Dernières nouvelles
test anycubic photon m3 review

Anycubic Photon M3, le test

Test Anycubic Photon M3 + Wash & Cure 2

Après avoir beaucoup utilisé les imprimantes FDM dites à filaments, je me suis décidé en mai 2022 à tester l’impression 3D SLA (impressions résines). Je vous propose donc ici un test de la dernière imprimante résine MSLA de petit format de chez Anycubic, à savoir la nouvelle Anycubic Photon M3.

Anycubic Photon M3

Je précise ici qu’il s’agit d’un essai libre. J’ai acheté cette imprimante et vous propose donc un test en toute transparence avec mon ressenti personnel après plusieurs semaines d’utilisation.

Il est fortement déconseillé de laisser la résine liquide entrer en contact avec la peau. Il faut donc TOUJOURS la manipuler avec des gants jetables de type nitrile ! La résine est relativement visqueuse et peu propice aux éclaboussures. Il est également recommandé de porter un masque et des lunettes de protection.

Unboxing de la Anycubic Photon M3

L’imprimante 3D est très bien protégée dans un carton peu encombrant.

Dans les mousses de protection, on retrouve le bac VAT ainsi que le plateau.

On retrouve également une petite boite qui contient tout le nécessaire au montage, à l’utilisation et à l’entretien de la machine. Il n’y a cependant pas de pince coupante (dans mon cas, ayant déjà eu cet outil avec mes imprimantes FDM, cela ne me manque pas) et le seul masque fourni est un masque chirurgical.

Il sera donc utile de prévoir une pince coupante pour les supports, un masque réutilisable pour peinture et produit chimique (ce que je recommande), une boite de gants au nitrile, ainsi qu’une bouteille de résine pour bien commencer.

Montage de la Photon M3

Ici, il n’y pas vraiment de montage comme sur une imprimante à dépôt de fil fondu, la machine est déjà assemblée. Il sera donc juste nécessaire de régler le Z=0 pour le plateau en ayant au préalable retiré son film de protection ainsi que celui de l’écran.

mise à niveau du plateau
notice d’assemblage et de mise à niveau

Malgré tout, avant de suivre l’opération décrite dans la documentation pour le réglage du plateau, je vous invite à effectuer la mise à jour des firmwares de la carte mère et de l’écran TFT. Il s’agit d’une recommandation présente sur le site Anycubic, dans la section Software.

mise à jour du firmware
procédure de mise à jour

L’avant dernier point consiste à faire un contrôle des lampes UV et du LCD depuis le menu de l’écran.

test de l'écran

Et le dernier à installer le VAT (bac à résine).

installation du bac à résine
Installation du bac à résine

La documentation n’est pas en français mais est très bien réalisée et ne sera pas compliquée à lire pour un débutant en impression 3D résine.

Une vidéo officielle Anycubic montre également le déballage et la mise en route de la M3.

Choix et installation du trancheur (slicer)

Photon Workshop

Pour commencer, j’ai installé le trancheur fourni sur la clé USB. Il s’agit de Anycubic Photon Workshop. Malheureusement, à ma grand surprise, aucun profil, pour les imprimantes de la série M3 ne sont présents sur cette version. Le logiciel fourni sur la clé USB par Anycubic n’est pas dans une version suffisamment récente pour être compatible avec la série Photon M3, étonnant !

Je vous invite donc à directement aller télécharger la version la plus récente de Anycubic Photon Workshop sur le site officiel. On y trouve même un PDF pour installer et utiliser le slicer. Au moment d’écrire ces ligne c’est la V2.1.30 et elle a bien des profils pour les modèles M3, M3 Plus et M3 Max.

réglages photon workshop
Les profils pour Photon M3 sont présents dans la dernière version de Photon Workshop

Il s’agit d’un trancheur assez basique et simple. Il y a peu d’options mais malgré tout l’essentiel pour le tranchage est présent. L’interface ressemble à celle de ChituBox.

interface photon workshop

Nous avons les fonctions :

  • Mirroir
  • Hollow & Fil (évidage et remplissage)
  • Puching (faire un trou d’évacuation)
  • Text
  • Split
  • La gestion des supports dans le second onglet à droite

Sur la zone de gauche, vous retrouvez :

  • Le déplacement
  • La rotation
  • La mise à l’échelle
  • Enfin la gestion de layout et duplication

ChiTuBox

Chitubox V1.9.2 existe en version gratuite Lite et payante Pro. Je n’ai testé que la version gratuite du slicer de référence pour imprimantes SLA / MSLA.

réglages chitobox pour anycubic photon m3

Malheureusement, il n’y a pas de profil pour les modèles de la série M3 d’Anycubic. Il faudra donc manuellement créer un profil d’imprimante à partir d’un autre dont on éditera les paramètres pour correspondre à notre modèle.

profil photon m3 pour chitubox

Lychee Slicer

Lychee Slicer 3 V3.7.101 existe en plusieurs versions : Lite (gratuite), Pro (payante pour deux périphériques à 65,99€/an) et Premium (version utilisable sur quatre devices). Pour ma part, j’ai encore une fois installé la version gratuite pour tester ce slicer qui propose une interface très différente des outils précédents. Personnellement, je la trouve assez claire et efficace. De plus, elle est disponible en français.

Lychee Slicer

Les modèles de la série Photon M3 ont des profils disponibles, ce qui est plutôt pratique.

Profil Phothon m3 Lychee Slicer

Il est aussi possible d’ajouter des profils de résines manuellement ou via la communauté. J’ai trouvé cela très pratique à l’usage.

réglages communautaires

Au final, pour ce qui est du choix du slicer, je dois avouer que même si Photon Workshop fait assez bien le travail, j’ai au final très vite adopté Lychee Slicer, dans sa version gratuite pour le moment. Je le trouve plus agréable à l’usage et qui convient à 95% de mes besoins.

Je passerai peut être à Lychee Slicer Pro dans quelques temps. Le prix annuel est raisonnable et offre des fonctions avancées sur les supports et surtout l’évidage. En effet, la possibilité de bloquer l’évidage de certaines zones est une chose qui peut être utile à la longue.

Anycubic M3, la première impression

La plupart des impressions effectuées sur la Photon M3 ont été réalisées avec de la résine Anycubic Basic Grey puis de la Anycubic Lavable à l’eau de la même couleur.

Deux figurines proposées par Anycubic lors d’un concours sur leur groupe m’ont servi de test de première impression.

Verdict, le résultat est là : rien à redire sur la qualité des impression. Les moindres détails sont propres, les impressions tiennent très bien au plateau gravé au laser de la Photon M3. Pour les retirer, rien de plus simple, tout se décolle parfaitement et facilement avec une simple spatule de peintre arrondie.

Pour le post traitement, j’ai fait appel à la Wash & Cure 2 de Anycubic que j’ai commandé avec l’imprimante pour l’occasion.

Le kit Anycubic Wash & Cure 2.0

test Anycubic Wash & Cure 2

Le boitier Anycubic Wash and Cure 2.0 est une machine 2 en 1 un peu moins encombrante que la Photon M3. Il y a un bac avec panier métallique pour recevoir les impressions à nettoyer et un second accessoire pour le maintien du plateau (cependant plus adapter au plateau d’un Photon Mono ou Photon SE).

Il suffit donc de mettre 2 à 3 litres d’eau (pour les résines lavables a l’eau), d’alcool IPA ou de bioéthanol dans la cuve plastique. Ensuite, il n’y a plus qu’à placer vos prints dans le panier et mettre la machine en route en position Wash (il n’y a qu’à choisir la durée et valider) .

La seconde étape demande un passage en position Cure (traitement aux UV) et de choisir la durée.

L’avantage que je trouve à ce “Wash & Cure” Anycubic est que ce boitier prend peu de place comparé à des modèles nécessitant deux appareils distincts. De fait, les makers intensifs ne pourront pas laver et curer en même temps plusieurs prints.

Retour rapide sur la Anycubic Photon M3

La Anycubic Photon M3 présente un plateau de 7,6 pouces, ce qui en fait une imprimante résine avec une surface d’impression pas si petite que cela. C’est l’un des critères qui m’a fait choisir ce modèle.

A titre de comparaison, une Anycubic Photon Mono 4K a un plateau de 6,23’’, une Elegoo Mars 3 a un plateau de 6,66’’ et une Photon Mono X a un plateau de 8,9’’, ce qui place la Photon M3 à mi-chemin entre la Mono 4K et la Mono X en terme de surface d’impression.

Pour la résolution, nous sommes ici à 40µm en XY contre 50µm pour les Photon Mono X et Elegoo Saturn, et 35µm pour la Mars 3 ou Photon Mono 4K. Il s’agit donc d’une résolution comparable aux Mars 3 et Mono 4K avec une plus grande surface d’impression.

L’écran 4K+ est protégé par un verre trempé, ce qui est un réel plus en terme de durabilité.

L’axe Z utilise un rail linéaire de 20 mm de largeur. J’en ai rarement vu d’aussi imposant. Cela assure une belle rigidité et stabilité au plateau.

Le bac en alu massif dispose d’un bec verseur. C’est bien pensé mais pas parfait. En effet, cela a tendance malgré tout à couler sur le côté du VAT.

Mes recommandations

En plus de l’imprimante, pensez à acheter un filtre métallique permanent et un entonnoir silicone. Cela sera plus durable que les cinq filtres papiers. Encore une fois, prévoyez une boite de gants nitriles car il n’y a que trois paires fournies avec l’imprimante et cela ne suffira pas longtemps. Il vous faudra aussi un vrai masque de protection réutilisable avec filtre remplaçable car le masque chirurgical fourni ne sert pas à grand-chose. Achetez aussi un FEP d’avance au cas où il serait nécessaire de le remplacer car celui-ci s’use avec le temps. 

Les autres impressions 3D réalisées avec la Photon M3

Inosuke (Demon Slayer)

Zorro (One Piece)

Les petits points blancs sont liés au fait que je n’avais pas bien égoutté l’éthanol résiduel sur la figurine avant le passage aux UV.

Luffy (OnePiece)

Imprimés avec de la résine RepRapper 201 standard couleur Cire Rouge

Soit dit en passant, cette résine est de très bonne qualité, peut-être un peu plus résistante que la Anycubic, mais c’est là juste un ressenti, je n’ai pas réellement fait de comparaison de résistance entre les différentes résines testées.

Sycamor

The Mandalorian

Acheter l’Anycubic Photon M3

Test Anycubic Photon M3 + Wash & Cure 2 Après avoir beaucoup utilisé les imprimantes FDM dites à filaments, je me suis décidé en mai 2022 à tester l’impression 3D SLA (impressions résines). Je vous propose donc ici un test de la dernière imprimante résine MSLA de petit format de chez Anycubic, à savoir la nouvelle Anycubic Photon M3. Je précise ici qu’il s’agit d’un essai libre. J’ai acheté cette imprimante et vous propose donc un test en toute transparence avec mon ressenti personnel après plusieurs semaines d'utilisation. Unboxing de la Anycubic Photon M3 L’imprimante 3D est très bien protégée…

Notes et conclusion

Qualité d'impression - 10
Fiabilité - 9
Logiciel - 8.2
Utilisation - 8.8
Rapport qualité / prix - 9.4

9.1

Points forts
  • Volume d’impression supérieur à la concurrence
  • Vitesse d’impression correcte
  • Temps d’exposition court
  • Qualité d'impression
  • Slicer correct et fonctionnel
  • Silencieuse, pas de bruit de ventilation, juste celui du Z
  • Bac résine avec bec verseur
  • Verre de protection trempé sur l’écran
  • Rail linéaire de 20mm (très bonne stabilité)
  • Menus simples et efficaces
  • Evolution du firmware
  • Communauté active sur Facebook et SAV constructeur réactif
Points faibles
  • Multi layer (hauteur de couche variable) non supporté
  • Pas de FEP de remplacement fourni
  • FEP dans un cadre collé
  • Capot sans charnière
  • Pas de système de filtration interne à la Photon M3 (mais il est possible d’ajouter des filtre autonome sur batterie, vendu en accessoire)
  • La manutention de la résine (propre à toutes les imprimantes 3D SLA)
  • L'odeur des résines et de l'alcool (aussi commun à toutes les imprimantes à résine liquide)

Avec un écran monochrome de 7,6’’, la photon M3 propose la plus grande surface d’impression de sa catégorie. Sa résolution 4k+ offre une définition XY de 40µm, ce qui permet d’obtenir des impressions de qualité.

Cette imprimante s’adressera à ceux désirant une surface d'impression ce rapprochant d’imprimante de taille moyenne comme la Mono X, avec un format qui reste compact et un prix raisonnable.

Un kit Wash & Cure est un vrai plus. Le Anycubic W&C 2 est une solution 2 en 1 compacte et adaptée mais d’autres solutions comme le Wash & Cure Plus de Elegoo ou encore des solutions à deux boitiers peuvent convenir. Cela apporte un vrai plus en ce qui concerne le post traitement des impressions résines.

N’hésitez pas à passer sur le forum pour échanger sur les imprimantes 3D Anycubic!

Acheter

A propos de MrMagounet

MrMagounet
Informaticien depuis 22ans avec une formation initiale en électrotechnique, je me suis toujours intéressé à la réalisation de projets mêlant électronique et informatique, que ce soit dans l'audio pour la réalisation d'ampli à lampe, enceinte ou pour la réalisation d'autres types de projets. La découverte de l'impression 3D a été une révélation pour moi car elle permet d'aller plus loin dans la conception et la réalisation de nos projets.
MrMagounet
MrMagounet

Derniers articles de MrMagounet (see all)

A lire

Anycubic Kobra Plus

Anycubic Kobra Plus

On ne vous présente plus Anycubic, le célèbre fabricant d’imprimantes 3D d’origine chinoise dont on …

5 COMMENTAIRES

  1. Je cherchais des infos sur cette nouvelle sla pour compléter mes
    2 fdm, savez-vous ce qu’elle vaut face à une mars 3 elegoo ? Pourquoi avoir choisi celle-ci ?

    • Bonjour Pierre,
      J’ai moi aussi acheté mon imprimante Résine pour compléter mes 3 imprimantes FDM.
      Pour être clair, j’ai hésité entre 3 marques Anycubic, Elegoo et Creality Halot. Puis sur les 3 marques j’ai supprimer de la liste Les Halots car je voulais une machine 4K + W&C pour un budget de 400€ maxi, j’ai donc continué à réfléchir et j’avais donc le choix entre la Photon Mono 4K, la Elegoo Mars 3 puis la nouvelle Photon M3.
      Ce qui ma fait pencher pour la M3 ce sont quelques avantages qu’elle possède :
      – Surface d’impression supérieur à la concurrence 7.6″, la ou la Mars 3 6.66″ et photon 4K 6.26″.
      – Totalement silencieuse aucun bruit de ventilation juste le Z, la Mars 3 est assez bruyante avec ces ventilateurs.
      – La qualité de son écran et sa matrice d’éclairage, supérieur au la Photon 4K, la technologie de rétroéclairage de la Mars 3 est top par contre, mais celui de la M3 est très bien.
      – Sont rapport Qualité / Prix, en toutes transparence j’ai réussi a acheter la Photon M3 pour 232€ + Anycubic W&C 2 99€ donc le tout m’est revenue à 331€, ce qui était a peine plus chers que quelques Euros a la Photon 4K et au moins 50€ moins chers que la Mars 3 en promo pour une plus grande surface.

      La Mars 3 à par contre un avantage le support de la résolution adaptative, une gestion peut être supérieur de l’antialiasing, mais dans mon cas la taille du Plateau présentais plus d’avantage a mon usage.

  2. Salut MrMagounet, comme prévu je viens de zieuter ton article, complet et pratique, qui confirme que mon choix est le bon pour ma première imprimante SLA. Je vais probablement faire ma première impression (tests en l’occurrence) pour voir si les paramètres de la communauté pour les résines fonctionnent avec celle que j’ai, je ne les ai pas trouvé dans ceux proposés c’est pourquoi je serais peut-être contraints à faire plusieurs tests pour trouver celui qui convient

    • Salut Josh Ua tu peux aussi installe une seconde imprimante Résine dans Lychee comme la Photon Mono 4K par exemple et tu aura un plus grand nombre de profils de résine mis a dispo par la communauté et cela te permettra de regarder les paramètres et créer un profil personnel adapté a ta résine si elle existe.

  3. Salut mec j’ai une M3 MAX, j’aurais aime savoir quels sont tes paramétrages pour tes prints comme j’imprime des grosses pièces la vitesse de levage joue bcp sur les prints la je suis a 2mn/s en monter et 4mn/s en descente avec des supports a 1.5mn avec des pointes de 0.6mn .

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partages