Aller au contenu

Filament ABS

Messages recommandés

Bonjour,

Je veux crée un système qui réalise avec une extrudeuse sur l'imprimante du multi couleur, déja j'aimerais réaliser avec 2 couleurs comme un peu le système suivant.

https://www.atome3d.com/products/mosaic-palette-2s?variant=31022367670410

Avez-vous des idées pour avoir des idées suplementaire. Pour pouvoir réaliser ce système.

Merci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 Le fonctionnement de la palette 2 semble être le suivant : tu crées ton Gcode avec un code de changement de tête d'impression et tu l'envoies à la palette.

Les instructions "normales" sont envoyées à l'imprimante (Gcode normal) surement en USB. Dès qu'un changement de tête est repéré, la palette coupe le filament engagé et ressoude un autre filament en provenance d'une autre bobine. Je ne sais pas si elle gère la tour de purge ou si c'est fait côté slicer (amha c'est le slicer qui s'en charge).Avec quelques petits raffinement tels que détecteur de filament pour éviter d'imprimer du vent. C'est en gros ce que j'ai compris (pas encore reçu ma palette 2)

Pour l'autre système (Prusa MMU2), c'est Marlin qui envoie des instructions au système MMU lorsqu'il rencontre un GCode spécifique. Le MMU2 enroule le fil engagé et recharge le filament choisit. Il n'y a pas de système de fusion (epissage) du fil. 

--> Le nerf de la guerre (outre la vitesse de changement de fil) c'est la quantité de plastique perdu lors de la purge. Je crois que le slicer Prusa a une option pour purger une partie du fil lors du remplissage de la pièce. 

--> Je ne sais pas si tu peux utiliser plusieurs matériaux ou du moins gérer la température individuellement pour chaque filament. Il n'y a pas de raison de ne pas pouvoir le faire.

En gros mécaniquement c'est simple mais il faut que ce soit fiable. Côté logiciel, c'est pas super compliqué non plus, que ce soit un module externe ou un 'patch Marlin'.

Les différentes solutions multicouleur ont des avantages et des inconvénients mais c'est vrai que le multi couleur avec une seule buse simplifie pas mal les choses en terme de réglage de hauteur. Par contre, la conso de filament s'en ressent beaucoup. Le système multi-buse en fixe demande un réglage minutieux. Il y a aussi des systèmes de changement de buse (façon changement d'outils) qui combine les deux avantage au dépends d'une conception plus complexe.....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Rlv a dit :

Salut,

 Le fonctionnement de la palette 2 semble être le suivant : tu crées ton Gcode avec un code de changement de tête d'impression et tu l'envoies à la palette.

Les instructions "normales" sont envoyées à l'imprimante (Gcode normal) surement en USB. Dès qu'un changement de tête est repéré, la palette coupe le filament engagé et ressoude un autre filament en provenance d'une autre bobine. Je ne sais pas si elle gère la tour de purge ou si c'est fait côté slicer (amha c'est le slicer qui s'en charge).Avec quelques petits raffinement tels que détecteur de filament pour éviter d'imprimer du vent. C'est en gros ce que j'ai compris (pas encore reçu ma palette 2)

Pour l'autre système (Prusa MMU2), c'est Marlin qui envoie des instructions au système MMU lorsqu'il rencontre un GCode spécifique. Le MMU2 enroule le fil engagé et recharge le filament choisit. Il n'y a pas de système de fusion (epissage) du fil. 

--> Le nerf de la guerre (outre la vitesse de changement de fil) c'est la quantité de plastique perdu lors de la purge. Je crois que le slicer Prusa a une option pour purger une partie du fil lors du remplissage de la pièce. 

--> Je ne sais pas si tu peux utiliser plusieurs matériaux ou du moins gérer la température individuellement pour chaque filament. Il n'y a pas de raison de ne pas pouvoir le faire.

En gros mécaniquement c'est simple mais il faut que ce soit fiable. Côté logiciel, c'est pas super compliqué non plus, que ce soit un module externe ou un 'patch Marlin'.

Les différentes solutions multicouleur ont des avantages et des inconvénients mais c'est vrai que le multi couleur avec une seule buse simplifie pas mal les choses en terme de réglage de hauteur. Par contre, la conso de filament s'en ressent beaucoup. Le système multi-buse en fixe demande un réglage minutieux. Il y a aussi des systèmes de changement de buse (façon changement d'outils) qui combine les deux avantage au dépends d'une conception plus complexe.....

Salut,

Cela est super interrésant ton invertion, tu pense que c'est posible de trouver des plan ou des fichiers stl, matériel (combien de moteur, quel carte est utilisé, ...), ... Pour pouvoir repodruice la Prusa MMU2 ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Edge540 a dit :

Bonjour tu as un equivalent à construire sur Thingiverse : https://www.thingiverse.com/thing:3431438/comments

Bonjour, Merci j'ai regarder sa allère inttéressant.

 

Il y a 10 heures, Edge540 a dit :

Bonjour tu as un equivalent à construire sur Thingiverse : https://www.thingiverse.com/thing:3431438/comments

Avez-vous d'autres sugestions de projet a construire ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gloups ! suis pas convaincu des système d'extraction et d'introduction de filament en automatique.

La plupart du temps lorsque j'introduit un filament dans l'extrudeur, il faut toujours un petit peu balancer de gauche à doite et d'avant en arrière pour que ça finisse par rentrer dans le heatbreak. Rien de bien méchant, mais c'est un mouvement simple pour une main humaine mais non faisable avec un mécanisme qui va introduire automatiquement le filament. Bravo à Prusa pour avoir mis au point un système que j'espère fiable.

 

Pour le système qui soude deux filament ensemble, c'est déjà plus abordable au niveau fiabilité pour le passage d'une couleur à l'autre dans l'extrudeur, par contre c'est la partie coupe + soudure qui doit être bien galère à mettre au point pour faire une balle soudure solide et qui fasse toujours 1.75mm de diamètre.

 

Pour ma part, le plus efficace est de faire une pause programmée de l'impression et de changer le filament à la main. Mais il faut être dans le coin lorsque celà se produit.

Ou le top, les imprimantes à deux extrudeurs.

Mais fabriquer soit même et mettre au point un système fiable similaire à Prusa MMU2 ou à Palette 2, bon courage.

Par contre c'est un super défit de maker 😉

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur le site de Prusa tu trouveras toutes les fichiers STL du MM2 à télécharger et également les G-code pour du PETG.

image.png.b93c2b7c28e537926e5e29bd8bf1ecf8.png

il y a aussi tous les composants, dont tu devrais pouvoir trouver des équivalents chinois.

C'est une aventure sympa, mais j'ai des doutes pour arriver au bout (c'est simple sur le papier, mais la mise au point sera compliquée).

Modifié (le) par divers
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@divers : Merci pour les infos !  Tu pourrais mettre un lien pour trouver plus simplement ? 

 Pour 300e le kit, avec la boite tampon il va est difficile de faire beaucoup mieux, même en achetant en chine. 

@merlinx : Apparement Prusa a bien pensé le système de découpe du filament pour que le filament rentre sans problème. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il devrait marcher avec n'importe quelle imprimante sous Marlin standard, car le MMU2 y est présent (#define PRUSA_MMU2 dans Configuration.h et les raffinements qui vont bien dans Configuration_adv.h).

Après quelles sont les contraintes de mise en œuvre là je ne peux pas me prononcer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai qu'il y a peu de gens qui parlent d'un MMU2 clone sur leur machine, sauf quand c'est elle-même une mk3 clone.

Je pense qu'il y a des raisons toute simple à ça :

  • Généralement ce sont des personnes qui bricolent leur machine, et donc qui en change probablement régulièrement ou en possèdent plusieurs.
  • Le MMU2 s'appuie sur un capteur de filament au niveau de l'extrudeur (la première version s'en passait, justement pour être facilement transposable à toute machine, mais ça posait des problèmes de fiabilité), et donc ça impose d'avoir une tête prévue avec ce capteur, et les réglages de distance qui vont avec.
  • Il y a des reviewers qui ont résumé comme ça : Les deux systèmes sont équivalents, si vous avez une Prusa, prenez le MMU beaucoup moins cher, sinon prenez la Palette.

Dans ce cas il est plus tentant d'investir dans une Palette qui est vraiment faite pour être montée sur n'importe quelle machine, que d'essayer d'adapter le MMU2 sur une bécane DIY qui n'est pas un clone de la MK3. Mais le prix n'aide pas.

 

Peut-être que je m'y collerai un jour, je rêve d'une IDEX PLA/PVA, mais où le canal PLA est alimenté par un MMU. Bon j'ai déjà l'IDEX en bonne voie. 🙂

Modifié (le) par Kachidoki
  • Merci ! 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, gisclace a dit :

Ôtez-moi d'un doute, la MMU n'est pas compatible qu'avec les prusa de chez prusa ?

Klipper peut les faire fonctionner aussi mais pas sur l'électronique d'origine même si c'est peut être possible. En tout cas je n'ai pas entendu parler de gens ayant reflashé leur MMU directement avec Klipper. En général ils y mettent quelques chose de plus classique, SKR Mini E3 par exemple. Du coup c'est plutôt des SMuFF que des originaux Prusa mais ça fonctionne pareil dans les grandes lignes. Il y a quelques utilisateurs déjà et une config exemple. Je vous laisse voir l'allure du truc: https://github.com/KevinOConnor/klipper/blob/master/config/sample-mmu2s-diy.cfg

Pour rappel, l'une des forces du firmware Klipper est la gestion des multi MCU (une ou plusieurs cartes électroniques) ce qui est particulièrement pertinent pour un MMU2/SMuFF qui du coup est bêtement relié en USB sur le raspberry (+alimentation). Si on veut juste tester ou s'en servir occasionnellement il suffit de le débrancher et d'enlever une ligne d'include de sous config dans le fichier principal. Ça peut se faire directement dans l'interface d'Octoprint + plugin ad-hoc et il n'est pas nécessaire de reflasher la/les cartes. Pour qui a déjà utilisé Klipper et veut un SMuFF, je crois que ça ne lui viendrais même pas à l'esprit de faire ça avec Marlin.

Modifié (le) par Tircown
  • +1 1
  • Merci ! 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 17/11/2020 at 15:41, Kachidoki a dit :

Peut-être que je m'y collerai un jour, je rêve d'une IDEX PLA/PVA, mais où le canal PLA est alimenté par un MMU. Bon j'ai déjà l'IDEX en bonne voie. 🙂

Déjà une imprimante avec deux tête PLA/PVA c'est sympa. Surtout quand ça fonctionne parfaitement ! le PVA c'est vraiment mou et il faut l'imprimer lentement pour que ça fonctionne bien. Après je mets les pièces dans un bain ultrason chauffé et c'est relativement rapide à se dissoudre. Le côté IDEX je sais pas si ça révolutionne le genre ? 

Pour en revenir au MMU2S, effectivement Klipper est un sérieux atout pour ça (d'ailleurs il a plein d'autre merveilleux atouts !). 

En tout cas, j'ai toujours pas reçu ma palette 😞

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Rlv a dit :

Le côté IDEX je sais pas si ça révolutionne le genre ? 

L'IDEX ne révolutionne pas le PVA lui-même, il ne deviendra pas moins "mou" (en fait il réagit plutôt comme de la colle chaude, coulant, collant et filant).

Par contre là où ça change radicalement, c'est la contamination des matières. Le passage par une seule buse induit une purge. La purge pour passer d'un PLA à un PLA juste pour changer de couleur, pas de soucis, ça fonctionne parfaitement. Mais pour passer d'une matière à l'autre, et notamment des matières qui ne colle pas entres elles, là c'est autre chose. Il faut une méga purge pour éviter de se retrouver avec des couches fragilisées par la contamination.

C'est pour ça que j'ai arrêté depuis longtemps les mélanges de matières aussi bien avec le MMU1 que le MMU2. Ca m'arrive encore parfois, comme le PVA, mais dans ce cas je fais des tours de purge qui prennent 1/3 du plateau pour être sûr d'avoir assez purgé. Rien de plus frustrant que d'avoir une pièce qui casse nette à l'interface support parce que pas assez purgé.

Avec une IDEX, plus de soucis, pas de mélange de matière dans les buses. D'où l'idée d'un jour peut-être, une buse MMU pour la couleur dans une seule matière, et l'autre buse pour une autre matière.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Kachidoki a dit :

L'IDEX ne révolutionne pas le PVA lui-même, il ne deviendra pas moins "mou" (en fait il réagit plutôt comme de la colle chaude, coulant, collant et filant).

[...]

Avec une IDEX, plus de soucis, pas de mélange de matière dans les buses. D'où l'idée d'un jour peut-être, une buse MMU pour la couleur dans une seule matière, et l'autre buse pour une autre matière.

Effectivement, ça a un interêt vu comme ça ! Passer du PVA puis du PLA dans la même buse, ça risque de poser des soucis ! Idem avec les filaments comme du NinjaFlex ou autre. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez poster un message et vous inscrire plus tard. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous afin de poster avec.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez copié du contenu avec formatage.   Supprimer le formatage

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher en tant que lien à la place

×   Le contenu sauvegardé a été restauré.   Effacer l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Sur cette page :   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • YouTube / Les Imprimantes 3D .fr

×
×
  • Créer...