Dernières nouvelles
Accueil / Scanner 3D / Kinect et Shapify:me : le scan 3D facile à la maison
shapify

Kinect et Shapify:me : le scan 3D facile à la maison

La société Artec a lancé un service de scan 3D en ligne qui ravira tous ceux qui se sont cassé la tête avec Kinect et les différents logiciels d’acquisition complexes qui existent (ReconstructMe, Skanect, Brekel ou encore Scenect pour ne citer qu’eux), pour peu qu’il aient eu dans l’idée d’utiliser un service d’impression 3D. En effet, à l’aide du logiciel Shapify à télécharger gratuitement sur PC (la compatibilité MAC est annoncée pour bientôt), d’un Kinect (version XBOX 360 ou Windows) et du lourd SDK Kinect (à télécharger lui aussi gratuitement chez Microsoft), il est possible de se scanner en 3D avec les textures en quelques minutes. La modélisation est ensuite envoyée à Sculpteo qui vous livrera votre statuette mini-moi à l’échelle 1/20 contre 59 $.

Présentation et tutoriel vidéo de Shapify.me

Test de Shapify.me

Après avoir installé le kit de développement Kinect pour Windows 7 (environ 230 Mo quand même) et l’application Shapify (environ 30 Mo seulement) j’ai rapidement testé le processus de scan 3D.

Au démarrage du programme on peut visionner la vidéo explicative ci-dessus. Ensuite on se retrouve face à une application dont l’interface est épurée très simple d’utilisation, à condition comprendre l’anglais :

Interface de Shapify
Interface de Shapify (j’ai effectué mon test dans un environnement bien plus lumineux)

 

En terme de réglages c’est assez succinct aussi, il faut surtout indiquer sa taille, les autres paramètres par défaut suffisent :

Réglages Shapify
Réglages Shapify

 

Il suffit ensuite de cliquer sur “capture” et de se laisser guider par la voix elle aussi en anglais.

Au début le Kinect regarde le sol et c’est assez frustrant sachant que le tutoriel n’explique pas qu’il va balayer de haut en bas alors qu’avec un peu de recul on peut avoir une personne entière dans le champ de vision. Je n’ai pas insisté puisque j’avais déjà parcouru tous les réglages et j’ai finalement vite compris.

Il faut donc se mettre face à la caméra sur l’emplacement matérialisé par les pieds verts pour que l’objectif prenne plusieurs photos de haut en bas comme je le disais. Ensuite il faut effectuer une rotation de 45° sur la droite et laisser l’application capturer de nouvelles photos. Cette opération doit être répétée 8 fois pour réaliser un scan à 360°.

Le logiciel reconstitue finalement les images pour en faire un modèle 3D. La durée varie selon la configuration matérielle du PC mais quelques minutes suffisent pour arriver au résultat :

Test Shapify.me
Test Shapify.me

 

Comme vous pouvez le constater, j’ai dû bouger un peu trop pendant le scan… J’imagine qu’avec un plateau tournant ça serait plus efficace, et encore plus avec un objet inerte posé dessus plutôt que quelqu’un qui a toujours été mauvais à 1, 2, 3 soleil!

Pour conclure Shapify est le logiciel de scan 3D basé sur Kinect le plus simple que j’ai pu utiliser. Il ne lui manque que l’export dans un format de fichier classique qu’on puisse utiliser avec un logiciel 3D ou tout simplement envoyer à son imprimante 3D.

A propos de Mathieu

Mathieu
Administrateur du site (lesimprimantes3d.fr) avec Julien, passionné par l'informatique et les nouvelles technologies, un peu geek sur les bords, motard du dimanche, blogueur multi-casquettes, attiré par l'impression 3D depuis ses débuts.
Mathieu

A lire

Lenovo ThinkPad X1 tablet

CES 2016 : la tablette modulaire Lenovo ThinkPad X1 Tablet peut scanner en 3D

L’an dernier, Dell et Acer avaient profité du CES (2015) pour annoncer respectivement une tablette …

7 COMMENTAIRES

  1. Bonjour

    as tu testé fablitec ?

    perso je n’ai pas pu testé, je n’ai pas de carte graphiue supportant cuda. Mais sur leur site, le rendu a l’air pas mal.

  2. Après avoir acheté un scanner, l’adaptateur ET un ordinateur capable de le faire tourner, le passage d’un scan enregistré en xef dans kinect studio à un fichier stl est loin d’être évident. Tout ces programmes payants ou utilisant des fichiers cadenassés sont bons pour la poubelle. Tout ça pour faire des selfies imprimés imprécis et avec des couleurs délavées à 60€…

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *