Dernières nouvelles
Accueil / Actualité / Le FabShop ferme ses portes
lefabshop logo

Le FabShop ferme ses portes

Mauvaise nouvelle dans l’actualité récente de l’impression 3D, le FabShop ferme définitivement ses portes. Après un premier redressement judiciaire, l’entreprise n’a pas su rebondir pour renflouer ses caisses et poursuivre son activité.

fabshop logoLe FabShop était l’une des premières sociétés françaises à se lancer dans la vente de matériel lié à l’impression 3D. Des formations et un atelier de fabrication avaient ensuite rejoint l’activité commerciale pour développer les services de l’entreprise créée en 2011.

Les pertes financières estimées à 800 000 € en 2014 ont été causées par un stock trop important d’imprimantes 3D Makerbot qui n’ont pas su se vendre, une somme trop élevée à surmonter pour une petite startup. Le dirigeant du FabShop, Bertier Luyt, expliquait dans la presse que le choix de revendre presque exclusivement des Replicator n’a pas été une bonne idée puisque la mauvaise stratégie de Makerbot a entrainé de très faibles ventes d’imprimantes 3D. De ce fait, le FabShop a subi une très mauvaise année comptable, la société n’étant pas aussi solide que le constructeur américain qui s’était rapproché du géant Stratasys pour solidifier son bilan financier.

C’est ainsi que le FabShop a dû annoncer sa liquidation judiciaire et licencier ses treize salariés. Quant à elle, la Maker Faire continuera d’avoir lieu même si le FabShop avait contribué à son développement en France.

Nous souhaitons aux employés et aux cadres de rapidement retrouver une activité, de l’enthousiasme et des nouveaux projets !

A propos de Julien

Julien
D'abord intrigué puis très intéressé par les possibilités sans limite de l'impression 3D, j'anime ce site avec Mathieu et toute l'équipe afin de découvrir et partager les nouveautés de ce domaine.
Julien

A lire

Spool Racer

Une semaine d’impression 3D #118

Dans ce résumé hebdomadaire de l’impression 3D on aborde la licence GPL (sujet de discorde …

3 COMMENTAIRES

  1. Vraiment dommage cette fermeture. J’aimerais bien connaitre tous les dessous de l’histoire car cette exclusivité Makerbot me semble être une erreur incroyable. Soit les dirigeants de LeFabShop étaient des incompétents mais je n’y crois pas une seconde, soit ils avaient négociés des tarifs extrêmement avantageux en échange d’une distribution exclusive.

    Grosse perte en tout cas. Bonne chance et bon courage à toute l’équipe.

    • Bonjour, plusieurs facteurs ont contribués à sa fermeture, les principaux etant la baisse générale de marchés et du hype-effect de l’impression 3D chez les consommateurs et entreprises, les enormes souçis de gestion Makerbot coté US et donc de la distribution Europe + la concurence explosive, et des quelques erreurs de gestion de la part des dirigeants en amenageant dans des locaux parisiens trop chers, et aussi bien trop tard, en employant une main d’oeuvre encore trop inexperiementé sans trop bien definir leurs roles pour subvenir aux besoins financiers et logisitiques de base, et pour finir, un melange de deux entreprises dans une avec la gestion des salons et MakerFaire à inclure dans le tableau et les equipes Fabshop et Fabclub mobilisées pour ce pedant des semaines, au lieu d’établir une veritable strategie d’action marketing et commerciale globale au temps ou il aurait encore fallu le faire.

      • très drôle tout ça … j’ai perdu ma boite très rapidement… et le truc quand j’entends parler de dirigeant incompétents, cela me fait bien rire… je pense surtout que le marché de la 3d c’est du pipot bimbo !! à part quelques sociétés qui vont sortir du lot, toutes les petites entreprises vont morfler et se casser le gueule à moyen terme….

        engouement de la technologie (attention)
        particulier exigeant et radin (une figurine mini me de 15 cm à 80 € c’est trop cher … ),
        professionnel qui n’ont pas confiance et qui essaient de vous arnaquer ( une entreprise qui essaie de vous vendre une imprimante Pandora pour 40 000 € alors que la machine ne coûte que 17 000), clients qui prennent des avocats pour une figurine raté afin de récupérer du fric, prestataire qui n’en ont rien à faire et si vous rajoutez tous les sites qui proposent des particuliers afin d’offrir pratiquement les impressions 3D … franchement c’est l’horreur … un secteur dur et pas vraiment motivant…faites gaffe si vous montez votre boîte 3D… il faut beaucoup de trésorerie ou une idée qui va changer pas mal de chose … si c’est juste pour faire des pièces comme tout le monde, faites gaffes !!

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages