Aller au contenu

Filament ABS

Rlv

Membres
  • Compteur de contenus

    385
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

  • Jours remportés

    3

Information

  • Genre
    Masculin
  • Lieu
    Ouest Parisien
  • Intérêts
    Electronique (ana + uC et FPGA).
    Code (Python, C/C++)
  • Imprimantes
    Ender 5.
    Anet A8.
    Prusa V2.
    MarkedForge Mark II.
    Moonray S.
    Modix Big.
    Ultimaker S5.

Visiteurs récents du profil

592 visualisations du profil

Récompenses de Rlv

Rising Star

Rising Star (9/14)

  • Very Popular Rare
  • Dedicated Rare
  • Reacting Well Rare
  • One Year In
  • First Post

Badges récents

107

Réputation sur la communauté

  1. Super intéressant, je connaissait pas ce type de filament ! Merci pour les infos.
  2. [Publicité] Si tu es en région parisienne, je pense que tu peux trouver ton bonheur à l'Electrolab de Nanterre. Cela va te permette de réaliser ton projet et surtout d'apprendre ! [/Publicité] Autrement il y a surement des Hackerspace dans ta région. Ou dans le pire des cas un FabLab. Tu peux déjà commencer avec fusion 360 qui propose des licences d'évaluation. Ou TinkerCad (plus simple et donc moins puissant). Tu peux décrire un peu plus ton projet ?
  3. Idem : Microswiss et aucun problème avec le PLA. Pour le coup de d'huile, je suis moyennement convaincu. Sur un polissage miroir ton huile va être entrainée par le filament très rapidement (c'est pour ça qu'on déglace les chemises de moteur). Et se prendre la tête à dégraisser son plateau pour ajouter d l'huile ... chacun son truc ! Bonus : Un pti lien pour la culture générale.
  4. @PierreGUn Bltouch c'est un super confort je trouve aussi ! Même avec un plateau bien réglé ... Après si @Anonym_ous a pas envie de se prendre la tête, c'est son choix.
  5. Mais c'est le rêve tout ça ! C'est encore en développement visiblement, mais c'est tellement prometteur ...
  6. Salut, Comme toujours, les mêmes questions : 1) ton BLtouch est il allumé ? Faut-il l'auto test à la mise sous tension ? 2) Est-ce que la tige sort bien avant la descente en 'Z' ? 3) Que renvoie la commande M119 ? Pour le coup du "crash" à 120°C : quel message s'erreur précisément ?
  7. j'ai pas mes lunettes et je vois rien C'est moche de vieillir quand même ! Mais je vois que ton plateau est encore plus crade que le mien ! Blague a part j'ai l'impression que tu es plutôt bon niveau réglage. Pour le nettoyage j'aime bien l'alcool isopropylique : ça coute pas cher et ça marche nickel. Au pire du nettoyant lunette ou du gel hydroalcoolique (c'est pas le top mais ça dépanne) Et après un petit coup de 3DLac. Une bombe dure quelque années et ça évite de trouver la bonne marque de laque à cheveux. Et chez moi ça fait des miracles.
  8. Je suis dubitatif quand aux puissances annoncées. J' utilise régulièrement une VLS 3.5 avec un laser 60W CO2. La puissance parait faible en comparaison aux machine "chinoises", mais ça découpe un peu tout (CP ou plexi de 10 mm sans forcer) et ça grave également du métal et du verre. Ordre de prix : entre 5000 et 10000 euros. Donc un laser annoncé à 130W ça me fait juste rire. Au max la puissance réelle du rayon va être de l'ordre du Watt (voir moins). De plus en fonction de la longueur d'onde du laser et de la matière, la puissance absorbée va être encore plus faible. Pour couper rapidement ça fait léger :-). Après tu peux peut être couper du papier par trop épais avec ? --> Donc déjà le "laser digne de ce nom" on va oublier. Les deux premiers liens avec un laser à l'air libre, on va oublier. Au mieux ça va graver le bois. Au pire ça va te détruire les yeux. La machine vendu par vevor est une K40 bien connue (première génération a vue de pif) : a ce prix la, c'est du vol qualifié Tu peux trouver la fameuse K40 pour 400/500 euros sur amazon et pour moins cher en direct de chine. La mécanique est pas top et 9 fois sur 10 tu reçois une machine mal montée. Après, si tu es bricoleur c'est une bonne base. Mais ça risque de te dégouter rapidement de la découpe laser ! Mais au moins tu as un laser CO2 qui va éviter de mourir vite si tu penses à modifier le système de refroidissement. C'est une machine ultra basique (pas de réglage de puissance laser par exemple). Donc tu risques de lutter un peu avant de faire des choses propres. Mais pour du hobby c'est pas si mal. Tu peux voir les test de cette machine un peu partout : au moins tu vas savoir a quoi t'attendre ....
  9. Salut, Pour le capteur de Levelling il n'y a pas de BLTouch. Au départ la machine va se régler en appuyant la tête d'impression sur le plateau. J En plus les deux sont mobiles. La tête inactive remonte pour éviter de gratter. Assez génial comme système en passant. En faisant quelques recherches je suis tombé sur ça : a vue de nez ce sont les fameux capteurs d'auto level. Il y a une procédure de calibration semi automatique. https://support.makershop.fr/hc/fr/articles/213431285-Calibration-du-plateau mais si tu dis l'avoir fait, c'est qu'il y a un autre soucis.Pour être honnête, j'ai du le faire une fois au début et je n'y ai jamais touché après (ça ne bouge vraiment pas). Et si il y avait un soucis à cette étape tu aurais une erreur. Au début de l'impression la machine doit cracher pas mal de plastique (environ 20 cm de plastique). C'est le cas ? Tu as bien vérifié le circuit du filament ? Il est assez long et il se peut qu'un bout de filament soit resté coincé quelque part ? J'ai déjà un morceau coincé pile dans le détecteur de fin de filament (dans le dos de la S5 de mémoire). PS : Tu peux faire une vidéo avec le début du cycle d'impression ?
  10. Ce n'est pas une question de type de PTFE. Le soucis vient soit tu PTFE qui descend pas jusqu'au bout, soit d'un espace entre la buse et le heatbreak (pour les versions full métal). Quand tu visses ta buse, une fois serrée à fond tu dois avoir un petit espace entre la buse et le corps de chauffe. Comme ça tu es sûr que ta buse est en contact avec le bout du heatbreak. Et tu dois t'assurer que le PTFE soit bien coupé proprement, droit et descende jusqu'au bout.
  11. Idem j'ai l'ancienne version qui marche nickel. C'est un peu cher, mais ça juste marche et elle mange de tout ! (y compris le TPU). La nouvelle version fait un peu usine à gaz juste pour raccourcir la distance entre les roues d'entrainement et la buse. Pour ma part je vais rester sur l'ancienne version. Ca dépend de ta philosophie : acheter une machine qui coute l'appeau d'écouille ou prendre une machine moyen de gamme et l'améliorer en fonction de tes besoins. Si tu veux une machine avec des rails linéaires et un système full métal qui brille, ça risque de te couter plus cher en achat direct qu'en modif.
  12. La il faut appeler un plombier Le premier truc c'est de suivre ce tuto : Ton problème vient probablement d'un mauvais montage (bon serrage buse/heat break à l'intérieur du corps de chauffe), PTFE mal inséré ... etc
  13. Ils sont surtout passé à deux doigts de la faillite. Creality est plutôt une bonne marque (ça n'engage que moi). Ca demande un peu de connaissance, mais les machines sont propres avec un prix imbattable. Après quand tu as des machines un peu plus pro tu vois vite les limitations. Et effectivement ton lapin a l'air pas mal.
  14. Salut, A l'époque il n'existait que la Mendel. Prusa a débarqué avec une conception simplifiée et bien plus performante. Il a également partagé sa version prusa V2 et son i3. Bref, l'accuser de profiter de la communauté est un peu un manque de mémoire ... Pour ma part je ne me considère pas dans la cible de ses clients. Je préfère soit construire une machine de A à Z, ou partir d'une base moyenne et faire des changement pour mes imprimantes perso. Pour le taff, le prix d'achat des machines est entre 10 et 20 k euros. Mais dans ce prix tu as l'installation, la formation et la maintenance. C'est une autre problématique et forcement la réponse adaptée est différente. La prusa MK3 est une compromis entre les deux monde. Le prix peut sembler prohibitif par rapport aux autres marques mais honnêtement je trouve ça justifié. Toutes les pièces sont haut de gamme (roulement, electronique, bed, ... ). Ca parait rien, mais le prix de roulement LM8 vont de 10 centimes à 10 euros. Pourquoi ? la qualité de fabrication, les tolérances et la durée de vie ne sont pas les mêmes. Tu as également le service pour ce prix : le logiciel maison, le SAV. Donc je ne pense sincèrement pas que Prusa soit un profiteur qui a monté sa boite pour arnaquer les gens (au contraire).
  15. Désolé pour le déterrage. On vient de recevoir une Modix big 180 .... Une Sacrée bestiole ! Bien sûr, pour une boite de R&D on ne l'a pas commandée en kit, mais montée. Achetée chez Graph-image (qui sont au top sincèrement !). En gros 1m3 d'impression avec double buse d'impression. Un plateau chauffant divisé en 3. Premières impression : -- La conception mécanique pour l'impression a l'air bien pensée. Guidage par rail linéaire, double buse volcano. 4 vis pour soutenir le Z avec réglage automatique du tilt. Ca fait sérieux à l'intérieur. J'ai bien aimé les Titan aéro reconnaissables entre mille :-). On voit que les composant mécanique ont été sélectionnés avec soins. L'électronique est une duet assez classique avec un écran tactile qui n'est pas au top mais qui fait le travail. -- Un mauvais point : les portes ! Même avec la meilleur volonté du monde c'est impossible à monter proprement sans que ça coince. C'est un détail pas vraiment gênant d'un point de vue utilisation, mais ça fait juste pas propre ! -- Sinon ça reste simple et open source. Je n'ai pas choisie la machine et mon collègue à décider d'acheter une licence simplify3D. Perso je préfère PrusaSlicer ou Cura, mais c'est une question de gout. -- Un truc un peu étonnant est le réglage du plateau chauffant. En gros le plateau n'est pas déclaré dans le firmware. Il y a sur le devant 3 gros interrupteurs et des PID industriels. Je comprends parfaitement ce choix (3 plateaux en 220V). Par contre je pense qu'il est assez simple de sortir un signal 4-20ma de la carte pour contrôler ces PID en consigne externe. Après c'est pas si choquant que ça : c'est une machine pour faire des impressions 3D qui peuvent durer des jours. Donc on ne va pas changer le consigne toutes les dix minutes. Et on peux chauffer le plateau par tiers pour les impressions un peu plus petites. La première impression s'est fait sans soucis avec les gars de chez Graph-Image qui sont resté la journée pour nous installer la machine, finir le montage et nous expliquer absolument tout sur la machine (utilisation, maintenance, etc). Franchement ce sont des mecs qui maitrise le sujet et avec un super contact. Les prochaines étapes vont être de calibrer cette machine au poil, même si le gros du taff a été fait. Et puis je pense qu'on va rapidement imprimer des vrai pièces de taille conscéquentes.
×
×
  • Créer...