Dernières nouvelles
cadre moto imprimé en 3D

Une semaine d’impression 3D #324

Le contexte malheureux fait que les makers viennent en aide à l’Ukraine et on vous explique comment. On continue dans les mauvaises nouvelle avec un incendie chez Ariane Plast. Dans un tout autre registre et un peu plus joyeux, Dior a fait appel à des spécialistes français de l’impression 3D pour sa galerie à Paris qui retrace son histoire. Le géant de la sidérurgie a quant à lui noué un partenariat avec une université espagnole pour fabriquer un cadre de moto en métal imprimé en 3D. Armor nous présente ensuite sa branche fabrication additive avec sa marque Kimya tandis qu’Anycubic a dévoilé plusieurs gammes de nouvelles imprimantes 3D. Pour finir, une touche DIY comme d’habitude avec les Frères Poulains qui nous présentent une sélection d’outils à imprimer en 3D.


Les makers et la guerre en Ukraine

Comme durant la crise du coronavirus, les makers ont bon coeur et fondent du plastique pour aider les Ukrainiens. Cet élan de solidarité rassemble de nombreux particuliers qui, à l’instar de Yann Vodable, impriment des pièces en 3D avant de les envoyer en Ukraine. Il s’agit entre autres de tourniquet, un garrot qui maintient le bandage en stoppant l’afflux sanguin et permet ainsi d’arrêter une hémorragie par application d’une pression sur un membre (jambe, pied, bras, main). Ce garrot tourniquet peut facilement s’imprimer et en voici des exemples. Après échange avec le ministère de la santé ukrainien, très intéressé par ces objets imprimés en 3D, il faudra privilégier les bobines de couleur noire, grise et kaki. Filament PETG ou ABS, plutôt que PLA.


Galerie Dior et l’impression 3D par Volumic et La Ferme 3D

La nouvelle a fait du bruit dans l’écosystème de l’art et de la mode. Aidé par 30 imprimantes 3D Volumic (25 Ultra SC2 et 5 SH65), La Ferme 3D a créé 1500 objets en fabrication additive pour Dior. Sur 2000 m², la nouvelle Galerie Dior de Paris retrace l’histoire, le présent et le futur de la maison Christian Dior. Une collection impressionnante, baptisée Diorama, dont nous vous parlerons plus en détails mais à découvrir dans la vidéo ci-dessous.


Les meilleurs outils imprimés en 3D

Les Frères Poulain ont mis en ligne une vidéo où ils parlent des outils les plus intéressants à imprimer en 3D. La plupart des makers ont déjà imprimé des objets qui leur facilite le travail pour bricoler, optimiser ou réparer. Ici, sont montrés un distributeur à Scotch, un trusquin, des cales à poncer, un centreur, une poignée à aérosol, des poignées pour clés Allen et une boite à embouts de visseuse. A vous d’imprimer les vôtres !


Cadre de moto imprimé en 3D acier

Une collaboration entre ArcelorMittal et l’Université de Nebrija à Madrid (Espagne) a donné lieu à ce cadre de moto treillisintégralement imprimé en 3D. Constitué de 3,8 kg d’acier, ce cadre à la forme complexe et à la structure creuse avec une épaisseur de 0,8 à 1 mm doit encore être testé pour confirmer sa rigidité.


Nouvelles gammes FDM et MSLA chez Anycubic

Le fabricant asiatique Anycubic va dévoiler deux nouvelles séries d’imprimantes 3D, ce dimanche 27 mars. Il s’agit d’une part de la gamme Kobra, trois FDM connues sous le nom de Kobra, Kobra Plus et Kobra Max. Aussi, de la gamme MSLA Photon M3 avec la M3, M3 Plus et M3 Max, qui vont bénéficier du Anycubic LighTurbo en tant que source de lumière. On devine que le principal argument des versions supérieures est le volume d’impression plus important, mais on s’attend aussi à un équipement plus complet et des fonctionnalités supplémentaires. Les FDM sont équipées du Anycubic LeviQ, un système de nivellement automatique du lit d’impression. On attend aussi des infos sur le Anycubic Photon Nex.

Parmi les informations déjà dévoilées, sachez que la Kobra Max offre un volume maximal de 400 x 400 x 450 mm et nous pouvons vous annoncer qu’un test sera bientôt diffusé sur le site et le forum pour découvrir ce que vaut cette nouvelle imprimante 3D Anycubic Kobra Max.

anycubic photon m3 kobra

Incendie chez Ariane Plast

Triste actualité pour le fabricant français de filament Ariane Plast dont les locaux de Sarrebourg (Moselle) ont été détruits dans un incendie. Une enquête est en cours pour déterminer l’origine du feu qui a aussi détruit une voiture qui était garée devant le bâtiment.

incendie ariane plast

Présentation de l’activité impression 3D chez Armor

L’entreprise elle-même a diffusé une vidéo pour expliquer ce qu’est l’activité Additive Manufacturing (KIMYA) au sein du groupe Armor par l’intermédiaire de Pierre-Antoine Pluvinage, Business Development Director.

A propos de Les imprimeurs 3D

Les imprimeurs 3D
Compte mutualisé pour les articles à contributeurs multiples.
Les imprimeurs 3D
Les imprimeurs 3D

Derniers articles de Les imprimeurs 3D (see all)

A lire

Une semaine d’impression 3D #332

La semaine dernière, la sphère des makers fut secouée par une grosse annonce, celle de …

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partages