Dernières nouvelles
selle imprimée en 3d

Une semaine d’impression 3D #422

La semaine a mal commencé pour Creality et Bambu Lab, le premier a dû modifier la fiche produit de sa K1C dont le mode silencieux pose problème tandis que le second a carrément dû demander à ses clients de cesser d’imprimer avec la toute dernière A1. Dans les nouvelles plus réjouissantes, toujours chez Bambu, un maker de notre groupe Facebook a partagé une amélioration pour le nettoyage de buse de la fameuse A1 et BTT a fait une démonstration du Panda Touch. De son côté, BCN3D a présenté sa nouvelle technologie résine baptisée Supernova.

Risques d’incendie et de dommages pour la Bambu Lab A1

Le constructeur a rapidement réagi suite aux premières critiques, Bambu Lab admet que le câble d’alimentation du plateau chauffant de sa A1 peut être endommagé et être défectueux. Le SAV remplace la pièce pour réparer ou anticiper tout problème avec les clients de sa dernière imprimante 3D. Nous avons expliqué la situation et les solutions sur cette page. Entre temps, le constructeur a publié une mise à jour à son communiqué original. Il juge plus prudent que tous les propriétaires de la A1 cessent d’imprimer avec leur machine. Ceux qui peuvent patienter jusqu’à la réception d’un câble de remplacement auront un bon d’achat de 120$. Les autres pourront renvoyer leur A1 et bénéficier d’un remboursement intégral et d’un bon d’achat de 80$, pourquoi pas pour acheter une P1P, une P1S ou même une X1C. C’est une situation relativement compliquée à laquelle fait face Bambu Lab en réagissant du mieux possible mais le problème est bien concret, il n’y a pas d’exagération de notre part dans l’article publié cette semaine.

N'hésitez pas à nous donner votre avis sur le forum Bambu Lab
imprimante 3D bambu lab A1 dangereuse risque incendie

L’extrudeur de la Creality K1C n’est pas “full metal”

La fiche technique officielle a été modifiée sur le site du constructeur. Creality est en effet accusé d’avoir menti au sujet des matériaux qui composent l’extrudeur de la récente K1C. Cette pièce n’est pasfull metal” comme d’abord annoncé mais en plastique pour certaines pièces comme les engrenages (qui s’useront par conséquent plus vite). Motard Geek le confirme avec son exemplaire qui a servi au test et à la vidéo. La roue crantée encadrée en rouge sur la photo ci-dessous est en effet en plastique. Cependant, le filament sort directement de l’extrudeur dans le heatbreak en métal (en vert sur la photo), contrairement aux autres modèles (K1 et K1 Max) sur lesquels il doit passer par un petit bout de tube PTFE. Vous pouvez aussi vous dire ce que vous en pensez sur le forum Creality.

Acheter la K1C avec son extrudeur 'fiable'


Le mode silencieux de la K1C

Autre information concernant la K1C : son mode silencieux. Celui-ci est en fait un mode de vitesse et on se demande si Creality l’a essayé avant de l’implémenter dans le firmware Creality OS de sa machine. Si la ventilation fait effectivement moins de bruit, c’est au détriment d’une vitesse plus lente (on passe de 17 à 28 minutes pour le Benchy de la clef USB) mais surtout d’une qualité d’impression largement dégradée. Il semblerait que cette fonctionnalité active le mode “Stealth_Chop” des drivers moteurs pour les plus silencieux. Malheureusement, cela provoque un arrêt de ces derniers et le redémarrage se fait quasiment systématiquement avec un décalage. Il n’est donc, à ce jour, pas recommandé d’utiliser ce mode tant qu’une mise à jour ne viendra pas le corriger.

A gauche, le Benchy en print silencieux et en mode normal à droite

BCN3D Supernova, une nouvelle technologie pour l’impression 3D résine

Cette semaine, BCN3D a dévoilé Supernova, une évolution de son VLM. La Viscous Lithography Manufacturing est une technologie à base de résine qui doit permettre de fabriquer des objets en série et à moindre coût que les imprimantes 3D SLA actuelles. Présentation dans la vidéo ci-dessous.


Améliorer le nettoyage de la buse Bambu Lab A1

Un maker du groupe Facebook Bambu Lab France a partagé sa modification de la A1. La buse de l’imprimante vient maintenant mieux se frotter, pour se nettoyer, à la petite brosse mise en place par le constructeur. Démonstration et explication sur ce post.

Nettoyage de la buse avant optimisation
Nettoyage de la buse après optimisation

Une selle de vélo imprimée en 3D pour 40€

Nous avons déjà partagé plusieurs actualités au sujet de selles de vélo imprimées en 3D. Ces produits de luxe sont imprimés en fibre de carbone et coûtent environ 400€, ce qui est une somme importante par rapport aux procédés traditionnels de fabrication. Sans en vanter les mérites et sans l’avoir testée, une alternative bien moins onéreuse existe sur Aliexpress : une selle de vélo carbone imprimée en 3D, de marque Ryet (faut-il prononcer “rillette” ? 😀 ) pour vélo de route, gravel et VTT, à seulement 40€. C’est donc dix fois moins cher que les selles 3D de chez Specialized ou Fizik et les avis sont positifs (4,6/5).

Ryet 3D saddle

Démonstration du BigTreeTech Panda Touch

Tout juste dévoilé il y a deux semaines, l’écran BigTreeTech Panda Touch pour imprimantes 3D Bambu Lab a déjà droit à une démonstration complète sur la chaîne YouTube du constructeur. Dans cette vidéo, vous pourrez voir comment il permet de piloter l’éclairage LED, contrôler les températures, modifier la vitesse d’impression, ajuster la ventilation ou encore gérer l’AMS, tout ça depuis un bel et grand écran portable.

Discuter du Panda Touch sur le forum

Un rembobineur de bobine bien pensé et efficace

Faute de pouvoir utiliser sereinement et sans bricole ses filaments sur bobines en carton dans l’AMS de sa Bambu Lab X1 Carbon, Motard Geek a cherché un “respooler“. Son choix s’est arrêté sur le Pastamatic Filament Spool Winder, disponible gratuitement sur MakerWorld. Il s’agit d’un modèle bien documenté qui s’imprime sur un seul lit de 256 x 256 mm. Les mécanismes sont simples et ne nécessitent aucun matériel exotique, juste 14 roulements de skate type 608 et un bout de PTFE. Il s’actionne avec une visseuse électrique quelconque, permettant ainsi de transférer 1 kilo de plastique d’une bobine à l’autre en 2 minutes, avec peu de risque d’emmêlement du filament grâce à la vis auto-inversible. De plus, les fichiers Fusion et STEP sont fournis pour ceux qui auraient besoin de le modifier ou de l’améliorer (il existe d’ailleurs une version motorisée).


Test Artillery SideWinder X4 Pro en cours

Elle vient d’arriver chez MrMagounet, l’imprimante Artillery Sidewinder X4 Pro va passer une batterie de test pour voir si elle répond correctement à sa fiche technique. On pourra ainsi la comparer à la X3 Pro (testée ici + vidéo) et probablement plus tard à la X4 Plus pour un comparatif entre ces deux machines très proches.

@lesimprimantes3d Nouveau test en cours, celui de l'#imprimante3D @artillery3dofficial SideWinder X4 Pro ! #artillery #artillery3d #imprimante3d #3dprinting #3dprinter #maker #lesimprimantes3dfr #li3d #impression3d #diy ♬ son original – LesImprimantes3D.fr

A propos de Les imprimeurs 3D

Les imprimeurs 3D
Compte mutualisé pour les articles à contributeurs multiples.
Les imprimeurs 3D
Les imprimeurs 3D

Derniers articles de Les imprimeurs 3D (see all)

A lire

barilla pate 3D

Une semaine d’impression 3D #424

En cette semaine de cupidon, on vous propose des pâtes imprimées en 3D pour la …

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *