Dernières nouvelles
Accueil / Imprimante 3D / Longer3D Orange10, test de l’imprimante 3D SLA
test longer3D orange10 review

Longer3D Orange10, test de l’imprimante 3D SLA

L’entreprise Longer3D nous a contacté il y a quelques mois pour nous proposer de tester leur dernière-née dans le domaine de la résine, la Orange10. Cette catégorie étant mineure tant sur le site que sur le forum, nous avons sauté sur l’occasion afin de vous présenter un test qui change des habituelles FDM, celui de la Longer 3D Orange10. dont vous pouvez retrouver le live sur le forum.

L’entreprise Longer

Bien que connue depuis quelques temps par les makers du monde entier, l’entreprise Longer3D commence à se faire un nom dans le grand public. Pour rappel, Longer est l’une des entreprises qui fabriquait les imprimantes pour la marque GearBest : Alfawise. Elle a ensuite décidé de vendre des imprimantes directement sous sa marque, et ce n’est pas pour nous déplaire quand on constate le rapport qualité-prix de leurs machines !

Bien que cette entreprise puisse sembler jeune, il n’en est donc rien et elle a déjà largement fait ses preuves quand on voit le succès et les évolutions des imprimantes FDM du constructeur chinois.

Vous pouvez retrouver leurs produits dans leurs boutiques dédiées sur aliexpress, Amazon ou encore chez GearBest et Banggood. Notons que la boutique française Compozan propose également les imprimantes 3D Longer, avec un vrai support en français, dont cette Longer3D Orange10.

compozan longer

Le déballage et la découverte des pièces

Première chose qui m’a marqué, le carton est floqué du logo de l’entreprise avec le modèle de l’imprimante. Exit donc la discrétion pour ce qui est à l’intérieur. Par contre, cela fait plus professionnel et plus propre que les cartons abîmés par le transport avec les traces de scotch pour seul décor.

À l’intérieur, on découvre l’imprimante par strates. De la protection, des accessoires, de la protection, des accessoires, de la protection, le corps de l’imprimante et de la protection. Oui, l’Orange 10 est ultra-protégée par de la mousse et par des coins en carton très rigides afin d’absorber tout choc latéral.

Une fois tout sorti du carton, nous nous retrouvons avec une belle liste de pièces et d’accessoires :

  • Spatule
  • Carte à jouer
  • Carte micro SD
  • Élastique
  • Câble d’alimentation

  • Filtres 3M
  • Adaptateurs USB
  • Notice (en anglais)
  • Bouteille de résine
  • Chiffon doux
  • Pièces de plexi orange (capot)

Et même d’autres pièces que voici en photo :

Longer3D Orange10, le montage

Le montage est en même temps la partie la plus galère et la moins compliquée. Il faut en effet commencer par assembler les 5 plaques de PMMA Orange avec 3 élastiques afin de former le capot (après avoir retiré le film anti-rayures). Bien que ce ne soit pas compliqué, ça n’en reste pas moins irritant au bout de la troisième fois que le tout se replie sur lui-même. Ce sera pour moi le premier point d’amélioration de l’imprimante, de coller ces 5 parties afin de rigidifier le capot. Ceci fait, il ne reste qu’à brancher l’imprimante et le support, et c’est terminé (5 minutes montre en main).

Ça y est, votre imprimante est là :

Démarrage et calibration de la Orange10

Premier démarrage et là, surprise, le ventilo est super-bruyant. Ce sera donc ma seconde amélioration (de le changer par un bon vieux Noctua). Sinon, rien de bien particulier, l’écran est sobre et très explicite. Je profite de ce premier démarrage pour calibrer le support d’impression. On démonte donc le bac à résine avec les deux vis (à noter que l’on a un film de rechange), les vis maintenant le plateau d’impression, on place une feuille sur l’écran et on lance le calibrage. Il ne reste plus qu’à tout resserrer et le tour est joué, l’imprimante Longer3D Orange10 est calibrée.

La première impression 3D

Maintenant que tout est monté et calibré (vous avez ouvert le carton il y a seulement 10 minutes), il est temps de lancer la première impression. Comme toujours avec les imprimantes 3D, vous trouverez des fichiers dans la carte micro SD fournie. Je conseille toujours de commencer par les imprimer avant d’essayer ses propres fichiers. Cela permet de vérifier le bon fonctionnement de la mécanique et de l’électronique tout en s’affranchissant de mauvais réglages de notre part.

En ce qui me concerne, j’ai commencé par lancer le fichier StarWars. Quelques 3h30 plus tard, voici le résultat avec la Longer3D Orange10 :

Le niveau de détail est tout bonnement hallucinant. Étant plutôt habitué aux imprimantes 3D à dépôt de fil fondu, je ne m’attendais pas à ce niveau de finition et surtout avec une imprimante à ce tarif si accessible. La Longer3D Orange10 est étonnante !

Fort de ce premier tirage, j’ai lancé un second fichier :

test imprimantes 3D résine figurine

Toujours aussi impressionnant, le niveau de détail est vraiment haut. Entre les pliures des yeux et la peau du crâne, le rendu est vraiment bon !

Troisième print :

impression 3D hibou résine

La qualité est ici moins impressionnante. Les détails du tranchage ne sont pas donnés avec ces pièces, mais je pense qu’ici les couches sont plus grandes. Par contre, toutes les pointes sont très très fines (c’est impensable en FDM).

Histoire de continuer le test, j’ai voulu changer de résine et trancher mes modèles. Pour ce qui est du changement de résine, aucun souci, j’ai pris une bouteille de la marque ELEGOO en rouge et j’ai lancé deux prints de la carte SD.

En premier temps, le casque StarWars pour comparer les deux résines :

test résine elegoo rouge

Cette résine est compliquée à prendre en photo, mais niveau détails, aucune différence avec la résine de la marque Longer.

Second print avec cette résine rouge avec un job plus long (plus de 5h) :

tete de mort imprimée en 3D

Passons sur la beauté toute relative de ce sujet, l’imprimante n’a pas sourcillé pendant les longues heures d’impression. La sonde de température m’a indiqué, à plus ou moins 1°, 30° tout du long.

Malheureusement, je n’ai pas pu imprimer de modèles tranchés moi-même. Il y a en effet quelques bugs avec le slicer (trancheur) de la marque. Malheureusement le format de sortie étant propriétaire, vous devez forcément passer par celui-ci pour lancer l’imprimante. Longer3D nous a néanmoins communiqué un premier modus operandi en passant par Chitubox :

Mes « impressions »

Novice dans le monde de l’impression 3D par résine, j’avais peur de me lancer dans une machine aux réglages sans fin et à la qualité relative. J’ai été plus que surpris de découvrir qu’une machine de cette gamme de prix (elle est à moins de 200€ sur Aliexpress au moment où j’écris ces lignes) pouvait sortir des pièces à ce niveau de finition. Malgré son ventilateur bruyant (qui, de toute façon, se fait oublier, car je rappelle qu’une imprimante à résine ne doit pas être utilisée dans un milieu de vie mais dans une zone bien ventilée), l’imprimante respire la bonne qualité et la fiabilité.

Il faut tout de même noter que, contrairement à la FDM, vous aurez besoin ici de matériel annexe (gants, alcool isopropylique, filtre, etc.) dont vous devrez vous équiper dès le premier print.

En quelques semaines, nous avons déjà quelques membres sur le forum qui se sont équipés avec cette imprimante. N’hésitez pas à nous rejoindre pour faire grossir la communauté des imprimantes 3D Orange sur le forum. De notre côté, il est fort probable que nous y partagions nos différentes améliorations de l’imprimante et nos astuces pour le trancheur.

- 13%

Longer3D Orange 10

180,91€ 208,08€ ❗

Avec la Orange 10, le fabriquant d'imprimantes Longer3D souhaite permettre l'impression 3D de haute qualité (grâce à la stéréolithographie, SLA) au plus grand monde avec un prix très attractif.

Retrouvez notre test complet de la Orange10 et la communauté Longer sur le forum.

More Less
N'expire pas
LinkedIn
L’entreprise Longer3D nous a contacté il y a quelques mois pour nous proposer de tester leur dernière-née dans le domaine de la résine, la Orange10. Cette catégorie étant mineure tant sur le site que sur le forum, nous avons sauté sur l’occasion afin de vous présenter un test qui change des habituelles FDM, celui de la Longer 3D Orange10. dont vous pouvez retrouver le live sur le forum. L’entreprise Longer Bien que connue depuis quelques temps par les makers du monde entier, l’entreprise Longer3D commence à se faire un nom dans le grand public. Pour rappel, Longer est l’une des…

Notes et conclusion

Qualité d'impression - 9.5
Fiabilité - 8
Logiciel - 5
Utilisation - 9

7.9

/10

Points forts
  • La protection d'emballage
  • La simplicité
  • Pas de fioritures
  • Le prix
Points faibles
  • Bruyante
  • Le slicer
  • L'assemblage du capot
L'imprimante 3D Longer3D Orange10 est une bonne machine pour découvrir la qualité d'impression propre à la stéréolithographie. Elle est abordable et simple d'usage. Il faudrait juste que Longer mette à jour le logiciel pour qu'elle soit parfaite.
N’hésitez pas à passer sur le forum pour échanger sur les imprimantes 3D Longer3D (et Alfawise) !

ACHETER

A propos de gisclace

gisclace
Tout d'abord ébéniste puis architecte de formation, j'ai toujours cherché à injecter ma passion de l'informatique dans mon travail, que ce soit par les machines à commande numériques d'usine ou de plus petits modèles pour les maquettes. La technologie est à mon sens une prolongation de la création et de la réalisation. C'est donc tout naturellement que les imprimantes 3D m'ont attiré et qu'elles me sont devenues maintenant un outil indispensable.
gisclace
gisclace

Derniers articles de gisclace (see all)

A lire

geeetech a10m

Geeetech A10M, le test

Depuis 6 mois, j’utilise une imprimante 3D mono-couleur, en étant obligé de jouer sur mes …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages