Aller au contenu

Filament ABS

Tircown

Membres
  • Compteur de contenus

    2 055
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Jours remportés

    7

Réputation sur la communauté

458 Excellente

À propos de Tircown

  • Rang
    Imprimeur fou

Information

  • Genre
    Masculin
  • Lieu
    Colmar (68)
  • Imprimantes
    Dagoma Discovery200 - Ender 3 Pro - Cubique "from scratch" - Zatsit (bientôt ?)

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. @Mimill: par exemple, https://www.thingiverse.com/thing:4304916 Comme ça a déjà été dis: le direct drive permet d'imprimer plus facilement le flexible. Le PETG aura moins de cheveux d'ange. Et en théorie ça améliore un peu la qualité d'impression mais sur ce point je pense qu'il y a beaucoup d'autres paramètres qui auront plus d'incidence. Le contre, c'est le poids qui peut créer d'autres problèmes si on veut imprimer vite ou si l'imprimante n'est pas d'une rigidité exemplaire. Les réductions de 3:1 permettent de mettre des moteurs plus fin, plus légers et c'est clairement à privilégier. Le bowden n'est pas à enterrer: un extrudeur de qualité (ex: bondtech BMG), du tube PTFE ajusté (capricorn) et le plus court possible est un très bonne combinaison et qui permet d'aller vite. Les firmwares sont très complexes désormais et ils peuvent corriger beaucoup de choses: voir linear advance. Sur ma Ender3 équipé comme décrit ci-dessus je passe du PETG sans soucis particulier et du TPU classique également. Je n'ai pas testé les filaments très flexibles. Je pense qu'avec 3 têtes tu as déjà suffisamment de poids. Si la vitesse importe peu ça reste encore jouable de mettre un direct drive. Dans tous les cas soigne le chassis. Je persiste à dire que 3 têtes fixes sur un chariot est une mauvaise idée: les buses inactives vont continuer à suinter et contaminer l'impression. Tu as intérêt à avoir les 3 buses à la même hauteur très précise puisque si une est trop basse elle va racler la pièce pendant qu'une autre imprime, etc... Un compromis plus réaliste serait un Y en haut d'une tête unique ou une diamond hotend et accepter de faire une tour de purge à chaque fois. Même avec mon IDEX je fais un ooze shield sinon j'ai des manques de matière et de la contamination au changement de tête, donc la perte de filament en tour de purge ou ooze shield est inévitable quelque soit la solution.
  2. Merci pour le partage. La dernière c'est une Hangprinter v2 . La dernière version à les moteurs accrochés au plafond.
  3. @Mimill: afterburner de voron c'est un dual-gear avec un mécanisme de dégagement. On commence à voir des adaptations pour d'autres imprimantes. Franchement le multi tête c'est une plaie à régler correctement. Déjà avec deux têtes ça prend des heures de les ajuster au 100e de mm près. Avec 3 têtes je n'imagine pas. Chaque changement de buse, chaque crash sur le plateau (et ça peut arriver au début) et tout est à recommencer. Même un bouchage de buse qui a nécessité un peu de muscle pour être réglé peut changer ces réglages si le montage n'est pas hyper rigide. Le mien est en alu de 2mm avec des pièces en ABS à fort infill et serrées directement sur les têtes. Et bien ça n'est encore pas assez rigide pour éviter d'avoir à tout re-régler au moindre déboire. Sauf usage réel, commence simple; tu pourras toujours complexifier plus tard.
  4. J'ai pu tester ça hier avec une breadboard et une tonne de câbles de prototypage (20 pour être précis). Ça fonctionne impeccablement bien et c'est assez magique de brancher son écran juste en USB sur le rpi. Du coup j'ai commandé le circuit imprimé (PCBWay) d'après les sources du github. J'ai du refaire le fichier de perçage avec Kicad pour qu'ils l'acceptent. Je trouvais d'abord dommage d'avoir besoin de petites nappes IDC avec les connecteurs entre le nano et l'écran. Mais comme ça c'est adaptable à n'importe quel écran LCD et souder les petits fils de la nappe aurait été un calvaire. Sur l'arduino nano il reste 3 broches de libres et l'UART. Arrivé jusque là c'est assez facile de rajouter quelques boutons vers des macros personnalisées.
  5. Dommage. Ça partait bien. As-tu une photo du problème?
  6. Tircown

    Mode nuit

    Le fait qu'au chargement de n'importe quelle rubrique et topic il y ait une page complètement blanche à part un logo de chargement est totalement contre productif. En plus ce chargement est totalement inutile car chez moi la page est totalement chargée avant même son apparition. Je trouve également que les couleurs ne vont pas trop ensemble mais c'est tolérable . Bon après, je suis assez difficile avec les modes sombres. A part celui de firefox et de cura je n'en trouve pas beaucoup de réussis. Si tu cherches le point commun c'est qu'il n'y a pas de couleurs à part dans les icônes, ni même de véritable noir. Juste des nuances de gris.
  7. J'eusse pensé ça aussi mais j'ai monté un ventilateur industriel de récup sur un filtre Alveo. Même à 7v ça passe correctement à travers et sans faire trop de bruit. Actuellement, pas plus que les ventilos d'origines de la Ender3 à travers un caisson fermé. Par contre à 12V, sans régulation, il faut oublier.
  8. @Manghao c'est à peu près ça. Effectivement ça ne sera plus Marlin sur la MKS GEN L mais un firmware simplifié généré par Klipper. Klipper est principalement sur le raspberry mais la partie sur la MKS GEN L en fait aussi partie. Le plugin pour octoprint ne s'occupe pas vraiment de la communication, octoprint le gère directement. Le plugin offre simplement des outils en plus et des facilités pour le débogage. Si je reformule un peu: Le firmware flashé sur la/les carte(s) est très basique et ne sert qu'à piloter l'électronique. Hormis pour des paramètres de communication et de flash il n'est d'ailleurs pas paramétrable. Tout ce qui est calculs est effectué par un script installé sur un raspberry ou équivalent. En réalité on peut l'installer sur à peu près tout ce qu'on veut qui fait tourner du python mais comme c'est indissociable de l'imprimante, le choix évident est le raspberry: pas cher et fiable. Si déjà on occupe un raspberry on peut y installer octoprint mais aucune obligation. Le plugin octoklipper est très pratique, incontournable même, mais pas indispensable. C'est sûr que ça chamboule un peu tout ce qu'on connais des firmwares et particulièrement de Marlin.
  9. Je le répète régulièrement, pour plus de sécurité il faut mettre un fusible thermique à minima sur le bed. @Maeke tu confirmeras ou infirmeras mais on trouve des Mosfet externe de toute aussi mauvaise qualité que ceux des cartes alors il faut faire attention à l'achat. Les borniers à vis sont parfois plus limitants que le composant mosfet lui même. Le SSR est aussi une bonne solution d'autant qu'on trouve plus facilement des marques réputées (attention aux copies, ça vaut cher un bon SSR). Je trouve risqué une connexion vissée sur un élément en mouvement. Avec les vibrations le boulonnage prend du jeu avec le temps. J'aurais au moins mis une rondelle grower ou équivalent. Les connecteurs sont toujours des points faibles mais c'est peut-être pas plus mal qu'une mauvaise soudure. Tout est question de mise en œuvre.
  10. As tu vissé la buse en ayant préalablement chauffé la hotend presque au max de sa capacité? Pour des inserts téflon: ~245°C - pour du full métal ~285°C.
  11. Tircown

    conversion markforged

    Si tu prend l'option choisis Klipper. Encore une fois l'écran dans le lien ne fonctionnera qu'avec Marlin.
  12. Pour le PA ça se met dans la section de l'extrudeur: https://github.com/KevinOConnor/klipper/blob/master/config/example.cfg#L135 Perso je n'ai jamais pris le temps de le régler, il est même désactivé et ça imprime nickel à mes yeux. Après bon, je ne fais pas du 120mm/sec
  13. Tircown

    conversion markforged

    Si tu prend l'option Klipper l'écran ne te sera d'aucune utilité. A ma connaissance les écrans en UART ne sont pas supportés officiellement. En revanche tu peux utiliser un écran LCD comme le LCD2004 ou 12864. Globalement les écrans compatibles sont ceux qui se branchent avec de larges nappes. Klipper nécessite un raspberry en plus mais il pourra te servir de serveur octoprint. Donc tu pourra piloter l'imprimante depuis n'importe quel PC, tablette, smartphone sur le même réseau et plus si besoin. Si vraiment le tactile au plus proche de l'imprimante est indispensable il existe des écrans tactiles pour raspberry et des interfaces octoprint adaptées. Je te suggère d'acheter la SKR PRO chez le fabricant directement: https://fr.aliexpress.com/item/33037993926.html. De préférence avec les 6x TMC2209. Les TMC2208 pourraient convenir mais il supportent moins de puissance et si tu ne connais pas les spécifications des moteurs ça peut coincer. Pour les autres choix: les TMC5160 c'est overkill pour des NEMA17, les A4988 et DRV8825 sont de veilles générations et bruyants, les TMC2130 sont théoriquement un peu plus bruyants que les TMC2209 et au même tarif. En fait le choix du firmware va conditionner certains points par la suite alors ... Klipper ou Marlin?
  14. En fait tu peux lui dire d'éditer un autre fichier mais c'est pas très bien fait car il faut reparamétrer pour changer de fichier. De toute façon je crois que tôt-ou-tard tout le monde fini par utiliser un vrai éditeur de texte.
  15. Tu peux scinder en autant de fichier que tu veux pour organiser ton code. Il suffit de faire un include et il est au début de son printer.cfg: [include macros.cfg] Je fais pareil pour la Nano qui gère la baie. Si je veux imprimer en dehors sans la brancher j'ai juste la ligne d'include à commenter. Car tous les MCU déclarés doivent être banchés sinon ça ne démarre pas.
×
×
  • Créer...