Dernières nouvelles
Accueil / Imprimante 3D / Test de l’imprimante 3D UP Easy 120
Test UP EASY 120
Test UP EASY 120

Test de l’imprimante 3D UP Easy 120

Au début de l’été, je vous parlais des imprimantes de table UP EASY commercialisées par A4 Technologies via le site imprim-3d.fr. Grâce à leur générosité, j’ai pu disposer d’une UP EASY 120 pendant plusieurs semaines avec deux bobines de plastique ABS, l’une de couleur rouge et l’autre blanche. A noter aussi que quand je suis allé récupérer mon colis, j’ai pu visiter leurs locaux et surtout leur laboratoire d’impression 3D avec des imprimantes 3D aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels. Très enrichissant!  En ce qui concerne le colis, il était packagé comme si j’avais acheté l’imprimante 3D sur leur site. A son déballage, il ne faut que très peu de temps pour la faire fonctionner.

Un kit prêt à l’emploi

Il s’agit d’un kit prêt à l’emploi très complet dont voici le contenu :

  • l’imprimante 3D (forcément),
  • le bloc d’alimentation basse tension,
  • un cordon USB pour la connexion à un ordinateur,
  • une bobine de fil ABS (700 grammes),
  • les clés nécessaires pour le montage et la maintenance de la machine,
  • un sachet de visserie,
  • les outils pour détacher les pièces du martyr (plateau d’impression) et éliminer le support d’impression et la matière en trop : gants (pour ne pas se brûler ou se couper avec la spatule), spatule, pince, pince coupante et porte lame.

Montage

Le montage se limite à fixer le support de bobine et installer le martyr (le support d’impression qui est un simple PCB), simple et rapide :

Atelier de montage des imprimantes 3D UP dans l'usine TierTime

Pour la petite anecdote, les pièces blanches des deux photos ci-dessus (le support de la bobine, le carénage de l’extrudeuse et le bouton de réglage de la vitesse du ventilateur) ont été imprimées par l’imprimante elle-même durant sa phase de test sur les bancs de montage de l’usine TierTime (photo ci-contre). Vous voyez que printception n’est pas qu’une utopie 😉

 

Mise en route

La mise en route est elle aussi très simple et bien expliquée dans la notice en français. Elle se limite à définir la hauteur maximum du plateau, c’est à dire à moins de 0.1 mm de la buse après avoir raccordé l’imprimante 3D à un ordinateur (Windows ou Mac).

Impression d’un objet 3D

Informations sur une impression 3D UP!
Informations sur une impression 3D UP!

Il suffit de charger un fichier STL dans le logiciel UP! (lui aussi traduit en français) et de lancer l’impression comme vous le feriez pour un document Word. Les réglages par défaut conviennent bien mais ils peuvent être affinés pour obtenir des objets plus ou moins précis (en faisant varier la vitesse de déplacement de la buse) et plus ou moins denses (en jouant sur le taux de remplissage). Tous les réglages sont expliqués dans la notice et influent sur le temps d’impression et la quantité de plastique nécessaire. Comme vous pouvez le constater sur la capture d’écran ci-à-gauche, le logiciel affiche ces informations avant chaque impression ou chaque aperçu avant impression (encore une fois ici, l’utilisation d’une imprimante 3D est très proche d’une imprimante classique).

Une fois l’impression en route, il n’y a plus qu’à s’armer de patience. Les mouvements de la tête d’impression sont assez bruyants et si vous comptez dormir à proximité, il ne faut pas avoir le sommeil léger. Un châssis aurait peut-être compensé un peu cet inconvénient mais surtout protégé l’imprimante de l’extérieur. J’entends par là animaux de compagnie et enfants par exemple dans le cadre d’un usage domestique mais aussi des variations de température qui peuvent s’opérer durant une longue impression et perturber les paramètres d’injection du plastique. J’ai essayé de mettre l’imprimante 3D dans un petit coffret réseau mais le fond en acier fin entrait en vibration faisant échouer toute tentative d’impression 3D. Depuis peu, imprim-3d.fr vend un carter de protection mais il n’est pas donné…

Imprimante 3D VS chat
Imprimante 3D VS chat

Outre le bruit, l’imprimante 3D chauffe (260° pour la buse et 100° pour le plateau) mais le dégagement de chaleur reste minime et absolument pas gênant dans mon cas, contrairement à ce que j’ai pu lire sur le net. Il faut juste éviter de toucher le plateau (encore une fois, ça n’est pas très adapté pour les enfants). Idem niveau odeur, c’est loin de puer le plastique brûlé et pourtant j’ai fait mes tests dans mon petit bureau de 10m².

Les objets imprimés avec l’UP Easy 120

Ci-dessous la liste de tous les objets que j’ai pu imprimer durant mes tests que vous pouvez aussi retrouver sur notre compte Thingiverse ou sur le forum :

Système d’engrenages

Système d'engrenages imprimé en 3D
Système d’engrenages imprimé en 3D
  • Poids : 80 grammes
  • Temps : 6 heures 10 minutes
  • Coût : environ 5 euros
  • Vidéohttp://youtu.be/2O3YODzdhZw
  • Commentaire : je voulais du concret alors j’ai commencé par ce système d’engrenages qui fut long à imprimer (en plusieurs parties) avec les paramètres par défaut mais le résultat est vraiment bon. Ça s’emboîte et ça fonctionne parfaitement du premier coup!

Rehausseur de clavier

Rehausseur de clavier imprimé en 3D
Rehausseur de clavier imprimé en 3D
  • Poids : 2 grammes
  • Temps : 3 minutes
  • Coût : environ 10 centime d’euro
  • Commentaire : toujours pour rester dans le concret, j’ai imprimé cette pièce pour réparer mon clavier qui était cassé. C’est rapide et solide, ça fait maintenant plusieurs semaines que ça tient très bien. Ça m’a évité d’acheter un clavier neuf, ce qui m’aurait coûté bien plus cher!

Pare-soleil pour reflex Canon

Pare soleil Canon imprimé en 3D
Pare soleil Canon imprimé en 3D
  • Poids : 10.4 grammes
  • Temps : 59 minutes
  • Coût : environ 70 centimes d’euro
  • Vidéo : http://youtu.be/aXocA_T_YLU
  • Commentaire : pour tester un objet fin et arrondi, j’ai imprimé un pare soleil pour mon reflex Canon 700D. Je ne l’ai pas encore testé mais j’imagine que sa couleur risque de générer de beaux halos rouges. A côté de ça, la pièce est propre, il y a juste les clips de fixation qui semblent un peu fragiles.

Tête de crocodile la bouche ouverte

Tête de crocodile imprimée en 3D
Tête de crocodile imprimée en 3D
  • Poids : 21.7 grammes
  • Temps : 1 heure 48 minutes
  • Coût : environ 1 euro et 40 centimes
  • Vidéo : http://youtu.be/Qc2JnOlergk
  • Commentaire : j’ai imprimé cette tête de crocodile pour tester la précision de l’imprimante avec les paramètres par défaut qui sont 200 microns (mieux on peut mettre 150) et qualité moyenne (mieux on peut mettre fine) et franchement j’ai été bluffé! Les détails de la peau et les dents sont vraiment bien faits pour une si petite taille.

Grenouille

Petite grenouille imprimée en 3D
Petite grenouille imprimée en 3D
  • Poids : 7.2 grammes
  • Temps : 1 heure 12 minutes
  • Coût : environ 50 centimes d’euro
  • Vidéo : http://youtu.be/NiOLfavtWcc
  • Commentaire : j’ai imprimé cette petite grenouille pour tester la résolution de 150 microns et la qualité d’impression “fine”. Le résultat est superbe, les pattes, les yeux et la bouche sont vraiment précis! Pour information j’ai utilisé de l’ABS blanc que j’ai teinté en post-production (j’en parlerai plus en détails dans un prochain article).

Passes câbles

Passe câbles imprimé en 3D
Passe câbles imprimé en 3D
  • Poids : 8.1 grammes
  • Temps : 38 minutes
  • Coût : environ 50 centimes d’euro
  • Commentaire : pour le côté pratique mais aussi pour tester le “customizer” de Thingiverse, j’ai imprimé quelques passes-câbles bien pratiques aussi bien pour mon bureau que dans les autres pièces. Rien a redire, l’UP Easy 120 m’a sorti de belles pièces.

Scorpion en Puzzle 3D

Scorpion imprimé en 3D
Scorpion imprimé en 3D
  • Poids : 21.7 grammes
  • Temps : 1 heure 26 minutes
  • Coût : environ 1 euro et 40 centimes
  • Commentaire : j’ai imprimé ce scorpion en puzzle pour tester l’assemblage de pièces imprimées en 3D. Les pièces s’emboîtent bien mais le tout n’a pas été super bien pensé et dès qu’on bouge la bête elle a tendance à se démantibuler.

Porte clefs Yamaha

Porte clefs Yamaha imprimé en 3D
Porte clefs Yamaha imprimé en 3D
  • Poids : 5.5 grammes
  • Temps : 44 minutes
  • Coût : environ 40 centimes
  • Commentaire : pour accrocher à la clef de ma moto, j’ai imprimé cette contre-façon de porte clef Yamaha en ABS blanc à 150 microns. J’ai effectué la teinture bleu après impression. Le résultat est très satisfaisant, même l’orifice pour l’accroche ne souffre d’aucun défaut.

Cube magique

Cube magique imprimé en 3D
Cube magique imprimé en 3D
  • Poids : 26.6 grammes
  • Temps : 2 heures 12 minutes
  • Coût : environ 1 euro et 75 centimes
  • Vidéohttp://youtu.be/JnQGVXBjEdM (source Thingiverse)
  • Commentaire : j’étais curieux de voir comment pouvaient s’emboîter les différentes pièces de ce cube magique imprimé avec les paramètres par défaut et ça fonctionne plutôt bien. L’ABS était assez souple et peu cassant les pièces se clips bien entre elles et tiennent sans problème. Par contre il ne faut pas s’amuser à le démonter et remonter trop souvent au risque de les user et de ne plus pouvoir les faire tenir.

Mini corbeille “bamboo”

Mini corbeille imprimée en 3D
Mini corbeille imprimée en 3D
  • Poids : 7.1 grammes
  • Temps : 1 heures 13 minutes
  • Coût : environ 45 centimes d’euro
  • Commentaire : pour cette petite corbeille qui demande pourtant beaucoup de précision, j’ai laissé les paramètres par défaut et le résultat est vraiment bon. J’ai eu très peu de support d’impression à retirer ni de travail en post-production pour finaliser l’objet.

Conclusion

A 1990 €, la UP Easy 120 ne fait pas partie des imprimantes 3D les moins chères du marché mais pas des bas de gamme non plus, au contraire. J’ai en effet pu comparer des impressions de petits objets complexes faites avec les Replicator et la Cube et c’est la UP qui s’en tire le mieux.

De plus, les impressions faites avec la UP Easy 120 ne nécessitent que peu d’investissement post-production. Les objets sont déjà bien lisses et il n’y a que très peu de support d’impression à retirer.

En ce qui concerne la matière première, à 46 € la bobine de 700 grammes d’ABS, les imprimantes UP Easy se situent dans les prix moyens.

Cette imprimante mérite donc à être connue et reconnue.

A propos de Mathieu

Mathieu
Administrateur du site (lesimprimantes3d.fr) avec Julien, passionné par l'informatique et les nouvelles technologies, un peu geek sur les bords, motard du dimanche, blogueur multi-casquettes, attiré par l'impression 3D depuis ses débuts.
Mathieu

A lire

imprimante 3D Ira3D Poetry4

Nouvelle imprimante 3D Ira3D POETRY4

Le constructeur italien Ira3D a dévoilé son nouveau modèle d’imprimante 3D, la POETRY4. Présentée comme …

17 COMMENTAIRES

  1. du coup par rapport aux autres imprimante 3D tel replicator, ultimaker, etc …
    le rapport prix, vitesse, qualité d’impression, fiabilité comment se situe la up easy 120 ?
    merci

    • Je n’ai pu la comparer qu’aux Replicator et à la Cube et franchement en terme de qualité la UP est au dessus (en tout cas pour les petits objets complexes). Niveau vitesse ça se vaut. En ce qui concerne la fiabilité difficile de juger sur si peu de temps.

  2. Bonjour,

    Comment avez-vous fait pour avoir le fichier afin d’imprimer le Pare-soleil pour reflex Canon?

  3. un grand bravo pour ton site…je débute dans les méandres d’info…un peu de simplicité enfin…

  4. Je possède une UP et j’en suis super content. Cela fait bientôt 4 mois qu’elle tourne très souvent (quasiment 15h par jour 5 jours par semaine). Je m’en sers pour promouvoir l’impression 3D pour mon métier. Et aussi pouvoir vendre ma plus grosse machine ( dimension elite de chez stratasys).
    Au niveau grief, elle n’est fait que pour les petites pièces. Evitez les grandes et hautes pièces (surtout les formes cubiques) car le réglage de la planéité du plateau est très difficile ( on y arrive mais rarement du 1er coup).
    Je m’en sers aussi en “dépannage” chez les pro ou quelques particuliers. En dessinant la pièce manquante directement sur site et en l’imprimant dans la foulée les gens sont bluffés! Et ça je pense qu’il n’y a que la UP qui puisse le faire.

  5. mais c’est objet vous les avez déssiner vous meme avec le logiciel ou vous les avez trouvez sur le net ? est ce que l’imprimante fait scanner ? merci pour votre réponse

  6. On l’a reçue hier, on est en train de commencer à travailler avec. Le premier problème, le filament extrudé ne veut pas adhèrer au plateau chauffant fourni avec l’imprimante, pourtant il monte bien en température en préchauffage mais il semble ne pas conserver la température. Ou alors cela viendrait du matériaux (pourtant acheté spécialement avec l’imprimante)

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *