Aller au contenu

Filament ABS

Kachidoki

Membres
  • Compteur de contenus

    1 343
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Jours remportés

    9

Réputation sur la communauté

347 Excellente

2 abonnés

À propos de Kachidoki

  • Rang
    Triple buse !

Information

  • Imprimantes
    i3 MK3S MMU2S | i3 MK3 | i3 MK2.5S | CR-10 | CTC i3 Pro B | ex-DE200

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Kachidoki

    Buses 0.1 et 0.15

    Le problème avec des buses aussi fines, c'est que tout ce qui touche à la calibration doit être encore plus précis que d'habitude. Le diamètre du filament réel doit être pile poil en accord avec celui renseigné dans le slicer. Les step/mm de l'extrudeur très précisément réglés, le z-offset pour la première couche également, le flow, les rétractations, etc... Car un petit écart en buse de 0.4mm est démultiplié en buse de 0.1mm (x16). Par curiosité, essaye donc la même pièce avec une buse de 0.4mm, et des couches de 0.04mm, pour comparer.
  2. Kachidoki

    Buses 0.1 et 0.15

    Le résolution, je pense qu'elle doit les atteindre, je ne connais pas les vis trapézoïdales qu'elle utilise, mais si c'est du 8mm en 4 filets, donc 2mm par tour, avec un moteur classique de 200pas/tour, ça fait 10µm de résolution. Si c'est un 8mm par tour alors, ça fait "que" 40µm. Mais si elle utilise des micro-step alors là c'est Byzance. (c't'expression d'vieux...) Mais la résolution n'est pas la précision.
  3. Kachidoki

    Buses 0.1 et 0.15

    Normal, la moitié de la surface d'un disque n'est pas égale à la moitié de son diamètre. S = pi * D² / 4 Pour le passage de 0.2mm à 0.1mm, ce n'est pas 50% de flow mais 25%.
  4. Je n'ai pas mentionné les autres car je ne connais pas spécifiquement ces modèles, mais comme les critères sont très axés "faut que ça marche tout de suite sans prise de tête". En comparaison à ma CR10, et aux Ender3 et autres U20 de collègues, il n'y a pas photo. Pourquoi mettre 200€ de plus pour la commander montée alors que le manuel de montage est de la même qualité que le reste de la machine (en plus ils décrivent même à quel moment et combien de haribo il faut manger ) ? Va voir ici pour avoir une idée, j'ai mis la version english, plus riche en commentaires des gens, mais elle existe aussi en français. Alors certes c'est 8h de montage, mais pas d'erreur possible, et ça baisse le niveau de stress si un jour il faut intervenir dessus. Bon après le SAV 24/7 est top aussi. Si vraiment tu as peur, la version montée (qui t'apportera 10% de réduc sur la boutique prusa ensuite, au lieu de 5%, intéressant pour les filaments) est vraiment plug and play. Il n'y a pas de BLTouch, mais une PINDA (capteur capacitif), et oui tout est réglé d'usine, il y a même une impression test qui est laissée sur le plateau à la livraison. Pour la comparaison de qualité entre la CR10 et la MK3S, si on prend une CR10 bien réglée et qui tourne correctement (donc on exclu les problèmes de première couche et de sous-extrusion et du respect des côtes), la MK3S est plus précise grâce au direct-drive et un bed plus léger, donc pas de stringing ou de ringing. Les pièces mécaniques sont bien orthogonales aussi. La ventilation est aussi meilleure, ce qui donne une meilleure finition sur les porte-à-faux.
  5. Salut, Il y a plusieurs façons de voir les choses. Je précise que j'ai quelques Prusa et une CR10 entre autres justement, donc la comparaison est facile. Si le critère le plus important est celui mentionné dans le titre, alors une Prusa sans hésitation. Et vu les critères suivant, je dirais... pas mieux qu'une Prusa. Vu que tu mentionne que ça serait une seconde machine, sous-entendu tu conserve la CR10S, alors le volume d'impression devient un critère moindre. La plupart du temps on sort des petites pièces, et de temps en temps on a besoin d'une grosse, donc pour ces quelques cas tu peux toujours utiliser ta CR10S. Bon, j'avoue dans ce cas là, je préfère souvent m'arranger pour couper la pièce en deux, que de démarrer la CR10. Si le budget de la Prusa i3 MK3S est trop élevé, et que finalement son volume d'impression pourrait te suffire, alors revend la CR10S pour la financer. Et sinon, pour le même budget tu peux aussi t'acheter deux Prusa MINI, certes le volume est encore plus petit, mais tu produis deux fois plus vite. (Bon perso j'attendrais quand même d'avoir des retours des premiers utilisateurs ). Comme le dit @Phoenix, côté Français il y a la SmartCub3D, mais son volume d'impression colle encore moins aux critères. Si tu nous en disais un peu plus sur le style de pièces que tu imprime pour qu'on puisse t'aiguiller mieux ?
  6. @Guizmo Tant que tu imprimes avec de la ventilation ça tiendra. En tout cas tu as ta réponse indirectement (puisque c'est de l'ABS et non du PETG), sur le graphique précédent, l'ABS est donné pour 96°C et le 870 recuit pour 85°C. Non recuit ça tombe à 55°C, mais on peut imaginer qu'en passant du temps au voisinage de la hotend, un phénomène de recuisson se fasse ?
  7. Hello @filament-abs.fr, ce n'est pas ce que dit ce graphique si je ne m'abuse? A moins que l'ABS ne se soit moins résistant à la température que le PETG, mais c'est aussi contraire à mes connaissances. Pour la résistance à l'impact là oui, l'autre graphique montre bien une supériorité du 870 recuit. @Guizmo, le "fan shroud" des Prusa est en ABS, c'est la seule pièce en ABS d'ailleurs, justement pour supporter la chaleur de la hotend lors d'impression de filaments non ventilés.
  8. Je viens de voir l'interview de Prusa faite par Tom Sanladerer, à un moment ils parlent de la future CoreXY, Prusa a annoncé qu'il vise un prix de $1200 à $1500, en ce moquant des prix pratiqués par Ultimaker.
  9. Merci, je ne connaissais pas ce procédé, très intéressant...
  10. Je rejoins l'avis de @biostrike, ce sont les chinois qui font ça. Si tu veux sortir une machine qui fait 40x40x40 sur base d'i3, tu devras rajouter des jambes de force comme sur la CR10v2, et augmenter la rigidité de toutes les parties existante. Ce qui implique une augmentation du poids des parties mobiles : des tiges de 10 ou 12mm, un plateau de 40x40, tout ça pèse lourd, même les pièces qu'on imprime dans un tel volume peuvent dépasser facilement le kilo. Donc les NEMA17 seront trop faibles, déjà sur ma MK2.5S ils perdent des pas sur de grosses pièces en buse de 0.8 (>300g) si je laisse le travel speed par défaut à 180mm/s. Donc moteurs plus gros, ce qui implique drivers plus gros. Et toujours quand tu fais une machine d'un tel volume, ce n'est pas pour y mettre une buse de 0.25mm, donc l'extrudeur change aussi, par exemple pour une volcano. Plateau plus grand, donc alim plus grosse, mosfet plus gros. Et je ne parle même pas du fait d'imprimer des pièces aussi grandes sur un plateau mobile, bonjour la précision... Bref, c'est trop de bricolage, la structure de base de l'i3 n'est pas du tout conçue pour ça, et ses limites ont bien été repoussées. Il n'y a qu'a regarder les specs d'origine (volumes d'impression, vitesses) de la i3 MK1 qui utilisait la même base. C'est une bonne chose de partir sur un autre type de structure, et je pense que 1.5k€ pour une CoreXY de 40³ avec la touche Prusa, ce n'est pas déconnant du tout.
  11. Flûte, moi qui rêvais d'une taraudeuse.
  12. C'est pour ça que je ne commanderai pas de MINI. La MAXI sera une CoreXY avec un volume de 40x40x40. J'attends juste de voir le prix (qui devrait piquer), et surtout si elle aura une double tête ou un toolchanger.
  13. En effet, le moteur d'extrusion est déporté, ce qui allège énormément la tête. Et les tiges passent à 10mm pour plus de rigidité. Et aussi l'axe Z est un profilé, qui sera même plus stable que la frame des i3. Il est clair que l'on ne sera probablement pas au niveau de la MK3S en terme de précision, mais ce n'est pas le but. Ici Prusa a cherché à simplifier le plus possible la machine pour la rendre plus accessible. Moins de pièces, assemblage en 30min, garder une qualité Prusa, tout en tirant le prix vers le bas, d'où la hotend custom par exemple. Clairement il cherche ici à répondre aux gens à qui on dit d'acheter une chinoise pas chère pour débuter, mais aussi impossible à régler pour un débutant, de quoi en dégoûter certains. Et c'est vrai que c'est souvent le cas sur le forum, les personnes qui n'ont pas 800€ à mettre dans une MK3S n'ont pas trop d'alternatives. Là en lançant une machine à 400€, Prusa se rapproche des petits portes-monnaies, mais aussi de ceux qui impriment beaucoup pour des clients et qui peuvent augmenter leur capacité de production à moindre coût. (Peut-être qu'on devrait ouvrir un topic Prusa MINI.)
  14. Sinon, pour la moitié du prix, il y a la toute nouvelle Prusa MINI.
×
×
  • Créer...