Aller au contenu

Filament ABS

OUPS65

Membres
  • Compteur de contenus

    215
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

21 Bonne

À propos de OUPS65

  • Rang
    Membre confirmé
  • Date de naissance 22/08/1948

Information

  • Genre
    Masculin
  • Lieu
    Tournai, belgique
  • Imprimantes
    MK3S

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Bonjour, Nous terminons notre projet de maquette d'un AR41 de la SNCB ( chemin de fer Belge) : Nous buttons sur le vitrage. Utiliser un filament transparent coloré coté intérieur ne donne pas l'effet que l'on rêve d'obtenir avec un filament translucide foncé couleur "fumé" ou "bronze'. Qui a une idée où nous pourrions trouver ce type de filament translucide imprimable sur une machine d'amateur Merci
  2. Bonjour, nous imprimons à l'échelle N avec une Prusa MK3S et buse de 0.2mm de chez TriangleLab Pour le signal 5feux, nous utilisons de la fibre optique de 0.5mm qui permet de déporter les Leds (2mm canon long) en dessous du signal.
  3. J'ai toujours eu du mal à comprendre le bien fondé de ces discussions sur le coût des filaments, plutôt que sur la qualité fort différente d'une marque à l'autre. à moins d'imprimer des blocs avec une densité de remplissage à 100%, je note que le "poids" de filament utilisé est de l'ordre de la dizaine de gramme. L'impact sur le coût du kilo à 16€ voire même 37€ est alors réduit. Et donc, je me questionne. Qu'imprimez-vous qui consomme à ce point du filament que ces € d'écarts de prix semblent à ce point fondamentaux ? Nous utilisons avec beaucoup de plaisir le PLA EVO blanc de 3Donline : précision, facilité, rendu... il est notre préféré pour nos modèles hautes précisions que nous imprimons avec une buse de 0.15. Son prix attractif n'étant que la cerise sur la gâteau et n'a en rien guidé notre choix. Mais bon, ce n'est peut être pas un fournisseur tendance.
  4. ceci dit, avant cette adaptation de G-code, nous utilisions le HotEnd cleaning filament vendu par E3D-online.... mais quand la buse est bouchée, il n'a jamais aidé à solutionner le problème. Comme le signale le nom du produit, c'est un nettoyant et non un débouchage. @fran6p C'est une excellente question qui mériterait un nouveau sujet à lui tout seul car c'est un souci que nous rencontrons tous tôt ou tard.
  5. Alternative : Nous utilisons des têtes de 0.15 et pour éviter tout souci lors du print suivant, nous avons modifié le G-code de fin (PRUSA - CURA) pour provoquer une extraction totale du filament avant de couper le chauffage de la buse. Depuis, plus aucun souci. Il faut juste ne pas oublier de réintroduire correctement le filament dans l'extrudeur avant de lancer l'impression suivante. M140 S0 ; turn off bed G1 Z{machine_height} ; raise Z G4 S2 ; Dwell for 2 seconds G1 X0 Y210; home X axis and push Y forward G0 X0 Y200 F10200; present bed M220 S100 ; reset speed factor to 100% M221 S100 ; reset extruder factor to 100% M900 K0 ; reset linear acceleration ; TOTAL RETRACT M104 S220 ; 220 PLA PLA PLAPLA PLA PLA 240 PETG PETG PETG M109 S220 ; 220 PLA PLA PLA PLA PLA PLA 240 PETG PETG PETG G4 S60 ; Dwell for 60 seconds G92 E0.0 ; reset extrusion distance G1 E-0.8 F1000 ; pre-retract a few G92 E0.0 ; reset extrusion distance G4 S2 ; Dwell for 2 seconds G1 E-180 F800 ; retract the filament G4 S2 ; Dwell for 2 seconds M104 S0 ; turn off extruder M107 ; turn off fan M84 ; disable motors M300 P300 S4000; dring dring, it's done!
  6. Dans notre cas, le blanc donne de meilleurs résultats que le noir ou même le "blanc perle". comme quoi ...
  7. Juste reçu la réponse de Ultimaker : Cura n'accepte pas d'opération arithmétique dans son G-code. Merci à eux pour cette réponse rapide. Voili voilou, nous allons donc rester avec nos paramétrages "manuels" et les changer à chaque modification de la T° de la première couche. Bon, je vais essayer d'utiliser un "bon " français pour m'expliquer . Pour la petite histoire, voici le pourquoi du comment : Nous utilisons des buses de 0.20/0.15 ( de qualité trianglelab) qui ont tendance aléatoirement à se boucher ( partiellement ou totalement) avec le peu de filament refroidi restant provenant de l'impression précédente. Notez que le même souci arrive dans une moindre mesure tout aussi aléatoirement avec les buses 0.25 de E3Donline. A notre avis, c'est plus un souci de petit diamètre que de qualité de buse, trianglelab étant réputé ( cnf tests de @Kachidoki). Avant toute nouvelle impression , nous extrudons maintenant au préalable 5cms à la T° de la première couche augmentée de 15°. Ceci est couplé à une rétractation en fin d'impression avec la formule : G1 E-160 F600 .... aussi avec une T° pré-réglée à +15° L'ensemble a totalement résolu ces soucis.
  8. Bonsoir, J'ai introduit dans le start code des instructions classiques gérant une extrusion préalable de 10cms, histoire de bien dégager ma fine buse avant impression. je peux utiliser la mise à T° de l'extrudeuse avec : M104 S{material_print_temperature_layer_0} pour obtenir une T° égale à celle de la première couche définie dans CURA 4.0.0 ( dans mon cas à 210°). Cette instruction est bien sûr suivie du M109 adhoc. Tout fonctionne correctement. Pour améliorer la fluidité, comment faire pour l'augmenter automatiquement de +15° ? Pour l'instant, je la définie manuellement à 225°, mais cela m'oblige à modifier mon start code à chaque changement de température de première couche. J'ai essayé sans succès les diverses formules : M104 S{material_print_temperature_layer_0+15} ou M104 S{material_print_temperature_layer_0 +15}, ou M104 S{(material_print_temperature_layer_0)+15} ou M104 S{material_print_temperature_layer_0 *1.1} aucune ne fonctionne. Merci
  9. Tu tournes peut-être un peu en rond. Le Serge-d en question a aussi posté sur le forum Prusa le sujet "Prusa MK3 > dans l'ensemble assez déçu... ". Il me semble que @Kachidoki en avait fait une analyse fouillée.
  10. J'ai aussi donné.... Pour le futur après réparation, yadeuxtrucs que j'utilise et dont je ne saurais plus me passer vu que je change très régulièrement de buse. un : mettre un peu de pâte/graisse thermique sur le filet de la buse assure l'étanchéité sans devoir "serrer à fond". Il suffit de serrer légèrement juste contre. Le gros avantage est dans le montage/démontage qui peut se faire à froid sans forcer. L'astuce est de trouver une pâte qui résiste à une T° plus élevée que celles trouvées un peu partout. Par exemple celle-ci qui supporte 340°C et se nettoie facilement avec de l'alcool isopropylique.. J'en met un peu sur la moitié avant du filet de la buse, et pas plus. deux : Pour ne plus abîmer les conducteurs, il faut placer avec précision la pince qui maintiendra le bloc chauffant lors du serrage/désserrage. J'utilise une vise-grip IRWIN 5WR trouvée dans une surface de bricolage : Petite, elle me permet de la régler pour qu'elle reste sur le bloc une fois posée avec précision. je m'occupe ensuite du désserage/reserrage ( léger ) de la buse sans plus me soucier d’abîmer les conducteurs.
  11. En impression 3D, tout est dans la finesse des multiples réglages. Il en va de même pour la qualité de ta première couche qui est dépendante de plusieurs facteurs : De la précision de ton réglage de l'axe Z. @Yo' en a fait ce tuto . Tu peux aussi faire une recherche avec le mot "nivelling". Lorsque ce réglage du Z est sous contrôle, il te faudra ensuite ajuster au plus fin la distance entre la buse et ton plateau. Tu peux t'inspirer par exemple de ce sujet. La propreté du plateau est importante. Aucune trace de doigts, nettoyage à l’alcool isopropylique, ou avec du produit de vaisselle et une éponge métallique, les astuces sont nombreuses. Recherche ce qui se dit sur le nettoyage et la propreté. Certains paramètres influenceront directement l'accroche : le type de filament ( le PLA est le plus facile) , la température d'extrusion ( on recommande pour commencer de choisir la moyenne entre les mini-maxi recommandés par le fabricant) et la vitesse de la première couche ( une vitesse réduite favorise fortement l'accroche) . Il existe plusieurs modèles tests sur thingiverse. Fait y une recherche avec les mots " first layer", "bed levelling", .... yapasdemiracle, zapper ces bases ne conduiront qu'a des tas de soucis insolubles. Tu peux enfin améliorer l'adhérence au plateau avec une jupe ou un radeau à paramétrer dans ton programme de découpe. Et seulement après ce qui précède, si malgré tout, l'accroche n'est pas top, la section tuto te donnera plusieurs pistes. il y a par exemple celui-ci de @Yo' sur les techniques d'accroches ou aussi celui-ci de @nono30 , etc ... Fait aussi une recherche sur le forum avec le mot "accroche". Sur ma Prusa, tout accroche, sur mon Anycubic, j'utilise de la laque. Lorsque la surface de contact de la pièce avec le plateau est petite , j'utilise un radeau.
  12. Pas bête du tout. et au point de vue accroche, cela se passe comment avec tes pièces ?
  13. OUPS65

    jerk et acceleration prusa mk3 i3

    certes très chère, mais surprenante machine d'une qualité d'impression exceptionnelle à laquelle il ne faut effectivement pas toucher pour ne pas altérer ses performances. Nous obtenons des détails et des surfaces verticales parfaits sous CURA 4.0/3.6 ( buse de 0.20, hauteur de couche de 0.08, largeur de 0.19) avec une accélération de 300 et une saccade à 8 ( désolé, qu'est ce la "vélocité" dans Cura ?) Par contre, les surfaces horizontales bombées ( toit de nos locos) sont franchement grossières avec des lignes trop visibles. On est encore en cours d'étude d'amélioration.... mais on galère. On a trouvé une potentialité avec la fonction couches adaptatives mais la durée d'impression double, ce qui nous amène à une durée jugée excessive de presque 2 jours.
×
×
  • Créer...