Aller au contenu

Filament ABS

Plusieurs pièces différentes mais de même masse / volume


Messages recommandés

Bonjour,

Élèves en Première S, il faudrait que nous imprimions plusieurs pièces différentes mais de masse / volume identique dans le cadre de notre TPE sur l'aérodynamisme, comment faire cela?

En vous remerciant,

Trois élèves dans le besoin.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Quels logiciels de CAO avez-vous à disposition? Certain peuvent indiquer la masse et le volume.

Et quels formes voulez vous faire? Car un cube, un pavé, une pyramide, même une sphère (avec support, ou en 2 moitié) par exemple, c'est simple à calculer, dessiner et facile à imprimer (mettre 100% de remplissage pour éviter de fausser les calculs).

Sébastien

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

Il faut que vos pièces fassent le même volume, ou est ce qu'il faut qu'elle utilisent le même volume e filament ?

 

En quelle matière est ce que les pièces doivent être imprimées ?

 

Est ce que vous pouvez faire du post traitement (exemple : remplir la pièce de plomb si elle est trop légère).

 

Qui va imprimer vos pièces ?

 

🙂

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 37 minutes, tpeaero a dit :

TPE sur l'aérodynamisme

J'imagine pour évaluer expérimentalement le Cx (voir Cz) selon la forme...?

 

Dans ce cas là, plutôt que de s'arracher les neurones pour un résultat avec un tolérance plus que difficile à maîtriser, la proposition de @Yo' est la plus juste.

il y a 18 minutes, Yo' a dit :

Est ce que vous pouvez faire du post traitement (exemple : remplir la pièce de plomb si elle est trop légère).

 

Simplement prévoir une petite cavité dans chaque pièce que vous pourrez remplir de lest.

En plus, comme ça, vous pourrez 'ajuster' la masse de chaque pièce pour avoir une valeur facile à manipuler (plus simple de faire avec 10Grs qu'avec 8,63grs par exemple 😉 )

 

P.S. : si c'est bien pour une évaluation de Cx/Cz, huuumm vous allez avoir des résultats plus qu'empiriques si vous ne garantissez pas un lissage de la pièce, parce que l'état de surface est plutôt rugueux d'une part, mais surtout la rugosité n'est pas du tout aléatoire, mais bien au contraire totalement alignée sur le plan de coupe de chaque couche imprimée !
Donc le post-traitement pour uniformiser tout ça est vraiment à prendre en compte !!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 22 heures, Darkblur_seb a dit :

Bonjour

Quels logiciels de CAO avez-vous à disposition? Certain peuvent indiquer la masse et le volume.

Et quels formes voulez vous faire? Car un cube, un pavé, une pyramide, même une sphère (avec support, ou en 2 moitié) par exemple, c'est simple à calculer, dessiner et facile à imprimer (mettre 100% de remplissage pour éviter de fausser les calculs).

Sébastien

Justement, nous ne savons pas quel logiciel choisir bien que nous ayons à notre disposition Solidworks 2017 Premium qui nous semble un peu overkill étant donné la simplicité de nos formes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 22 heures, Yo' a dit :

Hello,

 

Il faut que vos pièces fassent le même volume, ou est ce qu'il faut qu'elle utilisent le même volume e filament ?

 

En quelle matière est ce que les pièces doivent être imprimées ?

 

Est ce que vous pouvez faire du post traitement (exemple : remplir la pièce de plomb si elle est trop légère).

 

Qui va imprimer vos pièces ?

 

🙂

Il faut que nos pièces fassent le même volumes de filament pour avoir la même masse, nous nous somme tournés vers la matériaux le moins cher, le plastique. Oui nous pourrions faire du post traitement mais le problème est que la matière avec laquelle on rempli ne serait pas répartie de façon uniforme dans la pièce. Pour l'impression nous pensons faire appel au service Sculpteo.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 22 heures, .AleX. a dit :

P.S. : si c'est bien pour une évaluation de Cx/Cz, huuumm vous allez avoir des résultats plus qu'empiriques si vous ne garantissez pas un lissage de la pièce, parce que l'état de surface est plutôt rugueux d'une part, mais surtout la rugosité n'est pas du tout aléatoire, mais bien au contraire totalement alignée sur le plan de coupe de chaque couche imprimée !
Donc le post-traitement pour uniformiser tout ça est vraiment à prendre en compte !!

Qu'est-ce Cz et Cx? Dans tous les cas cette expérience aura juste pour but d'illustrer des calculs qui seront bien plus précis. 🙂

Modifié (le) par tpeaero
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

Là, ça va être délicat car il va falloir que tu gere la chaine de A à Z.

Le volume de filament utilisé depend plus du remplissage de la pièce que de sa forme.

 

Sans compter la sous extrusion nduite par une vitesse excessive, ou une température trop basse.

 

Si j'ai bien compris, tu peux faire 3 pièces (un cube, une pyramide, un cone), en utulisant la même quantité de filament pour chaque pièce.

Chaud ! (tout dépend de la précision)

 

Une fois ton fichier 3D crée, il faut le trancher (slicer / cura / ideamaker / etc ...) et là, tu verras une estimation du filament utilisé.

 

🙂 

Modifié (le) par Yo'
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 1 minute, Yo' a dit :

Salut,

 

Là, ça va être délicat car il va falloir que tu gere la chaine de A à Z.

Le volume de filament utilisé depend plus du remplissage de la pièce que de sa forme.

 

Sans compter la sous extrusion nduite par une vitesse excessive, ou une température trop basse.

 

Si j'ai bien compris, tu peux faire 3 pièces (un cube, une pyramide, un cone), en utulisant la même quantité de filament pour chaque pièce.

Chaud ! (tout dépend de la précision)

 

Une fois ton fichier 3D crée, il faut le trancher (slicer / cura / ideamaker / etc ...) et là, tu verras une estimation du filament utilisé.

 

🙂 

Merci de votre réponse, quel serait le logiciel le plus approprié pour mener tout le processus de développement de nos pièces?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il n'y a pas de logiciel meilleur que l'autre (dans ton cas).

Il faut que tu utilise le trancheur que va utiliser la personne qui va imprimer vos pièces avec SES réglages.

Le mieux est que tu fournisses le Gcode (issu du tranchage), et que ce soit imprimé par la même imprimante avec la même bobine de filament.

 

Et si tu peux modifier les réglages de l'imprimante, y'a probablement moyen de gratter un peu de précision.

 

🙂

Modifié (le) par Yo'
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 8 minutes, Yo' a dit :

Il n'y a pas de logiciel meilleur que l'autre (dans ton cas).

Il faut que tu utilise le trancheur que va utiliser la personne qui va imprimer vos pièces avec SES réglages.

Le mieux est que tu fournisses le Gcode (issu du tranchage), et que ce soit imprimé par la même imprimante avec la même bobine de filament.

 

Et si tu peux modifier les réglages de l'imprimante, y'a probablement moyen de gratter un peu de précision.

 

🙂

Merci!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 09/11/2018 at 11:50, tpeaero a dit :

TPE sur l'aérodynamisme

 

Il y a 20 heures, tpeaero a dit :

Qu'est-ce Cz et Cx?

C'est du second degré ? 

 

En fait, vous désirez mesurer (ou plutôt "évaluer") quoi dans votre TPE ? Reproduire l'expérience d'Eiffel en simplifié ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

@tpeaero

Sans prendre des formes trop compliquées, il faudrait partir d'un cube par exemple de 10cm  x 10cm  x 10cm  (soit un volume 1000 cm3)  de et le transformer en parallélépipède de 5 cm x 10 cm x 20 cm. Tu auras toujours le même volume et si le matériau est identique, tu auras la même masse.

Je te laisse calculer sur le même principe la transformation d'un ballon de foot en ballon de rugby ou d'un cylindre en donut..😂

PS : tu as aussi le tronc de pyramide ou le tronc de cône dans les formes simples.

A moins que je n'aies rien compris à cette demande

Modifié (le) par Janpolanton
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 9 heures, .AleX. a dit :

 

C'est du second degré ? 

 

En fait, vous désirez mesurer (ou plutôt "évaluer") quoi dans votre TPE ? Reproduire l'expérience d'Eiffel en simplifié ?

Nous voulons voir en quoi la forme d'un objet influe sur la distance qu'il parcourt pour une même énergie de départ et une même masse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Donc c'est une extrapolation empirique du Cx, une énergie définie appliquée à une masse constante implique une vitesse de libration théoriquement identique.

La décélération sera causée par les perte aérodynamiques liées à la traînée.

 

Je ne sais pas comment vous avez défini le protocole d’essai, mais je vous propose une autre méthode qui tire parti des moyens modernes que vous avez... dans la poche !

 

En filmant avec un smartphone la chute de vos objets depuis par exemple une fenêtre au troisième étage (ou plus), grâce à l'attraction terrestre (g = 9.81ms² aux dernières nouvelles), qui applique une force constante (considérée comme telle pour si peu de hauteur), vous pouvez observer image par image que vos échantillons accélèrent, mais que cette accélération n'est pas constante et que l'évolution de vitesse à une tronche d'asymptote.

Si vous avez de la chance (suffisamment d'étages et de pièces pas trop lourdes), vous pourrez peut-être même observer la vitesse terminale, celle pour laquelle m.g est équivalent à la traînée....

 

C'est un peu ce qu'a fait Eiffel avec sa grande tour. en lâchant divers expériences le long d'un câble pour faire des mesures : vous savez maintenant pourquoi le premier niveau a un trou au milieu 😉 

les-4-pieds-premier-etage-tour-eiffel-vu

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, .AleX. a dit :

Donc c'est une extrapolation empirique du Cx, une énergie définie appliquée à une masse constante implique une vitesse de libration théoriquement identique.

La décélération sera causée par les perte aérodynamiques liées à la traînée.

 

Je ne sais pas comment vous avez défini le protocole d’essai, mais je vous propose une autre méthode qui tire parti des moyens modernes que vous avez... dans la poche !

 

En filmant avec un smartphone la chute de vos objets depuis par exemple une fenêtre au troisième étage (ou plus), grâce à l'attraction terrestre (g = 9.81ms² aux dernières nouvelles), qui applique une force constante (considérée comme telle pour si peu de hauteur), vous pouvez observer image par image que vos échantillons accélèrent, mais que cette accélération n'est pas constante et que l'évolution de vitesse à une tronche d'asymptote.

Si vous avez de la chance (suffisamment d'étages et de pièces pas trop lourdes), vous pourrez peut-être même observer la vitesse terminale, celle pour laquelle m.g est équivalent à la traînée....

 

C'est un peu ce qu'a fait Eiffel avec sa grande tour. en lâchant divers expériences le long d'un câble pour faire des mesures : vous savez maintenant pourquoi le premier niveau a un trou au milieu 😉 

les-4-pieds-premier-etage-tour-eiffel-vu

Le problème c'est que notre canon à air comprimé est deja prêt et que nous ne savons toujours pas quel logiciel utiliser et nous ne savons pas lequel choisir! (et que nous ne connaissons pas grand chose à l'impression 3D)

Modifié (le) par tpeaero
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 11 heures, tpeaero a dit :

Le problème c'est que notre canon à air comprimé est deja prêt et que nous ne savons toujours pas quel logiciel utiliser et nous ne savons pas lequel choisir! (et que nous ne connaissons pas grand chose à l'impression 3D)

En avant pour le patator alors 😄 😄  

Pour le reste, @Yo' a dit l'essentiel 😄

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 months later...

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...