Dernières nouvelles
Accueil / Imprimante 3D / Zatsit : une approche nouvelle de l’impression 3D, made in France
imprimante 3D delta Zatsit made in france

Zatsit : une approche nouvelle de l’impression 3D, made in France

Zatsit est avant tout le projet d’un homme, Marc Peltier, architecte à la retraite. Pendant plus de deux ans, il s’est attelé à la création d’une imprimante 3D de type Delta, qu’il a voulue à la fois simple, performante, évolutive et bon marché. Son point de départ ? Un nouveau matériau, le Hylite™, mis au point par 3A Composites. Il est constitué d’une couche de polypropylène prise en sandwich entre deux feuilles d’aluminium. Savamment découpé et gravé, il permet de concevoir des assemblages rigides et des charnières précises et résistantes à la fatigue.

Avec cette technologie, le mécanisme de l’imprimante 3D Zatsit se monte à la manière d’un origami.

Des innovations surprenantes

Mais les innovations ne s’arrêtent pas là : chaque élément a été pensé avec la volonté évidente d’allier efficacité, simplicité et élégance. La tête d’impression en est le meilleur exemple. Ultra légère, elle est refroidie par eau ; mais d’une manière tellement élémentaire qu’on se demande au premier abord si c’est sérieux. Pourtant tout est dans les détails, de l’utilisation d’un tube en inox médical (aux parois très fines et aux dimensions très précises), jusqu’au système de fixation du tube bowden sur la tête et de la tête sur son support en Hylite™.

On y trouve également d’autres innovations comme un montage astucieux qui permet de changer facilement la tête d’impression (ou la remplacer par un autre type d’outil), un système aimanté pour fixer les accessoires, un extrudeur qui joue les acrobates et un système déporté de ventilation.

Des performances exceptionnelles ?

Si on en juge par les vidéos publiées par Marc Peltier, l’imprimante Zatsit fait de belles promesses : 30/30 au test Kickstarter / Autodesk, qui permet d’évaluer la qualité de l’impression 3D sur un modèle qui cumule l’essentiel des difficultés que peuvent rencontrer ces machines, et une vitesse pouvant aller jusqu’à 560mm/s (dans des conditions optimisées). Des performances qui laissent espérer un rapport vitesse / qualité d’impression plus que satisfaisant.

A qui s’adresse Zatsit ?

Zatsit vise avant tout les makers qui n’ont pas peur de mettre la main à la pâte. En effet, le fabricant ne fournit que la partie mécanique de sa machine. Les autres composants (l’électronique de commande, les moteurs, le plateau, le bloc de chauffe muni de sa buse, etc.) doivent être achetés séparément par l’acquéreur.

Zatsit fournit tout de même des recommandations et une liste de composants recommandés qui permettent de configurer une imprimante très performante pour environ 600 € (kit Zatsit compris). Mais il est aussi tout à fait possible de faire d’autres choix ou de récupérer certaines pièces d’une ancienne imprimante (delta ou cartésienne), pour répondre à un besoin précis ou réduire les coûts.

Les utilisateurs les moins bricoleurs pourront néanmoins être effrayés par les efforts qu’il faudra fournir afin d’obtenir une machine fonctionnelle. Il ne s’agit clairement pas d’un modèle plug&play. Mais, rappelons-le, ce n’est pas le public visé par Zatsit.

Une campagne Kickstarter pour lancer le produit

Pour financer la première production, Marc Perlier a choisi la plateforme de financement participatif Kickstarter. La campagne se termine le 5 novembre à 20h, heure de Paris. Elle a déjà réuni 140 contributeurs à l’heure où nous publions ces lignes et le financement est achevé à 75%.

Si vous êtes intéressé par ce projet novateur, dépêchez-vous de participer. Les livraisons sont prévues pour décembre 2018.
C’est également la seule occasion que vous aurez d’acquérir une machine complète, testée et prête à l’emploi : 15 exemplaires (numérotés !) sont disponibles au prix de 600 €.

Aussi, vous pouvez consulter et participer aux discussions sur le forum et dans la section Zatsit.

A propos de PrBifidus

A lire

test imprimante 3D Alfawise u20

Test Alfawise U20

Après quelques semaines d’impressions que vous avez pu suivre sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, …

Laisser votre impression

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages