Dernières nouvelles
test sovol sv04 idex review

Sovol SV04, le test longue durée

Ce test est mon retour d’expérience après deux mois de vie commune avec la Sovol SV04, l’imprimante 3D IDEX du constructeur. Il s’agit de mon ressenti et de mes différentes expériences, cet article ne se veut en aucun cas être une publicité à charge ou à décharge.

Pourquoi le choix de la Sovol SV04 IDEX

Je n’avais jamais utilisé d’imprimante additive avant de me décider à en acquérir une, je ne connaissais que les imprimantes à résine liquide, notamment les Elegoo. Quitte à me compliquer la tâche, j’ai voulu débuter par une IDEX. Je sais, ce n’est pas une bonne idée ni vraiment le meilleur moyen de se former, mais plutôt de s’en écœurer.

Une imprimante IDEX (Independant Dual Extruder) est une imprimante à deux extrudeuses totalement indépendantes. Cela permet d’imprimer avec deux filaments de couleur différente ou de nature différente. Par exemple, imprimer une pièce en filament solide (PLA, PETG…) et des supports en filament soluble (PVA, HIPS…). Ce type d’imprimante 3D permet aussi d’imprimer en mode multiple, c’est-à-dire que vous pouvez imprimer une pièce en double exemplaire, à condition de n’utiliser qu’un seul filament par modèle, chaque extrudeur ayant sa propre source d’alimentation en filament. L’impression des pièces en mode « multiple » pouvant se faire soit en copie (les deux pièces strictement identiques) ou en miroir (les deux pièces sont symétriques l’une de l’autre). Dans ces deux derniers modes, le volume d’impression est logiquement divisé par deux dans le sens de la largeur, avec encore une petite marge pour séparer les prints sur le plateau.

Mon choix s’était initialement porté sur un autre modèle (Tenlog TL-D3) que j’ai rapidement retourné à cause de la mauvaise qualité du SAV, mais ceci est un autre sujet.

J’ai donc fait le choix de la Sovol SV-04 qui présentait de nombreux avantages et, bien sûr, quelques inconvénients. Ces points seront réévalués dans la suite de cet article.

Fiche technique Sovol SV-04 IDEX

Les autres “soi-disant” avantages notés dans leur pub, à l’exception des tendeurs de courroies dont je ne me suis encore jamais servi, se retrouvent sur quasiment toutes les imprimantes IDEX. Je veux parler des cartes « silencieuses » à base de drivers TMC2209, des détecteurs de fin de filament, du redémarrage en cas de coupure secteur, etc.

Côté moins, je n’en voyais qu’un :

  • Pas de réglage automatique de l’axe Z
test sovol sv-04
Sovol SV04

Déballage de la SV-04

J’ai reçu ma machine mi-mars 2022. L’assemblage ne prend pas beaucoup de temps : quatre vis pour assembler la structure, quatre autres pour les récepteurs de bobine, encore quatre pour les paniers de purge et deux vis pour l’écran tactile. On branche les câbles et c’est tout. Notez qu’il faut câbler l’écran tactile avant de le fixer.

On remarque tout de suite la qualité des matériaux, les montants en aluminium inspirent confiance, la qualité de l’assemblage aussi.

A noter que la plaque de construction magnétique flexible n’a pas de revêtement PEI et que les godets de purge sont équipés de mousses de silicone et non pas de brosses métalliques.

Les dimensions annoncées de cette imprimante sont de 653 x 625 x 803 mm pour un poids de 15 kg. Je n’ai pas vérifié ces informations mais elles me semblent correctes.

Réglages et calibrations

Dans un premier temps, il convient de régler la machine. Des vidéos très bien faites sont fournies avec l’imprimante et vous guident pas à pas.

Mise à jour du firmware de la Sovol SV04

Recommandation importante, il est impératif avant toute chose de mettre à jour les firmwares de la carte mère et de l’écran. Les firmwares se téléchargent depuis le site sovol3d.com. Cette mise à jour, je le répète, indispensable, est très simple à effectuer.

Pour la carte mère, copiez le fichier téléchargé (firmware.bin) sur une carte SD de 8Go max précédemment formatée, éteignez l’imprimante si elle est allumée, insérez la carte, rallumez l’imprimante et attendre. Une vingtaine de secondes plus tard, c’est fait de manière automatique.

Pour la mise à jour de l’écran, copiez le répertoire DWIN_SET sur une microSD de 8Go max précédemment formatée en FAT32. Eteignez l’imprimante, démontez l’écran tactile en le laissant branché, insérez la carte SD dans la fente de la carte de l’écran, rallumez l’imprimante et attendre.

mise à jour écran imprimante 3D (dwin_set)

Quand vous avez le « END » sur l’écran, c’est bon.

Deux moyens pour s’assurer que le flashage a réussi : soit vous vérifiez sur la SD que le fichier de flash a pour suffixe « .CUR », soit vous le vérifiez sur l’écran de l’imprimante.

A l’heure où j’écris ces lignes, les dernières versions sont les suivantes : 1.1.0 pour la carte mère et 2.0 pour l’écran.

firmware sovol

Après le firmware, il vous faudra niveler le plateau. La procédure est relativement simple et détaillée dans la doc.

En utilisant les plaquettes en bois fournies, commencez par descendre au plus bas les vis des deux axes Z. jusqu’à toucher les plaquettes des deux côtés.

Réglage axe Z
Réglage axe Z

C’est fini pour l’axe Z, pensez à retirer les plaquettes de bois. Ceci étant, avec le dernier firmware, il serait possible de réaliser un nivelage automatique de l’axe Z.

auto z-align
Auto-alignement Z

Comme la description complète de ce process n’est pas encore documentée, j’ai préféré assurer le coup en utilisant les deux méthodes, nivelage manuel à l’aide des plaquettes et automatique du menu.

Procédez ensuite au nivellement du plateau comme indiqué dans la doc fournie. Je ne vais pas recopier la procédure, elle est parfaitement détaillée. Première étape, réglage de l’extrudeur de gauche à la feuille de papier. Deuxième étape, réglage de la deuxième tête à l’aide la vis située sur le dessus de l’extrudeur de droite. Troisième étape, lancer le process d’auto-nivellement. Quatrième étape, sauvegarder la configuration. Difficile de faire plus simple.

Alignement des têtes IDEX

Il est ensuite temps de passer à l’alignement des têtes. Là encore, la procédure est parfaitement détaillée dans la documentation. Je vous recommande néanmoins d’utiliser la procédure 1, celle avec les deux carrés à aligner, plutôt que les peignes.

Je n’ai jamais réussi à le faire avec cette seconde méthode. Les pièces, trop fines, ne me permettaient pas d’obtenir une impression correcte à cause de mes profils de slice pas encore au point.

Petit aide-mémoire pour vous faciliter les calculs d’alignement de têtes :

calcul de l'alignement des têtes IDEX

Si vous avez correctement fait votre travail, voici ce que vous devriez obtenir :

Alignement type 1
Alignement type 1

Pour ma part, mes réglages m’ont conduit à ces valeurs mais j’insiste sur le fait qu’il s’agit de mes valeurs, pas de valeurs à appliquer à toutes les imprimantes.

Valeurs alignement des têtes
Valeurs alignement des têtes

N’oubliez surtout pas de sauvegarder votre configuration à l’issue du process. Faute de quoi, au prochain redémarrage de l’imprimante, tout sera perdu. C’est du vécu !

Enfin, votre imprimante est calibrée et prête à imprimer.

Les premières impressions 3D

J’avais, avec ma Tenlog TL-D3, commencé à me familiariser avec le slicer IdeaMaker. J’ai donc voulu continuer avec le même logiciel slicer.

Malheureusement, et malgré un grand un nombre d’essais, je n’ai jamais réussi à obtenir un profil correct. J’ai donc revu mes prétentions à la baisse et utilisé le slicer fourni par Sovol3D, une version de Cura spécialement adaptée à leurs imprimantes.

Merveilleuse surprise, dès les premiers prints, les résultats ont été tout simplement bluffants. Voici deux exemples parmi mes premières pièces pour lesquels aucun post-traitement n’a été effectué :

exemple impression 3D Sovol SV04 IDEX SV-04

J’ai également réalisé ce genre de modèle classique en 30cm de haut. Certes, le résultat est perfectible, je suis persuadé qu’avec plus d’expérience cela doit s’améliorer. Cela reste néanmoins très correct :

exemple impression 3D Sovol SV04 IDEX SV-04 fusée Tintin
La célèbre fusée Tintin bicolore

Améliorations et upgrades de la Sovol SV04

Mes premières impressions m’ont immédiatement confronté aux défauts de jeunesse de cette imprimante 3D.

Tout d’abord, les détecteurs de fin de filament sont relativement mal conçus. Les orifices d’insertion et de sortie du filament en laiton génèrent des copeaux de filament (grinding) qui se déposent sur le plateau et la pièce.

détecteur de filament

Pour y remédier, plutôt que d’agrandir ces orifices, j’ai préféré modifier ces détecteurs en réalisant de nouveaux carters (STL à télécharger ici) auxquels j’ai adjoint des bouts de PTFE. Depuis, ce problème est de l’histoire ancienne.

carter anti grinding

Par la suite, il m’a rapidement semblé bizarre de voir trainer les câbles des extrudeuses sur le plateau.

Je n’ai jamais eu de problème lié à ce qui me semble être une anomalie, mais je pense qu’à terme la pièce aurait été arrachée par ces câbles.

J’ai donc confectionné ces supports de câbles basiques qui font très bien leur office.

management cable
Supports de câbles

Pour une mise à niveau du plateau plus simple et efficace, j’ai finalement remplacé les roues et les ressorts d’origine par ce modèle plus large et plus stable de chez Sovol :

écrous de nivellement

C’est tout pour les corrections. Je suis passé par la suite à mon confort d’utilisation.

Cette imprimante est logée dans une enceinte Warm-It grand modèle qui garantit chaleur et préservation des courants d’air. Le tout est posé sur un meuble dédié me permettant de stocker outils et bobines.

Meuble imprimante warm it

Qui dit confort, dit utilisation à distance, donc implémentation d’Octoprint à l’aide d’un Raspberry Pi 3B+ et d’une carte relais 4 canaux pluguée sur le RPI.

Vous trouverez sur le forum un tutoriel pour configurer l’extinction automatique de l’imprimante 3D en fin d’impression une fois les extrudeurs et le plateau refroidis.

Pour accueillir mon matériel Octoprint, j’ai conçu un boitier contenant RPI et carte relais.

boitier raspberry imprimé en 3d

Enfin, pour surveiller le tout à distance, une caméra Logitech C270 logée dans son support disponible sur Thingiverse :

caméra Logitech C270 pour imprimante 3D

A propos d’extrudeurs, voici des photos de ceux-ci :

L’extrudeur de gauche sur lequel on distingue le “3D-Touch”, un clone du BL-touch qui fonctionne très bien. A noter qu’il n’y a que l’extrudeur de gauche qui en est équipé, celui de droite devant s’aligner sur celui de gauche.

L’extrudeur de droite, sur lequel on distingue la vis de réglage de l’alignement en Z par rapport à l’extrudeur de gauche.

extrudeurs IDEX avec 3D-Touche (clone de BL-Touch)

Progression

Il existe une communauté très active des utilisateurs de Sovol sur Facebook. Plusieurs groupes s’y sont constitués :

On peut y récupérer bon nombre d’informations. Par exemple, un firmware amélioré y est proposé. Pour être tout à fait honnête, après l’avoir installé, je suis revenu à la version constructeur. Je le trouvais trop verbeux et il mettait les impressions en pause, en attente de validation de l’utilisateur à de trop nombreuses reprises. Pourtant, ce firmware semble faire l’unanimité au sein de cette communauté. Je n’ai pas dû en saisir les subtilités.

Les quelques fois où j’ai eu à contacter le SAV de Sovol3D, j’ai toujours eu une réponse aimable, courtoise et pertinente sous 24h. Ceci étant, ce sont eux qui m’ont recommandé de m’abonner aux groupe FB en me disant que cela permettrait de partager mes questions, interrogations et autres soucis avec toute la communauté.

Après quelques semaines d’utilisation, alors que je commençais à apprécier et maîtriser cette imprimante, j’ai réalisé à quel point Cura me pesait. Ce logiciel est une véritable calamité. Je passe plus de temps à chercher où se trouvent les paramètres qu’à les appliquer.

J’ai donc voulu m’employer à réutiliser IdeaMaker. La communauté FB fournit des profils IdeaMaker que je me suis empressé de tester. Malheureusement les résultats n’étaient pas à la hauteur de mes attentes. Aussi, je suis parti d’une feuille quasi blanche. Raise3D fournit le profil de l’imprimante, ce qui est déjà une bonne base.

Ensuite, et je dois adresser mes remerciements à Vap38 sur le forum, sans qui je ne serais jamais arrivé à un tel résultat, par touches successives. Voici le dernier résultat obtenu après un slice via IdeaMaker :

profil sovol sv04 pour ideamaker

Bien évidemment, aucun post-traitement après impression.

Mon passé d’ingénieur me fait dire, “quand ça marche, on ne touche plus à rien”. Donc, si cela vous intéresse, le profil a été déposé tant sur le groupe FB que sur le site IdeaMaker à la rubrique des profils à télécharger.

Comment se la procurer ?

Note et conclusion

Qualité d'impression - 8.5
Fiabilité - 9
Logiciel - 7
Utilisation - 8.5
Rapport qualité / prix - 9

8.4

/10

Points forts
  • Imprimante IDEX
  • Prix
  • Qualité générale de fabrication
  • Facilité d'assemblage
  • Nivellement automatique (3D Touch)
  • Tendeurs de courroie
  • Lit chauffant magnétique flexible
  • Qualité d'impression
  • Lecteur et port USB en façade
  • Bouton d'alimentation sur le côté (pas d'extinction involontaire)
  • Evolution du firmware
  • Communauté active sur FB et SAV constructeur réactif
Points faibles
  • Les imprimantes IDEX sont à déconseiller aux débutants (long processus d'apprentissage et réglages pour le slice nécessitant de nombreux essais)
  • Ventilation largement audible (mais pas plus qu'une autre), impossible à mettre dans une chambre
  • Slicer Cura "propriétaire" Sovol
  • Pas de caisson (il est préférable d'en acquérir un ne serait-ce que pour éviter les courants d'air, optimiser la chaleur et atténuer le bruit)

Cette machine s’adresse aux makers désirant se mettre à l’IDEX pour un coût raisonnable sans pour autant sacrifier la qualité.

Après deux mois d’utilisation, je ne peux que me louer de cette acquisition. J’ai acheté une plaque supplémentaire PEI dont je ne me suis pas encore servi. Celle d’origine fait suffisamment bien son boulot pour le moment.

Certes, j’ai encore des progrès à faire, mais j’obtiens des résultats qui me donnent satisfaction et c’est bien là l’essentiel.

N’hésitez pas à passer sur le forum pour échanger sur les imprimantes 3D Sovol !

Acheter

A propos de mich0111

mich0111
Informaticien à la retraite, je suis et j'ai toujours été passionné de technologie. Ma carrière a débuté aux balbutiements de l'informatique et je continue à me tenir à jour. Après avoir domotisé entièrement ma maison, je suis passé à l'impression 3D et je m'amuse comme un enfant. D'ailleurs, j'ai plein d'autres projets en tête.
mich0111
mich0111

Derniers articles de mich0111 (see all)

A lire

geeetech mizar m dual extruder

Geeetech Mizar M, la présentation

D’apparence classique, la Mizar M de Geeetech apporte une fonctionnalité qui manque à bien des …

15 COMMENTAIRES

  1. Sérieux ?!? Vouloir passer sur un modèle IDEX et rester sous un modèle à galets ??? Vôtre plateau n’a pas trop la tremblotte sur l’axe Y ^^
    C’est d’ailleurs un gros point négatif que vous ne notez pas, comme pour les capteurs de fin de filament que vous avez dû remplacer mais qui ne sont pas en point négatif !

    Essayez un modèle sur rail linéaire en X et Y et vous verrez la différence.

    Autres points négatifs : pas d’auto-shutdown en série, ni même en option à priori, pas d’octoprint en série, châssis léger pour une IDEX.

    Bref il y a mieux sur le marché…

    • Bonsoir,
      Comme je le disais dans mon article, je ne suis pas spécialiste comme vous devez l’être. Je me contente de donner mon retour d’expérience sur cette imprimante. D’autant que je ne vais pas probablement pas en acheter une autre.
      J’avais testé la Tenlog et, pour ma part, je préfère celle-ci. Si vous le souhaitez, je vous expliquerais pourquoi.
      Il me semblait avoir explicitement décrit les défauts de cette imprimante et notamment les détecteurs de fin de filaments mais peut-être aurais-je dû insister davantage.
      Pour Octoprint, je ne comprends pas pourquoi vous émettez une réserve sur ce point. Je me sers de cette imprimante uniquement avec Octoprint et l’autoshutdown est géré justement de cette façon.
      Je respecte votre avis, je me contente de décrire.mon expérience.
      Rien ne vous empêche d’en faire autant.
      Amitiés et bonne soirée

    • Bonjour Blackmoon85,

      “Bref il y a mieux sur le marché…”
      Quels modèles avez vous en tête ?

    • Octoprint de série, ça ne court pas les rues non ?
      Si on était dans une catégorie de prix / cible Ultimaker, on pourrait critiquer tout ça, mais à moins de 600€ ce n’est pas choquant ?

    • Y’a mieux et ? On ne doit pas parler du reste ?

  2. Je patiente depuis des mois pour acheter cette machine, en complément d’une Alfawise U20. Le double extrudeur m’attire et cette Sovol semble être le meilleure compromis pour son prix. Je note que je vais devoir réapprendre à imprimer avec ce futur achat, quand Sovol voudra bien nous en livrer en Belgique 😀

    • Bonjour,
      Tu peux toujours l’acheter en passant par AMZ.fr
      A l’heure où j’écris ce message elle y est disponible.
      Bonne journée

    • Et si tu sais imprimer avec une U20, rassure-toi, tu n’auras pas.tout à réapprendre, loin de là
      En revanche, c’est beaucoup plus compliqué pour les vrais débutants.

  3. Bonsoir,
    Je viens d’acheter cette imprimante comme premier modèle. Je n’y connaissais rien et pour le moment, je ne suis pas déçu.
    Bon, elle a évidemment quelques petits défauts tels que ceux qui ont été relevés dont le bruit du ventilateur de l’alimentation principale (c’est dommage si on veut utiliser dans une pièce de vie, plutôt qu’un atelier…).
    J’ai été confronté à 2 problèmes : le premier (résolu) – lorsqu’on respecte l’ordre des opérations de montage / mise en service, il n’est pas expliqué qu’il faut préalablement dévisser un peu les écrous du plateau ce qui fait que lors des premiers réglages, j’avais la traverse qui venait toucher les moteurs de contrôle vertical bien avant que les buses n’arrivent au plateau… Un petit com dans la notice et tout aurait été joué.
    Le second (plus important et non solutionné pour le moment), et ceci après avoir fait la mise à jour logiciel tant du slicer que de la machine : lors d’une impression simple avec la 2ième buse uniquement, le programme bogue complètement ; l’initialisation du plateau se fait bien avec la buse n°1, puis celle-ci reste au centre jusqu’à ce que la buse n°2 se mette en branle et vienne la repousser en la forçant jusque dans sa position de rangement. C’est sûr que ce n’est pas recommandable. Suis-je le seul à avoir constaté ce phénomène ? Je ne sais pas comment régler le problème, sauf à modifier les programmes générés.
    J’en suis encore à imprimer des cubes ; je découvre. En tous cas, si vous savez comment traiter ce point, je suis preneur.
    A bientôt.

    • Bonsoir,
      Je ne suis pas un expert de l’impression 3D mais je ne pense pas qu’il existe une imprimante qui puisse être mise dans une pièce de vie.
      Pour tes autres problèmes, je te conseille de poster ton problème sur le forum de ce site Je suis sûr que l’on trouvera la solution à tes problèmes.
      De ce que tu me décris, il s’agit peut-être d’un problème de gcode, ton tranchage est probablement incorrect.
      Bonne continuation

      • Bonsoir,
        Merci pour cette réponse rapide. Ce n’est pas grave de ne pas être expert ; au contraire, ça permet de se planter sur des choses évidentes pour lesdits experts 😉
        Est-ce possible de communiquer ensemble en MP ?
        Je suis “newbie” dans le domaine ; ça m’éviterait de tout redécouvrir dans mon coin 😉
        Salutations.
        PS : je ne sais pas comment on fait avec ce forum – lol

  4. Le MP sera probablement plus approprié car mes questions pourraient sembler trop basiques pour surcharger un forum 😉

    • Et je n’ai pas de compte Face de Bouc ! 😉

      • Bonjour Laurent,

        mich0111 te conseille de poser ta question sur le forum : https://www.lesimprimantes3d.fr/forum/
        Plusieurs raisons à cela :
        – Tu vas recevoir de l’aide des membres du forum et pas juste d’une seule personne
        – Ton problème et les réponses seront partagées à toute la communauté

        PS : pas besoin d’un compte Facebook pour t’inscrire, une simple adresse e-mail suffit pour te créer un compte et aller dans la section “Sovol3D” pour détailler ton problème.

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages