bonne partie de la vérification d'assemblage, vu qu'il repose sur un système (+ou-) simple de liaison, donc si l’écart entre les trois pions ne sont pas les bon, Solidworks (dans notre cas) va tout simplement dire "Nope". Mais il accepte aussi des écart de géométrie (arbre de 10 dans alésage de 5 ne lui pose pas de soucis, why not). Donc pour pouvoir faire une vérif complète, tu a par exemple, la détection de collision/interférence et d'alignements des perçages.

Pour la partie de conception pur, (je suppose car tu n'a pas donné d'information) quand tu parle de conception classique, c'est de dessiner sa pièce au cote théorique (Ø10) puis dans une mise en plan tu rajoute les tolérances ( Ø10 +-0.1) ? De mémoire (à vérifier), je sais qu'on peut faire en sorte que chaque cote sur une une mise en plan donné prend automatiquement un écart, mais qui n’influe pas sur la cote, il est rajouté en plus (Ø10 - 0.1). 

Pour l'impression 3D, je dessine directement la pièce au cote final, ce qui implique une légère chauffe de cerveau lors de l'assemblage quand il faut se souvenir de la tolérance.

Quelque chose qu'il faudrait essayer, c'est de pouvoir placer les cotes théoriques directement (Ø10), faire l'assemblage, puis pièce par par pièce en donnant les tolérance par surface/géométrie et que ces valeur soit reportés dans l'assemblage (pas si simple en faite..). Bref.

Pour l’assistant de découpe, je pense que c'est la chose la plus simple à faire car elle peut être faite manuellement, donc je pense qu'est c'est faisable. Le fait de découper le volume en deux corps distinct est simple a réaliser (crée un plan, puis scinder le corps en deux) mais pour l'emplacement des pions, je pense qu'il va falloir ruser, et aller s'inspirer du coter des pièces ToolBox qui sont elles modifiables par des variables (donc Macro avec Fonction mathématique). Pour finir, je me suis intéressé à l’enregistrement automatique des fichier en STL et il s’avère qu'en enregistrant l'assemblage, on peut lui demander d'enregistrer séparément les composant en STL.

 

Je tient à préciser que je suis sous SW2012 (Merci éducation nationale ;)), donc peut être que certain nom de fonction on changés.

Modifié (le) par Mr404notfound
Fautes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, pour le coup, je fais aussi directement le dessin aux cotes finales avec des équations.
J'ai aussi tendance à créer une variable "écart" que je vais appliquer aux différentes équations donnant les différentes dimensions.
Donc si je comprends bien les écarts doivent être positionnés avant l'assemblage pour profiter de la détection des collisions/interférences.

Finalement tout est plus ou moins faisable avec Solidworks tant que l'on met des cotes sur chaque item et que l'on y passe suffisamment de temps.

Dit autrement par rapport à Solidwork on aurait les avantages suivants :

  • Rapidité / Simplicité
    • Création des écarts automatiques selon le type de relation attendus (glissant, serré ...) 
    • la découpe (tant que je permets le positionnement dynamique en simple cliquer des éléments d’assemblage)
  • optimisation assisté du design : réduction overhang / angle limite, réduction des contraintes via biseau etc...
  • le passage en interface code instantanée (même si je suis conscient qu’il est possible d’écrire de sacrées macros sous Solidwork)
  • le côté multiplateforme

Quels sont pour toi les éléments de cette liste qui te feraient utiliser ce logiciel ?
Si tu vois d’autres éléments gênant dans le cadre de la conception orientée impression 3d hésite pas à me les lister.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai travaillé plusieurs années sur Solidworks et pour des raisons de coût de licence mon employeur a migré sur Solid Edge... donc oui, Solidworks est un excellent logiciel de conception 3D même si pour la modélisation artistique il est certainement plus intéressant de travailler sous 3Ds Max, ou sous Blender afin de modeler directement les objets par leurs structures basiques...

Pour rappel, une licence Solidworks est financièrement hors de prix, sauf bien sûr la licence étudiant ou une copie acquise illégalement, donc l'intérêt premier serait de développer un soft suffisamment fourni en outils et fonctions, tout en restant assez intuitif et efficace pour un prix grand publique raisonnable.

Donc oui si Solidworks était abordable l'intérêt serait limité, mais c'est loin d'être le cas... de plus pour l'avoir pratiqué, ce soft est loin d'être exempte de défauts.

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant Solid Edge je ne le connais pas du tout, je vais donc profiter de ton commentaire pour y jeter un oeil.
Pour ce qui est du coût je n'ai pas abordé la question, mais c'est clairement un facteur.
Passer par un Patreon signifie déjà que le logiciel sera gratuit pour les mécènes (particulier et entreprise).
Pour le reste, cela mérite réflexion.

Quoi qu'il en soit, je suis assez surpris du peu de retours.
Je me demande si je n'ai pas surestimé la cible de ce projet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant Solid Edge, tu peux essayer la version d'évaluation complète mais limitée à plusieurs semaines.

Le passage de SolidWorks à Solid Edge a été assez laborieux, car la façon de travailler est très différente, voir complètement à l'opposé, mais ce dernier soft offre un peu plus de souplesse notamment par son mode de modélisation synchrone.

Le prix de la licence ne coûte pas grand chose comparativement à SW mais ça doit tourner quand même autour de 150€/ mois.

Modifié (le) par fabienst

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Apparemment le gros point fort c'est la "Synchronous Technology" donc... je vais prendre le temps de voir ça en détail.
Après il est vrai que les modifications de sketch qui "casse" ou "produit des conflits" de l'historique dans SW c'est pas génial, reste à voir l'alternative. 

Apparemment, c'est passé à 75€/mois la version de base.
De mon point de vue pour que les tarifs soient attractif pour des freelances / indépendants il faudrait plutôt tabler sur du 10/15€ mois pour une version de base.
Cela dit, je retirais le support de ce tarif avec juste un accès à de la documentation exhaustive.
Pour moi un support téléphonique c'est du premium, si tu n’as pas le temps de feuilleter la doc c'est normal que tu "payes" l'expertise de ton interlocuteur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au final, il y a de ça aussi... maintenant, il y a aussi de bonnes raisons de réinventer la roue.
Pour reprendre l'analogie de la roue, il suffit qu'elle ne soit pas adaptée à votre charrette pour que vous ayez le besoin de la réinventer.
Aprés de là à dire qu'il y a un lien avec le fait que j'estime que ces différents logiciels pourraient être plus adaptés à l'impression 3d, je vous laisse seul juge.
9_9

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça dépends surtout combien coûte la roue...

Mais entre nous même Michelin réinvente la roue régulièrement, d'ailleurs pour l’anecdote,  ils ont créé un prototype de roue imprimée en 3D 

https://www.3dnatives.com/pneu-imprime-en-3d-michelin-20062017/

Donc pour revenir au sujet, oui on peut réinventer quelque chose dans le domaine de la création 3D (comme dans tous les domaines), plus accessible en coût et surtout  plus facile et plus intuitif à prendre en main pour un néophyte autodidacte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Sur cette page :   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×