Aller au contenu

Filament ABS

Impression boîtier étanche


Messages recommandés

Bonjour à tous,

Je suis actuellement sur un projet consistant en la conception et la fabrication d'un boîtier étanche pour l'électronique d'un système. Ce boîtier est destiné à être posé en extérieur et sera soumis aux intempéries. Je dispose d'une imprimante ender-3 pro de Creality. Si j'ai bien compris le polypropylène et le PETG permette d'obtenir des pièces imperméables. J'ai cependant un doute, est-ce bien suffisant ? Si non, je pensais trouver un moyen de la rendre imperméable en post-traitement. Je souhaiterais dans l'idéal que mon boîtier puisse être certifié IP65.

En vous remerciant pour votre aide !

Bonne fin de journée à tous !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Lingoss,

Si tu dois avoir des tailles spécifiques pour ton projet, et ne pas recourir à un boîtier étanche basique (comme préconise Gisclace), alors oui l'impression est la bienvenue.
Pour avoir fait un petit guéridon/pot-de-fleur pour ma belle-grand-mamie, qui est en extérieur, je l'ai fait en PLA, mais avec Mastic en sous-couche, de l'après, et peinture pour extérieur (comme préconise Bunta).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, Lingoss a dit :

Ce boîtier est destiné à être posé en extérieur et sera soumis aux intempéries. [...] Si j'ai bien compris le polypropylène et le PETG permette d'obtenir des pièces imperméables.

Ce n'est pas tant la matière qui fait l'étanchéité, mais l'impression elle-même. Pour l'extérieur, intempéries tout ça, l'ASA est tout indiqué. Mais si l'impression est protégée par une peinture ça marche avec n'importe quoi. C'est surtout l'impression elle-même qui est déterminante, il ne faut pas de vide entre les couches ou les lignes extrudées. Une légère sur-extrusion peut aider, au détriment de la finition.

De toute façon, même avec des parois épaisses, si de l'eau s'infiltre sur les couches supérieures, avec le gel ça va péter.

Par contre IP65, c'est pas que la matière ou la peinture qui va jouer, faudra travailler les joints d'étanchéité sur les parties assemblées et la connectique extérieure. Vérifier que c'est toujours étanche malgré les dilatations thermiques (soleil / ombre), infiltrations sous la pression du tuyau d'arrosage, etc...

L'IP44 est beaucoup plus facile à obtenir, et souvent suffisante, pour un luminaire en façade par exemple (même si en général on met un indice supérieur).

Si c'est réellement pour les intempéries en extérieur, par exemple au sol, avec immersion temporaire possible (flaque d'eau), alors il faut monter au moins jusqu'à l'IP67. Et pour le karcher, il faut aller encore plus haut. 🙂

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Lingoss a dit :

... Je souhaiterais dans l'idéal que mon boîtier puisse être certifié IP65.

Salut @Lingoss,

L'Indice de Protection (Ingress Protection) est une norme international de la Commission électrotechnique internationale, qui détermine l’étanchéité d’un produit par rapport aux corps solides et aux liquides en général. Il est repris par la norme européenne EN 605292.

Le premier chiffre : 6, indique que l’objet ou le luminaire est entièrement protégé contre les intrusions de poussière.
Le second chiffre : 5, fait référence à la protection contre l’eau, confirme pour sa part que le produit est parfaitement protégé contre les jets d’eau provenant de différentes directions à la lance. Notamment par le biais d’une buse de 6,3 mm sur une distance de distance de 2,5 à 3 m et avec un débit de 12,5 l/min ±5 %.

Donc, si tu souhaites vérifier que ton impression est conforme à la norme IP65, tu dois t'adresser à un laboratoire d'essais et d'analyses accrédité et reconnu officiellement.

Modifié (le) par Vector
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Question de débutant, les slicers proposent des impressions en mode vase.   (Impression en continue en suivant la paroie)

Si l'on fait un vase, c'est pour y mettre des fleurs avec de l'eau.

Si ce mode d'impression ne fait pas un minimum d'étanchéité, quel intérêt ?

 

Concernant l'étanchéité, il faut considérer l'usage, étanchéité en immersion, aux projections ...

Modifié (le) par Jpk
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Jpk a dit :

... les slicers proposent des impressions en mode vase.   (Impression en continue en suivant la paroie)

Si l'on fait un vase, c'est pour y mettre des fleurs avec de l'eau.

Si ce mode d'impression ne fait pas un minimum d'étanchéité, quel intérêt ?

🤣

  • +1 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca dépend des slicers, ça ne s'appelle pas toujours vase, mais parfois spiral, qui est plus juste à mon sens. Ca reflète seulement la manière dont va se déplacer la buse, en une spirale continue.

Ce n'est pas du tout un mode fait pour faire des vases, mais comme il se prête bien à ce genre de formes, il a hérité du nom. Il n'y a rien de spécial qui puisse garantir une étanchéité. C'est bien pour faire des caches pots par exemple, des boites à crayons, des casiers en tout genre, encore faut-il que le modèle 3D s'y prête.

Sur une impression en mode "vase", la paroi sera relativement bien étanche, mais souvent fine, à moins de travailler avec une grosse largeur d'extrusion. Là où ça pêche ce sont les premières couches, qui ferment le vase par le dessous. Si les lignes d'extrusion ne sont pas bien jointives, ou l'overlap infill/perimètre trop petit, ça va fuir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas ce que j'ai dit. J'ai dit que le mode "vase" des slicers ne garanti pas une étanchéité seulement parce qu'il s'appelle vase. Ce n'est pas un mode conçu spécialement pour produire ce type d'objet, c'est pour ça que je préfère le terme spiral, qui montre bien le parcours de la buse sans couture, et sans sous-entendu botanique.

Mais il peut tout à faire produire une impression étanche, c'est plus l'expérience du maker et les réglages qui vont jouer, que le mode en lui-même. La preuve, l'un des makes du modèle que tu as proposé, rempli d'eau :

IMG_20200620_072304-01.thumb.jpeg.392079d47afea2f69e6f54fd0112eb5b.jpeg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je serais même tenté de dire que du fait de son extrusion avec une seule paroi, le mode vase est peut être celui ou on aura le plus de soucis d'étanchéité !
Avec plusieurs parois, au moins on a une chance de boucher les éventuels trous de l'une avec l'autre.
Le mode vase se contentant de tourner à l'infini, les petits défauts d'extrusion sont sans appel.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec les bons paramètres, notamment une température un peu plus élevée pour une bonne fusion et une hauteur de couche basse (0.1 par exemple - 0.2 max) aucun problème d'étanchéité.

Après, il faut aussi que le modèle de vase se prête à l'exercice.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez poster un message et vous inscrire plus tard. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous afin de poster avec.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez copié du contenu avec formatage.   Supprimer le formatage

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher en tant que lien à la place

×   Le contenu sauvegardé a été restauré.   Effacer l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Sur cette page :   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • YouTube / Les Imprimantes 3D .fr

×
×
  • Créer...