Aller au contenu

Filament ABS

La place de l'impression 3D par rapport aux autres procédés


Messages recommandés

Bonjour,

Je me suis mis tardivement à l'impression 3D, fin 2017. J'avais 37 ans.

Passionné de bricolage, j'utilisais pas mal d'autres techniques pour fabriquer des objets :

1) Electroportatif, menuiserie et mécanique de base :

- Machines fixes "basiques" : scie circulaire de table, défonceuse sous table, cylindre oscillant, touret à meuler, lapidaire, perceuse à colonne, cisaille, plieuse

- Electroportatif : perceuse, scie circulaire, scie sauteuse, disqueuse, ponceuses, poste à souder, pistolet à colle

2) Usinage conventionnel 

- Tour à métaux

- Fraiseuse

3) Usinage CNC

- Petite fraiseuse CNC

 

Je me suis demandé quelle place allait occuper l'impression 3D parmi tout ça...

Simple gadget ou équipement vraiment utile ?

J'ai une prusa I3 MK2 avec coffret pour imprimer de l'ABS, et une chambre de smoothing à l'acétone. Et aussi une petite Anycubic Photon S

 

L'impression 3D a trouvé un vraie place chez moi. Si je devais faire un classement, du plus utilisé au plus rare, ce serait :

1) Electroportatif, menuiserie et mécanique de base

2) Impression 3D

3) Usinage conventionnel

4) Usinage CNC

 

Le groupe de machines "électroportatif, menuiserie et mécanique de base" reste indispensable pour faire des meubles, des travaux, des objets variés en bois, en métal ou en plastique.

Mais juste après, c'est l'imprimante 3D qui entre en scène.

Il m'arrive très souvent de faire des pièces imprimées en 3D pour compléter un objet principalement réalisé avec le groupe de machines "électroportatif, menuiserie et mécanique de base"

On peut dire que chez moi, l'imprimante 3D a "volé des parts de marché" aux machines d'usinage

 

J'arrive à imprimer des pièces en ABS solides qui conviennent pour beaucoup d'usages. Avantages de l'impression 3D par rapport à l'usinage :

- économique, les bobines d'ABS ne sont pas trop chères et les pièces avec un remplissage à 20% consomment peu de matière

- compact et propre (pas de poussières ni de copeaux), l'imprimante est dans mon logement dans une hotte, alors que mes machines d'usinage sont dans mon atelier en sous-sol, c'est plus pratique de surveiller l'impression 3D quand on travaille à côté sur l'ordinateur que de surveiller l'usinage où il faut rester dans l'atelier

- pièces avec peu de post traitement, pas besoin de gros ponçage (j'utilise l'acétone smoothing), de limage intensif, de peinture "techniques" comme le demande le bois ou les métaux

- précision et esthétique des pièces (en fraisage, les passes de finition avec les fraises les plus petites sont très longues, et les fraises ont une durée de vie limitée)

- moins de réglages que pour l'usinage CNC (contraintes liées au bridage de la pièce, calage de la hauteur des outils à chaque changement d'outil)

- moins de contraintes pour la forme des pièces que le fraisage en 2.5D

- moins de "surveillance" que pour l'usinage CNC (changement d'outil, évacuation des copeaux, casse d'outils...)

- impression 3D multicolore en changeant de filament

 

L'impression 3D m'a permis de faire certaines pièces que je n'aurais pas pu faire autrement ou très difficilement.

 

Mes machines d'usinage restent indispensables :

- quand il faut faire des pièces en métal

- quand il faut modifier une pièce existante 

- quand il faut une gravure décorative ou une forme technique sur du bois

- quand il faut graver un circuit imprimé

 

A noter que j'utilise surtout ma Prusa I3 MK2, donc technologie FDM, pour faire mes pièces en ABS. Je n'utilise pas beaucoup mon imprimante résine Anycubic Photon S.

 

A bientôt

Modifié (le) par electroremy
  • J'aime 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Très claire et complète ton analyse personnelle.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, l'impression 3D fut une belle découverte 😀

Le rapport entre le prix de l'imprimante 3D et sa fréquence d'utilisation et ses possibilités est très bon comparé à de l'outillage, et je ne parle pas des machines semi-pro..

Aussi, pour profiter pleinement de son imprimante 3D il faut être en mesure de modéliser soi-même ses pièces, la maitrise de l'informatique et de la CAO est un aspect qui n'est pas négligeable.

 

Maintenant... il faut que je me remue un peu pour utiliser vraiment l'imprimante résine qui dort un peu dans son coin...

En SLA les pièces ont une résolution très fine, pas besoin de smoothing

Mais pour le moment je n'ai pas fait de pièce "utile" au delà des tests... bref au boulot 😄 !

 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...