Dernières nouvelles
test elegoo jupiter se review

Elegoo Jupiter SE, le test de l’imprimante 3D résine 6K et grand volume

Après avoir marqué les esprits avec sa Jupiter, Elegoo remet le couvert en proposant la Jupiter SE, une machine … moins bien ? Mais moins chère. Penchons-nous dessus un moment pour juger de ses performances à travers ce test de l’imprimante 3D résine Elegoo Jupiter SE.

Fiche technique de la Elegoo Jupiter SE

TechnologieStéréolithographie MSLA
Volume maximal d’impression277,85 x 156,26 x 300 mm
Hauteur de coucheDe 10 à 200 microns
Ecran LCD / résolutionEcran 12,8″ 6K – 5448 x 3064 pixels
Résolution XY51 microns
Vitesse maximale d’impression70 mm/h
Ecran de contrôle en façade3,5″ tactile couleur
MatériauxRésine liquide UV 405 nm
ConnectivitéUSB
Dimensions47,9 x 37,7 x 65,7 cm
Poids19,5 kg
ConcurrenceAnycubic Photon M3 Max, Coolsiga FinderOne,

Cette machine est imposante, elle propose un très gros volume d’impression. Pour le reste, nous retrouvons l’utilisation classique que nous pouvons avoir sur une Saturn 2 par exemple.

L'imprimante Elegoo Jupiter SE sur le comparateur

ATTENTION : Machine déconseillée aux débutants !

Avant de continuer ce test, je tiens tout de suite à le préciser à toute personne souhaitant débuter en impression 3D résine : cette machine n’est pas à destination des débutants.

En effet, cette machine dispose d’un grand bac et à chaque erreur d’impression, vous êtes dans l’obligation de faire ce qu’on appelle un “Clean tank” qui consiste à faire durcir une fine couche de résine dans ce bac pour le nettoyer. Plus le bac est grand, plus cette opération va consommer de la résine. De plus, les composants, comme les FEP (le film du bac) ont tendance à nécessiter d’être remplacer plus souvent quand on se fait la main avec cette technologie. Ces derniers sont aussi plus coûteux quand ils sont plus de grande taille.

Lorsque l’on débute en impression 3D SLA / MSLA, les erreurs sont fréquentes lors de la préparation des pièces à imprimer. Surtout que plus les pièces sont grandes, plus la difficulté de bien gérer les supports est importante. C’est pour cette raison que les imprimantes de cette taille sont plutôt réservée à des imprimeurs expérimentés. Si vous débutez, envisagez plutôt une imprimante de plus petite taille, comme la Elegoo Mars Max, la Geeetech Alakaid à 100$ ou, entre les deux, la Elegoo Saturn 3 Ultra.

Test vidéo Elegoo Jupiter SE

En complément des informations et des notes ci-dessous, n’hésitez pas à visionner la review vidéo de la Jupiter SE.

Déballage (unboxing)

Comme toutes les imprimantes qui utilisent de la résine, il n’y a qu’à sortir cette Elegoo Jupiter SE du carton, enlever les scotchs et diverses protections, la brancher et la démarrer.

En accessoires, nous avons :

  • Une spatule en plastique
  • Une spatule en acier
  • Un câble d’alimentation
  • Des clés Allen et des vis de rechange
  • Des filtres à résine
  • Des gants
  • Des masques de protection
  • Une clé USB
  • Une feuille de leveling
  • La notice papier
  • Un mini Purificateur d’air à brancher en USB
  • Les poignées du capot
  • La pompe et deux adaptateurs

Découverte de la Elegoo Jupiter SE

Le bac

Qui dit grande machine, dit grand bac. Le bac de la Jupiter SE peut contenir entre 1,7 et 1,8 kilo de résine, soit presque trois fois plus que celui de la Saturn 3 Ultra. Ce bac se fixe avec deux petites vis et dispose d’un bec verseur plutôt confortable pour cette taille.

Le plateau

Le plateau est relativement différent de ce que nous propose habituellement Elegoo. Pas de fixation à deux pans comme sur la Mars 4 Max, nous avons plutôt une fixation à deux pans comme sur la Saturn 3 Ultra. Les petits écrous sont munis de cache et le plateau est gravé, comme les dernières machines de chez Elegoo.

Ergonomie

Tout d’abord, le capot de la Jupiter SE propose deux poignées que vous devrez fixer à votre capot pour le soulever. Il faut noter que ce capot est lourd et encombrant, logique vu la taille de la machine. On regrettera néanmoins la porte du modèle précédent ou d’autre systèmes comme un capot à charnière.

Toute la connectique est à l’avant droit de la machine : prise d’alimentation, bouton et port USB. Le bouton d’alimentation sur le côté n’est pas un bon point car cela fera forcément passer la prise tout le long et j’apprécie davantage quand le bouton d’alimentation et le port USB sont sur la face avant. L’arrière de la machine laisse apparaitre deux gros ventilateurs.

L’écran de contrôle de cette machine mesure 3,5 pouces. C’est classique sur les imprimantes résine mais pour une machine de cette taille, c’est petit. Nous avons ensuite un emplacement pour le purificateur d’air au fond à gauche (fourni) avec également de quoi brancher le purificateur d’air externe Elegoo Mars Mate (en option). Sur la droite, nous avons un branchement USB pour la pompe et le capot est également ouvert à cet emplacement.

elegoo jupiter se connecteur

Acheter la Jupiter SE au meilleur prix

Mise en route Elegoo Jupiter SE

Une fois le leveling effectué avec le papier fourni, nous pouvons jeter un œil à l’interface écran offerte par le constructeur. Cette dernière est exactement la même que nous avions sur les Elegoo les plus classiques, comme la Saturn 2. Nous restons dans le “simple et efficace” cher à la marque, avec un design cependant daté.

Bruit

Cette imprimante est très bruyante. La ventilation seule émet environ 55 dB. Les mouvements du grand plateau font monter ce volume à 60 dB.

elegoo jupiter se sonometre bruit decibel

Consommation électrique

Grosse machine voudrait-il dire grosse consommation ? Et bien en soi, oui. La Jupiter SE consomme 0,140 kWh, ce qui vous coûtera donc environ 84 centimes pour 24 heures d’impression (au tarif base EDF de 0,2516 € depuis le 1er février 2024). Nous restons tout de même dans une consommation inférieure aux dernières imprimantes FDM du marché.

Analyse de la source lumineuse

La source lumineuse de la Elegoo Jupiter SE est une LED COB+ rétractive comme les Saturn 3 Ultra et Mars 4 Max. Cette lentille oscille entre 3,8 et 4,2 mW/cm², une performance très honorable avec la taille de cet écran et un taux d’exposition dans la moyenne. Elle permettra une plage d’exposition qui tolère les erreurs et l’uniformité de la lumière permet d’avoir une pièce de qualité similaire sur tout le plateau.

cob jupiter se

La pompe

Le système de la pompe est très ingénieux. Il faudra visser un adaptateur sur le bouchon d’une bouteille compatible (une résine Elegoo d’un litre, par exemple). Cette pompe a deux capteurs qui permettent de déterminer quand la bouteille est vide ou pleine. Elle pompera (excusez l’expression) la résine dans le bac et pourra en remettre, uniquement pendant l’impression, grâce à un système d’appel d’air. Pensez donc à bien visser votre bouchon, sinon la pompe pourra se retrouver inefficace.

La pompe est relativement efficace, même si on pourra toujours regretter qu’elle nécessite une bouteille d’un litre et que le bac peut presque en contenir le double. Son bouchon et ses capteurs ne permettent pas de l’utiliser de façon optimale sur une plus grosse bouteille. Elle est capable de remplir la bouteille en quelques minutes seulement mais n’est toutefois pas capable de remplir le bac sans passer par la fonction d’auto-remplissage qui demandera d’imprimer en même temps.

Attention également lorsque vous replacez ce grand bac, il est très facile de désactiver la pompe en l’effleurant avec. Si jamais, la machine vous le fera remarquer.

Compte rendu sur l’utilisation

J’ai eu de gros soucis avec les profils par défaut fournis par Elegoo. Mes pièces pré-supportées ont souvent échouée et j’ai eu des défauts plutôt surprenants. J’ai pu constater que les vitesses de levage recommandées par la Jupiter SE étaient différentes de l’ancienne Jupiter. J’ai été contraint de sur-exposer mes couches pour m’assurer d’un résultat d’impression. J’ai ainsi préféré reprendre les vitesses de la première Jupiter et à partir de ce moment-là, je n’ai plus eu de souci d’impression avec la Jupiter SE.

Impressions de test avec la Elegoo Jupiter SE

Test de qualité

51 microns, sur le papier, on peut se dire que c’est la pire définition qu’on nous propose sur les imprimantes résines actuelle et il n’est pourtant absolument pas facile à l’œil de déterminer des nuances sur mon fichier de test qui est pourtant assez détaillé. Dans les faits, si en plus vous envisagez de doubler l’échelle de vos modèles 3D pour augmenter la taille des pièces, vous doublerez également la taille des petits détails, rendant au final cette résolution largement suffisante pour des pièces de grande et moyenne taille.

Test à taille maximale

A ce moment-là, je n’avais pas branché la pompe et j’ai eu peur de manquer de résine. Résultat ? Hara-kiri. Le choc thermique d’une résine, sensiblement trop fraiche pendant l’impression, a provoqué une belle déformation de ma pièce. Néanmoins, sur le fond c’est quand même une belle performance de pouvoir sortir une pièce aussi grande pour la proposition tarifaire de la JupiterSE.

Test à vitesse standard

Par la suite, j’ai imprimé une Tour Eiffel de 12 centimètres de hauteur avec des paramètres non optimisés et de la résine Sunlu standard grise (6 premières couches à 30 secondes, les autres couches à 2,5 secondes) avec les paramètres de levage par défaut de Chitubox. Le sujet a été imprimé en 10 heures. Il s’agit d’une des imprimantes récentes les plus lentes que j’ai pu avoir entre les mains.

test vitesse elegoo jupiter SE
Acheter la Jupiter SE au meilleur prix

D’autres impressions avec la Elegoo Jupiter SE

Gogeta avec de la résine Sunlu standard.

Godzilla avec la même résine standard Sunlu.

Anubis, toujours avec de la résine Sunlu standard.

oplus 1048608

Majin Vegeta avec un mélange de résine.

oplus 1048608

Yennefer avec un mélange de différentes résines.

Les projets en cours non assemblés qui seront peints plus tard.

Selma de Print0mato avec un mélange de résine.

Un buste de Vegeta avec là encore un mélange de résine.

Notes et conclusion

Qualité d'impression - 9
Fiabilité - 8.5
Logiciel - 8
Utilisation - 7
Rapport qualité / prix - 8.5

8.2

/10

Points forts
  • Grand volume d'impression
  • Rapport qualité / prix
  • Compatibilité purificateur d'air Mars Mate
  • Bac plutôt confortable pour la catégorie
  • Fixation ergonomique du plateau
Points faibles
  • Peu d'innovation pour une machine de fin 2023 / 2024
  • Capot massif et peu pratique
  • Assez bruyante et énergivore
  • Déconseillée aux débutants
Après avoir proposé sa première Jupiter, Elegoo renouvelle la gamme avec une version moins onéreuse et aux mêmes caractéristiques. Si l'on peut toujours regretter son manque d'innovation, Elegoo a réussi à nous proposer l'imprimante de grande taille la moins chère du marché.
Après avoir modifié les profils par défaut, la Jupiter SE imprime correctement mais lentement, ce qui allonge de fait les durées d'impression en fonction du volume demandé. Une imprimante simple mais qui livre de bons résultats, toutefois à déconseiller aux débutants.
N’hésitez pas à passer sur le forum et le nos réseaux sociaux pour partager vos réalisations et demander de l'aide !
Vous pouvez aussi comparer les prix de vente de la Elegoo Jupiter SE entre les différents revendeurs de la marque.

Acheter

A propos de Isidon

Isidon

Isidon

Geek depuis ma plus tendre enfance, j'ai utilisé un clavier et une souris avant même de savoir lire. Je suis passionné de tous les trucs du futur mis dans nos mains à nous, pauvres mortels. N'hésitez pas à me suivre sur mes réseaux sociaux : YouTube, Instagram et TikTok.
Isidon

A lire

anycubic kobra 3 combo photon m7 pro

Anycubic Kobra 3 Combo et Photon M7 Pro

Après un long teasing, c’est aujourd’hui qu’ont été dévoilées les fiches techniques des deux nouvelles …

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *