Aller au contenu

Filament ABS

Rlv

Membres
  • Compteur de contenus

    131
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Jours remportés

    2

Réputation sur la communauté

19 Bonne

À propos de Rlv

  • Rang
    Membre débutant

Information

  • Genre
    Masculin
  • Lieu
    Ouest Parisien
  • Intérêts
    Electronique (ana + uC et FPGA).
    Code (Python, C/C++)
  • Imprimantes
    Ender 5.
    Anet A8.
    Prusa V2.
    MarkedForge Mark II.
    Moonray S.

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Idem, j'imprime en boucle des masques pour mes enfants et leurs potes .... J'ai déjà passé 2kg de PLA (du noulei bronze).
  2. @divers : Le bundle S5 est à 10k€ .... Pour une grosse entreprise ce n'est pas grand chose au final. Et c'est fiable, autonome et avec un filtre à air intégré. Pour une imprimante plug and play c'est le prix à payer. Au moins tu la sors du carton, tu la branches et tu imprimes directement. Aucun de soucis de buse bouchée, de calibration de plateau ou au joyeuseté.Les pièces et filaments sont dispo chez RS et livrés en 24h. Tu as même une caméra pour suivre l'impression d'un autre endroit (le gadget absolu). Tout est fait pour ne pas te prendre la tête : les bobines sont reconnue
  3. C'est le monde magique de certaines entreprises : tu paies ton café, mais à côté tu as une machine à 100k pour poser les gobelets
  4. Salut, Le courant max détermine la puissance max que tu vas envoyer aux moteurs. Si c'est un vrai décalage de couche : [Je raconte ma vie] Après c'est une question de physique : accélérer un objet c'est lui donner de l'énergie. Tu transformes de l'énergie électrique en énergie mécanique. La puissance électrique c'est (en CC) UxI. La puissance mécanique c'est la force*distance. C'est pas rigoureux dis comme ça (simplifié à l'extrème). C'est grosso modo le premier principe de la thermo ... (c'est une blague de dire ça). Ensuite tu es dans un système réel et non id
  5. Salut, Dans ce cas il reste le reglage de l'intensité moteur vs l'accélération des axes. Tu as mis quelles valeurs ?
  6. Salut, 1) Sans photo ou croquis c'est plus compliqué. 2) Tu as des températures affichées correctes ? 3) Voir remarque 1......
  7. Salut, Le décalage de couche se fait selon quel axe ? Tu n'as pas un soucis mécanique (genre tube PTFE trop tendu, point dur sur un axe, .... ) ? PS : Avec une photo ça aide beaucoup.
  8. Comme dis @Titouvol : il y a des choses à vérifier. Déjà la planéité. Ensuite quand tu imprimes, il y a des dépôt qui restent sur le plateau. Si tu mets tes doigts sur le plateau, tu laisses un film gras (comme tous les humains normaux). Ce film empêche l'adhésion. Donc on nettoie le plateau. [baratin] Niveau théorique, le "pourquoi ça colle" dépends de plusieurs phénomènes indépendants. Par exemple si ta pièce refroidit trop vite et de manière non homogène, des contraintes mécaniques apparaissent. En gros ta pièce vrille (le fameux Warp). Ça tire et ça se décolle. Si tu a
  9. @skarab2201 : pas besoin de t'excuser : je fais le malin car on m'a trop souvent repris sur ce genre d'approximation. Si on reprends tes objectifs : Démêler le vrai du faux (1) Mettre un stop au idée reçues (2) Donner des critères objectif d'évaluation de nos pièces (3) Donner des outils simple pour paramétrer nos machines (4) Arrêter de vouloir modifier certains paramètres complexe qui induisent plus d'erreur que ce qu'ils apportent de solutions (5) Les points 1-2-5 sont selon moi plus ou moins la même chose : avoir une rigueur/démarche scientifique. C
  10. Yololo, Tu devrais jeter un oeil à "CNC Kitchen" sur youtube. C'est plutôt propre niveau démarche et expériences. * Autre remarque : Un plan d'expérience et une analyse statistique ce sont deux outils différents.
  11. @Titi78 : Le mix fraiseuse/imprimante métal n'a rien de nouveau certes. Je parlais de la technique d'impression métal avec un laser sans avoir un bac de poudre. Je connaissait cette techno (envoie de particule de métal) mais avec un electron beam. Pour en revenir au lissage avec un imprimante 3D résine (DPL), il existe des machines de post traitement. Mais faire ce genre de machine avec du D-limonele (pour le PLA) ou de l'acétone (pour l'ABS) risque de gommer tous les détails. La machine à vibration risque de faire un peu la même chose. Quoique ... quelqu'un est chaud pour tester ?
  12. Hello, Tout bêtement sur le site de Marlin ? https://marlinfw.org/docs/gcode/M206.html
  13. Tu enregistres bien la nouvelle valeur du z-offset dans l'EEPROM ? (M500).
  14. Yo, Je viens juste de me relever, je n'ai pas vu la marche : je regardais la vidéo. Belle techno ce laser : ça évite l'impression sous vide poussé avec un faisceau d'electron et c'est bien plus propre que la soudure MIG robotisée. Merci pour la vidéo.
  15. Bonjour :-), Sinon on imprime directement dans l'acétone ? Ca va être super lisse comme ça !
×
×
  • Créer...