Dernières nouvelles

Elegoo Mars 3, le test

Après la “grosse” Saturn, j’ai pu tester l’imprimante 3D Elegoo Mars 3, une version plus petite qui conserve pourtant le même écran 4K (4098 x 2560 pixels pour être précis). Par conséquent, si le volume d’impression s’en trouve réduit, la qualité est quant à elle améliorée. En effet, la Mars 3 offre une précision de 35 microns à l’horizontal (axes X et Y), soit 30% mieux que la Saturn mais aussi les précédentes Mars. A ce sujet, le volume est également plus grand que ces dernières, en hausse de 37% plus exactement.

On est donc sur une version améliorée en tous points de la gamme Mars, parfaitement adaptée à l’impression de petites objets comme des figurines.

Vous pouvez consulter notre comparateur pour obtenir toutes les caractéristiques techniques de la machine.

Acheter l’Elegoo Mars 3 chez Atome3D

Livraison rapide et SAV de proximité chez Atome3D !

More Less
349,99 €

Le test Elegoo Mars 3 en vidéo

Cet article et la vidéo sont complémentaires, il est préférable de la visionner avant de lire la suite du test.

Le packaging de la Mars 3

Revenons rapidement sur l’emballage de la Mars 3 4K et son contenu :

La machine est très bien protégée dans un carton peu encombrant. A ces côtés, on retrouve une petite boite qui contient tout le nécessaire au montage, à l’utilisation et à l’entretien de l’imprimante. Il manque juste une bouteille de résine pour être opérationnel.

Montage de l’imprimante Elegoo Mars 3

Il n’y a pas de montage à proprement parler. D’ailleurs la notice (que vous pouvez retrouver sur la page support du constructeur) n’y fait pas référence. C’est dans le chapitre mise à niveau du plateau que Elegoo explique comment installer ce dernier, sans oublier d’enlever son film protecteur (même chose pour l’écran) :

tuto montage elegoo mars 3

Réglages et mise en route

Niveau réglage, il n’y a que le leveling du plateau à effectuer. La documentation propose la méthode “FDM” avec une feuille de papier. J’ai personnellement utilisé le carton de la Saturn (cf son test) que je trouve bien plus pratique.

réglage elegoo mars 3

La première impression 3D

Faute de résine fournie avec la machine, je n’ai pas imprimé le fichier CTB tranché par le constructeur qui était présent sur la clef USB puisque je n’en connaissais pas les réglages.

Chitubox Pro

J’ai donc directement attaqué la découverte de Chitubox en version Pro dont la licence gratuite fournie avec la Mars 3 est valable 1 an (après activation). Comme je le disais dans la vidéo, c’est un cadeau d’environ 150€ (169$).

avantages chitubox pro
Les avantages de Chitubox Pro

Outre l’outil de réparation des objets qui remplace Netfabb Online que j’utilisais avant qu’il soit intégré à Autodesk Fusion 360, je n’ai pas utilisé la gestion avancée des supports et des paramètres. Je me suis contenté des onglets Préparation et Prévisualisation :

Pour ma première impression, j’ai utilisé de la résine Elegoo à base de plante pour faire la tour ci-dessus à plus petite échelle :

Les photos parlent d’elles-mêmes, la pièce ne présente aucun défaut, même sur les plus petits détails. Toutes les écritures sont lisibles, même les plus petites et la première couche est parfaitement lisse !

Elegoo Mercury X, le wash & cure

A chaque fois que j’ai testé une imprimante 3D résine, l’effet waouh était gâché par la manutention de la résine (un peu moins avec la FormLabs Form 2). Pour faciliter cette étape durant le test de la Mars 3, Elegoo m’a aussi fourni son kit “Wash & Cure” (nettoyage et polymérisation) baptisé Mercury X.

Unboxing Mercury X

Contrairement à Anycubic, le Wash & Cure d’Elegoo est séparé en 2 machines (qui peuvent travailler en même temps). Cependant, il n’y a qu’un seul carton, encore une fois peu encombrant et protégé :

Montage

Pour la partie lavage, il n’y a qu’à poser le “Tupperware” avec mélangeur intégré sur la base et y glisser le panier. Pour la partie “curing” il faut installer le plateau tournant et les deux barres de LED (à brancher et visser). C’est l’histoire de quelques minutes en suivant la documentation à laquelle je n’ai rien à reprocher.

Contrairement à l’imprimante et son châssis entièrement en métal, on est ici sur du 100% plastique. Bien qu’il soit joli à l’œil avec son “blanc Apple” et son liseré chromé, en mains cela fait beaucoup plus cheap.

Utilisation

Une fois l’objet imprimé, il n’est pas nécessaire de le décoller du plateau que l’on peut directement mettre dans la Mercury X Wash. On peut même mettre deux plateaux de Mars sur le support qui n’est pas compatible avec le grand plateau de la Saturn. Ce dernier doit être utilisé avec le panier qui peut aussi servir pour les objets trop grands ou décollés du plateau. Il faut donc jongler entre les deux supports si on possède les deux machines.

Les boitiers Eleego Wash et Cure s’utilisent très simplement avec un bouton poussoir et rotatif sur lequel est affichée la durée du processus. Elles facilitent grandement le travail de post-production des objets imprimés en résine et sont pour moi un “must-have” indispensable et complémentaire à toute imprimante 3D SLA / MSLA.

D’autres prints 3D réalisés avec la Mars 3

Toujours en résine Plant Based

Hulk

Baby Yoda

Micro Benchy

AmeraLabs Town

Test 3DSLA.ru

résines ifun

Résine iFun Rigid if3120w

Tour Eiffel

Tour d’échec

Résine iFun ABS Like if3129

Vaisseau Star Wars

Bench Tank

Petit chien

A part quelques mauvais paramétrages de tranchage et des traces de supports, toutes les pièces ont été parfaitement imprimées à 50 microns.

La consommation électrique

Avant d’aborder la conclusion, voici l’habituelle mesure de consommation électrique de la Mars 3 faite avec une prise connectée Xiaomi couplée à Jeedom, quasiment deux fois moins gourmande en énergie que la Saturn :

consommation électrique imprimante 3D domotique jeedom

Acheter l’Elegoo Mars 3 chez Atome3D

Livraison rapide et SAV de proximité chez Atome3D !

More Less
349,99 €
Après la "grosse" Saturn, j'ai pu tester l'imprimante 3D Elegoo Mars 3, une version plus petite qui conserve pourtant le même écran 4K (4098 x 2560 pixels pour être précis). Par conséquent, si le volume d'impression s'en trouve réduit, la qualité est quant à elle améliorée. En effet, la Mars 3 offre une précision de 35 microns à l'horizontal (axes X et Y), soit 30% mieux que la Saturn mais aussi les précédentes Mars. A ce sujet, le volume est également plus grand que ces dernières, en hausse de 37% plus exactement. On est donc sur une version améliorée en…

Notes et conclusion

0

/10

Points forts
  • Volume d'impression (par rapport aux autres Mars)
  • Vitesse d'impression
  • Qualité d'impression
  • Graduation dans le bac
  • Design
  • Port USB et bouton d'alimentation en façade
  • FEP 2.0
  • Licence Chitubox Pro pendant un an
Points faibles
  • Pas de bec verseur
  • Capot sans charnière
  • Ventilation largement audible
  • La manutention de la résine (propre à toutes les imprimantes 3D SLA)
  • L'odeur des résines et de l'alcool (aussi commun à toutes les imprimantes à résine liquide)

Avec son volume d'impression plus important que les cinq générations de Mars précédentes, la Mars 3 de Elegoo se rapproche de la Saturn tout en offrant une qualité d'impression légèrement supérieure. Elle s'adresse donc aux makers désireux d'imprimer avec un niveau de détail très élevé.

Le kit Wash & Cure Mercury X est un vrai plus pour le workflow de l'impression 3D résine, tant pour le gain de temps que le côté pratique.

N’hésitez pas à passer sur le forum pour échanger sur les imprimantes 3D Elegoo !

Acheter

A propos de Motard Geek

Motard Geek
Administrateur du site (lesimprimantes3d.fr) avec Julien, passionné par l'informatique et les nouvelles technologies, un peu geek sur les bords, motard du dimanche, blogueur multi-casquettes, attiré par l'impression 3D depuis ses débuts.
Motard Geek
Motard Geek

Derniers articles de Motard Geek (see all)

A lire

Flashforge Creator 4

FlashForge Creator 4

Le constructeur chinois profite de cette fin d’année pour dévoiler une nouvelle version de son …

5 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ces présentations, vraiment complet. Par contre je reste toujours dubitatif concernant les imprimantes SLA chez des particuliers. Que fait-on des impressions ratées, supports, des bouteilles presque vides et fin de bac de résine ? Tu as peut-être des infos sur où les faire recycler ? Personnellement c’est ce qui me freine sur l’achat d’une imprimante SLA.

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages