Dernières nouvelles
Accueil / Imprimante 3D / Test de l’IdeaBuilder, l’imprimante 3D de chez Dremel

Test de l’IdeaBuilder, l’imprimante 3D de chez Dremel

Il y a un an, la firme américaine Dremel, géante de l’outillage et du bricolage, annonçait son entrée sur le marché de l’impression 3D avec l’IdeaBuilder, une imprimante fiable et grand public proposée pour moins de 1000€. Cette machine se veut être principalement destinée aux particuliers et accessible à tous de par sa grande simplicité d’utilisation. Mais est-elle vraiment fiable? La qualité d’impression est-elle au rendez-vous? Aujourd’hui, nous allons donc répondre à toutes les questions que vous vous posez sur l’Ideabuilder dans ce test complet!

L'imprimante 3D DREMEL Ideabuilder
L’imprimante 3D DREMEL Ideabuilder

Déballage de l’imprimante

L’IdeaBuilder arrive dans un emballage à l’effigie du produit, ce qui est très inhabituel pour une imprimante 3D. Nous y retrouvons notamment une photo de la machine et diverses spécificités techniques ainsi qu’une description des possibilités offertes par l’IdeaBuilder.

Dans ce pack, nous retrouvons donc en plus de la machine elle-même des modes d’emploi en plusieurs langues, le câble d’alimentation, un câble USB, une carte SD et une bobine de PLA Dremel.

Premier démarrage de l’IdeaBuilder

L’imprimante dispose d’un écran tactile couleur qui rend son usage simple et intuitif. Tous les paramètres de l’imprimante sont réglables directement par l’intermédiaire de cet écran via des menus prévus à cet effet. La calibration est elle aussi facile à réaliser grâce aux vis situées en dessous du plateau. D’autres fonctionnalités classiques comme l’insertion et l’enlèvement du filament, le préchauffage de la tête d’extrusion, le déplacement manuel des axes, et plus encore sont disponibles depuis ces menus.

La Dremel IdeaBuilder et son écran tactile.
La Dremel IdeaBuilder dispose d’un large écran tactile couleur.

La bobine de filament s’insère directement à l’intérieur du châssis fermé de l’imprimante. Deux emplacements sont prévus à cet effet. Cependant, le format de la bobine fournie par Dremel n’est pas universel. Nous ne pouvons donc pas mettre de bobine standard à l’intérieur de la machine. Mais il faut avouer qu’un dévidoir pour bobine trouvé sur une banque de fichiers 3D en ligne posé à côté de la machine fait aussi parfaitement l’affaire, car les trous d’aération latéraux nous permettent de faire passer un filament (de 1.75mm de diamètre) depuis l’extérieur! Mais attention car Dremel peut annuler la garantie de la machine en cas de problème pour ne pas avoir utilisé le filament de la marque!

Bobine de f ilament Dremel
La bobine de filament de la marque Dremel s’insère à l’intérieur du châssis.

Pour ce qui est de l’impression, il suffit d’insérer la carte SD dans le port prévu à cet effet sur le côté de la machine et de se rendre dans le menu adéquat. L’IdeaBuilder nous affiche alors la liste des fichiers disponibles sur la carte, préalablement tranchés via le logiciel de Dremel (dont nous reparlerons plus tard). Avant l’impression, nous pouvons visualiser l’objet sur l’écran.

Première impression

Le logiciel de Dremel est accessible pour les débutants, mais il ne regorge pas moins d’un grand nombre d’options pour les utilisateurs plus expérimentés (lien de téléchargement : https://dremel3d.fr/support/software).

Tout d’abord, nous importons notre fichier STL. Puis nous sélectionnons dans la « préparation au tranchage » le profil d’impression qui nous intéresse. Comme pour beaucoup de logiciels, nous disposons de 3 profils prédéfinis (rapide, normal et fin). Ces profils peuvent être très facilement modifiés selon les besoins de chacun.

Logiciel Dremel pour imprimante 3D
Préparation d’une impression dans le logiciel de Dremel.

Une fois le fichier enregistré sur la carte SD (le fichier en sortie est dans un format propriétaire, ce n’est pas un .gcode classique), et celle-ci insérée dans l’imprimante, nous pouvons laisser la machine faire le travail.

Pour l’accroche au plateau, Dremel a décidé d’utiliser un support similaire en tout point à un BuildTak qui présente à la fois des avantages et des inconvénients. Mais celui-ci est tout de même assez performant et limite grandement les risques de warping (désolidarisation de la pièce avec le support notamment dans les coins). Mais il est donc impossible en l’état actuel des choses d’imprimer des matériaux nécessitant une chauffe du plateau comme l’ABS ou le PETG.

Impression d'une bouteille avec l'imprimante 3D IdeaBuilder de Dremel
La pièce accroche bien au support lors de l’impression.

Au final, la qualité d’impression de l’IdeaBuilder est assez bonne. La ventilation de la pièce est très efficace ce qui ne fait qu’améliorer la qualité de celle-ci. De plus, l’impression est très stable ce qui confère à la machine une grande fiabilité. Des impressions de plusieurs heures ne lui posent donc aucun souci.

Quelques impressions sur la Dremel IdeaBuilder

hiboubouteille
diversprecision1
precision2precision3
Il y a un an, la firme américaine Dremel, géante de l'outillage et du bricolage, annonçait son entrée sur le marché de l'impression 3D avec l'IdeaBuilder, une imprimante fiable et grand public proposée pour moins de 1000€. Cette machine se veut être principalement destinée aux particuliers et accessible à tous de par sa grande simplicité d'utilisation. Mais est-elle vraiment fiable? La qualité d'impression est-elle au rendez-vous? Aujourd'hui, nous allons donc répondre à toutes les questions que vous vous posez sur l'Ideabuilder dans ce test complet! Déballage de l'imprimante L’IdeaBuilder arrive dans un emballage à l’effigie du produit, ce qui est…

Notes et conclusion

Qualité de fabrication - 7
Qualité d'impression - 8
Evolutivité - 3
Logiciel - 9
Prise en main - 8
Rapport qualité/prix - 6.5

6.9

/10

Points forts
  • Fiabilité même pour des impressions très longues
  • Qualité d'impression
  • Plug & Play
  • Grande simplicité d'utilisation
  • Ecran tactile couleur
  • Logiciel complet
Points faibles
  • Très faible évolutivité
  • Absence de plateau chauffant
  • Bobines propriétaires
  • Caisson entièrement plastique
  • Rapport taille/volume imprimable
L'IdeaBuilder est idéale pour les débutants en quête d'une imprimante intuitive et de bonne facture. Sa qualité d'impression est globalement bonne. Mais beaucoup de place à l'intérieur du caisson reste inutilisée. Par conséquent, la surface d'impression pourrait être facilement augmentée.

A propos de Ottavio

Ottavio
Maker passionné d'impression 3D depuis plusieurs années. Rédacteur/testeur sur LesImprimantes3D.Fr et fondateur de Sculptr.
Ottavio

A lire

imprimante 3D Ira3D Poetry4

Nouvelle imprimante 3D Ira3D POETRY4

Le constructeur italien Ira3D a dévoilé son nouveau modèle d’imprimante 3D, la POETRY4. Présentée comme …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *