Aller au contenu

Filament ABS

Hagar

Membres
  • Compteur de contenus

    37
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

3 Neutre

À propos de Hagar

  • Rang
    3D Newbie

Information

  • Imprimantes
    Volumic Stream 30

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Hagar

    Ford P68

    Bonjour à tous, Un vieux rêve : recréer la Ford P68 en modèle réduit. Une auto de course aux formes sublimes qui n'a rien à envier aux plus belles italiennes de la même époque. Mais une auto peu connue à cause d'un palmarès vierge. No glory, no memory... A l'époque (fin des années 60), Ford avait une idée fixe, une obsession : tailler des croupières aux Ferrari dont le patron, un certain Enzo, avait osé décliner l'offre de rachat du géant américain. Un affront à laver. Il fallait donc coûte que coûte qu'une Ford roule plus vite qu'une Ferrari. Tous les efforts ont donc été portés sur le développement de la fameuse GT40, au détriment de l'autre machine de course de la marque : la P68. Perso, jamais entendu parler de cette auto. Puis un jour, je tombe sur une miniature 1:43 signée Minichamps. In love en 1/10 de seconde, j'achète. Après plusieurs tentatives pour modéliser en 3D cette fichue mais sublime carrosserie aux formes quasi-féminines, j'ai arrêté mes efforts sur une version encore perfectible, mais j'arrive au bout de ce que je sais faire sur SolidWorks. J'ai enfin transformé le 3D en objet matériel (impression 3D). Echelle 1:16, environ. Voici ce que ça donne : Il y a encore des non-conformités dans certaines formes. Tant pis. J'ai compris qu'il existe un mode "vase" pour imprimer des pièces aux parois très fines (genre un seul passage de la buse pour toute épaisseur) Une histoire de retrait qui ne se fait plus. Une question : ce paramètre est planqué où, sur Simplify3D ? Parce que là, je ne l'avais pas activé et j'ai passé des heures de post-prod à poncer. J'en ai encore mal aux mains. La prochaine étape sera d'imprimer un vitrage. Il faut déjà que je fasse le 3D. Je vais essayer de faire ça dans un bon PLA transparent, bien que je sois conscient qu'on ne verra pas à travers. C'est un projet flou. Aucune idée précise de ce que je vais faire de cette carrosserie. Un modèle statique ou bien un bazar RC perso de plus ?
  2. Bonjour à tous, On trouve maintenant une alternative économique et écologique : le filament vendu tout enroulé, sans bobine, tenu par colliers plastiques et que l'on peut insérer sur sa propre bobine démontable. Intéressant. J'en ai trouvé sur le net, c'est le même que celui que j'ai l'habitude d'utiliser. Effectivement, sans la bobine, c'est moins cher. Logique... Et bien non ! A bien lire la fiche de plus près, je me rends compte que la "recharge" de filament fait 700 grammes net. Petit calcul : ce format de vente (sans bobine) met le kilo de filament plus cher que le format classique vendu avec bobine jetable. Ce qui fait qu'en plus de devoir assurer soi-même la fourniture de la bobine démontable (à acheter, imprimer ou à découper dans du MDF), il faudra payer plus cher le même filament. Dommage car l'idée de départ est bonne. Vérifiez donc bien le poids net des recharges avant de passer commande.
  3. Hagar

    Debutant, impression figurine

    Salut, J'ai fait pas mal de tests récemment, sur des impressions de figurines. Je ne suis pas un spécialiste, je me fais ma petite expérience. Voici mon retour : Une figurine proprement réalisée sur une machine "normale" de type FDM, c'est largement faisable. Pour un niveau de détails comparable à ce que peut faire une vraie machine SLA à résine liquide, il suffit d'augmenter la taille du modèle. J'ai choisi une taille moyenne de personnage autour de 26cm debout et une résolution en Z à 0,1mm. Avec une machine bien réglée et un PLA de bonne qualité, le résultat est bluffant. Choix du filament : le PLA s'imprime bien et sans problème de warping (décollement local de la pièce). Le warping est le cancer de l'ABS. C'est pour ça que j'ai laissé tomber ce type de plastique, qui n'offre que des inconvients pour un seul avantage : la possibilité du lissage à l'acétone. L'autre gros problème de l'ABS est le décollement local des couches qui apparait après l'impression, quelquefois plusieurs jours après : libération des contraintes internes, elle-mêmes à l'origine du warping. En plus, un PLA de bonne qualité (important) a maintenant des propriétés mécaniques qui le rapprochent de celles de l'ABS. Bref, l'ABS, plus jamais... Finition : le lissage à l'acétone. Ca marche bien (sur l'ABS uniquement, on est d'accord), mais ce n'est valable que sur des pièces de grandes dimensions et sans détails saillants. Pour un vase "design" ou un buste de Batman grand modèle, sur quoi il n'y a pas de "trucs qui dépassent", c'est parfait. Pour une vraie figurine, forcément assez petite et pleine de détails, il faut éviter l'acétone parce que ça va dissoudre une chevelure, un noeud de string, une boucle de ceinture et même fondre un visage. Pas de secret, on n'aura jamais une belle figurine directement sortie de la machine sans rien faire dessus. Ca se mérite : lime, puis abrasifs de plus en plus fins, puis peinture. C'est du temps, des efforts, mais quand le résultat est au rendez-vous, on ne regrette rien. Bonnes impressions...
  4. Salut Jeyonedreams. J'ai la V2.79 de Blender. J'ai compris mon erreur. C'est vraiment bête : mon tableau de droite n'était pas assez élargi. L'icone était hors-champ, tout simplement. On vous a déjà dit que j'étais un génie de l'informatique ? On vous a menti... Merci. Je vais pouvoir planter des cheveux sur ce crâne, maintenant.
  5. Bonjour à tous, J'apprends Blender dans mon coin en avalant les tutos dédiés. J'aimerais ajouter une chevelure sur le crâne d'un personnage. Il existe une fonction sous Blender qui fait ça très bien parait-il : la fonction "particles". Beaucoup de tutos montrent comment s'en servir. Seulement voilà, sur ma version (récente) de Blender, pas de trace de cette fonction. Elle n'existe pas. J'ai vérifié la longue liste d'add-on de la fenêtre "user preferences" mais rien qui se rapporte à cette fonction "particles". Bizarre ! Elle est forcément quelque part. On n'a pas créé un Blender sans elle uniquement pour moi... Si vous avez l'info...
  6. Hagar

    Wrapping sur ABS

    Bonjour, J'avais le même problème que toi : warping avec de l'ABS. Lion2 vient de te donner LA solution : traitement du plateau au Dimafix. Ca marche bien. J'ajoute une précision : puisque ton plateau est intégré à l'imprimante (pas démontable ?), utilise la version "stick" du Dimafix plutôt que la version spray pour éviter d'en mettre partout dans la machine. Avec la 3Dlac, après plusieurs essais, ça n'a jamais marché pour moi. J'ai un plateau "vitro", je dirais que c'est juste une sorte de verre dépoli, à vue de nez. Assimilable à un plateau verre classique. Température du plateau : 90° et même 15% d'infill, ça passe.
  7. Hagar

    Quels paramètres pour imprimer en Nylon ?

    J'ai reçu mon stick de Dimafix. Test d'impression Nylon à l'instant après traitement du plateau au Dimafix : ça marche !!! Enfin ! Jamais je n'avais réussi à faire tenir le Nylon sur le plateau vitro. C'est chose faite. Vous pouvez y aller avec ce produit-là. Seule modif à faire dans les paramètres : monter la température du lit à 90°C. Maintenant, je vais passer des impressions d'éprouvettes rectangulaires plates en ABS pour voir si ça combat aussi le warping.
  8. Hagar

    Polypropylène (PP)

    Bonjour, Une petite question un peu "à côté" : où peut-on trouver un plateau en polypropylène, pour imprimer autre chose dessus (Nylon) ?
  9. Hagar

    Quels paramètres pour imprimer en Nylon ?

    Les paramètres sont un poil différents quand même. Et surtout, ce plateau bizarre en polypropylène. Je pensais que c'était plutôt un type de filament (PP). On fait donc aussi des plateaux avec ça. Reste à en trouver... Il insiste sur l'importance de la 1ère couche. La nature du plateau doit avoir une grande importance. Pour ma part, j'attends le Dimafix et je vous fais le compte-rendu du test.
  10. Hagar

    Quels paramètres pour imprimer en Nylon ?

    Je tombe là-dessus par hasard : Ca vient juste d'être posté par un type qui fait dans les combats de robots et auquel je suis abonné car il bricole mieux que bien. C'est tout en anglais. Grosso-modo, pour imprimer du Nylon X (chargé en fibres carbone), voilà ses paramètres (résumés à 17 minutes de la vidéo) : -Buse à 250-260°C -Buse en acier trempé (à cause des fibres carbone, donc, pas applicable pour le Nylon naturel) -Corps de chauffe avec une barrière thermique entre la buse et le tube PTFE. -Vitesse d'impression lente (35mm/sec) -Eviter les pièces avec des ponts. -Plateau chauffant en Polypropylène + traitement à la colle PVA en stick (3 couches appliquées à 50°C) -Température lit : 70°C Sa machine est gigantesque (je trouve). Je ne connais pas. C'est marqué "Raptor" sur le cache-buse. Impressionnante...
  11. Hagar

    Quels paramètres pour imprimer en Nylon ?

    J'ai pris du Dimafix en "stick" (comme la colle UHU). On n'en met qu'à l'endroit où se fera l'impression donc, pas de gaspillage. gros avantage par rapport à un spray. L'autre avantage, c'est qu'on n'est même pas obligé de retirer le plateau de la machine puisqu'on n'en met pas partout.
  12. Hagar

    Quels paramètres pour imprimer en Nylon ?

    Merci pour de quasi-reportage. Imprimé, lui aussi. Le PLA donne quand même un résultat bien plus présentable que tout le reste. -Alors finalement, la colle UHU, ça marche ? -Entre 200 et 400 micromètres et avec une buse entre 0,6 et 0,8 ? Avec ça, on n'imprime pas de pièces mécaniques. Tout juste des parpaings de maçonnerie. C'est vraiment pour du grossier... -36 heures à l'air ambiant suffisent pour pourrir un filament Nylon ? Pas pratique ! -Le Dimafix, j'ose pas encore, mais je sens que "ça vient". Rien que pour l'ABS et ce fichu warping, après plein d'essais, je vais finir par traiter à la colle à bois. -Pour la lourde bobine, pourquoi un support à 4 roulements qui portent les deux circonférences d'ne bobine ? Déjà, c'est hyperstatique, c'est instable et en plus, le rendement est déplorable : il faut tirer fort pour dérouler. Tandis qu'un support classique avec un axe central ne réclame que 2 roulements, répartit bien mieux le poids et n'oppose que peu de résistance au déroulement. -J'ai imprimé récemment un engrenage de 2 roues dentées en PLA, module 1. Pour test, moi aussi. Ca marche du tonnerre, sans "gratter". Valable pour de faibles puissances et à des régimes moyens mais ça marche, même en PLA. EDIT : J'ai commandé du Dimafix. Paraît que ça marche bien alors on va essayer ça. Ca reste moins cher qu'une bobine de Nylon neuve et si ça ne marche pas, au moins, ça servira comme anti-warping pour mes impressions ABS.
  13. Hagar

    Quels paramètres pour imprimer en Nylon ?

    Voilà un commentaire bien utile. Plein d'infos et même les résultats des tests avec leurs paramètres. Merci. Je note tout ça. J'imprime la page, même. Donc, ça marche avec un plateau à 80°C. Tant mieux parce que le mien, je crois qu'il monte à 100°C maximum, ce qui est déjà pas mal.
  14. Hagar

    Quels paramètres pour imprimer en Nylon ?

    Et pourtant, Anycubic fait de bonnes imprimantes. Volumic aussi. Enfin, merci de le dire. Je me sens moins seul dans cet échec. Vraiment, y a-t-il ici des gens qui impriment du Nylon sans problème ? C'est quoi le secret ? Rapport des tests de ce matin : étuvage de la bobine de Nylon à 60°C pendant 4 heures et nouveau test après refroidissement : pareil ! Le Nylon accroche à contre-coeur sur le plateau. Avant même la fin de la 1ère couche, la buse finit par tout ratisser et ça forme un gros pâté collé dessus. Plus de 1ère couche, donc rien pour tenir la 2ème et le nouveau nylon nourrit la boule collée sur la buse. Je tenterai bien le coup d'acheter du Nylon neuf mais vu le prix de la bobine et l'absence de certitude que mon problème vient bien de mon Nylon actuel, j'hésite un peu..
  15. Hagar

    - autre - Sketchup ou fusion 360?

    J'ai un regret : j'ai dit "une pomme" et tu as fait une belle pomme. j'aurais dû dire "une fille du Crazy Horse". Faut que je télécharge Fusion, moi... Je résume : -Fonctions de conception mécanique = celles de SolidWorks, quoiqu'il faut que je vérifie, mais vu les retours que j'ai sur Fusion, ça a l'air d'être le cas. -Gratuit du moment qu'on ne se fait pas trop d'argent avec. SW est payant, et très très cher. -Possibilité de sculpter des modèles 3D aux formes "organiques", c'est comme ça qu'on dit ? SW ne sait pas faire (ou alors c'est moi). -Fonctions de FAO pour passer du modéle 3D au code G de la machine qui va le fabriquer (usinage ou imprimante 3D). SW peut à condition d'acheter (encore ?) le module complémentaire qui va bien. Le seul avantage qui reste à SW, c'est que je suis très à l'aise avec son interface et qu'une modélisation se fait très vite grâce à ça. Fusion, il va falloir apprendre. Le seul inconvénient de Fusion, c'est que c'est en anglais. Pour moi, ça va à peu près, mais ça peut être un souci pour d'autres.
×