Dernières nouvelles
Accueil / Imprimante 3D / Le Stylo3D d’Atome3D, le test version adulte et enfant
stylo3d atome3d pla abs

Le Stylo3D d’Atome3D, le test version adulte et enfant

Aujourd’hui, je vous propose le test d’un stylo3D par mon fils et moi-même. On s’éloigne un peu du monde des “makers” et des imprimantes 3D mais un peu de détente ne fait jamais de mal. Pour être exact, l’idée d’en avoir un n’a jamais quitté l’esprit de mon fils depuis le 3D PrintShow de 2015 à la Pyramide du Louvre (malheureusement cet événement n’est plus).

On va donc essayer de vous décrire en détail un Stylo3D dans l’article qui suit. Pour cela nous avons opté pour le Stylo3D distribué par la société française Atome3D.

Un stylo 3D, c’est quoi ?

Le nom est assez évocateur et vous donne la promesse de dessiner en 3D par dépôt de plastique fondu.

On va tout de suite mettre les choses au point : qui dit fondre du plastique dit forcement un corps chauffant au bout du stylo. C’est pour cela que je vois souvent écrit que ce n’est pas un jouet. Sur ceci, je répondrais qu’un kit de pyrogravure vendu dans les magasins n’est pas non plus un jouet.

C’est un appareil avec lequel il faut faire attention, évidement, mais qui reste vraiment accessible à un enfant et moins dangereux que ce fameux kit de pyrogravure.

schéma de fonctionnement d'un stylo3d
Schéma simpliste du fonctionnement d’un Stylo 3D

Le fonctionnement global d’un stylo 3D est ma foi assez simpliste : le filament est coincé entre un roulement à bille et une roue d’entrainement actionnée par un moteur. Le filament est guidé jusqu’à la buse par un tube. Au contact de la buse, chauffée par une résistance, le plastique fond. Ce dernier sort par la buse à un diamètre imposé bien inférieur à celui du filament. Le plastique en sortie est donc assez fin et il se durcit très rapidement au contact de l’air ambiant.

En terme de promesse de réalisation, le plus simple est d’aller jeter un coup d’œil sur la chaîne YouTube d’une pro en la matière. C’est quand même assez bluffant :

Présentation du Stylo 3D d’Atome3D

3D Stereo Drawing Pen

Le Stylo3D que nous a fourni Atome3D a le code RP-100B. Il est livré dans une boite qui nous laisse rêveur avec des images de réalisation d’un vaisseau StarWars et d’un joli perroquet. On n’est pas dupe, on sait très bien que la route est longue et que persévérance il nous faudra avant d’en arriver là.

Stylo 3D label CEStylo 3D Made in ChinaIl existe 4 couleurs pour ce Stylto3D et nous l’avons reçu en bleu. La boite comporte le très rassurant label CE mais il ne faut pas se leurrer c’est bien du Made in China

Autre détail, le diamètre de la buse (qui détermine l’épaisseur du filament en sortie) est de 0.6 mm et non pas de 0.7 comme indiqué sur le site.

On ouvre la boîte qui est composée :Contenu de la boite du stylo 3D

  • du fameux Stylo3D,
  • d’un transformateur 12V 2A,
  • d’échantillons de filaments 3D,
  • et … d’un bon vieux stylo bille.

La première bonne surprise est que la prise de courant est aux normes européennes (comme indiqué sur le site web d’Atome3D). Il n’est malheureusement pas rare d’avoir besoin d’un adaptateur sur des provenances chinoises.

En revanche, le mode d’emploi est en anglais et uniquement en anglais. On va y arriver en se disant que c’est quand même plus facile à traduire que du chinois. La documentation est assez simpliste mais en même temps l’utilisation du Stylo3D l’est aussi. Cependant, une petite feuille avec la traduction de la documentation serait quand même la bienvenue pour un produit commercialisé en France.

Le stylo comporte quand même quelques boutons :

  • chargement et déchargement du fil,
  • contrôle manuel de la vitesse d’extrusion,
  • contrôle de la température de la buse,
  • écran LED,
  • LED indicateurs de chauffe.

Le Stylo3D est d’une très bonne finition. Il est tout en plastique et la première chose qui nous frappe dès sa prise en main c’est sa légèreté. A titre de comparaison, ce Stylo3D a le même poids qu’un compas : 38 grammes.

Poids stylo 3D

Poids compas

Une fois branché, un premier choix s’impose à nous : PLA ou ABS. Ce sont deux types de filament qui ont une température de fusion différente et surtout une composition chimique différente. Le premier est un dérivé d’amidon de maïs et le deuxième de pétrole.

Je vais encore mettre les choses au point : je ne ferais pas essayer à mon fils du filament ABS. En effet, les vapeurs sont toxiques et le Stylo3D est bien trop prêt de son visage. Après, chacun est libre de faire ce qu’il veut…

Nous optons donc pour un reste de PLA Premium de chez EmotionTech que nous connaissons bien. Stylo 3D PLAOn choisit donc PLA en faisant défiler les deux options avec les boutons sur les côtés de l’affichage. Une fois sélectionné, la buse chauffe jusqu’à la température pré-sélectionnée. Deux boutons permettent d’ajuster cette température en fonction des caractéristiques précises de chaque filament.

Température stylo 3DEn même temps, nous ne sommes pas dans la précision d’une réalisation d’imprimante 3D et donc nous n’avons pas réellement besoin de choisir la température au degré près.

Habitué par la mise en chauffe lente (très lente) de nos imprimantes 3D, nous sommes impressionnés par la mise en chauffe rapide du Stylo3D : 20 secondes. Autant dire que le stylo est prêt à l’emploi quand on le désire. Une petite LED est rouge pendant la chauffe de la buse et passe au vert dès qu’elle est à bonne température.

Le stylo possède une bonne protection au niveau de la buse qui permet de le tenir très près le la sortie du filament, sans se brûler, ce qui le rend très maniable.

Buse stylo 3D

Une fois la buse à la bonne température, il faut ensuite insérer le fil jusqu’à celle-ci. Pour cela, on insère le filament à l’arrière et on le fait avancer le fil dans le stylo avec le bouton de gauche sur le côté.

Insertion du filament dans le stylo 3D

Il est possible de régler la vitesse d’avancement du fil avec un régulateur sous la forme d’un réglette à positionner.

slack-for-ios-upload-6Boutons pour introduire ou extraire le filament ainsi que régler la température
Boutons pour introduire ou extraire le filament ainsi que régler la température
Bouton de réglage de la vitesse d'extrusion du filament
Bouton de réglage de la vitesse d’extrusion du filament

Pour changer de filament, c’est la même opération : on chauffe la buse et le bouton de droite permet de sortir automatiquement le filament avec une seule impulsion.

Ces deux opérations sont très simples et s’effectuent sans soucis et fort heureusement car sur ce genre d’appareil c’est une opération que l’on effectue très souvent.

C’est à peu près tout ce qu’il faut savoir pour pouvoir utiliser ce Stylo3D. Le reste n’est plus qu’une question de pratique et de talent.

Après quelques temps d’utilisation, on a noté deux améliorations à apporter à ce stylo :

  • un fil d’alimentation plus long pour plus d’aisance dans les manipulations,
  • un bouton d’extrusion moins sensible.

Question sécurité, rien à redire avec un arrêt automatique de l’appareil au bout de 5 minutes s’il n’est plus utilisé (et tout le monde sait qu’un enfant est rapidement distrait).

Pour le fun, on vous montre l’intérieur de la bête. Une seule vis suffit pour enlever le capot sans aucun problème. Cela va peut être s’avérer utile un jour si le filament reste coincé. A ce jour, cela ne nous est pas encore arrivé.

Stylo 3D démonté

Nous avons testé le Stylo3D avec différents types de PLA, du GFil, du Filament Cuivre et même bois. Cela n’a posé aucun problème. Pas de soucis d’extrusion ni de phénomène de “bouchage de buse” que tous les utilisateurs d’imprimante 3D connaissent bien…

En revanche, ce n’est pas parce que votre fils a une boite de peinture qu’il va peindre d’entrée la Joconde. C’est pareil avec un Stylo 3D.

On distingue communément deux types d’utilisation du Stylo 3D :

  • création d’objets en 2D en recopiant et remplissant un modèle plat sur une feuille de papier,
  • création d’objet en 3D soit à main levée, soit en d’aidant d’un objet que l’on recouvre avec le filament fondu.

Un test amusant avec le Stylo3D : la première figure que tout le monde essaie c’est un Cube…  Allez savoir pourquoi…

Voici quelques réalisations de mon fils après une très rapide prise en main du stylo :

Aujourd'hui, je vous propose le test d'un stylo3D par mon fils et moi-même. On s'éloigne un peu du monde des "makers" et des imprimantes 3D mais un peu de détente ne fait jamais de mal. Pour être exact, l'idée d'en avoir un n'a jamais quitté l'esprit de mon fils depuis le 3D PrintShow de 2015 à la Pyramide du Louvre (malheureusement cet événement n'est plus). On va donc essayer de vous décrire en détail un Stylo3D dans l'article qui suit. Pour cela nous avons opté pour le Stylo3D distribué par la société française Atome3D. Un stylo 3D, c'est quoi ? Le nom est assez évocateur et vous…

Notes et conclusion

Fiabilité - 7
Utilisation - 6

6.5

/ 10

Points forts
  • Solidité
  • Simplicité
  • Fiabilité
Points fabiles
  • Ducumentation en anglais
  • Bouton d'extrusion un peu trop sensible
Le produit s'avère bien fini, solide et fiable. Pour 69 euros nous trouvons que c'est une première approche économique à la création d'objets par dépôt de matière avant de s'aventurer dans le monde fascinant de l'impression 3D.
C'est donc un excellent et original cadeau d'anniversaire et de noël.

Acheter

A propos de Cyrille

Cyrille

Cyrille

Informaticien et entrepreneur. Fondateur de KeyConsulting et Postclass. Maker en tout genre et passionné par l'impression 3D.
Cyrille

A lire

imprimante 3D Ira3D Poetry4

Nouvelle imprimante 3D Ira3D POETRY4

Le constructeur italien Ira3D a dévoilé son nouveau modèle d’imprimante 3D, la POETRY4. Présentée comme …

3 COMMENTAIRES

  1. Sympa le test ça donne envie, meme si j’ai deja une imprimante 3d.

    Mon fils est trop jeune, mais pour un neveu…

  2. Comment a réagi le fiston avec le stylo dans les mains ?
    J’aurais bien aimé avoir son retour d’expérience pour savoir si un gamin peut s’en servir facilement ou si un adulte doit etre à coté…. je ne sais pas si je suis capable d’aider mon garcon…

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *