Dernières nouvelles
Accueil / Actualité / Wafate, l’imprimante 3D africaine
Imprimante 3D Wafate

Wafate, l’imprimante 3D africaine

La révolution de l’impression 3D envahit l’Afrique, et plus précisément le Togo, ce grand territoire de 56 700 km² et 6 millions d’habitants. Enfin, si et seulement si le projet de Afate Gninou obtient son financement sur le site de crowdfunding Ulule. La W.Afate est une imprimante 3D Open Source, écologique et démocratique fabriquée avec des pièces de récupération uniquement. C’est un bon moyen de développer l’usage des imprimantes 3D dans ce continent pauvre qu’est l’Afrique tout en valorisant les e-déchets qui inondent certains quartiers entiers.

Impacte du gâchis électronique en Afrique en 2013
Impacte du gâchis électronique en Afrique en 2013

 

Cimetière informatique africain
Cimetière informatique africain

Cette nouvelle imprimante est basée sur la Prusa Mendel, une imprimante Open Source fabriquée grâce au projet Open Source RepRap. Cette dernière nécessitait cependant un kit de montage onéreux et difficile à importer. Le jeune génie togolais s’est donc orienté vers les débris informatiques (principalement les unités centrales, imprimantes et scanners), faisant ainsi d’une pierre deux coups.

 

 

Solution contre le gâchis électronique en Afrique
Solution contre le gâchis électronique en Afrique

 

Afate Gninou et la W.Afate 3D Printer
Afate Gninou et la W.Afate 3D Printer

La fabrication de la W.Afate s’effectue en 10 étapes qui seront détaillées dans le Wiki du projet :

  1. rassembler les pièces détachées,
  2. rassembler les outils nécessaires,
  3. récupérer le châssis d’une unité centrale et son alimentation,
  4. fabriquer le plateau d’impression,
  5. fixer le plateau sur le châssis,
  6. fixer les rails de la tête d’impression sur le châssis,
  7. monter les quatre moteurs correspondants aux trois axes x,y et z,
  8. installer des interrupteurs,
  9. fabrication et installation de la tête d’impression (ou extrudeuse),
  10. raccorder les éléments à une carte Arduino.

Le financement du projet ne va pas amener à la commercialisation de l’imprimante mais à la mise en ligne de la documentation Open Source de la W.Afate et à sa standardisation. Ainsi, n’importe qui pourra la construire chez lui simplement et surtout à faible coût . Les contributions aideront aussi l’instigateur du projet à en supporter l’argent et le temps dépensés pour ce projet.

Jeunes africains fabriquant une W.Afate
Jeunes africains fabriquant une W.Afate

 

Source

A propos de Mathieu

Mathieu
Administrateur du site (lesimprimantes3d.fr) avec Julien, passionné par l'informatique et les nouvelles technologies, un peu geek sur les bords, motard du dimanche, blogueur multi-casquettes, attiré par l'impression 3D depuis ses débuts.
Mathieu

A lire

drone imprimé en 3D

Une semaine d’impression 3D #48

Pour cette 48ème édition d’une semaine d’impression 3D, un programme un peu moins dense que …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *