Aller au contenu

Filament ABS

Caisson de protection en BA13 ignifugé


Messages recommandés

Bonjour,

tout d’abord je souhaiterais poser le contexte, je suis actuellement en stage de L3 et je travaille sur un gros projet qui utilise l'impression 3D. Cependant nous sommes heurtés à un problème de sécurité. Actuellement, nos imprimantes 3D (ender 5 pro et x1 sidewinder) sont sur une simple étagère et cela nous pose problème car il nous est impossible d'imprimer la nuit. J'ai donc conçus une enceinte de confinement qui répond au cahier des charges avec un prix contenu d'environ 150€.
Voici unes image de la conception :

image.thumb.png.827a1dee16a8ef4228273145d5b92423.png

Du côté électronique, j'ai opté pour un capteur de fumé et une sonde de température pour avoir un maximum d'information fiable. Dans le cas où la température serait élevé (60°)  avec ou sans fumé, l'alimentation sera coupée automatiquement et un message sera envoyé aux personnes qualifiées. Les ventilateurs sont seulement là pour contrôler la température dans le cas d'un fonctionnement normal.

Pour les matériaux j'ai opté pour du BA13 ignifugé et du verre de 4mm. Les tréteaux seront en métal et non en bois.

Qu'en pensez-vous ?

Amicalement, Théo

 

Modifié (le) par Noob3D
Problème photo
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salutation ! 

Beau projet !

Les cartes mères des machines risquent de chauffer, il faudra peut être les déporter a l'extérieur ...

La question du placement des bobines et du changement de filament ?

Les tréteaux pas top si tu veux facilement a une personne déplacer le machin ...

Sinon pourquoi pas ! mais cela me semble plus simple de demander un devis assurance cas incendies ...

Ou alors il faut rajouter des extincteurs automatique et un système de détection de fumes et/ou des sprinkler ...

Aussi ici il y a qq'un qui a déjà utilisé comme caisson un genre de veste sur une imprimante delta alors je suis mal placé pour donner de conseil de sécurité après avoir était inspiré par cela :  

Le 15/03/2021 at 11:30, trotro a dit :

Imprimée avec une MicroDelta Rework d'eMotion Tech

mDelta1.jpg.cbfbb1fb6b5a69671cbd0efcc7c0bbd6.jpg   dans un caisson   mDelta2.jpg.3cc5a633b1a6062dc52f2a68c7df3692.jpg

avec un plateau "Miroir" recouvert d'un Patch autocollant 3DBedFix, pour protéger le verre, sinon ça casse et on retrouve des débris dans la base de la pièce ;

et avec du Dimafix en spray pour une très bonne adhérence.

Buse 235° - Bed 96°

PS : le caisson a été redessiné par un grand couturier 😃

Extrait de :

Enfin si tu cherche sur le forum, tu trouvera surement des infos pour ton projet, la réalisation de caisson j'en ai déjà vu passer qq un. Mais peut être pas au-temps concerné par les risques incendie ...

Bonne continuation !

Modifié (le) par PPAC
  • Merci ! 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déporter les cartes mères à l'extérieure est une bonne idée cependant cela nécessite pas mal de travail je trouve. J'opterais plus sur une bonne gestion de la température avec des ventilateurs de 120mm contrôler par un PID.

Merci pour la remarque sur les tréteaux, je vais créer un chariot sur mesure avec des roulette pour bouger les machines, cela n'est pas bête.

Pour l'extinction automatique, nous avons pensé à utiliser une balle anti feu, à voir si ce système est efficace et stable dans le temps.

Les bobines seront a l'extérieur dans un caisson où l’humidité est contrôlé, le filament sera guidé jusqu'au tête par un PTFE.

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

Ce n'est pas un sujet simple.

Concernant la ventilation... Comment ravivez-vous un feu ? En soufflant sur les braises. 😄 J'imagine que s'il y a un échauffement voir un départ de feu, la température ne montera pas instantanément au delà des 60°C, et pendant ce temps les ventilos vont ramener un maximum d'oxygène frais pour attiser les flammes. 🙂

Mettre l'électronique dehors peut sembler une bonne idée, mais que faire si c'est l'électronique qui crame (mosfet, borniers desserrés etc... ) ?

Bon courage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Kachidoki a dit :

Salut,

Ce n'est pas un sujet simple.

Concernant la ventilation... Comment ravivez-vous un feu ? En soufflant sur les braises. 😄 J'imagine que s'il y a un échauffement voir un départ de feu, la température ne montera pas instantanément au delà des 60°C, et pendant ce temps les ventilos vont ramener un maximum d'oxygène frais pour attiser les flammes. 🙂

Mettre l'électronique dehors peut sembler une bonne idée, mais que faire si c'est l'électronique qui crame (mosfet, borniers desserrés etc... ) ?

Bon courage.

Comme je l'ai dit au dessus, "Les ventilateurs sont seulement là pour contrôler la température dans le cas d'un fonctionnement normal.". Donc pas de soucis la dessus, je vais faire une campagne de teste pour régler correctement les ventilateurs et éviter le cas que vous citer, et je vous rappelle qu'il y a un capteur de fumé, donc si les MOSFET crame, j'espère qu'il dégagerons de la fumée. L’électronique qui contrôle les ventilateur et qui traite les informations des capteurs incendie/température sera naturellement en dehors du caisson et à bonne distance.

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quoi ! 😉

Tu ne pousse pas le truc a utiliser un environnement sans oxygène ou saturé avec le bon gaz pour empêcher tous départ de feux !  Des gaz inertes (C02, Azote, Argon…)

Pas "hyper pratique" comme solution ... mais là beaucoup moins de risques incendie ... mais alors on passe au risque d’asphyxie ... 🙃

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas de vous entre nous, on est sur un forum amical, d'échange et de partage. 🙂

La campagne de test ne sera pas de trop, car si l'idée de départ est logique, il faut bien tenir compte du fonctionnement en régime transitoire et pas uniquement en régime stabilisé. Je veux dire par là, en régime stabilisé il y a deux cas :

  • Fonctionnement normal => maintien de la température < 60°C
  • Feu => température >> 60°C on coupe tout

Mais c'est bien de la période transitoire entre les deux cas stabilisés dont je parle, comme c'est un système régulé, il y a une boucle et une contre-réaction. Quand un feu va s'amorcer, le système va d'abord chercher à baisser la température, donc augmenter la ventilation et par conséquent l'apport d'oxygène pour le feu. C'est un cas d'emballement de la régulation, la contre-réaction produit l'effet inverse de celui recherché. Ce qui veut dire que la situation va s'aggraver beaucoup plus rapidement, le temps que la température mesurée ne dépasse les 60°C.

Concernant la détection de fumée. Espérer ne suffit pas. 🙂 La ventilation reste un problème, elle redirige ou évacue la fumée. Il faudra placer le détecteur judicieusement. Dans mon taf on fait des essais de fiabilité, on met volontairement des composants en surcharge, en température, branché à l'envers, en court-circuit, en vieillissement accéléré etc... Et les cas de défaillance ne dégagent pas toujours de la fumée. Une piste sur un PCB peut devenir rouge incandescente pendant un moment sans fondre et sans générer la moindre fumée. Une flamme ne génère pas forcément de la fumée, sinon bonjour les diners romantiques aux chandelles. 😁

Plus qu'à faire une enceinte étanche, avec échangeur de chaleur (air ou eau) et injection de gaz inerte (ça existe, notamment autour des serveurs informatique ultra sécurisés). 😉

  • J'aime 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez poster un message et vous inscrire plus tard. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous afin de poster avec.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez copié du contenu avec formatage.   Supprimer le formatage

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher en tant que lien à la place

×   Le contenu sauvegardé a été restauré.   Effacer l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Créer...