Aller au contenu

GO Print

Kachidoki

Membres
  • Compteur de contenus

    3 453
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Jours remportés

    50

4 abonnés

Citation

  • Triple buse !

Information

  • Genre
    Masculin
  • Lieu
    Grand-Est
  • Imprimantes

    Prusa MK4
    Prusa i3 MMU2S
    Prusa i3 MK3S
    CR-10 ^ Klipper

Visiteurs récents du profil

6 323 visualisations du profil

Récompenses de Kachidoki

Grand Master

Grand Master (14/14)

  • Reacting Well Rare
  • Dedicated
  • Very Popular Rare
  • First Post
  • Collaborator

Badges récents

1,7k

Réputation sur la communauté

5

Sujets solutionnés !

  1. Faut que tu arrêtes de jouer au Schmilblick. La synesthésie est assez banale, je crois qu'une personne sur trois en a déjà fait l'expérience. Ma particularité étant que lorsque je retire mes oreilles, je suis dans une bulle et donc particulièrement sensible à cet effet. J'entends les mouvements que mes yeux perçoivent, ainsi que les sensations tactiles. Par exemple, là je m'entend taper au clavier alors que mes oreilles ne perçoivent aucun son. Le plus compliqué étant de faire abstraction des acouphènes. Un peu comme les aveugles qui développent un toucher et une ouïe incroyable. Allez une autre : Si si. J'ai toujours eu du mal avec la conjugaison moi aussi, ça être tellement plus simple de mettre l'infinitif partout, et puis tout le monde comprendre alors pourquoi s'embêter.
  2. Ce n'est pas évident à voir, mais je pense que tu as fait face à une soudure froide. De plus on peut voir que la soudure d'origine ne recouvrait qu'un tiers de la pastille. A mon avis, si tu as refais la soudure dans les règles de l'art avec du flux ou un étain à âme décapante, tu n'as plus de souci à te faire sur celle-ci. Inspecte plutôt toutes les autres soudures de la machine, surtout les soudures manuelles. J'ai déjà vécu ça sur un chargeur usb allume-cigare. La bobine du DC-DC stepdown avait une soudure froide et le chargeur chargeait par intermittence. Le problème c'est qu'une disruption de contact électrique sur une bobine en charge entraine une brusque élévation de tension (et un arc électrique). J'aurais pu griller mon téléphone ou foutre le feu à ma caisse en pleine vacances, merci les chinois. Depuis j'ouvre systématiquement tous les circuits provenant de source non reconnues et j'inspecte toutes les soudures. Je suis tombé une fois sur une alim 24V dont une vis se baladait dedans, pourtant il n'en manquait aucune... EDIT: Pardon ce n'était même pas une soudure froide, c'était pire...
  3. Je ne commenterai pas (faux), car en tant que malentendant j'entend ce que je vois (véridique).
  4. Imagine-toi un grain de maïs. Lorsque tu le chauffe, les contraintes internes vont devenir énormes au point de le faire éclater en pop-corn. Pourtant une fois refroidi, le pop-corn ne redevient pas grain de maïs. Tout comme le PLA (qui n'est qu'amidon de maïs c'est bien connu, mangez-en). Bon ça reste une image, pas vraiment analogue à notre situation (on parle de pression et non de tension), mais ça donne une idée. On parle de déformer la structure même de la pièce pour une raison (non, pas pour en faire du pop-corn), sinon le recuit ne servirait à rien. Lorsqu'on imprime, le plastique refroidi beaucoup plus vite sur l'extérieur qu'à cœur, dû à la ventilation, les mouvements du plateau ou la convection naturelle. C'est un effet recherché (ventilation) pour "figer" l'impression. Cependant en refroidissant, la partie chaude interne va avoir tendance à tirer sur la partie externe déjà froide, ce qui fera diminuer sa géométrie. Cet effet est beaucoup plus fort sur les ABS/ASA, ne serait-ce que par leur température d'impression plus élevée. Les tensions internes peuvent être suffisantes pour fracturer une pièce. Lorsque tu recuis, c'est une cuisson et un refroidissement lents à basse température, ce qui fait que les contraintes entre l'extérieur et l'intérieur vont s'équilibrer, mais en allant toujours dans le même sens. Car l'extérieur chauffera toujours en premier, et refroidira toujours en premier. En chauffant, la partie extérieure va se faire tirer vers l'intérieur par les tensions précédentes de la partie intérieure avant qu'elles ne soient équilibrées, puis une fois à température uniforme, en refroidissant l'extérieur va figer avant l'intérieur, qui va de nouveau exercer des tensions, même si amoindries par le traitement, car refroidissement lent et à plus faible température que durant l'impression. Donc la tendance sera toujours à la contraction de la pièce. C'est d'autant plus vrai qu'en impression 3D, les pièces sont remplies d'air, qui va réduire fortement de volume en refroidissant (quelque chose comme 50% de volume entre 250°C et 25°C), puis s'équilibrer lentement car le FDM n'est jamais 100% étanche, et qu'en fonction des zones la quantité de plastique n'est pas uniforme. Un autre facteur "aggravant", l'impression se fait par couches, et suit un schéma de chauffe puis refroidissement totalement différent d'une recuisson qui se fait sur un "volume" complet. Enfin, comme @PPAC, la gravité n'a pas la même influence lorsque les couches inférieures sont "froides" ou lorsque toute la pièce est chauffée. Elle pourrait bien s'écrouler sous son propre poids. Le mieux pour éviter ça c'est de faire une impression à 100% de remplissage et un recuit dans du sable ou du sel fin, ou imprimer dans des conditions ne nécessitant pas de recuit (enceinte chauffée).
  5. Kachidoki

    Nas à partir d'un PC

    Franchement vu les critères, TrueNAS reste une très bonne solution car gratuit, graphique et grosse communauté derrière. Surtout c'est conçu spécifiquement pour cet usage. Et on est pas obligé de monter une configuration ultra chiadé pour avoir un truc qui fonctionne. C'est sûr que pour avoir un bête partage réseau windows, même un petit rpi suffit, mais c'est pas très user-friendly... Quant à Windows... ma dernière expérience en mode serveur était avec Windows 2000 advanced server. C'est sûr ça fonctionne nickel quand les ordis clients sont des Windows. Mais à l'époque mon raid5 partait en reconstruction pendant 12h à la moindre coupure de courant... Si on avait pas un contrôleur raid hardware avec une batterie c'était la roulette russe pour nos données. Les temps ont bien changé... Pour le backup, tu peux faire comme je faisais il y a quelques années, un rappel dans ton agenda tous les 3 mois. Eventuellement tu en feras un tous les 9 ou 12 mois car ça te fera chier de le faire tous les 3 mois, mais au moins tu auras des backups plus ou moins vieux quelque part en cas de pépin.
  6. Kachidoki

    Nas à partir d'un PC

    Encore une fois, raid 1, 5, 6, 10, 528, ce n'est pas une sécurité pour tes données, ce n'est qu'un confort pour le cas où un ou plusieurs disques tombent. Une sauvegarde valide c'est une assurance vie. Si tu te choppes un ransomware (c'est à la mode en cette période de JO), que ton TrueNAS se chi* dessus lamentablement après une mise à jour, ou plus simplement (et plus probablement) que tu fais un "suppr" malencontreux sur ton dossier "photos" au lieu du dossier "photos de mon ex", si tu n'as pas de sauvegarde tu auras beau avoir tous les raid ou zfs que tu veux, tu n'auras que tes yeux pour pleurer. C'est pour ça qu'on donne une pondération sur ce qu'il est acceptable de perdre ou non, et dans quelle mesure on est prêt à s'emm**** à restaurer une sauvegarde, le nombre de disques et le prix en découleront automatiquement. Un film ça se retrouve même en repartant de zéro, les photos des moments de vie passés non, l'attente n'est pas la même. Désolé je n'ai pas trouvé de version française pour le site de truenas, uniquement le forum. En gros ils disent que ZFS est au coeur de TrueNAS, que c'est trop bien et que ça bichonne tes données.
  7. Kachidoki

    Nas à partir d'un PC

    C'est au cœur de TrueNAS, pour faire de simples miroirs (raid1) ça sera très facile ne t'en fais pas.
  8. Kachidoki

    Nas à partir d'un PC

    Vous faites encore du raid en 24 ? Le seul raid qu'il reste chez moi c'est un miroir sur mon vieux syno de 14 parce qu'il ne sait faire que ça... ZFS est quand même vachement plus puissant en plus d'être plus moderne. Totalement orienté intégrité des données pour palier aux faiblesses des raid d'antan. On peut aussi adjoindre du cache depuis un ssd pour augmenter grandement les performances. On peut très facilement répliquer un pool entier à distance via une simple ligne de commande. Les snapshots sont aussi très utiles, mais peut-être moins pour de l'archivage. La déduplication est aussi une fonction appréciable lorsqu'on stock beaucoup par copier coller sans trop trier. La reconstruction est aussi beaucoup plus rapide. D'expérience avec des vieux serveurs IBM x3650 M4, ZFS est bien plus fiable, souple et facile à utiliser que le contrôleur raid hardware. Manipuler les pools pour passer sur des disques plus grand, ou plus petit se fait bien, mais faut déjà avoir l'habitude de telles manips. Pitié, pas de raid5 avec des disques de plus de 1To, raid6 mini, le risque d'avoir une corruption sur l'un des disques survivants est trop élevé. Dans tous les cas, prévoir la solution de backup en numéro 1. L'organisation des disques vient ensuite. Un système qui crash complètement peut être restauré avec un bon backup. L'avantage c'est qu'on cherche moins la redondance sur les disques lorsqu'on a une procédure de backup fiable, qui devient de facto une redondance. Pour rappel, un backup ça s'historise et ça se vérifie. J'ai déjà vécu une corruption de ma boite mail pro, au moment de restaurer la sauvegarde, ben la boite mail était parfaitement sauvegardée... dans son état corrompu. 10 ans d'archives perdues (qui par chance ne m'ont jamais manquées). Pour la capacité de stockage, il n'y a pas de mystère, aujourd'hui le standard minimum c'est 1:3 => 1To utile = 3To bruts. En dessous le risque de perte est non négligeable. Tout dépend de la valeur des données. Pour les films/séries, il n'y a pas mort d'homme 1:2 suffit. Pour les photos des enfants quand ils étaient petits (j'en ai pas) 1:5 ne serait même pas assez. J'utilise ceph aussi, qui se débrouille avec tous mes disques de fond de tiroir. C'est un autre level très gourmand en matériel, lent, complexe, inaccessible aux novices, mais à toute épreuve.
  9. Kachidoki

    Nas à partir d'un PC

    Hello, une petite piécette pour TrueNAS pour ce genre d'utilisation. TrueNAS Core suffirait, mais je trouve TrueNAS Scale plus pérenne, même si encore jeune. Pour juste faire du partage de fichier, n'importe quelle solution fait l'affaire. S'il faut commencer à faire du streaming avec transcodage audio/video, ou simplement gérer des bibliothèques là faut peaufiner le choix. Ce qu'il faut bien penser dès le départ, c'est le backup et l'organisation des disques, jbod, raid, zfs etc...
  10. Au taf on avait "domotisé" une salle de réunion pour en faire une salle de repos. Il y avait deux tablettes fixes allumées h24 aux murs, des Samsung. Les deux on eu la batterie qui a gonflé après quelques années.
  11. Sinon on peut aussi charger le filament en humidité pour augmenter son poids (pratique courante dans l'agro-alimentaire). Plus il est humide, plus il est lourd, plus il y a de filament => CQFD Me cherchez pas, je suis déjà très loin.
  12. Il y a deux cas à TOUJOURS prévoir lorsqu'on fabrique quelque chose : Les enfants Les mecs bourrés
  13. La triplette de qualité en entrée du coffret est en 3G1.5, mais l'autre "quintuplette" qui est derrière l'onduleur, d'origine inconnue est en 0.75mm²... Câble plus long et plus de prises, mais section plus faible. J'ai toujours rechigné à m'en servir, mais dans ce cas de figure ça fait le job. De toute façon la ligne est protégée par un disjoncteur 6A, et c'est encore surdimensionné. Le testeur de polarité de prise c'est pas donné quand même. Perso je possède un VAT (Vérificateur d'Absence de Tension) qui est le seul appareil homologué pour ce type d'usage. Quitte à avoir un appareil, c'est celui-là qu'il faut. Si on sait s'en servir, on peut également l'utiliser pour trouver la polarité d'une prise, c'est d'ailleurs cet appareil que j'ai utilisé. Un multimètre ne convient pas, mesurant une tension à vide avec une impédance d'entrée très élevée, il est impossible de déterminer à coup sûr que la tension affichée n'est pas une diaphonie. C'est le rôle du VAT qui, par construction, est en mesure de le faire même lorsqu'il n'a plus de pile.
  14. Tiens, j'ai pensé à toi aujourd'hui. J'ai monté un petit coffret "réseau" dans mon garage pour accueillir une partie des équipements de mon homelab. Pour alimenter tout ce petit monde, j'ai fixé une petite triplette sur secteur raccordée directement au tableau sur une ligne dédiée. Et une plus grande triplette reliée à l'onduleur du coffret dans laquelle j'ai inséré des pastilles rouges imprimées pour rappeler que ce sont des prises ondulées. Pour faire ça proprement, j'ai coupé le cordon de la petite triplette et je l'ai raccordé dans une boite de dérivation à l'extérieur du coffret. Autant il n'y avait pas de permutation phase/neutre avant de couper la triplette, autant après oui. Je m'explique : en interne de la triplette le fil bleu allait de la broche de droite aux broches de droite. Et vice versa pour le fil marron. Donc tant qu'on ne voit pas les couleurs sous la gaine blanche, tout est dans le bon ordre. Mais quand on coupe, ben le fil bleu et marron sont inversés. Une double permutation en somme. Même si je sais que ça n'a pas d'impact (l'exemple des prises schuko), surtout que tous les équipements derrière utilisent des transfos deux plots pour la plupart, c'était trop dur psychologiquement. J'ai pesté comme un putois, et dans la boite de dérivation j'ai raccordé le bleu sur le marron et le marron sur le bleu, en collant une étiquette pour me rappeler pourquoi j'ai fait ça... La terre elle au moins était juste, encore heureux car c'est de la bonne triplette française de qualité en 3G1.5...
  15. Je n'aime pas me moquer, mais ici c'est particulier, je ne comprend presque pas l'intervention : L'exécuteur qui fait clac clac ça me fait sacrément penser à un bourreau avec sa hache. Mais alors une entreprise spécialisée dans la maintenance des Ender 3 Pro je n'ai jamais vu, pour moi ce sont les membres du forum qui font ça (vécu), donc oui c'est assez bizarre.
×
×
  • Créer...