Dernières nouvelles
Accueil / Divers / Graveuse laser Alfawise C30, le test
test Graveuse Laser Alfawise C30

Graveuse laser Alfawise C30, le test

Voici quelques temps que j’avais envie d’essayer une machine Laser. Cela diffère un peu de l’impression 3D mais on reste dans un domaine maker, avec un constructeur que l’on connait bien. C’est donc avec beaucoup de plaisir que je vais partager avec vous mon expérience de l’assemblage et de l’utilisation de l’Alfawise C30. Cette machine m’a été proposée en test par le site Gearbest. Comme d’habitude, je réalise la majorité des tests avec l’aide de mon fils.

Alfawise C30, les caractéristiques

Cette machine est vendue comme une graveuse avec un laser d’une intensité de 2500 mW. Ce laser permet essentiellement de graver du bois, du cuir, du plastique, mais nous allons voir cela à la fin de l’article.

La surface de travail est de 450 x 400 mm. Le tout est piloté par un Arduino Nano branché à une carte de contrôle open-source. Cette dernière commande trois moteurs pas à pas qui entraînent le chariot du laser sur deux axes. La précision du laser est annoncée à 0.01 mm.

Assemblage de l’Alfawise C30

L’Alfawise C30 est une machine à monter soi-même. Elle est livrée en pièces détachées avec un mode d’emploi. Mais pas de panique, cela reste une machine très simple à assembler.

Le packaging

Sobre et efficace sont les deux premiers mots qui me viennent à l’esprit. L’ensemble des pièces sont bien calées dans une mousse découpée sur-mesure (mousse que l’on va s’amuser à découper, d’ailleurs). Toutes les petites pièces sont emballées dans leur sachet plastique. Et là, au milieu des pièces, apparaît un petit miracle : une documentation papier. En revanche, elle est assez succincte et se limite en un seul feuillet écrit en tout, tout petit.

La machine

Le châssis est un classique des machines outils à assembler soi-même : un cadre en profilé aluminium. Les pieds, le chariot et le support de l’électronique sont assurés par des pièces acryliques de 5 mm d’épaisseur. Ces dernières sont comme à leur habitude bien protégées par un film collant papier. De ce fait, on galère un petit peu à les enlever mais c’est pour la bonne cause. A noter que toutes les vis sont emballées dans des sachets étiquetés, ce qui est fort agréable.

Il y a trois chariots à monter : deux entrainent la barre qui porte le chariot du laser et un pour le chariot du laser. Le système d’entrainement est le même pour les trois : chaque chariot porte un moteur avec une poulie qui permet au chariot de se déplacer sur une courroie.

Le bloc laser de 2500 mW se visse aussi sur un chariot acrylique. Il est refroidi par un ventilateur et sa puissance peut être contrôlée par une molette. Le focus s’effectue en ajustant la lentille. A noter que nous avons été confrontés à un souci assez bizarre que nous n’arrivons toujours pas à expliquer : un mauvais positionnement de la lentille a engendré un dysfonctionnement du laser qui s’est positionné systématiquement en surchauffe. Une fois bien positionné, tout est redevenu dans l’ordre. Au final, nous avons installé la carte de contrôle avec son Arduino Mini.

La documentation annonce 30 minutes de montage. C’est quand même un peu optimiste. A la vue de la légèreté de la documentation, nous avons un peu tâtonné avec mon fils. Il faut plutôt compter 2h30… Mais au final, la qualité du matériel est au rendez-vous. C’est solide et bien assemblé.

test Alfawise C30

Voilà, il ne reste plus qu’à brancher l’alimentation et la connexion USB au PC, et surtout de ne pas oublier de mettre ses lunettes de protection.

Et c’est là qu’intervient le premier (et unique couac). En effet, il s’avère que l’alimentation était défectueuse. Ci-dessous, la vidéo qui montre les symptômes. Une fois remplacée, le souci a été réglé.

Alfawise C30, le logiciel

La machine est livrée avec une clé USB. Sur cette dernière, on retrouve le manuel d’utilisation, le logiciel de gravure, le driver Windows et le firmware. Suite à nos déboires vus plus haut, nous avons réinstallé le firmware pensant que cela venait de là : pas de souci pour cette opération.

Le logiciel se connecte sous Windows une fois le driver installé. On ne va pas s’attarder sur ce programme car il n’est clairement pas à la hauteur. Il n’est vraiment pas intuitif et la seule fonction qu’on lui regrettera est la positionnement du laser en basse intensité pour le régler.

logiciel gravure alfawise c30

Pour la majorité des tests, nous avons utilisé le logiciel LaserGRBL. Il est totalement compatible avec l’Alfawise C30. Il faut juste paramétrer les pas du moteur pour être adapté à la machine. L’application LaserGrbl est parfaitement compatible et offre trois options de gravure que nous verrons dans le chapitre des tests. Ce logiciel est plus simple d’utilisation que celui fourni par Alfawise.

tuto lasergrbl

Les différents tests

Les gravures

L’Alfawise C30 est fournie avec un laser de 2500 mW. Ce n’est pas épique et elle est donc vendue comme une graveuse sur des matériaux pas trop durs. Les deux matériaux privilégiés sont le bois et le cuir. Je m’excuse tout de suite, je n’ai pas pu faire le test sur le cuir mais on s’est rattrapé sur plein d’autres matériaux.

Forcement, le premier support que l’on teste quand on a une graveuse laser, c’est le bois. Nous avons testé les trois modes : pixel, vectoriel et contour.

Mode contour

Mode pixel

Mode vecteur

Pour graver du PolyCristal transparent (de chez Castorama), il y a une astuce : avoir un fond noir sur lequel poser la graveuse. La gravure est légère mais présente.

Gravure sur Plexi

Il est aussi possible de graver un miroir. En fait, pas exactement. Pour être précis, cela consiste à graver l’arrière du miroir et ainsi enlever de la matière. Il n’y aura plus d’effet miroir sur ces endroits et c’est cela qui donne un effet de gravure.

gravure yoda

Enfin, nous avons aussi testé une gravure sur l’ensemble de l’espace disponible, mais là il faut être patient.

gravure alfawise c30

Les découpes

Sans surprise, le laser découpe le papier. La photo ci-dessous montre une découpe sur feuille de papier Canson noir de chez Cultura. Deux passes sont nécessaires avec une vitesse assez lente pour obtenir un résultat de qualité.

Découpe papier

découpe laser star wars

Nous avions eu l’occasion l’année dernière de tester la découpe fil chaud avec la Minut2D+. Alors, forcement, on n’a pas résisté à faire un petit essai sur du polystyrène. Cela se découpe très bien mais le focus étant, il n’y pas la même épaisseur de découpe sur le dessus et le dessous. Du coup, avec plusieurs passes, on voit forcement les différents passages du laser.

Découpe polystyrène

découpe laser polystyrène

Comme vous avez pu le voir en début d’article dans la section packaging, la machine est bien protégée dans un coffrage en mousse noire. On en a donc profité pour la découper et c’est hyper satisfaisant.

Découpe Mousse noire

Un effet inattendu s’est produit lorsque nous avons essayé de découper un carton mousse de Cultura. Le laser a bien découpé le carton alors que la mousse non. Cela a donné un résultat plutôt sympa une fois la première couche de carton retirée.

gravure carton

Les fonds de tableau de 2 mm chez Castorama se découpent également très bien avec la C30. Trois passes sont nécessaires à faible vitesse.

En revanche, la découpe du contreplaqué fut un échec. C’est probablement dû à la colle utilisée.

Alfawise C30 bois

Douze passes à 25 mm / minutes n’ont pas eu raison d’un balsa de 1.5 mm d’épaisseur. Donc clairement, avec une puissance de 2.5 watts pour un laser, la découpe de bois est à oublier.

Coupe de balsa

Voici quelques temps que j'avais envie d'essayer une machine Laser. Cela diffère un peu de l'impression 3D mais on reste dans un domaine maker, avec un constructeur que l'on connait bien. C'est donc avec beaucoup de plaisir que je vais partager avec vous mon expérience de l'assemblage et de l'utilisation de l'Alfawise C30. Cette machine m'a été proposée en test par le site Gearbest. Comme d'habitude, je réalise la majorité des tests avec l'aide de mon fils. Alfawise C30, les caractéristiques Cette machine est vendue comme une graveuse avec un laser d'une intensité de 2500 mW. Ce laser permet essentiellement…

Notes et conclusion

Qualité de gravure - 8
Fiabilité - 9
Logiciel - 3
Utilisation - 9

7.3

/10

Points forts
  • Robustesse
  • Fiabilité
Points faibles
  • Logiciel
  • Pas d'écran ni de lecteur de carte SD
La graveuse laser Alfawise C30 est de bonne facture. Hormis le souci d'alimentation, il n'y a rien eu d'autre à signaler. La structure est solide et a bien résisté aux différents déménagements. Comme vous avez pu le lire, nous avons fait beaucoup d'essais et la machine est toujours fonctionnelle après ce benchmark sur de nombreux matériaux. La puissance du laser est quand même calibrée pour de la gravure. Le découpe papier passe mais pour le reste, il faut s'armer de patience.
On regrettera quand même l'absence d'afficheur graphique avec un lecteur de carte SD. En l'état, il est nécessaire d'avoir un ordinateur branché en permanence. A noter aussi que le logiciel de base fourni avec la machine est à oublier. Il est préférable d'utiliser laserGRBL, plus efficace et mieux documenté (communauté active).

Acheter

A propos de Cyrille

Cyrille

Cyrille

Informaticien et entrepreneur. Fondateur de KeyConsulting et Postclass. Maker en tout genre et passionné par l'impression 3D.
Cyrille
Cyrille

Derniers articles de Cyrille (see all)

A lire

video Cyprien alien pistolet 3D

De l’impression 3D dans la dernière vidéo de Cyprien

La dernière vidéo de Cyprien, un court métrage intitulé “Dessine-moi un alien”, présente un extraterrestre …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages