Aller au contenu

Filament ABS

Pascal03

Membres
  • Compteur de contenus

    178
  • Inscrit(e) le

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

45 Excellente

À propos de Pascal03

  • Rang
    Membre confirmé
  • Date de naissance 01/01/1970

Information

  • Genre
    Masculin
  • Lieu
    Cosne d'Allier (03)
  • Intérêts
    Minéralogie - Microphotographie - Spéléologie
  • Imprimantes
    Anet A8 - Tevo Tornado gold

Visiteurs récents du profil

228 visualisations du profil
  1. Si en plus c'est en ABS ! Essayes déjà de faire un print en ABS de quelques heures sur ton imprimante du boulot, tu te feras une idée... Pascal
  2. Sur l'intérieur des courbes, on voit que le filament n'adhère pas à la couche précédente et au lieu de décrire la courbe, il forme un pont dans le vide. Je rencontre aussi parfois ce problème, et je n'ai pas trop trouvé comment le résoudre. (j'ai pas trop cherché non plus car il n'est pas aussi important qu'ici). peut-être en imprimant les parois à plus faible vitesse, en augmentant un peu le flow pour que le filament soit bien écrasé sur la couche précédente ? Pascal
  3. Oui, mais une vitesse trop lente risque de poser des problèmes... la pression du filament dans la buse risque d'être tellement faible qu'il risque de s'écouler plus par gravité qu'autre chose... Déjà avec des volumes d'impression de quelques dm3 on a des prints qui peuvent durer plusieurs dizaines d'heures, alors avec 1m3 et sans courroies, tu risques d'en avoir pour des semaines voire des mois... le gros problème risque alors d'être le warping (même avec du PLA). Il faudra plutôt chercher quels filaments peuvent s'imprimer à très grande vitesse, et prévoir une tête d'impression capable de le faire (au niveau chauffe, notamment) Pascal
  4. Mauvaise idée : Les aller-retours de la tête vont être interminables.... +1 avec Cwazy-Cookie : pour faire une comparaison, c'est un peu comme si tu ambitionnais d'apprendre à conduire sur une formule 1. Pascal
  5. Pareil : direct vers "voir les nouveaux messages". Par contre il faudrait revoir la fonction recherche, car elle est presque inutilisable. Si un sujet contenant le terme recherché a eu 50 réponses, il ressort 50 fois dans la liste des résultats. du coup tout le reste se retrouve noyé dans la masse. Pascal
  6. Les normes (et les commissions de sécurité), c'est souvent du grand n'importe quoi ! Je me souviens sur un salon antiquité-brocante, ils ont fait chier une exposante car ses nappes sur les tables n'étaient pas classées M1 : la fille vendait du linge ancien ! Dixit mon père, ancien électricien : "On est arrivé à un point où on ne peut guère faire mieux. La sécurité absolue n'existe pas, mais on s'en est sacrément bien approché. Or si les gars qui définissent les normes le disaient, ils se mettraient de-facto au chômage ! Donc chaque année, ils nous font ch*** avec des conneries, juste pour justifier leur emploi". http://extraits.over-blog.fr/article-depuis-quelque-temps-dieu-me-semblait-malheureux-46966870.html Pascal
  7. Pascal03

    Future CNC DIY

    Si c'est à fabriquer soi-même, pourquoi pas une RS-CNC 32 ? https://www.makerfr.com/cnc/rs-cnc32/presentation-rs-cnc32/ J'envisage d'en construire une... un jour. mais j'ai déjà tellement de projets en cours ! Pascal
  8. Pascal03

    Onduleur

    ... comme toute batterie auto. Faire les niveaux avec de l'eau déminéralisée Pascal
  9. Pascal03

    Onduleur

    APC 1500, très bon mais très cher : matériel professionnel (j'en ai eu un, gratos, récupéré par un ami qui fait de l'installation/maintenance réseau à destination des professionnels). Attention : pack batteries en 24V. Une solution si on a la place : un onduleur d'occase avec les batteries HS, et une batterie auto (ou deux si on est en 24V) posée à coté. on en trouve pour 20~30€ à la casse, et l'autonomie sera 10 fois supérieure à celle avec les batteries d'origine (L'autonomie, hein. pas la puissance délivrée par l'onduleur). C'est ce que j'ai fait sur un ordi trop éloigné physiquement de l'onduleur APC. (et en plus si un matin la voiture ne démarre pas pour cause de batterie fatiguée, on a une batterie de secours bien chargée sous la main). Une solution à envisager (que je vais mettre en place avec ma Tévo Tornado, je suis en train de lui faire un caisson) : l'electronique branchée sur l'onduleur, et l'alim de chauffage du bed à part, non secourue (pilotée via un mosfet, ou en 220V via le relai statique sur la tornado) : c'est le chauffage du bed qui est le plus gros consommateur, mais avec son inertie thermique il peut supporter une coupure de courant assez brève sans refroidir. ça permet de se contenter d'un tout petit onduleur genre 300VA (de toutes façons même un gros onduleur a une autonomie limitée, de l'ordre de la dizaine de minutes, surtout si on lui tire quelques centaines de watts) Pascal
  10. Une solution : placer le plateau et l'impression collée dessus au réfrigérateur, voire au congélateur. la contraction thermique fera se décoller l'impression Pascal
  11. Ça m'intéresse pour mes parents, ce boitier... mais il n'est plus disponible ! en précommande sur le site officiel, livraison début janvier, donc c'est râpé pour noël. Si quelqu'un à un lien ? Sinon, question démarchage abusif, c'est moi qui ai gagné le gros lot ! Je n'ai jamais gagné au loto, mais c'est mon numéro qu'un escroc a usurpé (spoofing) pour démarcher et arnaquer des gens (qui me rappelaient, parfois agressifs, pour me demander des comptes). Plainte auprès du procureur de la république (la gendarmerie refusait de la prendre), etc... mais c'est sans solution, l'escroc étant impossible à localiser (et ça perdure, j'ai encore eu 2 retours le mois dernier). J'avais posé la question sur un forum juridique : https://www.alexia.fr/questions/182132/usurpation-de-numero-de-telephone.htm Pascal
  12. Si tu imprimes comme ça, il faudra des supports. retournes la pièce de gauche inscription contre le plateau. En empilant des cylindres tu peux "gérer" tes formes et n'avoir les à-plats que sur une partie pour la préhension, le reste - et notamment l'alésage - étant lisse. Pascal
  13. Juste pour le fun, avec un tube... Diamètre 52mm, alésage 27.8 => 52-27.8=24.2. l'épaisseur de la paroi doit faire la moitié puisque elle se situe de chaque coté de l'alésage. donc 24.2/2=12.1 En cliquant sur "épaisseur de la paroi" on peut entrer cette valeur au clavier Un conseil : pousse au max le nombre de cotés : en fait les cylindres ne sont pas des cylindres mais des polygones. à 24 on voit encore bien les segments. essaye de descendre cette valeur et tu verras ce qui se passe. Quant-au "Bevel", ça tronque les arêtes supérieures et inférieures (en une ou plusieurs fois, "bevel segments"). Pascal
  14. En relisant ton post, j'ai vu que tu utilises des formes déjà creuses. fais ça avec des cylindres (comme moi au dessus), ça ira tout seul... 1 cylindre diam 65mm de la bonne hauteur, un autre de 52mm de diamètre, de la bonne hauteur itou ! alignes et fusionne. 1 cylindre de 27,8 mm de diamètre (plus haut que la pièce à percer), défini en perçage, et tu alignes puis fusionne. l'alésage est fait. il faut une minute pour créer la pièce. Pascal
  15. Il faut cliquer sur un des carrés de cotes : les cotes vont apparaitre et en cliquant dessus il est possible de les modifier au clavier. Par contre 27,80mm c'est illusoire : l'impression 3D n'offre pas cette précision, et du fait de la technologie utilisée l'alésage ne sera pas celui défini. Le mieux c'est d'imprimer des "pièces de réglage" : tu coupes ton modèle (tu reviendra en arrière après) et tu n'imprimes que la partie qui reste. tu vérifies que ça s'emboite correctement, avec le jeu nécessaire, et ensuite tu imprimes ta pièce en entier. il vaut mieux passer un peu de PLA pour faire ça, plutôt que de jeter une pièce entière qui ne convient pas. Pascal
×
×
  • Créer...