Dernières nouvelles
Accueil / Actualité / bot2karot, le robot jardinier imprimé en 3D par un français de 14 ans plait à Google
Eliott Sarrey et son robot jardinier bot2karot

bot2karot, le robot jardinier imprimé en 3D par un français de 14 ans plait à Google

Il y a une semaine se déroulait la cérémonie des finalistes du Google Science Fair, un concours scientifique et technologique international réservé aux jeunes enfants de 13 à 18 ans. A cette occasion, du haut de ses 14 ans, le français Eliott Sarrey originaire de Maron a remporté le prix « incubateur » avec son potager connecté entretenu par un petit robot jardinier baptisé bot2karot. Il empoche donc la somme de 10 000 $ et l’accompagnement d’un an par un mentor de la firme de Mountain View pour l’aider à développer son projet.

Présentation du concept bot2karot par Eliott Sarrey en personne

Présentation du potager en 3D

Prototypage du potager bot2karot

Ce petit robot « à bras » à base d’Arduino que le jeune inventeur a conçu dans le garage de son père à l’aide d’une fraiseuse à commande numérique (CNC) et d’une imprimante 3D peut se déplacer tout seul pour réaliser différentes actions de jardinage : biner, arroser et de repiquer des pots. Pour cela il utilise différents outils qu’il attrape avec son préhenseur universel dans un porte ustensiles.

Potager bot2karot
Potager bot2karot

bot2karot est adapté au grand public qui pourra cultiver de nombreuses plantes et légumes (échalote, persil, ciboulette, ail, salade, radis, poireau, navet, céleri, poivron, piment, etc.) en déléguant certaines tâches laborieuses qu’on oublie parfois… Il sera encore plus utile pour les personnes à mobilité réduite ou en cas d’absence !

De plus, bot2karot est à la fois écologique et économique. En effet, il permet une certaine auto-suffisance alimentaire (économie d’achat et de transport – moins de pollution -) et deux binages équivalent à un arrosage (économie d’eau).

Il lui reste cependant à s’affranchir de sa dépendance en énergie. Eliott Sarrey pense par exemple à munir son potager de panneaux solaires ou d’éoliennes pour alimenter son robot. Il doit également développer l’application pour smartphones et tablettes qui n’est pas encore prête mais cela ne devrait pas poser de problème selon lui.

Pensez-vous que l’impression 3D ait joué un rôle important dans ce projet, au point d’être indispensable ? N’hésitez pas à nous donner notre avis dans les commentaires ci-dessous ou sur le forum.

A propos de Mathieu

Mathieu
Administrateur du site (lesimprimantes3d.fr) avec Julien, passionné par l'informatique et les nouvelles technologies, un peu geek sur les bords, motard du dimanche, blogueur multi-casquettes, attiré par l'impression 3D depuis ses débuts.
Mathieu

A lire

drone imprimé en 3D

Une semaine d’impression 3D #48

Pour cette 48ème édition d’une semaine d’impression 3D, un programme un peu moins dense que …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *