Dernières nouvelles
Accueil / Imprimante 3D / FreeSculpt EX1, une imprimante 3D grand public au tarif raisonnable
FreeSculpt 3D Drucker
FreeSculpt 3D Drucker

FreeSculpt EX1, une imprimante 3D grand public au tarif raisonnable

La boutique en ligne Pearl enrichit son large catalogue d’articles en tous genres de plusieurs bundles d’impression 3D. Le premier ne contient en fait que l’imprimante allemande FreeSculpt EX1 pour 799,90€, nouvelle sur le marché. A moins d’être déjà équipé en logiciel 3D ou de ne vouloir imprimer que des objets trouvés sur Thingiverse, mieux vaut prendre le pack un cran au dessus qui inclut le logiciel de modélisation 3D Trimodo EX1-Plus pour 100€ de plus (soit 899,90€). Le package complet à 1099,90€ comprend quant à lui un appareil photo, EX1-ScanCopy, pour scanner en 3D!

Présentation de l’imprimante (en allemand) :

Caractéristiques techniques de l’imprimante :

Freesculpt EX1
Freesculpt EX1
  • Immédiatement prêt à l’emploi : pas de montage compliqué, ni de calibrage nécessaire !
  • Boîtier fermé : vos impressions 3D s’effectuent de manière précise, homogène et stable.
  • Écran LCD : surveillance de la température, progression de l’impression.
  • Impression haute résolution.
  • Dimensions max. de l’objet : 225 x 145 x 150 mm.
  • Vitesse d’impression 3D : jusqu’à 24 cm³/h, 80 – 120 mm/s.
  • Épaisseur de couche : 0,15 – 0,4 mm.
  • Diamètre de la buse : 0,4 mm.
  • Puissance de sortie : jusqu’à 250 W.
  • Température de l’extrudeuse : 180 – 260 °C.
  • Température de la plateforme : 60 – 110 °C.
  • Interfaces : USB, fente pour cartes SD.
  • Format de fichier compatible : STL.
  • Programme de calibrage pour une mise en place parfaite de la plateforme.
  • Langues des menus au choix : allemand, français.
  • Dimensions & poids : 59 x 53 x 48 cm, 13 kg.

Caractéristiques techniques du logiciel 3D :

Trimodo EX1 Plus
Trimodo EX1 Plus
  • Format de fichier utilisé : STL.
  • La solution idéale pour étudiants en design, architectes, modélistes, artistes,bricoleurs et autres créateurs.
  • Modélisation 3D : déformez des objets en 3D, ajoutez des pièces, retravaillez lessurfaces et les volumes, etc.
  • Modes de visualisation : orthogonale et en perspectives.
  • Éditeur de point de vue : changer l’angle de vue.
  • Éditeur de scène : intégrer des objets à une scène, les déplacer, les faire pivoter etles mettre à l’échelle.
  • Export des objets SPX aux formats STL et 3DS.
  • Logiciel 3D compatible avec Windows XP/Vista/7.
  • Livraison sur dongle USB.

Caractéristiques techniques du scanner 3D :

EX1 ScanCopy
EX1 ScanCopy
  • Patron de calibrage et patron à 4 points au format A4 : pour le volume, la taille et la détection des angles.
  • Placez simplement l’objet sur le patron à 4 points et photographiez-le.
  • Photographiez des objets jusqu’à 60 cm de haut.
  • Pas de détourage nécessaire, pas de plateau tournant.
  • Modélisation 3D : déformez des objets en 3D, ajoutez des pièces, retravaillez les surfaces et lesvo lumes, etc.
  • Modes de visualisation : orthogonale et en perspectives.
  • Export des objets SPX aux formats STL et 3DS.
  • Logiciels 3D compatibles avec Windows XP/Vista/7.
  • Livraison sur dongle USB.

Grâce à Pearl et FreeSculpt l’impression 3D se rapproche ainsi encore plus du grand public tout en se démocratisant.

A propos de Mathieu

Mathieu
Administrateur du site (lesimprimantes3d.fr) avec Julien, passionné par l'informatique et les nouvelles technologies, un peu geek sur les bords, motard du dimanche, blogueur multi-casquettes, attiré par l'impression 3D depuis ses débuts.
Mathieu

A lire

imprimante 3D Ira3D Poetry4

Nouvelle imprimante 3D Ira3D POETRY4

Le constructeur italien Ira3D a dévoilé son nouveau modèle d’imprimante 3D, la POETRY4. Présentée comme …

14 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,encore aucune comparaisons avec d’autre marques.Pas beaucoup, de détails concernant le scanner résolution?etc

    • Malheureusement je n’ai pas plus d’information que lors de la rédaction de l’article et je n’ai rien trouvé de plus.

    • Bonjour, pas de comparaisons mais pour ce que j’ai vu sur le site Pearl, je suis refroidi. On voit à la 3 ème photo la chauve-souris qui se décolle du plateau chauffant. Elle est prête à décoller au moins…. J’imagine la pièce en fin d’impression… En tout cas ça fait pas très sérieux pour un lancement d’une telle machine. J’ai écrit un mail au service technique pour prévenir car je suis très intéressé mais visiblement, personne n’a vraiment testé la bête et il n’y a pas de doc technique de dispo.

      • Bonjour,
        Nous avons fait une demande de test pour faire tous les essais en scan et impression 3D avec cette Freesculpt.

      • t’as fumé la moquette ou quoi? j’ai le catalogue et je ne vois pas de quoi tu causes!!!

        • Je n’ai jamais dit que c’était sur le catalogue ! J’ai dis : “j’ai vu sur le site Pearl” donc sur le site internet:

          http://www.pearl.fr/peripheriques/imprimantes-3d/imprimantes/imprimante-3d-freesculpt-ex1-basic_PV8600.html

          J’en ai parlé au service technique et qui préfère ne pas faire de commentaire sur cette photo. Je trouve cela étrange de continuer à mettre cette photo en valeur.

          Cela donne l’impression que personne ne s’y connait ou que cela va tellement vite que personne n’a pris le temps de regarder toutes les photos et de faire les tests.

          En attendant mieux vaut attendre le retour de MatC et continuer a fumer la Kette MO 😉

          Ciao

          • la site a fait une mise à jour de la photo. C’est bon la chauve souris est revenue sur le plateau… étrange tout de même.
            Avez vous eu des nouvelles ou fait des tests?

          • Comme quoi, il devait y avoir une coquille.

            Pas de nouvelle pour notre prêt de FreeSculpt, on continue de jouer avec la UP EASY 120 en attendant 😉

      • Dès que nous aurons reçu notre imprimante de test nous vous ferons un retour 🙂

        • j’ai fait l’acquisition de la Freesculpt chez Pearl, il y a 15 jours, j’ai pris avec le scanner, grande surprise au déballage, pas d’appareil photos, j’appelle la société m’informant que celui-ci étant trop mauvais ou posant trop de problème à été supprimé et qu’il n’avait qu’une valeur de 15€, qu’un appareil numérique normal donnera un meilleur résultat et que le logiciel trimodo est livré avec.
          J’ai hésité avec le modèle 3d commercialisée chez Sélectronique ou chez Conrad qui avoisine les 700€, qui est en kit et qu’il faut monter soi même, m’ayant déjà fabriquer une fraiseuse cnc, j’ai opté pour la freesculpt, car elle est fermé et que les logiciels sont fournis avec et son compatible windows 7
          Mon objectif est de faire des petits objets utiles comme des gabarits de perçage, bouton cassé etc.

          Au démarrage, il faut calibre la tablette chauffante pour ça, il est préconisé de plier une feuille A4 pour avoir la bonne épaisseur, c’est pas trop difficile à faire, le mieux c’est une jeux de cale de mécanicien.

          Le fil est pas trop difficile à charger enfin la première fois, si on change de couleur le plus simple et de couper au ciseau à ras et de mettre le nouveau fils tout de suite derrière, car l’amorcer seul n’est pas évident. J’ai vu sur une que des modifications ont été faîtes en construisant soit même et en le remplaçant le système d’amorçage du fil de l’extruder. Je pense que cela sera aussi nécessaire.
          J’ai imprimer les deux modèles fournit avec le logiciel, un porte stylo avec une tête d’oiseau, première impression planté à 25%, un noeud dans la bobine de fil. Quand au sifflet 3 plantage avant d’arriver à en faire un.
          Les logiciels sont en allemand ou anglais, j’ai du me faire expliquer en ligne comment mettre à jour le FireWire de l’imprimante. Je pense qu’il y a encore des améliorations à faire, le plus gros soucis, c’est que lorsqu’on imprime avec la sd carte et que si l’on débranche l’usb, la machine se plante.

          J’ai fabriqué des poignées de placard qui sont en u. J’ai d’abord dessiné des cages à écrou qui m’ont servit de montant, il faut rajouter 0,8 mm pour que l’écrou puisse rentrer. C’est pas la finition du légo, mais avec du papier de verre de 400 en arrive à avoir quelque chose de relativement correct.
          l’imprimante fabrique à l’intérieur des alvéoles en nid d’abeille, mais une de mes poignées à casser, celle de la porte intérieur coulissante, j’ai vu dans une vidéo qu’il y avait moyen de couler sans nid d’abeille, mais j’ai pas retrouvé.

          En conclusion, c’est une machine relativement correct, il faut pas espérer faire avec de la production industrielle, c’est pas de la précision au micron, mais c’est tout à fait honnête eu égard au prix. J’ai pas encore essayé la modélisation par photo, j’ai beaucoup de projet avec 🙂

          • Merci pour ce retour super complet! Je m’attendais à plus fiable et plus performante quand même…

          • Salut,
            Merci pour ce compte rendu sur tes premières impressions, n’hésite pas à nous contacter si tu souhaites qu’on publie ton retour d’expérience pour informer tous ceux qui sont intéressés par la Freesculpt !
            http://www.lesimprimantes3d.fr/a-propos/#contact

          • Merci d’apprécier mes écrits, pour être honnête, j’ai eu peu
            honte pour les fautes, des participes passés à l’infinitif… car je me suis pas
            relu, il y a des choses qui pour moi sont implicites.

            En me relisant, je m’aperçois que la compréhension n’est pas aussi évidente, ainsi je rajoute ces quelques corrections.
            Concernant le choix que j’ai fait, je n’ai pas à le regretter car quelques soit l’imprimante que vous prendrez vous serez confronter à ces problèmes
            J’ai pris la freesculpt car elle est compacte, un boitier fermé, on peut décharger l’ordinateur et mettre le Gcode sur une sd carte, max 32G (après mise à jour du firmware). Les fichiers ne doivent pas dépasser 8 caractères afin de pouvoir être sélectionner sans problème de lecture sur l’écran de la freesculpt
            Pour l’acheter, je suis allé à Sélestat chez Pearl et j’ai dû pleurer pour me la faire mettre de côté, car elles arrivent au compte goute, j’ai même cherché du cash à la banque car il refuse les chèques et si je paille en cb, ma carte étant plafonné, je vais me compliquer la vie à finir le mois. Mais c’est un autre débat 🙂
            Donc, je l’ai acheté toute finit, même en payant un peu plus qu’un
            autre en kit pour pas me casser la tête, m’étant déjà construit une fraiseuse numérique, souder la carte de pilotage etc. J’ai décidé de moins
            me casser la tête et d’avoir un produit prêt à l’emploi, enfin en théorie.
            Mais on peut rien élaborer de sérieux avec des vrais côtes avec les logiciels fournit. Pour dessiner, j’ai Autocad, pour une particulier il vaut encore 6000 €
            hors taxe, si on est étudiant un peu moins (2300€ de mémoire) . Ou alors un logiciel similaire comme Solideworks (que je connais que de nom) et ce n’est pas moins cher et dans les deux cas, il faut aussi une base de connaissance pour dessiner en 3D, c’est pas impossible, mais ça demande de l’investissement, on y arrive avec des bouquins. Peut-être qu’il existe d’autres logiciels, sont-ils aussi performants, je n’en sais rien.
            Pour un particulier, ça revient quand même cher, surtout que
            l’on imprime peut être un objet de 2 x 2 x 6 cm en une demie heure, ça
            peut pas être rentable pour faire de la série, les industrielles peuvent dormir
            tranquille, ce n’est pas ça qui va les concurrencer. Je pense pas que la vitesse pourra évoluer si ce n’est qu’au détriment de la qualité, mais je peux me tromper en ayant à l’esprit les vitesses de gravure des cd.
            Concernant l’amorçage du fils dans l’extruder, les modifications qui existent, ne concerne pas la freesculpt. Etant confronté à ce problème d’amorçage,
            des modifications similaires ne seraient pas du luxe.

            Si quelqu’un travaille là-dessus, merci de me faire signe.
            En découvrant les mêmes soucis sur d’autres imprimantes 3D, je m’aperçois que l’herbe n’aurait été pas plus verte en faisant l’acquisition d’une autre modèle. De plus, sur certaine il faut encore télécharger soi-même les logiciels avec l’assurance qu’on a le bon système d’exploitation pour la faire fonctionner, les logiciels sont rarement en français.

            Pour ma part, si je l’ai acheté, ce n’est pas pour dire que j’en ai une, comme certains qui veulent un Iphone uniquement pour des raisons de standing, mais pour vraiment l’utiliser, je ne cherche pas à dissuader ceux qui veulent en faire l’acquisition, mais simplement qu’ils sachent à quoi s’attendre et que leur acquisition ne finissent comme un pot de fleur.

            Pour ma part, je le souligne à nouveau, je n’ai aucun regret de cet achat, il correspond à mes attentes.

            Un petit lien pour ceux qui ne connaissent pas et ainsi, avoir des idées de ce qu’on peut faire avec une imprimante 3d, il suffit de s’inscrire pour visualiser et même télécharger : http://www.thingiverse.com/

            Cordialement 🙂

          • Si ton achat te convient c’est le principal 🙂 Perso je n’ai pas rencontré ce genre de problème avec la seule imprimante que j’ai eu entre les mains, une UP EASY 120 (cf mon test).

            Pour ce qui est du choix du kit prêt à l’emploi au moins tu ne seras pas emmerdé avec les calibrages et la précision 😉

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *