Dernières nouvelles
Accueil / Actualité / Une puce Marvell pour les imprimantes 3D
Diagram puce Marvell 88PA6120
Diagram puce Marvell 88PA6120

Une puce Marvell pour les imprimantes 3D

Si Intel a fait ses premiers investissements dans l’impression 3D avec la plateforme CGTrader, le spécialiste de l’électronique Marvell se lance dans l’impression 3D à proprement dite. En effet, la société américaine, qui génère plusieurs milliards de dollars chaque année en produisant des puces dédiées au stockage et à la mise en réseau, a récemment présenté le tout premier système dédié au contrôle d’imprimante 3D embarqué sur une puce de type SoC.

Prototype d'imprimante 3D Marvell
Prototype d’imprimante 3D Marvell

Ce système de pilotage d’impression 3D sera embarqué sur la puce SoC 88PA6120 à forte capacité de calcul en temps réel, permettant, entre autres, une haute précision des mouvements des buses. En plus du pilotage des moteurs, le kit de développement matériel et logiciel entièrement basé sur Linux permettra par exemple de réaliser le rendu des objets 3D, mettre en oeuvre la connectivité et tout ce qui s’affaire autour de l’impression 3D, sans même avoir besoin d’un ordinateur, d’avoir les compétences d’un technicien et d’avoir à mettre les mains dans le cambouis.

Si, aujourd’hui encore, aucun partenariat n’a été annoncé, Marvell ne vendra ses nouvelles puces qu’aux grands constructeurs et non pas au détail, probablement au grand dam des amateurs d’imprimantes 3D en pièces détachées. Par contre, tous les types de machines sont visés, des modèles industriels aux modèles pour les particuliers, dits de bureau, en passant par toutes les technologies (SLA, FDM, etc.).

Diagram puce Marvell 88PA6120
Diagram puce Marvell 88PA6120

Seul point négatif au tableau, pour vendre son produit aux fabricants, Marvell a annoncé pouvoir identifier de manière fiable l’origine des consommables via un processus chiffré réduisant les possibilités de « hack ». Un truc pas très « open » qui risque de multiplier les filaments et autres consommables propriétaires (et chers)… Ceci dit, c’est optionnel et compte tenu de la popularité de ces imprimantes au caractère « fermé » dans le guide de 3D Hubs, pas dit qu’à l’avenir cette fonctionnalité soit très utilisée.

Attendons désormais le prochain CES à Las Vegas pour découvrir de plus amples informations à ce sujet, sans compter que les autres constructeurs ne laisseront pas le champ libre à Marvell, qui ne sera donc pas très longtemps le seul à proposer des SoC pour imprimantes 3D.

A propos de Mathieu

Mathieu
Administrateur du site (lesimprimantes3d.fr) avec Julien, passionné par l'informatique et les nouvelles technologies, un peu geek sur les bords, motard du dimanche, blogueur multi-casquettes, attiré par l'impression 3D depuis ses débuts.
Mathieu

A lire

drone imprimé en 3D

Une semaine d’impression 3D #48

Pour cette 48ème édition d’une semaine d’impression 3D, un programme un peu moins dense que …

1 COMMENTAIRE

  1. Il est clair que l’impression “grand public” se
    fera par du consommables propriétaires et que les constructeurs feront leur maximum
    pour éviter l’adaptable comme pour l’impression 2D. Après rien n’est écrit….

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *