Dernières nouvelles
test elegoo mars 4 mars 6k review tuto

Elegoo Mars 4 Max, le test

Elegoo, on connait. La “Mars” de chez Elegoo, on connait. Mais cette Elegoo Mars 4 Max ? On ne connait pas. Penchons-nous dessus un moment avec un test complet pour juger de l’intérêt de cette version plus grande de la série Mars 4.

Fiche technique de la Elegoo Mars Max

TechnologieStéréolithographie MSLA
Volume maximal d’impression195,84 x 122,40 x 150 mm
Hauteur de coucheDe 10 à 200 microns
Ecran LCD / résolutionEcran 9,1″ 6K – 5700 x 3600 pixels
Résolution XY34 microns
Vitesse maximale d’impression70 mm/h
Ecran de contrôle en façade3,5″ tactile couleur
MatériauxRésine liquide UV 405 nm
ConnectivitéPort USB
Dimensions24.6 x 23 x 45.3 cm
Poids7,5 kg
ConcurrenceAnycubic Mono X 6KS

Cette imprimante semble clairement avoir repris des pièces de l’ancienne Saturn S pour garder la même dimension de plateau et de l’écran. Nous gagnons par contre une hauteur de 150 mm et une résolution XY de 35 µm par rapport à la planète aux anneaux.

Pas de WiFi et donc pas d’utilisation à distance de la Mars 4 Max qui se contente de lire les fichiers déposés sur une clé USB.

Fiche technique Elegoo Mars 4 Max sur le comparateur

Test vidéo Elegoo Mars 4 Max

En complément des informations et des notes ci-dessous, n’hésitez pas à visionner la review vidéo de la Mars 4 Mars.

Déballage (unboxing)

Comme toutes les imprimantes à résine du constructeur Elegoo et de ses concurrents, il n’y a qu’à sortir cette Elegoo Mars 4 Max du carton, enlever les scotchs et diverses protections, la brancher et la démarrer.

En accessoires, Elegoo fournit :

  • Une spatule en plastique
  • Une spatule en acier
  • Une câble d’alimentation
  • Des clés Allen et des vis de rechanges
  • Des filtres à résine
  • Des gants
  • Des masques
  • Une clé USB
  • Une feuille de leveling
  • Une notice
  • Un mini purificateur d’air à brancher en USB

Découverte de l’imprimante Elegoo Mars 4 Max

Le bac

Cette machine reprend les standards habituels des imprimantes 3D SLA Elegoo d’entrée de gamme. Nous avons un bac classique sans bec verseur avec deux petites vis de fixations. Comme d’habitude chez Elegoo, le bac ne brille pas pour son confort. Nous pouvons néanmoins déposer plus de 600 ml de résine dedans.

Le plateau

Le plateau est quant à lui équilibré par deux vis, contre quatre pour la majorité des modèles concurrents comme la Phrozen Mighty 8K ou la Creality Halot Mage Pro. Si ce système avait déjà été utilisé sur des machines comme la Elegoo Mars 3 Pro ou la Elegoo Mars 4 DLP, ces vis sont bien plus grosses que sur ces modèles-là.

Il s’agit sans doute d’un moyen de fiabiliser le leveling. En effet, si ces plateaux sont plus faciles à régler pour un débutant, ils ont aussi la réputation de bouger plus fréquemment, ce qui a sans doute incité la marque à changer de fixation sur les modèles comme la Elegoo Mars 4 Ultra ou la Saturn 3 Ultra. Il est à noter que le plateau est gravé sur la Mars 4 Max, permettant une meilleure accroche des pièces.

Ergonomie

La connectique a été placée sur le côté droit de la machine : bouton marche/arrêt, prise d’alimentation et port USB. L’imprimante permet d’utiliser un mini purificateur d’air en USB (fourni). Sur le capot de la Mars 4 Max, il y a également un accès pour brancher le gros purificateur d’air, l’Elegoo Mars Mate (à acheter séparément).

Forum d'entraide Elegoo en français

Mise en route de la Mars 4 Max

Une fois la mise à niveau du plateau effectuée avec le papier fourni, nous pouvons jeter un œil à l’interface. Cette dernière est exactement la même que nous avions sur les Elegoo les plus classiques, comme la Saturn 2. Nous restons dans le “simple et efficace” cher à la marque.

Bruit

Cette imprimante est relativement silencieuse. En fonctionnement elle émet autour de 45 dB, seuls les mouvements du plateau sont réellement audibles, émettant environ 51 dB.

Consommation électrique

Cette Elegoo Mars 4 Max consomme entre 10 et 72 watts en instantané lors de l’allumage de l’écran. En moyenne, durant d’une impression, elle oscille autour de 40W (0,040 kWh), ce qui vous coûtera donc environ 24 centimes pour 24 heures d’impression (au tarif base EDF de 0,2516 € depuis le 1er février 2024).

Analyse de la source lumineuse

La source lumineuse de la Mars 4 Max est une LED COB+ rétractive comme la Saturn 3 Ultra. Cette dernière oscille entre 3,8 et 4,2 mW/cm², une performance très honorable avec une faculté d’exposition dans la moyenne. Elle permet une plage d’exposition qui tolère les erreurs et l’uniformité de la lumière, permettant ainsi d’avoir une pièce de qualité similaire sur tout le plateau de 9,1 pouces.

Compte rendu sur l’utilisation

Cette imprimante et son écran 35 µm permettent une qualité aussi bonne à l’œil que tout ce que vous pouvez trouver dans le commerce. Oui oui, même plus qu’une machine de 18 µm. En effet, l’œil humain n’est pas un microscope et vous pourrez le constater plus loin. Ce large plateau permet d’imprimer des pièces en plusieurs morceaux en une seule fois. Néanmoins, sa hauteur de 150 mm de haut la rend moins indiquée si votre intérêt est de réaliser des grandes pièces en une seule fois.

Crash test

La fiche technique de l’imprimante Elegoo Mars 4 Max prétend que cette dernière est livrée avec un film PFA. Je me permets de douter énormément de cette affirmation, du moins sur mon exemplaire. Le bruit de décollement était très audible, comme avec un FEP classique. J’ai dû augmenter le temps de repos de mes résines habituelles et certaines pièces pré-supportées ont échoué. J’ai pris la décision de jeter le film du bac et de le remplacer par un film PFA (de la marque Elegoo, en plus). A partir de ce moment là, je n’ai plus eu de soucis d’impression.

Je tiens également à préciser que la clé USB fournie par Elegoo est de piètre qualité. A de nombreuses reprises, j’ai été obligé de redémarrer l’imprimante pour qu’elle lise correctement le contenu de cette clé, ce qui n’a pas été le cas avec une clé USB classique.

Impressions de test Elegoo Mars 4 Max

Test de qualité

J’ai utilisé mon bench habituel, imprimé avec de la résine Sunlu Standard Dark Grey. C’est clairement à ce moment-là que je regarde mes pièces les plus détaillées, compare avec les autres et ausse les sourcils. Mon œil ne fait pas la différence entre les pièces à 35 µm et les plus précises. Même mon appareil photo n’arrive plus à rendre justice à des différences de détails aussi insignifiantes.

Comparatif avec la Elegoo Mars 4 Ultra

Gna gna gna, 18 µm c’est mieux que 35 µm… Et bien oui mais en fait, on s’en fout. Comme les concepteurs de moniteurs gaming qui proposent un nombre d’images par seconde de plus en plus élevé, nos fabricants d’imprimantes à résine semblent adopter la même stratégie en offrant des écrans permettant d’atteindre la meilleure qualité possible. Une qualité qui, d’après moi, est imperceptible à l’œil dans la conception de figurines.

Elegoo Mars 4 Ultra, mon bilan après plusieurs mois

Test sur un bench miniature

Pour illustrer le paragraphe précédent, j’ai imprimé les mêmes pièces avec les mêmes résines sur la Elegoo Mars 4 Ultra et son écran de 18 µm. A l’œil et même en photo, il est quasiment impossible de les différencier.

Cette Elegoo Mars 4 Max a des pixels de 35 µm. Pensez-vous réellement qu’on distinguerait une différence avec une imprimante 8K comme l’UniFormation GKtwo et ses 29,7 µm ? Moins de 6 µm serait réellement facile à distinguer ? Aujourd’hui, je pense sincèrement qu’au-delà des 35 µm de précision, l’œil humain seul n’est pas capable de distinguer une amélioration sur une figurine.

Celle d’en haut a été imprimée avec la Mars 4 Max, celle de droite avec la Mars 4 Ultra. Ne vous fiez pas à l’autofocus de l’appareil photo ou à l’exposition lumineuse, ces pièces sont quasiment identiques et nous parlons d’une figurine plus petite qu’une pièce de 10 centimes. On est loin des usages des pièces sur des étagères ou dans des vitrines. D’ailleurs, je n’avais jamais remarqué les motifs sur mon établi avant de prendre ces photos. Du coup, j’aurais encore moins remarqué les différences entre ces pièces.

Test avec une résine de meilleure qualité

Comparons deux pièces classiques de Loot studios avec une résine de meilleure qualité, comme la Jamg He. Sur les comparatifs, celle de gauche est celle de la mars 4 Max. Quand il n’y a qu’une figurine, c’est pareil. Celle de droite sera (par déduction) celle de la Mars 4 Ultra.

Avec ces photos, vous comprendrez sans doute mon point de vue. Je précise que j’ai imprimé les pièces de la Mars 4 Max en 0,04 mm d’épaisseur de couche, celle de la Mars 4 9K en 0,02 mm. Si zoomer sur les photos ne permet pas de déterminer facilement un vainqueur, je pense que l’œil humain en est encore moins capable.

Acheter la Mars 4 Mars chez Elegoo

Test de vitesse standard

Par la suite, j’ai imprimé une Tour Eiffel de 12 centimètres de hauteur avec des paramètres non optimisés et de la résine Sunlu Standard grise (6 premières couches à 30 secondes, les suivantes à 2,5 secondes) avec les paramètres de levage par défaut de Chitubox. L’impression a duré 10h08. L’imprimante reste plus rapide que la Phrozen Mini 8KS, tout en étant forcément plus lente que la Elegoo Saturn 3 Ultra.

test de vitesse de l'imprimante 3D résine Elegoo Mars 4 Max

D’autres impressions réalisées avec la M4M (pour les intimes)

Les “hearthless” de Kingdom Hearts

Chihiro Chibi

Les prints ci-dessus ont été imprimés avec le film soi-disant “PFA” d’origine, que j’estime être responsable des imperfections.

“Hedonist of Ectasy” (ne me jugez pas, c’est un fichier de ma femme)

Toutes ces pièces ont aussi été imprimées avec de la Sunlu Standard.

Notes et conclusion

Qualité d'impression - 9.5
Fiabilité - 8.5
Logiciel - 9
Utilisation - 8.5
Rapport qualité / prix - 9.5

9

/10

Points forts
  • Rapport qualité / prix
  • Leveling facile
  • Plutôt silencieuse
  • Plateau confortable pour cette gamme de prix
Points faibles
  • Seulement 150 mm de hauteur
  • Plateau à deux pans peu rassurant
  • Bac peu confortable
  • Impression un peu lente
Simple, efficace et pas cher, c'est Elegoo que je préfère... Cette publicité que vous aurez sans doute reconnue pourrait parfaitement s'adapter à ce produit.
Si l'on regrette une hauteur d'impression limitée (surtout pour un modèle dit "Max"), le positionnement tarifaire de cette machine en fait un choix idéal pour toute personne qui voudrait imprimer des petites pièces sur un large plateau.
N’hésitez pas à passer sur le forum et le groupe Facebook pour partager vos réalisations et demander de l'aide !
Vous pouvez aussi comparer les prix de vente de la Mars 4 Max entre les différents revendeurs de la marque.

Acheter

A propos de Isidon

Isidon

Isidon

Geek depuis ma plus tendre enfance, j'ai utilisé un clavier et une souris avant même de savoir lire. Je suis passionné de tous les trucs du futur mis dans nos mains à nous, pauvres mortels. N'hésitez pas à me suivre sur mes réseaux sociaux : YouTube, Instagram et TikTok.
Isidon
Isidon

Derniers articles de Isidon (see all)

A lire

anycubic kobra 3 combo photon m7 pro

Anycubic Kobra 3 Combo et Photon M7 Pro📌

Après un long teasing, c’est aujourd’hui qu’ont été dévoilées les fiches techniques des deux nouvelles …

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *