Dernières nouvelles
cryptide shoe 3d

Une semaine d’impression 3D #315

Ce début d’année montre un engouement fort pour la fabrication additive, tant par les investissements d’entreprises et des écoles dans le domaine que dans l’intérêt du monde artistique pour l’impression 3D. Découvrez ainsi comment le fabricant de vélos Canyon utilise une BigRep ONE tandis que l’Ecole Polytechnique propose un vaste espace de création, après avoir été étonné par la Cryptide sneaker d’un designer allemand. Ensuite, ayons une pensée pour la startup Local Motors qui a déposé le bilan malgré les promesses de son véhicule autonome imprimé en 3D, avant d’apprendre à installer l’extrudeur à refroidissement liquide de Biqu et de voir la fabrication d’une imprimante 3D alimentaire en tant que projet étudiant.


Des chaussures à ressort imprimées en 3D

Le designer allemand Stephan Henrich a créé une chaussure originale et imprimée en 3D par Sintratec avec la S2 et sa technologie SLS. Le matériau utilisé est du TPE flexible, un élastomère comparable au TPU. Baptisée “The Cryptide sneaker”, cette basket semble être dotée d’une semelle sur amortisseur avec chaque doigt de pied indépendant, à la manière d’une Five Fingers


Des prototypes de vélos en impression 3D chez Canyon

Le fabricant allemand de vélos Canyon ne manipule pas que l’aluminium et le carbone pour créer et innover. C’est avec une grande imprimante 3D BigRep ONE, donc FDM (dépôt de fil fondu) que l’entreprise conçoit des prototypes de cadres de vélo de route, de contre la montre et de VTT avec le meilleur aérodynamisme possible. Découvrez comment à travers cette vidéo.


C’est la fin pour Local Motors

La startup américaine Local Motors avait plusieurs fois fait grand bruit en dévoilant ses prototypes de voiture de sport et de mini bus électriques et imprimés en 3D. C’en est malheureusement fini pour cette aventure qui s’achève en ce début d’année 2022. Le cabriolet Strati et le bus autonome Olli resteront donc à l’étape de prototype après avoir suscité quelques buzz et levé beaucoup d’argent. C’est bien la preuve que la route est longue pour parvenir à commercialiser un véhicule autonome, même Google et Tesla n’y sont pas encore parvenus.

voiture autonome ibm olli
Le mini bus autonome Olli ne verra finalement jamais le jour

Espace prototypage de l’Ecole polytechnique de Paris

L’Ecole polytechnique de Paris héberge un X-FAB, un espace de 1000 m² pour prototyper et répondre aux besoins des étudiants, des chercheurs et des jeunes entrepreneur. Un fablab très bien équipé avec des imprimantes 3D Markforged, Ultimaker, Raise3D, Polymaker, Lynxster et même une Stratasys. D’autres outils sont disponibles comme des fraiseuses, de l’injection plastique, une imprimante PCB, une découpeuse jet d’eau, des appareils de VR et AR ainsi que des robots open source. Entre autres utilisations à succès, les prototypes de planche de surf par Wyve et un boitier de dépistage de la tuberculose de EpiLAB.


Tutoriel d’installation de l’extrudeur Biqu H20

Il y a deux semaines, Biqu présentait son nouvel extrudeur à refroidissement liquide, le BIQU H₂O. Est sorti ensuite ce guide de montage. Il a été réalisé avec une imprimante 3D Voron mais s’applique à la majorité des modèles compatibles. Il faut bien évidemment démonter l’ancien extrudeur dans un premier temps mais, avant cela, si vous n’avez qu’une seule imprimante, il faut tout d’abord imprimer les pièces de fixation de l’extrudeur H2O de Biqu. Ensuite, il faut préparer la connectique pour accueillir le nouvel extrudeur et son capteur de nivellement automatique (si nécessaire). L’avant dernière étape consiste à brancher les différents câbles, assembler le tout et fixer l’ensemble sur l’imprimante 3D. Pour finir, il ne reste plus qu’à “mettre en eau” l’extrudeur et tester le bon fonctionnement du refroidissement liquide.


Une imprimante 3D mécanique alimentaire

La section projet du forum ayant été plutôt calme, on vous propose un TP d’introduction à la fabrication additive de l’Université Purdue. Les élèves ont pour consigne de concevoir une imprimante 3D à dépôt de beurre d’amande. La machine doit être entièrement mécanique (sans besoin d’électricité) et composée de 6 à 7 pièces uniquement. Elle doit être capable d’imprimer le P de Purdue. Comme vous pourrez le constater dans la vidéo ci-dessous, chaque équipe a abordé le problème de façon différente pour parvenir à ses fins.

A propos de Les imprimeurs 3D

Les imprimeurs 3D
Compte mutualisé pour les articles à contributeurs multiples.
Les imprimeurs 3D
Les imprimeurs 3D

Derniers articles de Les imprimeurs 3D (see all)

A lire

Une semaine d’impression 3D #332

La semaine dernière, la sphère des makers fut secouée par une grosse annonce, celle de …

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partages