Aller au contenu

Filament ABS

Classement


Contenu populaire

Contenu avec la plus haute réputation depuis 15/10/2019 Dans tous les contenus

  1. 5 points
    Tuto officiel pour installer un BLTouch ou un TouchMi sur Alfawise U20, U20Plus, U30, et Longuer3D équivalents ==================================================================== Mini tuto : Installation du TouchMi par @sensei73 ================================================================================ Installation du BL-Touch : Version 4.5 du 24/08/2019 (Update nouveau fichier .pins). De quoi ai-je besoin : Une carte-mère Alfawise orignale en version V0G. Que vous devrez identifier clairement. Mais si vous avez déjà flashé Marlin dessus, c'est que vous le savez ! Savoir déjà compiler et flasher Marlin sur une Alfawise. Avoir en mains, les dernières sources de Marlin pour Alfawise/Longuer3D. Un BL-Touch V3 original (ce tuto ne tiens pas compte des dysfonctionnements que vous pouvez rencontrer avec une copie) trouvable ici ou ici. Un peu de doc sur le BL-Touch (V3) Un Fang compatible (et oui sinon vous n'allez pas aller bien loin..). Il en existe déjà prêt à l'emploie pour ceux qui ont une hotend d'origine (MK8), une E3DV6, ou une AiO conçus par @deamoncrack et trouvables ici. Un fer à souder avec un peu d'étain. De la gaine thermorétractable. Une résistance de 1K ou 4.7k à 8.2k ohms de 1/4 de watt ou 1/2 watt pour "plus de sécurité". Inutile de prendre des résistances haute précision. Des fils types "dupont", d'une longueur raisonnable d'1,5m environ, trouvable ici. Il vous en faudra 5 sur la tresse uniquement. Vous pouvez prendre des versons avec les connecteurs duponts déjà montés dessus également. Pour ce qui suit, soit vous désirez faire votre propre rallonge de câbles, soit vous en achetez une directement. Si vous souhaitez faire la votre (version DIY), voici selon une méthode parmi d'autres, ce qu'il vous faut : Si vous souhaitez directement en acheter une, inutile de vous attarder sur cette partie du tuto. >>> On y va ! <<< Si vous avez choisi de faire votre rallonge DIY lire ce qui suit, sinon passez directement à la partie "Raccordements/connexions" : Si vous avez une carte-mère en version V0G : Si vous avez une carte-mère en version inférieur à V0G (V08, V07, V06 etc..) : Configuration Marlin 2-x Allez on passe enfin à la configuration ! Pour ne pas induire quiconque en erreur, je met ici uniquement les lignes de configurations qui nous intéressent. Si vous avez une AlfaWise U20, ET le fang E3DV6 de @deamoncrack, dans votre Configuration.h, il vous faudra modifier les lignes suivantes comme ceci : Il est fortement recommandé de passer la variable #define GRID_MAX_POINTS_X à 5 minimum. En effet, une valeur inférieur peut entraîner des erreurs de prise en compte des données par G29, ou créer des "trous de précision" dans la matrice générée après un G29. Si vous avez une AlfaWise U30, ET le fang E3DV6 de @deamoncrack, dans votre Configuration.h, il vous faudra modifier les lignes suivantes comme ceci : Si vous avez une AlfaWise U20Plus, ET le fang E3DV6 de @deamoncrack, dans votre Configuration.h, il vous faudra modifier les lignes suivantes comme ceci : En effet, il est impossible de donner une configuration générique pour votre BL-Touch, étant donné que les données de positionnements/décalages changeront selon le fang/support utilisé ainsi que la taille de votre plateau. Il vous faudra personnaliser ces données selon le fang/support utilisé. On passe à la configuration du fichier \pins\stm32\pins_LONGER3D_LK.h Si vous avez une carte-mère V0G, modèle de machine U20, U20+, U30 : Si vous avez une carte-mère de version inférieur à V0G, (V08, V07, V06 etc..) modèle de machine U20, U20+, U30 : Et on compile Marlin ! Tests Avant toute utilisation du BL-Touch sur votre machine, il vous faudra d'abord faire un home complet XYZ. Vous pouvez ensuite effectuer un G29, en prenant soin de positionner votre tête au centre du plateau au préalable. En cas de problème pour vérifier les offsets, cela vous évitera d’abîmer votre matériel. Il vous faudra également définir vous même le Z_OFFSET ( et non pas le ZPROBE_OFFSET). Voir mini tuto. Nous ne détaillerons pas ici l'utilisation du BL-Touch et sa configuration. Internet regorge déjà d'informations ! GCode de démarrage : Mini tuto Z-Offset pour BL-Touch ENJOY ! Cliquez sur le petit bouton merci, ça fera du bien à tous les participants !
  2. 4 points
    TUTO Officiel du portage Marlin 2-x pour Alfawise U20, U20+ et U30 AVERTISSEMENT : Ce Topic est dédié au tutoriel pour flasher son imprimante Alfawise U20, U20Plus, U30 d'origine, à ses updates et améliorations. >> Un sujet sur le développement, résolution des bugs, et avancées majeures dédié existe ici << >> Pour tout ce qui est optimisation, ajouts de périphériques et configurations diverses c'est ici << ================================================================================= Comme promis, voici LE tuto sur l'installation de Marlin 2.x sur AlfaWise U20, U20+ et U30 : (v8 update du 25/08/2019. Modification de la méthode de paramétrage pour compilation dans VScode). IMPORTANT / RAPPEL : Marlin est aujourd'hui le firmware OpenSource le plus populaire des imprimantes 3D. Alors que la version la plus répandu est encore Marlin 1.x.x, la version 2.x est toujours en cours de développement. Cette dernière apporte le support en natif des carte-mères en 32bits de type ARM, bien plus puissantes. Les développeurs actuels n'ayant pas inclus les cartes de chez Alfawise, nous avons donc créé un fork de la dernière bêta de Marlin 2.x. La version proposée aujourd'hui est donc une bêta stable. Pour ces raisons et malgré notre travail, des bugs peuvent être rencontrés. Il est désormais possible de revenir totalement en arrière et de reflasher avec le firmware d'origine. La procédure est en cours de rédaction. Flasher votre imprimante est une opération non anodine et peut rendre inutilisable cette dernière de façon temporaire ou définitive. Veillez à suivre scrupuleusement toutes les explications et recommandations, plusieurs fois, et de faire tout cela au calme sans précipitation. Vous perdrez l'environnement graphique que vous connaissez sur l'écran de vos machines. En effet, cela demande un développement spécifique qu'il faudra là encore produire. Vous aurez à la place un affichage plus austère, mais néanmoins efficace. Nous travaillerons plus tard sur une nouvelle intégration graphique. L'écran tactile est parfaitement fonctionnel en version 1.1 et 1.2 L'imprimante fonctionne parfaitement sous Marlin avec un Octoprint. Toutes les cartes mères excepté celle de la U10 sont compatibles ! Vous pourrez au choix, soit directement utiliser la dernière version compilée en PJ de ce post, soit personnaliser votre propre version de Marlin pour votre machine. Marlin permet également de corriger le problème de baudrate en USB, ce qui causait des impressions de mauvaises qualités ou ratés à contrario de la carte-sd, comme vu ici : Pourquoi passer sous Marlin ? Tout utilisateur d'Alfawise s'est confronté tôt ou tard aux limitations d'un firmware fermé et limité en options de réglages. Utiliser Marlin permet de configurert de A à Z son imprimante pratiquement dans les moindres détails. Ainsi, chaque utilisateur peut avoir au final SA version de l'OS personnalisé sur sa machine. Des problèmes techniques ou limites techniques sont également habituellement rencontrées. Limitations de vitesses de déplacements du homing, vitesse d'impression MAX, Optimisation/configuration des éléments de chauffe, de sécurité.. Ajout d'un palpeur/sonde pour mise à niveau du bed automatique (Z probe comme un BL-Touch par exemple), Sécurités supplémentaires en cas de problème, Précisions globales des impressions, performances des moteurs, Débit USB limité etc... Bref la liste est longue, et impossible de tout détailler ici. Chacun jugera nécessaire ou non de passer sous cet OS, mais personnellement, le bonheur est total ! De quoi ai-je besoin ? Plus besoin d'alourdir les dépenses ou la prise de tête, vous pouvez flasher votre firmware directement par la carte SD, et ce, sans aucune modification ! En effet, c'est le bootloader d'origine présent dans le CPU qui se chargera de ce travail. Vous pouvez toujours vous procurer un ST-Link qui vous permettra soit selon le cas des personnes de se faciliter la vie, soit pouvoir debugger, soit en cas de souci débloquer la machine. Si vous êtes intéressé voir l'archive du post d'origine plus bas. Si vous souhaitez personnaliser votre version de Marlin pour votre machine (compilation) : Si vous ne souhaitez pas personnaliser votre version de Marlin pour votre machine (flash seul) : Vous avez pris votre décision ? Vous avez dégagé tout élément perturbateur autour de vous ? (Votre femme, votre homme, vos enfants, votre chat vos amis...) Alors allons-y ! Méthode personnalisée AVEC compilation : Méthode standard SANS compilation (flash seul) : Archive (obsolète) : Archive (obsolète) : Archives (obsolète) : Voilà, vous avez Flashé votre machine avec Marlin 2-x, amusez-vous bien ! ##### Remerciements ##### Aux tauliers du forum et du site, A @Hobi et @Epsylon3 @jmz52 pour leur remarquable travail de Recherche & Développement, A tous les bêta-testeurs @Crzay, @Oniric, @Sylvain37, @wipeout85800, @BarthDVS, @beber75, @Neolink désolé si j'en oublie... Cliquez sur le petit bouton merci, ça fera du bien à tous les participants ! ########################################### =======================================================================================================================
  3. 4 points
    Bonjour, Ton problème est typique d'un mauvais remontage de la buse ou bouchage suite à l'usure (fonte) du bout du tube plastique PTFE. Pour changer la buse, il faut suivre la Titi procédure (j'ai rien inventé mais ça fait du bien de se faire plaisir) En premier avant d'utiliser la Titi procédure, il faut dégager la machine en Z assez haut pour pouvoir passer les outils et bien voir la buse. Sinon c'est galère ! En deuxième avant d'utiliser la Titi procédure, il faut lire la Titi procédure en entier pour être bien sure d'avoir compris la manip ! En troisième avant d'utiliser la Titi procédure, ne pas hésiter à poser des questions avant de tout démonter pour améliorer la Titi procédure Avis important : faire attention aux cables de la tête Avis important: la Titi procédure n'engage aucunement Titi78 en cas de détériorations de votre matériel. Elle est décrite ici bien gentiment afin de vous dire qu'elle est aussi décrite dans la section tuto que vous n'avez certainement pas regardé avant de demander de l'aide mais comme le Titi est serviable il a ecrit cette tartine pour aider l'imprimeur en détresse ! Voici donc la Titi procédure : 1- chauffer à 190-200° pour bien ramollir le filament et en faire sortir un peut par la buse en le poussant ou en utilisant l'extrudeur. 2- chauffer à 100° pour avoir un plastique vitreux mais pas liquide et couper bien au ras de la buse le filament qui dépasse 3- enlever le filament en tirant dessus à la main un coup sec pour aspirer le plastoc mou et en sortir les résidus brulés 4- dévisser la buse (attention Sacha c'est chaud (et pas facile à dire vite) 5- enlever le tube plastique PTFE en libérant le pneufix (bague dessus à appuyer tout en tirant le tube) 6- couper la chauffe, débrancher l'imprimante et laisser refroidir 7- bien enlever toute trace de plastique fondu/carbonisé dans le bloque de chauffe ET à l'intérieur du tube de hotend ET sur la buse en extérieur car normalement le trou devrait être propre suite à l'étape 2 et 3. Faire attention à ne pas abimer les câbles de la cartouche de chauffe et de la thermistance qui sont dans le bloc de chauffe. 8- vérifier le bout du tube plastique et le recouper net et perpendiculaire (en cas de défaut cela provoque des fuites qui vienne se carboniser et bouche la buse ce qui provoque ton problème). Pour cela il y a un outil de coupe sur thingiverse : https://www.thingiverse.com/thing:2436559 9- bien vérifier que tout est propre 10- bien vérifier que tout est propre sinon retour étape 7 11- remontage de l'ensemble en suivant la procédure décrite a partir de l'étape 12 (et pas autrement sinon ça ne marchera pas longtemps) 12- remettre le tube plastique sans verrouiller le pneufix (ne pas remonter la bague) pour qu'il soit a 2 mm de la sortie du bloc de chauffe. le but est de pouvoir revisser à la main la buse et quelle vienne s'appuyer sur le tube et le pousser en serrant. Comme ca le tube est bien en contact avec la buse . 13- visser la buse avec la clé mais pas à fond . if faut qu'il reste 1 mm de réserve de serrage. le but est de visser la buse pour quelle pousse le tube PTFE qui n'est pas bloqué 14- relever la bague de verrouillage du pneufix pour bloquer le tube. 15- serrer la buse avec la clé mais pas comme un bourrin pour ne pas casser le filetage dans le bloc de chauffe alu. Comme le tube est coincé cela le plaque contre la buse et permet l'étanchéité tube ptfe/buse. 16- penser à mettre un Merci en utilisant les icones (cœur blanc/bleu pour voir les icones Coupe blanche/violette pour dire Merci) en bas a droite de ce superbe message rédigé avec soin par un canari bénévole (et vole c'est normal pour un canari) Toute ressemblance avec d'autres tutos est normale. J'espère que ce message ne s'autodétruiras pas avant plusieurs siècles et qu'il sera ajouté par @fran6p à la liste des tutos jamais lus de ce formidable forum! <Modération> C'est fait </fin> Pour compléter, un schéma indiquant précisément l'endroit (flèche rouge) où un incident se produira si le PTFE n'est pas totalement en contact avec la buse: Et pour que chacun parle le même langage, une représentation des pièces avec leur vocabulaire :
  4. 4 points
    Bonjour à tous et bienvenue sur le topic officiel du fang modulable ! MAJ 03/06/19 : Petite réorganisation du post pour y voir plus clair, cliquez sur "révéler le texte masqué" pour accéder à l'info qui vous intéresse ! Origine du projet : MAJ 28/01/19 : Suite de l'aventure ! Entrons dans le vif du sujet ! Donc à ce jour nous avons plusieurs montages possibles qui vont du simple fang 40mm et support pour tête et ventilo d'origine : Au montage AiO/E3D et fang à double ventilos 30/40mm + BL-Touch/Touch-mi et support pour PCB de @Janpolanton : Tous les fangs sont compatibles avec tous les supports tête, toutes les têtes supportent le BL-Touch ainsi que le Touch Mi. Chaque support de tête possède quatre montages de ventilateur hotend différents : 1 support pour accueillir un ventilo 30mm 1 support pour un ventilo 40mm 1 support pour accueillir un ventilo 40mm + BL-touch. 1 support pour accueillir un ventilo 40mm + Touch Mi Concernant le BL-Touch/Touch-Mi, vous trouverez dans le dossier dédié un fichier texte qui précise les offset X et Y à indiquer dans marlin/smoothie pour votre modèle de tête ainsi que des instructions de montage. Tous les montages têtes amènent à un petit décalage du home sur l'axe Y (ente 6 et 9mm selon les modèles), il suffit pour palier à ce souci de déplacer un peu le endstop de l'axe Y de manière à ce que la tête tombe bien là ou elle le doit ! Pour ce qui est des liens de téléchargement, deux solutions s'offrent à vous : Un lien vers MEGA.NZ exclusif au forum, il contient en plus du fang 40mm une version double ventilos 30mm et les supports pour le PCB de @Janpolanton, de plus en passant par MEGA.NZ vous avez la possibilité de ne télécharger que ce dont vous avez besoin. Un lien vers la page Thingiverse du fang 40mm. CES LIENS SONT DISPONIBLES EN BAS DE CE MESSAGE ! Pour ceux qui ne sont pas à l'aise avec Mega.nz, quelques instructions : Illustrations des pièces dispo (je rappelle que les photos sont cliquables pour agrandir !) : Montage du Touch-Mi : MAJ 07/07/19 : Paramétrage de Marlin pour le TouchMi (par @sensei73) MAJ 10/03/19 : Nouvelle version du fang. Il existe deux versions du fang 40mm, une version "facile à imprimer" en trois partes et une version monobloc, plus difficile mais pas insurmontable ! Position et paramètres d'impression pour la version 3 pièces : Idem pour la version monobloc (par @jipee) LIENS DE TÉLÉCHARGEMENT : MEGA.NZ = >>>ICI<<< Thingiverse = >>>ICI<<< INSTRUCTIONS DE MONTAGE FORMAT PDF : >>>ICI<<< Voilà, j’espère que c'est assez clair mais si ce n'est pas le cas n’hésitez pas à demander des avis/conseils ou même à proposer des modifications, ce sujet est fait pour ça ! N’hésitez non plus à laisser un petit like, ça fait toujours plaisir ! Enjoy !
  5. 2 points
    Topic Officiel du portage Marlin 2-x pour Alfawise U20, U20+ et U30 AVERTISSEMENT : Ce Topic est dédié aux aspects techniques du portage de Marlin sur les AlfaWise, développement, bugs spécifiques. Il ne s'agit en aucun cas d'un topic ou tuto sur comment flasher Marlin ou Marlin et sa configuration générale. >> Pour tout ce qui est optimisation, ajouts de périphériques et configurations diverses c'est ici << >> Pour le tuto comment flasher Marlin sur les Alfawise, c'est ici << Developpement in progress : Des problèmes de décalages sur l'axe Y (sauts de pas) ont été rencontrés sur un grand nombre d'utilisateurs Marlin. Des investigations intensives sont en cours. M500 (sauvegarde de paramètres dans l'EEPROM/Carte SD) : En cours SD card reader ==> OK (13/04/2019) Touch Screen ==> OK (13/04/2019) Retour arrière vers firmware d'origine ==> OK. Procédure à écrire. Tuto à update USB port ==> OK ! (14/04/2019) USB port Full speed ==> OK ! (250K) (14/04/2019) BL-Touch ==> Config et schéma OK. Attente et tests prévu le 25/04/2019 Flash via carte SD ==> OK ! (20/04/2019) (v7, update du 29/04/2019). =================================================================================================================================================================== ##### Remerciements ##### Aux tauliers du forum et du site, A @Hobi et @Epsylon3 @jmz52 pour leur remarquable travail de Recherche & Développement, A tous les bêta-testeurs @Crzay, @Oniric, @Sylvain37, @wipeout85800, @BarthDVS, @beber75 désolé si j'en oublie... Cliquez sur le petit bouton merci, ça fera du bien à tous les participants ! ########################################### >> ======================================================================================================================= Archive/Genèse du projet 1 : Archive/Genèse du projet 2:
  6. 2 points
    Voila je me permet d ouvrir un nouveau sujet car la documentation sur la SKR 1.3 es assez vague .... J reussi tout le niveau Hardware et j attaque la parti Firmware Marlin 2.0 j reussi a compiler un Firmware Avec et sans bl/3d Touch
  7. 2 points
    Bonjour à tous ! Comme cela m'a été suggéré, voici un petit tutoriel illustré pour le démontage/nettoyage/remontage des hotends type MK8 de nos Alfawises, soyez indulgents, c'est ma première fois. Tout d'abord, le démontage et remontage du hotend se font toujours à chaud, au démontage ça aide à ramollir les résidus de plastique qui ont pu s'infiltrer dans les filetages et éviter de forcer et au remontage ça permet de bien ajuster les pièces en fonction de leur dilatation thermique. Cela implique donc que la cartouche de chauffe et la thermistance doivent bien rester en leurs lieux et places dans le corps de chauffe tout au long de l'opération, soyez très prudent d'une part pour ne pas vous brûler (utilisation d'outils et de gants indispensable) et d'autre part pour ne pas endommager votre machine. Si la thermistance ou la cartouche de chauffe sort de son logement, la machine recevra une information de température erronée et cherchera à la corriger par une chauffe excessive avec tous les risques et conséquences que cela comporte. Cela étant bien clair, entrons dans le vif du sujet. -1) Retirer le filament : Pour commencer il faut retirer le filament de la tête, pour cela faites chauffer à plus ou moins 200°, une fois cette température atteinte, débrayez le pignon de l'extrudeur et retirez le filament. Le filament retiré, il faut laisser refroidir le hotend avant de passer à l'étape suivante. -2) Retirer le hotend du chariot : Pour cela tout dépend de votre montage (d'origine, modifié avec un fang ou autre), il faut que vous ayez un accès confortable à tous les éléments du hotend. Vous devriez vous retrouver avec quelque chose qui ressemble à ça dans les mains : Notez que je n'ai pas représenté la cartouche de chauffe et la thermistance sur mes dessins et ce dans un souci de clarté visuelle, mais n'oubliez pas le premier paragraphe ! -3) Démonter le pneufit et le PTFE : Retirez le raccord pneumatique et le tube PTFE avant de mettre en chauffe pour éviter que ce dernier ne brûle dans le heatbreak à cause de l'absence de ventilateur de radiateur (je vous conseille de laisser le tube PTFE clipsé dans le pneufit et de juste dévisser celui ci pour tout sortir d'un coup, ça évite d'endommager le tube PTFE) -4) Retirer le radiateur (facultatif) : Pour retirer le radiateur du heatbreak il suffit de dévisser la vis hexagonale placée à la base du radiateur. Cette étape n'est pas obligatoire pour nettoyer le hotend, déjà parce qu'il est rare que des saletés vienne se loger entre le radiateur et le heatbreak et ensuite parce que le radiateur offre une bonne prise (évitant notamment de rayer le heatbreak avec sa pince, ce qui pourrait nuire au bon refroidissement) ainsi qu'un bon repère pour le remontage. -5) Retirer la buse : A partir de là, il faut chauffer le hotend à une température suffisante pour bien ramollir le plastique logé un peu partout. Une fois la température souhaitée atteinte et POUR EVITER TOUT RISQUE DE COURT CIRCUIT, COUPEZ L'ALIMENTATION ELECTRIQUE DE L'IMPRIMANTE, saisissez le bloc de chauffe avec une pince (par les faces avant et arrière pour ne pas abîmer la thermistance et la cartouche de chauffe) et profitez de la chaleur résiduelle pour dévissez la buse, en principe pas besoin de forcer, ça doit venir assez facilement. Une fois la buse retirée, mettez la de coté en prenant soin de la poser sur une surface qui ne craint pas la chaleur... -6) Retirer le heatbreak : Il est conseillé par moi même de nettoyer l’intérieur du heatbreak avant de le démonter pour profiter de la chauffe de la machine. Procédez comme pour la buse en attrapant le heatbreak (ou le radiateur si vous les avez laissé assemblés) délicatement avec une pince ou mieux, à la main avec des gants adaptés. Ici aucune résistance normalement puisque c'est la buse qui fait contre écrou pour le heatbreak. -7) Nettoyage : Félicitation, vous avez démonté votre hotend ! Maintenant il faut nettoyer tout ça. Commencez par le bloc chauffant, pour le filetage je vous conseille l'utilisation d'un écouvillon en laiton de 6mm, c'est top ! Une fois le bloc propre, vous pouvez couper la chauffe de la machine si vous le souhaitez pour pouvoir lâcher le bloc chauffant sans risquer qu'il aille brûler quoi que ce soit... Attaquons nous au filetages de la buse et du heatbreak, pour ce faire personnellement je chauffe avec un briquet en tenant la pièce dans une pince, puis un petit coup de brosse à dent dans les filets et ça roule ! Une fois que tout est propre, on peut passer au remontage. -8) Remontage du hotend : Chauffez votre bloc chauffant si vous l'aviez laissé refroidir à l'étape précédente. Ensuite suivez les instructions précédentes en sens inverse, commencez par remettre le heatbreak et le radiateur dans le bloc chauffant, le heatbreak doit être vissé de façon à ce que que le haut de son filetage soit au raz de la surface supérieure du bloc chauffant. Si vous aviez laissé le radiateur sur le heatbreak en sautant l'étape 4, vous pourrez ajuster le heatbreak exactement comme il était avant en faisant en sorte que les faces avant et arrières du radiateur soient parallèles à celles du bloc chauffant. Ensuite remettez la buse dans son emplacement, laissez lui le temps de chauffer avant de serrer cette dernière contre le heatbreak puis bloquez juste la buse contre le heatbreak sans forcer outre mesure ENCORE UNE FOIS, PENSEZ A COUPER L'ALIMENTATION ELECTRIQUE AVANT D'UTILISER DES OUTILS METALIQUES SUR LA TETE... -9) Remontage du PTFE : Comme au démontage, il est fortement conseillé de remonter le PTFE à froid pour ne pas le cramer, donc laissez bien refroidir le hotend puis procédez à la remise en place du tube et du pneufit, veillez à ce que le tube PTFE soit coupé bien droit au bout et à ce qu'il soit bien enfoncé à fond dans le heatbreak. -10) Remise en place du hotend sur la machine : Comme pour l'étape 2, cela dépend de votre montage, procédez de façon inverse à cette dernière. -11) Réglage et essai : Une fois tout remis en place, la première chose à faire est un leveling du lit pour éviter que la buse ne vienne lui faire un gros bisou au premier home venu. Ensuite remettez du filament dans la machine et lancez un print de test de votre choix, en théorie et si vous avez bien suivi toutes les étapes et conseils, il sera nickel et vous n'aurez aucune fuite de plastique sur le hotend. Voilà, vous avez un hotend comme neuf, enjoy ! Je vous joint une petite vue éclatée du hotend en passant : J'espère que mon tuto est assez clair, si quelque chose ne l'est pas ou si vous avez une meilleure méthode pour une des étapes, n’hésitez pas à le dire et je modifierais (je compte sur un modérateur pour me donner les droits sur ce post) ! Kev.
  8. 2 points
    Bonjour à tous, N'ayant pas trouvé le mode d'emploi de cette belle imprimante en français j'ai décidé de le traduire, certes ce n’est sans doute pas parfait car ily a qq lignes non cadrés en bas pages mais j'ai la flemme de recommencer) .... cependant je pense que ça aidera certain. Bonne utilisation Fabrice téléchargeable ici Manuel cr10s pro fr
  9. 2 points
    Bonjour, Je participe depuis peu de manière un peu plus active qu'a mon inscription et une chose me frappe en particulier, l'absence d'une zone d'échange multi-user. Nous avons donc une zone ''discussion'' sur les imprimantes 3d, qui est très bien mais semble avoir vocation à parler de détail technique, nouveauté,etc... ce qui est parfaitement son rôle. Les sous-forum concernant les fabricants sont remplie de topic concernant des problème ou autres détail technique spécifique à une marque cette fois-ci. Le souci est que ces zones abritent aussi les topics de publication de print et les topics d'user présentant leurs imprimantes. Et qu'on se retrouve donc avec un ''Vos plus beau print sur XXX machine'' très peu vivant avec parfois un seul user qui publie ses créations moi après moi sans grande interaction. Et des topics intéressant noyer dans la masse. Mes début d'idées pour favoriser l'échange autres que sur les problématiques: - Regrouper tous les topics concernant les print, avec comme seul règle de justifier l'imprimante, filament,etc... (le minimum syndical pour ne pas se perdre). Pour voir ce que l'imprimante du voisin est capable de faire sans devoir faire le tour de 10 topic. Ainsi les échanges entre les utilisateurs de marque différent sera grandement simplifier uniquement sur le domaine de la création. - Dissocier la parti ''aide techniques'' sur les topics constructeur de la parti discussion (présentation de son imprimante , de son caisson si elle en possède un,amélioration autre,nouveauté de la marque, etc...). Voir pourquoi pas une section tuto propre à chaque constructeur pour réorganiser un peu tout ça? Mais je pense que ça pourrait vraiment être sympa d'avoir un lieu pour échangé sans ''problème'' entre imprimeur fou. Où seul la bière et le plastique fondu couleront à flot! PS: J'ai déjà prévu le stock, je suis en route. (oupa...)
  10. 1 point
    Bonjour, Etant donné les vagues de questions et problématiques qui arrivent, je créé ce sujet dédié pour la configuration et l'optimisation, ajouts d'équipements etc... de Marlin dans sa globalité pour les Alfawise U20, U20+, U20 Pro, U30. Ne concerne que les installations avec les cartes-mère d'origine. Rappel comment installer Marlin : Tutoriel installation et configuration d'un système de nivellement auto, BLTouch et Touch-Mi :
  11. 1 point
    Bonjour à tous et à toutes ! Je viens vous faire partager mon retour sur mon « initiation » ou « Apprentissage » sur la Photogrammétrie. Ce nom est d'un barbare, je trouve... enfin bref, c'est l'art de Réaliser des Objets en 3D avec de simples photographies. Je ferai « peut être » un tutoriel pour ceux et celles qui seront intéressés. Je vais commencer par... les Avertissements : 1er Avertissement : Il n'est pas nécessaire de posséder un appareil photo de 1000€ ou plus pour faire de la Photogrammétrie ! Vous pouvez parfaitement réaliser un modèle 3D, avec une webcam à 5€ ou un vieil appareil photo (y compris les Argentiques, oui ceux avec pellicule) ou avec votre téléphone portable si ce dernier est équipé d'un appareil photo. Et contrairement à ce que vous pourriez penser. Des photos prises avec votre « Smartphone » sont plus indiqués que des photos prises avec un gros Reflex à 1500€. Pourquoi, me demanderez-vous ? En raison des informations stockés lors de la prise de vue. Les photos prises avec un téléphone intègreront des « données » comme le positionnement, l'éloignement vis à vis du sujet, l'heure précise de la prise de vue... et pour certains « Smartphone », la position GPS y sera intégré. Des « données » que le logiciel utilisera par la suite. La seule chose, qui sera à prendre en considération sera le nombre de photo du sujet, plus il y aura de photos, meilleur sera la reproduction 3D. 2e Avertissement : Là, cela coule de source, comme dit le dictons, mais pour arriver à reproduire un modèle en 3D, il vous faudra un « BON PC »... et j'insiste sur le « BON », voir même « Très Bon ». Autant prévenir tout de suite, les configurations de type « AMD » (Processeur & Carte Graphique), sont à proscrire. Non pas que cela ne fonctionnera pas... mais plutôt qu'il y a risque de « casser » votre PC. Les dernières configurations AMD pourront peut être supportés l'utilisation de ces logiciels... mais je serai franc : c'est à vos risques et périls. Alors pour répondre à la question, que vous devez vous poser : Qu'est-ce qu'il faut comme PC ? Sachez alors, que si votre PC à une configuration qui permet de faire tourner des jeux « actuels », non je ne parle pas du Tetris et du Solitaire, mais plutôt du dernier Star Wars Battlefront, de Fortnite, de Battlefield... si tout ces jeux avec les graphismes en mode « Ultra » tournent sans chute de framerate... alors vous avez ce qu'il faut. Un exemple concret, avec ma propre config : Intel Core i7 4790K – CG Nvidia MSI GAMING GTX 760 4Go + GTX 650 4Go – 32Go RAM C'est une configuration, d'un PC Fixe, qui commence sérieusement à dater, les jeux actuels ont du mal à tourner... et j'ai un peu de mal à faire tourner Meshroom. Certaines étapes du traitement et de la modélisation prennent plusieurs heures (10 heures pour arriver au résultat plus bas). Il est important de dire ce qui est à dire : Ce n'est pas le disque dur qui sera sollicité, mais la Carte Graphique et le Processeur. 3e Avertissement : Comme pour les Scanners 3D actuels, il faudra réaliser les photos dans un lieu bien éclairer. Pour Scanner/Photographier un petit modèle (moins de 20x20x20cm), l'utilisation d'un studio photo est très fortement recommandé ! J'ai bricolé un studio photo, avec un ruban de 20cm, du carton, et des feuilles canson, et cela rempli sa fonction a merveille. 4e Avertissement : Cela coule de source ici aussi, mais vous ne pouvez reproduire en 3D des photos 2D, que si elles sont « acceptés » par le logiciel. Photos surexposés, flous, tordu, objets en mouvements, etc... ne pourront pas être exploités par le logiciel. Parlons maintenant des avantages : Pas de limite de taille ! Vous voulez reproduire en 3D votre... maison. Si vous arrivez à en faire le tour (même que partiellement) et/ou que vous arrivez à prendre une photo vue du ciel (avec un drone). Du moment que les photos sont claires et que l'objet apparaît, il sera alors possible de le reproduire. Vous pouvez aussi vous scanner/photographier, et réaliser une reproduction 3D de votre visage, de votre tête ou de votre corps. La finesse des détails ! Oui... plus il y aura de photos du modèles, plus le modèle 3d aura les détails. La fourrure d'une peluche sera reproduite. La gratuité de la plupart des logiciels de Photogrammétrie ! L'argent est bien la raison de bon nombre de guerre... et c'est souvent ce qui rebute pour certains logiciels. Mais ici présent, il y a plusieurs logiciels... et pour la plupart en Open Source et donc gratuit ! La possibilité d'extraire un modèle 3D à partir d'une vidéo ! Dans l'hypothèse que vous souhaitez fabriquer un modèle 3D d'un objet que vous n'avez plus, mais que vous avez dans une vidéo, il vous suffira de réaliser des clichés de la vidéo où apparaît l'objet en question... et si il y assez de photos détaillés, alors vous pourrez reproduire le modèle. Parlons désormais des logiciels... c'est ce qui va vous intéressés, j'y mettrais ma main à couper. Comme dit précédemment, il y a plusieurs logiciels. Alors, je tiens d'avance à m'excuser, si dans ce bref sujet j'oublie des logiciels, je vais citer ceux que j'ai essayer, et au passage, je remercie @cylon qui m'a indiqué l'un de ces logiciels et qui m'a fait découvrir la photogrammétrie : Meshroom : C'est le logiciel, le plus « Plug and Play » que j'ai essayé. Mais c'est aussi le logiciel qui s'est montré le plus gourmand en ressources matérielles sur mon PC. A un moment Windows 10 a commencé à effectuer une mise à jour, lorsque en même temps, je traitais un modèle 3D. Cela a entraîné un plantage « Crash » du PC. J'ai bien cru que s'en était fini de mon PC. Heureusement que c'est un PC que j'ai assemblé moi même, j'en connais tout les recoins... et la méthode pour le débuguer. Une chose est importante à retenir sur ce logiciel : Plus il y aura de photos, plus le modèle 3D qui en sortira sera fidèle à l'original. Mais plus il y a de photos plus cela demandera de traitement et de ressources à votre PC. J'ai tenté de reproduite un modèle avec seulement 20 photos... cela n'a pas fonctionner. Puis... en ajoutant 5 photos par 5 photos progressivement, j'ai vu que sur certain « petit » modèle, c'est seulement à partir de 45 photos que le modèle 3D commençait à être exploitable. Mais ma tentative avec 90 photos, à bien failli faire planter mon PC, mais Windows 10 a aussi sa part de responsabilité. Il est donc important de trouver le juste milieu en quantité de photos selon votre modèle. VisualSFM : Tout petit logiciel « Open Source ». Mais... pas si simple que Meshroom. Il fonctionne en 2 temps : En premier il réalise un « Plan Photo » où toutes les photos sont organisés pour reproduire un plan par point (chaque point est une photo). Ce Plan réalisé, va ensuite utilisé les informations de chaque photo pour reproduire un Plan 3D de l'objet en « Nuages de Points » qu'il faudra nettoyer et traités dans Meshlab. Avantage à VisualSFM, qui fonctionnera sans mal sur les plus petites configurations pour la compilation des photos et la réalisation d'un nuage de point. Les 2 plans (Plan Photo & Plan 3D) seront ensuite fusionné dans Meshlab... et après plusieurs heures de traitement manuel, vous obtiendrez un plan 3D prêt à imprimer. Cependant... j'ai échoué à utiliser VISUALSFM, pour la raison suivante : Message d'erreur. Le message d'erreur indique que le driver de ma puce graphique bloque la création du Plan 3D. Je n'ai pas trouvé la solution à ce problème pour l'instant. Je vais maintenant être franc et direct avec vous : Pour l'instant, j'en suis qu'à la phase d'apprentissage de ces logiciels. Cela demande beaucoup de temps, et une tonne d'information, processus et méthodes pour les utiliser... et je n'en ai pas fait le tour. Il m'est donc impossible de réaliser un tutoriel sur la marche à suivre en l'état de mes connaissances. Mais pour que vous voyez un peu le résultat au terme d'une semaine d'apprentissage... et de 10 heures de travail sur un modèle... voilà un modèle terminé (PS : je vous montre le modèle texturé pour vous donner une réelle idée) : C'est un modèle que je prévois de commercialiser sur Cults... donc forcément je ne partagerais pas ce modèle en "public" ici. Mais pour un premier essai... je le trouve franchement réussi... même si j'ai bien failli "cramer" mon pc pour y arriver. Mais je sais désormais où était mon erreur : Limiter le nombre de point ! 100 000 000 de points c'est trop ! Faut pas dépasser 1 000 000 de points (modèle ici à 1 000 000 de points). Je l'avoue... en raison du plateau de scan qui n'est pas plat... il a fallu que j'ampute légèrement les pieds de 3 mm, sinon j'avais la texture du plateau. Je dois encore peaufiner ce genre de finition à l'avenir. Ceci dit... en format STL... sans sa texture, il devient nettement moins joli...
  12. 1 point
    Bonjour, quand j'ai acheter mon imprimante 3D sur amazon, ils m'ont proposer une bobine de fil avec, mais celle-ci est bien trop grosse pour être placé dans le compartiment prévu à cet effet. Je me suis donc bricoler une dérouleur artisanal :
  13. 1 point
    Hello, Il y a un tuto complet qui indique comment régler ses drivers. Penses à dérouler les citations qui sont dans le tuto. Il faut que la valeur soit adaptée à ton moteur, au type de driver et à la résistance qui est monté sur le driver. En mettant 1V, il se peut que tu mette une tension deux fois trop élevée et tu peux remplacer ton driver.
  14. 1 point
    Pour diminuer la vitesse tu a la possibilité de le faire aux niveaux de l'accélération dans marlin ou L'EEPROM
  15. 1 point
    Merci pour l'aide, mes endstops X et Y étaient connectés sur X-max et Y-max au lieu de X-min et Y-min
  16. 1 point
    Bonsoir à tous, Je vous poste ma première impression 3D réalisée avec ma PRUSA MK3s en kit, que je viens juste de terminer de monter. Le résultat me semble bon, vu m'a faible expérience sur l'impression 3D (il s'agit de ma toute première imprimante 3D). A très bientôt PHIL
  17. 1 point
    pour info j'ai comparé avant d'acheter avec 2 bobines sur filaments-abs , et c'est moins cher !
  18. 1 point
    Salut ! Pour info, vu en MP avec @ooJujuoo, aucun souci pour adapter le fang à tout ce que vous voulez, U20 one, Renault 4L, sous marin nucléaire... Vous pouvez également le partager sur thingiverse si vous le voulez, les seuls impératifs (licence oblige) sont de le publier en tant que remix en citant les sources et de publier les STL gratuitement (attention à ce point, la licence est très claire et basée sur la loi Américaine, ça rigole pas...). Je rappelle qu'a la base il s'agit d'un projet communautaire et donc je considère que ce fang ne m’appartient pas plus qu'a un autre, beaucoup de monde à participé à son développement et je ne voit pas pourquoi j'empêcherai qui que ce soit de poursuivre et de l'adapter sur des machines que je ne possède pas. Tout ce que je souhaite c'est que cela soit fait en conservant cet esprit communautaire. Voilà, éclatez vous !
  19. 1 point
    voici ma grille ventilo 40 : grille ventilo 40.zip
  20. 1 point
    Bonjour, quel paramètres utilisez vous dans PrusaSlicer pour bien lisser la dernière couche svp ? (comme dans cura "activer l'étirage".) MERCI
  21. 1 point
    Hello, J'ai donc fini par craqué et acquis cette super carte pour l'intégrer sur ma U20. Quelques remarques : Très bien emballée, fournie, et présentée, accompagné de 5 drivers TMC2208. La dernière version de Marlin (2.x) nous mâche le travail, très peu de choses à modifier. La documentation est incroyablement bien fourni et bien Open. Côté config/flash, depuis PlatformIO, il se peut que le flash par USB pose souci. Veillez à utiliser les dernières versions de librairies notamment NXP Arduino LPC176x, et de forcer le port de flash avec dans le bon environnement dans le platformio.ini " upload_port = COMxx Sinon vous pouvez directement passer par la carte SD fourni. Si vous utiliser un BLTouch, attention à bien inverser les fils rouge et marron (alimentation et masse). Le cas échéant le BLTouch ne sera pas alimenté. La carte est vraiment puissante, notamment avec des GCodes bien lourds et aux déplacements complexes. Elle boot en deux secondes chrono. Rien à dire sur le débit USB/COM également, pleinement compatible en 250Kbauds (contrairement à la vidéo présentée au début du topic). La communauté est bien présente, ce qui promet encore pour l'avenir. Le reste est assez classique, mais après vérifications, les composants utilisés sont tous des originaux non clonés. Le tout pour pas cher. Vraiment top ! Et je dirais plus intéressante que les MKS, notamment pour la partie OpenSource (pour de vrai).
  22. 1 point
    Pas du tout (ça n'a jamais été une option native de Cura). C'est un plugin qu'il faut ajouter via le marché en ligne (c'est gratuit ) :
  23. 1 point
    oui une belle réussite, plus de bruit. et tout marche
  24. 1 point
    Quelques photos ... pour ceux qui es du câblage , c assez standard x min y min z min Endstop extrudeure z Max ou x Max
  25. 1 point
    Uniquement a Partagé, experiences, configuration sur Alfawise Ect Ect
  26. 1 point
    Bonjour, J'ai traduit le manuel de L'Anycubic PHOTON en Français (FR) avec des info bulle (jaune ou rouge) sur la gauche de la page en face de chaque chapitre original en anglais. elles sont parfaitement visible avec le lecteur PDF adobe, à voir avec d autre lecteur... J’espère que ça pourras aider certaine personne à avoir une meilleur compréhension du manuel et des opérations à effectuer Bon téléchargement ANYCUBIC Photon User manuel infobulle FR plus en.pdf
  27. 1 point
    salut @screech voilou un lien avec les divers tests a réaliser pour la configuration (lien a partir du site ultimaker) ça pourra servir a certains ... enfin peut-être https://www.youmagine.com/designs/make-2015-3d-printer-shoot-out-test-geometries?fbclid=IwAR0kpMiF70-gqTFlAL2zeyLBnFBPMFFSLsBZgVF_Tp_JIBj7yciCAlYfIQg
  28. 1 point
    Petit tuto sans prétention pour qui veut comprendre quelques aspects de Marlin, et surtout comment trouver de la place pour ceux qui, comme moi, ont une carte mère limitée. Les plus assidus du forum n'y apprendront rien ou presque, pour le reste, j'espère que ce post pourra être utile. Je suppose dans ces lignes que le lecteur sait déjà comment flasher sa machine avec le logiciel Arduino, et modifier les fichiers configuration.h et configuration_adv.h Je vais essayer de suivre l'ordre des fichiers de configuration, pour ne pas avoir à chercher trop longtemps les lignes correspondantes, mais il faut savoir que je ne détaillerai pas tout : Bien des lignes doivent rester telles quelles si l'on veut garder une imprimante fonctionnelle. Pour info, je me base sur une version de Marlin 1.1.9. Fausses idées toutes faites Tout d'abord, je souhaitais tuer dans l’œuf les fausses croyances que j'ai déjà pu lire ici et ailleurs : Il est inutile de supprimer les commentaires, cela ne vous fera que perdre votre temps Les fonctions commentées (celles commençant par '//'), ne sont pas incluses à la compilation, il est tout aussi inutile des les supprimer Fichiers de langues inutilisées : Dans language_fr.h par exemple, on voit que des tas de lignes concernant le détecteur de fin de filament, l'utilisation de l'UBL (Unified Bed Leveling), etc qui ne sont pas commentées. Même si vous n'utilisez pas ces fonctions, il est inutile de supprimer ou commenter ces variables de langue, elles ne seront pas incluses dans la compilation de Marlin. Lors de la compilation, Arduino va aller chercher et compiler uniquement les informations qui sont nécessaires, aucun superflu ne sera mis en mémoire. Dans la même lignée, rien ne sert de supprimer les lignes vides. Pour la bonne compréhension : - Chaque ligne qui commence par '//' est un commentaire ou une fonction commentée. Cela veut dire qu'Arduino ne lira pas cette ligne, et passera à la suite. - Chaque ligne qui commence par '#' est une instruction. Seules ces lignes seront lues, interprétées et compilées pour votre imprimante. Configuration.h Je ne détaillerai ici que le fichier configuration.h. J'espère avoir le temps dans les jours à venir de faire la même chose pour le fichier configuration_adv.h. Jacky Tuning On commence avec du superflu, l'écran de démarrage : Ligne 80 du fichier : #define STRING_CONFIG_H_AUTHOR "Schyzo, Anet E12 BLTouch" // Who made the changes. #define SHOW_BOOTSCREEN #define STRING_SPLASH_LINE1 "V1.1.9 for Anet E12" // will be shown during bootup in line 1 #define STRING_SPLASH_LINE2 "Adapted For Schyzo" // will be shown during bootup in line 2 Ces 4 lignes ne font qu'afficher l'écran de démarrage ( Boot Screen). L'imprimante n'a pas besoin de ça, et moi non plus. Sans cet écran, l'imprimante sera lancée environ 5 secondes plus rapidement. Commentez-donc ces 4 lignes (en ajoutant '//' devant chaque ligne) si vous voulez gagner plus de 1000 octets (1282 chez moi). Toujours dans le look, ligne 97 : #define SHOW_CUSTOM_BOOTSCREEN Ceci ne sert qu'à afficher une image personnalisée définie dans le fichier Marlin/_Bootscreen.h au démarrage. Certains fournissent une image comme TH3D qui ne fait qu'alourdir le firmware. Vous pouvez commenter Puis, à la ligne 100 : #define CUSTOM_STATUS_SCREEN_IMAGE Même combat, une image personnalisée sur l'écran d'accueil, définie dans le fichier Marlin/_Statusscreen.h comme ici : Vous pouvez commenter cette ligne pour gagner de précieux octets (voir plus). PID Le PID (Proportional Integral Derivative) est un procédé de Marlin et autres firmwares qui permet une montée en température optimisée des éléments chauffants (buse et lit). Lorsque le PID de ces éléments n'est pas activé, la montée en température est définie en 'bang-bang', comprendre en gros en binaire : "Si c'est trop froid, j'envoie du courant à fond, si c'est à bonne température, je coupe". Aussi la température ne fait que monter et descendre, ce qui peut poser une dégradation de l'impression notamment avec la température de la buse. A titre d'exemple, j'ai trouvé cette image sur le forum reprap.org : Page en question : https://reprap.org/forum/read.php?262,782815 Exemple de courbe de température en bang-bang : Avec utilisation du PID : Bref, si j'en parle ici c'est que l'utilisation du PID pèse quand même quelques kilos dans la bataille du gain de mémoire. Pour ma part, j'ai activé le PID de la buse et du lit, quitte à supprimer d'autres fonctions. PID de la buse : Pour l'activer, il faut se rendre à la ligne 362 : #define PIDTEMP Puis environ 20 lignes plus bas, il faut définir les valeurs Kp, Ki et Kd : #define DEFAULT_Kp 28.94 #define DEFAULT_Ki 2.37 #define DEFAULT_Kd 88.30 Si ces lignes sont commentées, décommentez-les. Ces valeurs que je n'expliquerai pas faute de compétence (et ce n'est pas le sujet), sont MES PROPRES valeurs. C'est elles qui définiront la montée en température de votre élément chauffant. A chaque changement de buse ou matériel chauffant (cartouche chauffante par exemple), il faut redéfinir ces valeurs. Pour cela, je vous renvoie vers un tuto du forum qui explique pas à pas la marche à suivre pour récupérer ces 3 paramètres selon votre machine : A noter que l'utilisation du PID pour la hotend requiert environ 3300 octets. PID autotune : Marlin propose d'ajouter un menu dans l'imprimante afin de lancer un autotune, c'est à dire que vous pourrez lancer directement depuis l'écran de l'imprimante un autotune qui calculera et enregistera les meilleurs valeurs pour votre imprimante. Cette fonction lancera une montée en température de la buse (température que vous définirez via l'écran de l'imprimante directement), jugera et enregistrera dans l'EEPROM des meilleurs valeurs obtenues. Pour cela, décommentez la ligne 367 : #define PID_AUTOTUNE_MENU Lors de l'autotune, sélectionnez une température que vous employez le plus. Par exemple si vous n'imprimez que du PLA et PETG, prenez une moyenne haute à 230° par exemple. Le PID autotune occupera 600 octets environ de plus. PID du bed : Pour le lit, l'utilisation du PID reste identique, à savoir une température constante. En mode BED_LIMIT_SWITCHING en revanche, on retrouve la chauffe binaire : On chauffe à fond ou rien du tout. Si vous souhaitez activer l'utilisation du PID pour le lit chauffant, décommentez la ligne 407 : #define PIDTEMPBED Et n'oubliez pas de commenter la ligne 409 afin de libérer un peu de place : //#define BED_LIMIT_SWITCHING Puis comme pour la buse, définissez les valeurs de Kp, Ki et Kd ligne 424 : #define DEFAULT_bedKp 255.01 #define DEFAULT_bedKi 17.39 #define DEFAULT_bedKd 934.85 L'utilisation du PID pour le lit chauffant occupera environ 1400 octets de plus que le mode BED_LIMIT_SWITCHING. A noter qu'il ne sera pas possible, même en ayant activé l'autotune, de lancer un test autotune pour le bed depuis l'écran LCD (vous ne devrez pas avoir à le changer régulièrement, je l'espère pour vous ). Là encore, je vous renvoie vers le tuto de neoraptor pour récupérer les valeurs Kp, Ki et Kd pour votre lit : Protection contre vous-même : Si jamais vous avez confiance en vous, sachez qu'il est possible de désactiver la protection d'extrusion à froid, ligne 445 : #define PREVENT_COLD_EXTRUSION // Permet de ne pas faire tourner l'extrudeur si la température de la buse n'est pas d'au moins 170° (EXTRUDE_MINTEMP) et la protection d'une trop grande extrusion manuelle, ligne 452 : #define PREVENT_LENGTHY_EXTRUDE // Protection pour ne pas extruder plus de 200mm (EXTRUDE_MAXLENGTH) en dehors d'une impression Ces 2 fonctions commentées vous feront gagner presque 1000 octets, à vous de jauger votre confiance en vous Je ne détaillerai pas la désactivation des protections thermiques du bed et de la hotend, qui sont à mes yeux essentielles et donc non négociables. Bed leveling Si certains ont déjà du mener la bataille des octets avec Arduino, ceux-ci savent combien l'utilisation d'un palpeur est lourd. Pour avoir fait quelques tests pour ce tuto, j'estime à 18ko le poids de l'utilisation d'un BLTouch par rapport à un simple endstop. Mais saviez-vous que vous pouviez tout de même espérer libérer un peu de place ? Chaque mode de leveling pèse plus ou moins lourd, et est plus ou moins complet forcément. Bi-linéaire Ligne 982 : #define AUTO_BED_LEVELING_BILINEAR Le mode certainement le plus utilisé et adapté à la plupart des plateaux. Grâce à un palpeur/sonde (BLTouch ou autre), il fait 3 palpages (points) ou plus dans chaque axe (X Y) et en détermine grossièrement ou finement selon le nombre de points déterminés les défauts du plateau, qu'il corrigera pendant l'impression. Nécessite 11 ko sur la carte. 3 points Ligne 980 : #define AUTO_BED_LEVELING_3POINT Avec un palpeur, sonde 3 points déterminés et détermine le nivellage du plateau. Plus léger (6 ko), à n'utiliser que si vous êtes sûrs que votre plateau est bien plat. Linéaire Ligne 981 : #define AUTO_BED_LEVELING_LINEAR Semblable au mode bi-linéaire, corrige un défaut de lit qui ne serait pas correctement incliné. Ce mode ne corrige pas les défauts d'un lit déformé (creux au centre par exemple). Nécessite 11 ko sur la carte, je cherche l'intérêt de ce mode. Unified Bed Leveling (UBL) Ligne 983 : #define AUTO_BED_LEVELING_UBL Ce mode est trop gros pour ma carte, aussi je n'ai pas pu le tester. Quoi qu'il en soit, celui-ci permet de créer une matrice très précise de votre lit et d'en enregistrer les relevés dans l'EEPROM. Puis à chaque impression, palpe 3 points pour déterminer l'inclinaison et les défauts du lit puis s'appuie sur les valeurs précédemment enregistrées pour corriger très précisément l'impression en fonction des défauts de votre lit. Pèse approximativement 48 ko. Mesh Leveling Ligne 984 : #define MESH_BED_LEVELING Un mode que j'ai découvert il n'y a pas longtemps. Celui-ci permet de corriger une déformation du lit, sans nécessiter de palpeur. Vous faites le sondage à la main (aidé par Marlin bien sûr) avec votre feuille de papier, vous jouez avec le Z depuis l'écran LCD et celui-ci corrige les défauts du lit pendant l'impression, comme si vous aviez un BLTouch. 9.7 ko nécessaires pour ce mode. Hauteur lissée (fade height) Avec certains bed leveling activés (Bi-linéaire, Mesh leveling ou UBL), vous avez la possibilité de définir une hauteur lissée, c'est à dire que pendant l'impression, Marlin va au fur et à mesure corriger la pièce pour que le défaut du lit ne soit plus visible à partir de X mm (définie via l'écran LCD ou par la commande M420 Z(hauteur). En exagérant, si votre lit est creux au centre, on peut imaginer imprimer une boite ainsi : En rouge en haut le résultat sans la hauteur lissée, en vert ce que donnera l'impression avec la hauteur lissée. Nécessite 1600 octets. Bed leveling via le LCD Ligne 1106 : #define LCD_BED_LEVELING Permet de faire le leveling si vous avez un des modes cités au dessus activé. Si vous avez activé le Mesh Leveling (manuel), Marlin vous guidera étape par étape via l'écan LCD pour faire le leveling. Requiert environ 1 ko. Déplacement de la tête automatique Ligne 1114 : #define LEVEL_BED_CORNERS Depuis l'écran LCD, permet de faire bouger la buse automatiquement pour faire le réglage aux 9 points du plateau en leveling mauel. Nécessite 1200 octets. Fonctions additionnelles Préchauffage J'ai lu encore récemment qu'on pouvait gagner de la place en commentant les fonctions de préchauffage de PLA et ABS. Bien que je les trouve utile, voilà comment gagner 40 octets. Oui, pas un de plus, 40... Commentez les lignes 1262 à 1268 : #define PREHEAT_1_TEMP_HOTEND 210 #define PREHEAT_1_TEMP_BED 60 #define PREHEAT_1_FAN_SPEED 0 // Value from 0 to 255 #define PREHEAT_2_TEMP_HOTEND 235 #define PREHEAT_2_TEMP_BED 80 #define PREHEAT_2_FAN_SPEED 0 // Value from 0 to 255 Il vous faudra également commenter ces lignes dans le fichier configuration_store.cpp, à la ligne 1820 : #if ENABLED(ULTIPANEL) lcd_preheat_hotend_temp[0] = PREHEAT_1_TEMP_HOTEND; lcd_preheat_hotend_temp[1] = PREHEAT_2_TEMP_HOTEND; lcd_preheat_bed_temp[0] = PREHEAT_1_TEMP_BED; lcd_preheat_bed_temp[1] = PREHEAT_2_TEMP_BED; lcd_preheat_fan_speed[0] = PREHEAT_1_FAN_SPEED; lcd_preheat_fan_speed[1] = PREHEAT_2_FAN_SPEED; #endif Notez que mes valeurs ne sont plus celles par défaut. Plutôt que de les virer, j'ai renommé 'ABS' en 'PETG' dans les fichiers de langue, bien plus utile que de tout supprimer pour gagner une misère. Je ne recommande absolument pas de toucher aux fichiers cpp, à vos risques et périls. Modifier les valeurs de l'EEPROM Ligne 1230 : #define EEPROM_SETTINGS Permet depuis votre PC relié à l'imprimante ou l'écran LCD de modifier la vitesse max, accélérations, jerk, steps/mm, offset Z etc etc Si vous êtes certains de ne plus toucher à ces réglages ou de flasher à chaque fois votre imprimante pour les modifier, vous pouvez commenter cette ligne afin de libérer 5.7 ko Récupérer les valeurs de l'EEPROM Ligne 1231 : #define DISABLE_M503 Pour gagner 2800 octets, il faut ACTIVER (ne pas commenter) cette ligne. Permet depuis un terminal de récupérer les paramètres de l'EEPROM (accélération, vitesses, steps/mm, ...). Nettoyage de la buse Il existe une fonction permettant avant chaque print de nettoyer la buse en l'envoyant à un point spécifique de votre plateau (ou légèrement en dehors). Voilà par exemple la réalisation de notre ami @Jean-Claude Garnier qui envoie sa buse se faire polisher sur une brosse à dent : Pour l'activer, ligne 1328 : #define NOZZLE_CLEAN_FEATURE Nécessite 1.7 ko Carte SD Pour ceux qui n'impriment que via PC ou Raspberry, sachez qu'il est possible de désactiver le support de la carte SD. Commentez la ligne 1433 : //#define SDSUPPORT Cela vous libérera presque 17 ko dans la carte de l'imprimante, mais impossible d'utiliser la carte SD.. Pour les extrêmes Encore une fois, si vous n'imprimez que depuis le port USB de votre imprimante, il se peut que vous n'ayez même pas besoin de l'écran. Par exemple, en désactivant l'écran LCD de mon Anet, ligne 1757 : //#define ANET_FULL_GRAPHICS_LCD Cela me fait économiser 39 ko de mémoire que je peux réutiliser ailleurs. Mais je n'ai plus d'écran, tout se fait depuis le PC ou le Raspberry. Voilà pour le fichier de configuration.h, j'essayerai de faire configuration_adv.h dans les jours à venir. N'hésitez pas d'y aller de vos retours si des passages sont à améliorer, réctifier ou clarifier.
  29. 1 point
    Ou bien que la prose utilisée ne nous sied pas et ne nous donne pas envie d'intervenir (à condition encore que l'on ai compris la description du problème)
  30. 1 point
    Bonjour. Je relance le sujet avec mon projet de caisson. Cela peut donner des idées à certains et de recevoir des critiques constructives (ou pas ) d'autres. Je me suis basé sur les différents schémas d'assainissement et principalement du recyclage d'air. Donc voici mon schéma. Le principe est de faire passer l'air du caisson de l'imprimante dans le caisson au dessus pour réduire le taux d'humidité des filaments entamés (Inutile? ou pas). Après c'est simple, l'air passe d'un caisson à l'autre en étant filtré par F1 qui retient les particules pendant l'impression. G1/F2 permet un apport d'air neuf si besoin (je pense que ça s'équilibrera tout seul). V1 et V2 tourneront en binôme pour l'équilibrage et seront gérés en fonction de T2 alors que T1/H ne sert que pour visualiser la température et l'humidité dans le caisson des filaments. V3/F3/C est le mode "chasse d'eau". Quand le print est fini, il est temps d'évacuer cet air vicié. On ferme le clapet C et on purge le caisson avec V3 au travers du filtre à charbon F3 pour l'odeur. V1 et V2 seront également en action, je veux éviter un tirage au vide. Y a plus qu'à ouvrir le caisson "Imprimante" et récupérer sa création. Je pense que c'est applicable pour le PLA comme l'ABS ou autre. Il faut bien entendu procéder à une baterie de tests de contrôle température, etc... Je ne vais pas débatre de quel filtre HEPA utilisé, car à moins de vivre dans une bulle stérile, on est confronté aux nanoparticules et je choisis du H12 mais je rapelle que l'air va y faire plusieurs passages. On arrive à attraper de petits poissons même avec un filet à grosses mailles. Voilà je crois n'avoir rien oublié.
  31. 1 point
    Bravo pour ton auto réponse et cà mérite d'être en tuto Les pannes intermittentes sont les plus difficiles à trouver
  32. 1 point
    Pour ceux qui veulent créer un caisson pour Alfawise U20 voici les dimensions exactes de la machine avec non seulement le chassis plateau mais aussi l'alim et les axes à leurs dimensions maximales. Ca n'a donc rien à voir avec le volume d'impression! Fiche technique Alfawise U20 : 39.5 cm x 57.5 cm x 61.2 cm cf https://www.lesimprimantes3d.fr/comparateur/imprimante3d/alfawise/u20/ En vrai, avec ces images à l'appuie source Facebook U20 France : https://www.facebook.com/groups/alfawise.fr/ L'imprimante --> A : 620 mm / B : 470 mm / C : 640 mm Bloc alimentation --> D : 130 mm / E : 135 mm / F : 280 mm (sans les prises) Voilà j'espère que ça pourra aider
  33. 1 point
    Salut @Djam, Sur ma MMU 1.0, j'ai déjà utilisé du PolySupport (non soluble), du PVA, ainsi que le support soluble de Stratasys, composition inconnue à associer avec l'ABS, se dissout bien dans le révélateur à PCB (soude). Je pense bien tester un bout de BVOH un jour. Je passe outre les problèmes de contamination lors des changements de matériaux en mono-buse (exit les pièces technique solide). Pour le PVA, ça ne fond pas vraiment, ça ramolli, il est donc difficile à éliminer dans les recoins ou les pièces creuses. Il faut investir dans un agitateur chauffant pour que ça soit un minimum efficace. Sinon la couche de surface devient toute molle, et il faut la gratter pour que le dessous ramollisse à son tour... Côté impression, ça sent comme les pistolets à colle thermoplastique, et ça se comporte à peu près pareil. Très liquide, visqueux, et ça fait des fils partout ! Par contre si tu n'as pas d'appareil à mise sous vide, type foodsaver, et une drybox, il faut éviter les grosses bobines. Car sur de gros prints, le filament va absorber l'humidité de l'air, et la bobine va très vite perdre ses qualités. On en voit sur le forum de Prusa qui expliquent que en quelques heures leur filament (BVOH compris) se met à faire des fils partout car il a commencé à ramollir dans l'air !
  34. 1 point
    Hello Perso, j'ai une approche inverse. J'utilise une grosse alim de Cibi qui m'a été offerte pour le prix d'une poignée de main. Ce genre-là : Elle est rustique et indestructible (et en plus elle chauffe la pièce) C'est elle qui fait le plus gros du job : bed, hot-end et éclairage. Comme ça mon alim d'origine (qui pour autant n'a pas l'air trop mauvaise) ne s'occupe que des tâches "nobles" Je sais, ça plaît pas à tout le monde, mais je m'en flagelle le cristallin, et puis c'est moi qui vois.
  35. 1 point
    Personne n'est incapable y a un début a tout , suffit de suivre des formations , y "en a des tas sur youtube . C' est des mois apprentissage , mais rien n'est impossible quand on veux progresser.
  36. 1 point
    Ça c'est le terme que nos amis asiatiques utilisent pour leurs copies faites avec des dimensions au petit bonheur la chance (à partir de photos floues). Ils utilisent aussi le terme d'amélioration... D'ailleurs souvent dans les descriptions des matériels vendus ils précisent que les dimensions sont à + ou - quelques millimètres. Tiens par exemple chez ce vendeur d'après la copie écran suivante, il indique que pour une "originale" ça tient (fit en anglais) et pour la non originale ça peut tenir (suitable): je sais c'est subtil mais comme la plupart d'entre nous ne sommes pas des native english men, on peut se faire avoir
  37. 1 point
    par ce que la phase gratuit est terminé , et oui quand tu bosses sur un projet de 3 mois a temps plein et que tu le mets sur thingverse avec pdf fr et us et ce gratuitement on s attend de la part de ceux qui le prennent un merci au même titre que de sortir 10 balles pour de futur projet !!!! mais vu que cette communauté ingrat n a aucune reconnaissance , ils continueront a télécharger leurs groot , tour effel ,vase et compagnies .
  38. 1 point
    Respect ! Chapeau bas
  39. 1 point
    Et voilà un carré de 10 10 je suis vraiment content niveau Qualité manque plus qu’un peu de vitesse
  40. 1 point
    Voilà juste pour se faire une petite idée
  41. 1 point
    Salut voilà une petite vidéo comme prévu avec son nouveau rail x à côté ma première impression en ABS davec traitement acétone Fais avec des accessoires de fortune en vieux plateau à camembert une coupole d horloge a pas cher Et un récipient grillagée d une fondue miniature( SLT choisi car peu de support ni voyez aucun geste déplacé de ma part ) A62CC0BC-51FC-415A-B632-834F09A89629.MOV
  42. 1 point
    Essaie de la partie y nickel pas de bruit suspect BB417E4F-F7A9-49F7-9926-8C4EA9EFE79A.MOV
  43. 1 point
    Causes probables : Support sur lequel est posée l'imprimante n'est pas stable Solution : faire un test en posant l'imprimante directement par terre. Si l'effet disparaît (en totalité ou en partie), c'est que la table/plan de travail sur lequel est posée l'imprimante n'est pas stable. Instabilité mécanique : pièces du cadre desserrées Solution : S'assurer que toutes les vis et tous les boulons du cadre sont bien serrés. Les resserrer si besoin. Courroies d'axes détendues Solution : S'assurer que les courroies sont bien tendues. Les retendre si besoin. Axes et tiges filetées tordus Solution : S'assurer que les axes qui guide le plateau/buse sont bien droits. Idem pour les tiges filetées de l'axe Z. Les changer si besoin. Vitesse d'impression trop rapide Solution : Réduire la vitesse Accélérations entre les période de dépose de filament trop élevées (périodes de "travel"). Solution : Diminuer la vitesse d'accélération en collant ce code dans le gcode de start : M204 P1000 T2000; M205 X 10 Z5;
  44. 1 point
    Je rajoute juste les liens vers deux tutos présents sur le forum pour d'éventuels futures recherches faisant tomber sur cette page : Découper un fichier avec NetFabb Découper un fichier avec MeshMixer
  45. 1 point
    J'avais traduit le fichier PDF mais il est bourré de grosse fautes . Je le met en pièces jointes Bye ANYCU.pdf
  46. 1 point
    Merci à tous. Et voici la version peinte après ponçage et avoir passé plusieurs couches de la solution de lissage Optimus. Peinture acrylique
  47. 1 point
    Rhaaaa, ça y est, j'ai fini ma machine, encore quelques réglages mais ça marche ! Pour réparer les fichiers stl, il y a un slicer gratuit IdeaMaker (https://www.raise3d.com/pages/ideamaker) qui permet de réparer les fichiers et de les sauvegarder au format stl pour les slicer avec votre programme préféré, ça marche impec !
  48. 1 point
    Acheter du matériel, quel qu'il soit, et qui utilise des fournitures propriétaire pour fonctionner est de toute façon maintenant interdit, du moins aux États-Unis : " La Cour Suprême des États-Unis a jugé qu'une fois une cartouche d'imprimante vendue par le constructeur, celui-ci perdait les droits attachés à ses brevets sur la cartouche. Un constructeur ne peut interdire aux consommateurs et à des tiers de vendre et acheter des cartouches d'occasion ou compatibles." Source : http://www.zdnet.fr/actualites/non-les-fabricants-d-imprimantes-n-ont-pas-tous-les-droits-sur-les-cartouches-39853106.htm
  49. 1 point
    Je n'ai trouvé que ce fichiers skp avec des santons. santon et crèche. Comme je n'ai pas sketchUp, je n'ai sais pas ce que ça vaut. En tapant le mot "Nativity" dans thingiverse, j'ai obtenu plusieurs propositions de crèche et santons
  50. 1 point
    Messieurs bonsoir, Quel sujet, mais je pense qu'avant de vous triturer le cerveau pour quelques nanoparticules à filtrer réfléchissez. L'air ambiant de vos logements est saturé de pollutions qui viennent de tous les produits que vous utiliser ( bombes de laque par exemple qui contiennent plus de toxines que les 10 mètres d'ABS que vous aller fusionner) et ce n'est qu'un exemple, Tout les logements sont théoriquement pourvus de ce que l'on appelle les ventilations naturelles (les petites grilles que vous avez sur vos fenêtres) si vous en avez pas, vous avez donc de la condensation sur vos vitres, si pas de condensation ni grille alors vous êtes équipés d'une VMC ou ventilation naturelle cachée. pour éliminer naturellement vos particules ABS il suffit de se rapprocher d'une fenêtre ou de votre VMC, à la fin de votre impression soit ouvrir quelques minutes la dite fenêtre ou mettre en position 2 votre VMC, cela sera expulsé à l'extérieur (pas bon pour la planète mais bon). Pourquoi essayer de mettre des filtres qui vont être saturés tôt ou tard et, si il ne sont pas changer, seront encore plus dangereux. Mais ce n'est qu'un avis, j'imprime de l'ABS dans une pièce équipée de ventilation nat. et aucun soucis d'odeur ou de problème. Philippe
×
×
  • Créer...