Dernières nouvelles
imprimante 3D bambu lab A1 dangereuse risque incendie

La Bambu Lab A1 est-elle dangereuse ?

L’imprimante 3D cartésienne de Bambu Lab est sortie il y a quelques semaines et le succès a été immédiat. Confirmé par notre test, la petite A1 est une très bonne imprimante 3D, en mono ou multi-couleurs grâce à son AMS Lite. Mais depuis quelques jours, un bad buzz est relayé sur les réseaux sociaux à cause d’un défaut qui pourrait s’avérer dangereux pour l’imprimante mais aussi pour votre logement ou bureau…

L’alerte

Suite à une quantité importante de tickets ouverts au support à propos de problèmes de mesure de la température du lit et de chauffe de ce dernier sur les A1 et A1 Combo, Bambu Lab a été obligé de publier un communiqué sur son blog. Les ingénieurs ont compris que le souci se trouvait à la base du câble reliant le lit chauffant au châssis de l’imprimante. Certaines “A1” ont une flexion excessive à la racine du câble, pouvant l’abîmer et entrainer des dégâts électriques.

Topic unique Bambu Lab A1 sur le forum

Les Bambu Lab A1 mini (lire son test) ne sont pas concernées par ce problème, tout comme les P1P, P1S, X1C et X1E qui ont une conception totalement différente.

La cause du problème

Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, il se peut que le câble du lit (qui fait passer l’alimentation de la cartouche de chauffe et la thermistance) soit endommagé. D’après le constructeur, cela peut aussi bien venir du transport de l’imprimante que de son montage, ou encore de son utilisation.

probleme lit bambu lab a1

Le câble, tel qu’il devrait être, sans torsion :

cable bambu lab A1

La solution proposée par Bambu Lab pour sécuriser le lit de la A1

Campagne de rappel

Dans tous les cas de figure, Bambu Lab en prend la responsabilité et propose un échange de la pièce en question à tous ses clients, gratuitement bien entendu. Ceux qui ne se sentent pas d’effectuer le remplacement peuvent même demander un échange standard de la machine. Pour tous les autres, Bambu enverra également un “cable protector”.

Imprimer pour mieux protéger

En attendant, il est vivement recommandé d’imprimer ce STL afin de protéger le câble d’une torsion excessive. Il s’agit d’une réparation “DIY” peu coûteuse, seulement quelques grammes de filament et quelques minutes d’impression.

La procédure de SAV

Ceux qui ont un câble déjà endommagé peuvent contacter le support client pour un remplacement au plus vite. Il n’est dans ce cas pas recommandé de continuer à imprimer avec la machine.

Les makers qui n’ont pas encore décelé le défaut peuvent être proactifs : imprimer le fichier 3MF pour éviter le souci et demander un câble de rechange. D’ailleurs, Bambu Lab demande à l’ensemble des propriétaires d’une A1 d’imprimer la protection de câble au plus vite. Idem si vous avez acheté votre A1 chez un revendeur, il faut contacter le support officiel du constructeur.

Il ne faut plus utiliser la machine mais il faut quand même imprimer une petite pièce. 😉

Bambu Lab A1 protection cable

La grogne des utilisateurs

Sur les réseaux, certains remettent en cause le STL proposé par le constructeur et que l’impression en PLA ou PETG peut s’avérer encore pire puisque ces matériaux ne sont pas ininflammables. Des alternatives (remix) sont déjà disponibles, ici et .

L’alimentation du lit chauffant en 220V et le matériau dudit câble sont aussi pointés du doigt comme des erreurs de conception pour certains makers…

Bambu Lab écarte le danger

Au passage, Bambu Lab se veut rassurant en indiquant qu’un fusible protège d’une éventuelle surchauffe du lit et qu’un second protège l’alimentation des courts-circuits. Mais le constructeur demande tout de même à ses utilisateurs de ne plus imprimer avec leur A1. Un discours contradictoire…

Lire le test de la Bambu Lab A1 Combo qui a obtenu la note de 9,4/10 !

Ce n’est pas la première fois qu’un constructeur met en vente une imprimante avec ce défaut (ce qui ne les excuse pas pour autant). Il y a quelques années, Artillery était en cause avec sa SideWinder X1 : il suffisait là aussi d’imprimer une petite pièce pour éviter le souci, cf notre topic complet sur la Artillery X1.

Ce problème est aussi courant sur les chargeurs d’ordinateurs portables dont les propriétaires ne prennent pas trop soin. En enroulant ou en pliant le câble d’alimentation près du connecteur, il arrive très souvent que l’un ou l’autre soit endommagé.

C’est l’une des règles élémentaires d’installation d’une imprimante 3D de type “bed slinger” : il ne faut pas la mettre trop proche d’un mur ou d’un autre objet pour notamment éviter que le plateau tape dedans mais aussi pour ne pas risquer une usure prématurée du câble (bien que normalement, il est conçu pour être plié et déplié plusieurs milliers de fois).

Test vidéo Bambu Lab A1

A propos de Les imprimeurs 3D

Les imprimeurs 3D
Compte mutualisé pour les articles à contributeurs multiples.
Les imprimeurs 3D
Les imprimeurs 3D

Derniers articles de Les imprimeurs 3D (see all)

A lire

barilla pate 3D

Une semaine d’impression 3D #424

En cette semaine de cupidon, on vous propose des pâtes imprimées en 3D pour la …

2 COMMENTAIRES

  1. Bambu dit de ne plus imprimer avec et annonce 2 mois de délai. On fait comment nous alors ?

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *