Aller au contenu

Filament ABS

  • 1

Quel filament pour quel usage ? (machines d'atelier bois)


Question

Salut à tous,

Comme dit dans ma présentation, je vais recevoir ma première imprimante, une Ender 3, avec laquelle, après les étapes de Calibration et de prise en main, je compte de suite me lancer dans des projets concrets. 

Etant menuisier (je dessine du mobilier, des luminaires et des jouets) je compte utiliser l'Ender 3 à l'atelier pour fabriquer des raccords d'aspiration pour que toutes mes machines puissent se raccorder facilement à mon unité d'aspiration centrale, car bien entendu, aucune machine n'a la même norme et les mêmes embouts... Egalement fabriquer une nouvelle cape de protection pour ma scie sur table et qui intègre l'aspiration. 

A dessiner, pas de problème, je suis plutôt à l'aise en informatique, je compte me mettre à Blender mais je maitrise Sketchup, et des logiciels 2D comme Illustrator, la suite Adobe en général, j'ai fait du Autocad étant plus jeune, bref admettons que cette partie là soit OK. 

Par contre effectivement la partie design des pièces elle va aussi dépendre de paramètres que je ne maitrise pas encore, à savoir ce qu'est capable de sortir une imprimante 3D comme l'Ender 3 et la solidité des impressions. 

Car sur ces projets il y a quand même quelques (petites) contraintes mécaniques, sur une ponceuse par exemple, le raccord machine-tuyau d'aspiration subit quelques efforts au maniement de la machine. 
Sur des outils stationnaires c'est moins le cas. 

Il n'empêche que c'est typiquement le genre de pièce que je n'ai pas envie de casser toutes les 5 minutes. 

Que me conseilleriez vous comme filament pour la réalisation de ces pièces ? Avez vous des remarques avant que je débute ? 

 

J'ai commandé plusieurs filaments : PLA, PETG, PLU. Sur un site, j'ai vu que le PLA était facile à imprimer, mais très fragile. Le PETG plus solide, mais un peu plus difficile. 
Après, je ne sais pas ce que veut dire difficulté d'impression...

Je me demande si le PLU ne serait pas le mieux adapté pour les machines electro portatives, celles qui sont secouées dans tous les sens, car sa flexibilité permet d'absorber les contraintes. Mais en même temps, il faut que le système accroche, qu'il tienne bien en place, et que ça soit plug and play...

 

J'ai également pour mon VTT AE envie de revoir le compartiment batterie et contrôleur, mais ça sera un autre sujet, toujours sur la question de la solidité !

 

Merci à tous par avance pour vos lumières,

Zeta

Modifié (le) par zeta2reticuli
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 75
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters For This Question

Top Posters For This Question

Popular Posts

Et bien c'est à cause d'une combinaison de : dégouté elle était si bien cette pièce, l'ABS c'est has been, l'ABS ça pue, cet ABS en particulier ne m'a jamais donné de résultats exceptionnels (mais il

@zeta2reticuli  Pour embouter la buse sur la cape, prévoir un épaulement pour qu'elle se cale d'elle même à la bonne profondeur et éviter qu'elle ne puisse basculer sur un côté ou un autre. Pour évi

Oui le PETG a un joli rendu. 250/90 pour la plupart des pièces en PETG que je fais. Parfois je monte un peu plus haut quand j'approche de la limite de débit de matière de ma hotend ou quand je vais vi

Posted Images

Messages recommandés

  • 1

@zeta2reticuli  Pour embouter la buse sur la cape, prévoir un épaulement pour qu'elle se cale d'elle même à la bonne profondeur et éviter qu'elle ne puisse basculer sur un côté ou un autre.
Pour éviter les supports, parfois je fais un angle arrondis même si un angle droit aurait tout aussi bien convenu.
Car avec l'arrondi n'ai pas de surface horizontale mais un surplomb progressif.

Donc un arrondi sous l'épaulement (en jaune, le dessus étant bien plat) devrait te permettre de te dispenser de supports :
image.png.0c0bed1affe67f5847768bedee0a32f7.png
 

Modifié (le) par Titouvol
  • Merci ! 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1
il y a 35 minutes, zeta2reticuli a dit :

wow, c'est super propre et semble t-il super solide tes pièces... C'est imprimé à 250° ? 

Oui le PETG a un joli rendu. 250/90 pour la plupart des pièces en PETG que je fais. Parfois je monte un peu plus haut quand j'approche de la limite de débit de matière de ma hotend ou quand je vais vite.

Pour la solidité, c'est pas non plus du métal hein. Le coup de la roulette c'est surtout l'orientation et de l'astuce qui la rend solide. La tige filetée sur toute la longueur en interne aide également. J'avais fait la même pièce avec des parois de 5mm un infill à 50%, établi couché sur le côté, je me suis pendu à la roulette et la pièce a craqué de tous les côtés (non visible, c'est la tige filetée qui s'est inclinée en écrasant l'infill). La même pièce avec 100% d'infill et elle ne peut mécaniquement plus se déformer à l'intérieur du tube acier, pas d'air, pas d'espace, pas de liberté de mouvement. En position normale (verticale) le tube acier repose presque directement sur la roulette à travers le centimètre de plastique qui sert d'enjoliveur et empêche la poussière de s'accumuler. Il y a peu d'efforts de cisaillement, lors des sessions de scie ou lime manuelles tout au plus. Avec les freins enclenchés au 4 coins et son poids, c'est très stable. Ce qui m'étonne le plus avec le temps, c'est que les pièces ne prennent même pas de jeu (ça reste du plastique), alors qu'elles sont juste emmanchées au maillet.

Pour les serre-joints, en serrant à fond on voit bien qu'il y a de la souplesse (caractéristique du PETG), mais ça ne casse pas et ça reste bien serré durant les heures des sessions collage bois.

  • Merci ! 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Alors pour ma part je n'imprime pour le moment que du PLA. Et je suis vraiment très satisfait de la résistance de celui-ci. Après il y a aussi plusieurs type de PLA.

Au niveau des résistances, je joue avec le motif de remplissage ainsi que son pourcentage. Puis si j'ai besoin de plus de dureté, un moment dans le four.

Voilà pour mon expérience, par la suite je vais me mettre au PETG mais il faut encore que j'installe un plateau chauffant sur mon imprimante.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut @zeta2reticuli,

Pense à utiliser la fonction éditer (3 petits points en haut à droite de ton post), plutôt que de multiplier les posts dans un court délai.

Alors concernant les "accessoires" d'aide au bricolage, j'en fais à foison, et notamment ces fameux raccords d'aspiration.

Le PLA est un bon candidat pour tout ce qui est gabarits, cales... car il est très rigide.

Le PETG est très bien pour les adaptateurs d'aspi, car il est plus souple (d'où sa solidité, différent de rigidité), et surtout car il n'est pas sujet au fluage comme l'est le PLA.

En clair une pièce en PLA que tu vas ajuster serrée marchera très bien aujourd'hui, mais si tu reviens demain ou dans deux jours, elle ne sera plus serrée, elle se déforme lentement sous la contrainte.

Le PLU je connais pas, tu parlais peut-être de TPU ? Dans ce cas c'est du flexible, c'est encore mieux, très souple donc très peu rigide et donc incassable, c'est parfait pour l'électroportatif, avec un ajustement bien serré il ne bougera plus. D'ailleurs les adaptateurs universels sont en TPU me semble-t-il. C'est très bien aussi pour tout ce qui est mors, étau, serre-joint, et même joints tout court (ça dépanne bien le dimanche quand la plomberie fait des siennes)... En revanche c'est très compliqué à imprimer sur une machine à bowden, comme la Ender 3. Certains filaments flexibles sont plus ou moins mou (dureté Shore), pas besoin d'un filament trop mou pour faire des adapteurs.

Personnellement je choisi la matière en fonction du besoin. Un gabarit jetable ? PLA recyclé pas cher. Un adaptateur d'aspi ? PETG ou TPU. Un mors ? TPU.

Mais en fonction de la situation et en connaissant les contraintes, toutes les combinaisons sont possible. Par exemple sur certaines machines il y a un verrouillage mécanique du tuyau d'aspiration, là je reste en PLA, c'est suffisant. Parfois je récupère des chutes de filament ABS du taf, donc j'en utilise aussi bien pour faire du gabarit jetable (gratuit), ou même des pièces fonctionnelles nécessitant l'utilisation d'ABS (chaleur). Il "suffit" de connaitre les propriétés de la matière, coût, rigidité, souplesse, résilience, fluage, tenue en température ou aux UV. Il n'y a pas une matière pour un type d'objet, mais une matière pour un ensemble de contraintes que va subir l'objet.

Et bien sûr, on peut aller plus loin que les simples raccords d'aspi. On peut aussi réparer ou améliorer nos outils. Réparer une manivelle d'un établi pliant ou lui fabriquer des clamps sur mesure. Réparer un serre-joint pompe dont la tête ou la poignée casse. Refaire une belle semelle pour une affleureuse qui a un peu trop vécu. Adapter une batterie d'une marque sur un outil d'une autre marque. Et je ne parle pas de tout ce qui est rangements, boites sur-mesure, casiers, diviseurs de séparation (il y en a jamais assez), clips ou crochets en tout genre pour l'outillage, les cables, la baladeuse.

Et ça, c'est quand on se limite à l'atelier. 🙂

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonjour,

J'ajouterai quelques principes de conception (en fonction de lectures et d'expériences):

  • Une pièce réalisée en technique FDM est 4 fois plus résistante dans le sens X, Y que dans le sens Z. Donc bien orienter les pièces.
  • Une pièce pleine n'est pas plus résistante qu'une pièce creuse. Les logiciels ont plusieurs façons de hachurer l'intérieur (sens, forme).
  • Faire des trous dans les supports (permet de renvoyer les efforts vers l’extérieur et gain de vitesse). Ce qui fait la vitesse est l'impression et bien moins les mouvements.
  • Faire toujours une coque plus épaisse que le minimum requis.
  • Faire des pièces composites si on a déjà des éléments réutilisables (comme les tubes PVC) (bien plus rapide et solide)
  • Le PETG est un matériaux super (même prix que le PLA, très solide, un peu souple, sans odeur)

🙂

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Whaou ! Un forum super actif on dirait ! 
Merci pour vos réponses et permettez moi de vous citer. 
 

Il y a 4 heures, Pederli a dit :

Alors pour ma part je n'imprime pour le moment que du PLA. Et je suis vraiment très satisfait de la résistance de celui-ci. Après il y a aussi plusieurs type de PLA.

Au niveau des résistances, je joue avec le motif de remplissage ainsi que son pourcentage. Puis si j'ai besoin de plus de dureté, un moment dans le four.

Voilà pour mon expérience, par la suite je vais me mettre au PETG mais il faut encore que j'installe un plateau chauffant sur mon imprimante.

Perderli, merci pour ton avis. 
Tu évoques plusieurs choses qui m'intéressent : il y aurait plusieurs types de PLA. Pour le moment j'ai pris du AmazonBasics pour me faire la main, on est d'accord pour dire qu'il ne faut pas que j'en attende des miracles ? Existe-t-il un PLA au bon rapport qualité prix avec des propriétés supérieures (solidité) ?
Ensuite, passer ton PLA dans le four va le rendre plus dur et on est bien d'accord, bien plus cassant ?
L'Ender 3 Pro possède un plateau chauffant si je ne m'abuse, donc pas de soucis pour le PETG dans mon cas ?

 

Il y a 3 heures, Kachidoki a dit :

Salut @zeta2reticuli,

Le PLU je connais pas, tu parlais peut-être de TPU ? Dans ce cas c'est du flexible, c'est encore mieux, très souple donc très peu rigide et donc incassable, c'est parfait pour l'électroportatif, avec un ajustement bien serré il ne bougera plus. D'ailleurs les adaptateurs universels sont en TPU me semble-t-il. C'est très bien aussi pour tout ce qui est mors, étau, serre-joint, et même joints tout court (ça dépanne bien le dimanche quand la plomberie fait des siennes)... En revanche c'est très compliqué à imprimer sur une machine à bowden, comme la Ender 3. Certains filaments flexibles sont plus ou moins mou (dureté Shore), pas besoin d'un filament trop mou pour faire des adapteurs

Merci beaucoup Kachidoki pour ton intervention, il y a plein de pistes, c'est génial !
En effet je parle de TPU... Le PLU je suis en train de faire les plans d'une extension chez moi donc j'ai le Plan Local d'Urbanisme en tête... Désolé 😅

Venons en au fait : le PLU (TPU... décidément...) c'est compliqué à imprimer avec une Ender 3. C'est à dire ? Compliqué parce que les résultats sont mauvais ? Compliqué parce que l'ingénierie / épreuvage en amont contraignent fortement le design ? Ou compliqué pour une question de réglages d'impression, beaucoup de déchets avant réussite ?
En fait, est-ce que c'est quand même du domaine du possible, autrement dit est-ce qu'au final je pourrais quand même imprimer la pièce que je veux malgré le péripéties ? 

 

Il y a 3 heures, Kachidoki a dit :

Par exemple sur certaines machines il y a un verrouillage mécanique du tuyau d'aspiration, là je reste en PLA, c'est suffisant.

Voilà où je voulais en venir. 
Est-ce que si verrouillage mécanique = PLA, et si contraintes fortes = TPU ?
On ne peut pas faire du verrouillage mécanique avec du TPU ?

 

Il y a 3 heures, Kachidoki a dit :

Et bien sûr, on peut aller plus loin que les simples raccords d'aspi. On peut aussi réparer ou améliorer nos outils. Réparer une manivelle d'un établi pliant ou lui fabriquer des clamps sur mesure. Réparer un serre-joint pompe dont la tête ou la poignée casse. Refaire une belle semelle pour une affleureuse qui a un peu trop vécu. Adapter une batterie d'une marque sur un outil d'une autre marque. Et je ne parle pas de tout ce qui est rangements, boites sur-mesure, casiers, diviseurs de séparation (il y en a jamais assez), clips ou crochets en tout genre pour l'outillage, les cables, la baladeuse.

Formidable !! C'est finalement un peu le couteau suisse de l'atelier / du bricoleur l'impression 3D. 
J'imagine qu'une collection de plans d'accessoires d'ouillage existe déjà quelque part, je n'ai pas encore trop fouillé mais y aurait-il un lien vers une caverne d'Ali Baba de ce genre ?

 

Il y a 2 heures, Marc3D a dit :

Bonjour,

J'ajouterai quelques principes de conception (en fonction de lectures et d'expériences):

  • Une pièce réalisée en technique FDM est 4 fois plus résistante dans le sens X, Y que dans le sens Z. Donc bien orienter les pièces.
  • Une pièce pleine n'est pas plus résistante qu'une pièce creuse. Les logiciels ont plusieurs façons de hachurer l'intérieur (sens, forme).
  • Faire des trous dans les supports (permet de renvoyer les efforts vers l’extérieur et gain de vitesse). Ce qui fait la vitesse est l'impression et bien moins les mouvements.
  • Faire toujours une coque plus épaisse que le minimum requis.
  • Faire des pièces composites si on a déjà des éléments réutilisables (comme les tubes PVC) (bien plus rapide et solide)
  • Le PETG est un matériaux super (même prix que le PLA, très solide, un peu souple, sans odeur)

🙂

Merci également à toi Marc !

Je vais bien mémoriser tes conseils pour mes premiers projets. 

Le hachurage se fait automatiquement après quelques paramétrages sur le logiciel fourni avec l'imprimante. Si je fais un plan sous Sketchup ou Blender, je n'ai pas à m'occuper du remplissage ? C'est ensuite au moment de l'impression que je règle ça ?

 

 

Merci encore une fois à vous trois, sincèrement. 

Modifié (le) par zeta2reticuli
PLU TPU... on n'sait plus.
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a 16 minutes, zeta2reticuli a dit :

Formidable !! C'est finalement un peu le couteau suisse de l'atelier / du bricoleur l'impression 3D. 
J'imagine qu'une collection de plans d'accessoires d'ouillage existe déjà quelque part, je n'ai pas encore trop fouillé mais y aurait-il un lien vers une caverne de ce genre ?

oui, par exemple ;

https://www.thingiverse.com/thing:4666879 

https://www.thingiverse.com/thing:4655051

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Alors oui il existe plusieurs sorte de PLA. personnellement vivant en suisse je prends mes filaments sur ce site https://www.3d-printerstore.ch/Filament:::49.html. Ce que j'aime bien c'est que dans chaque catégorie il y a des informations concernant les filaments (type d'utilisation, résistances, etc..). Pour ce qui est des sites en france, je ne peux te renseigner.

Pour ce qui est du remplissage, effectivement tu n'as pas besoin de le modéliser. C'est automatiquement dans ton slicer. Tu peux y choisir le type de remplissage (le motif) ainsi que le pourcentage de celui-ci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a 9 minutes, zeta2reticuli a dit :

c'est compliqué à imprimer avec une Ender 3. C'est à dire ?

C'est simplement que le filament est tout mou comme un spaghetti cuit, donc avec un moteur qui le pousse à l'extrémité d'un long tube et un tout petit trou de buse à l'autre extrémité qui l'empêche de sortir, c'est pas simple de le faire avancer sans qu'il ne s'entortille. C'est un peu comme essayer de pousser une cartouche de silicone avec un piston en mousse. Les machines qui arrivent à s'en sortir correctement sont équipées de tête appelées "direct-drive", avec le moteur juste au dessus de la hotend, et un chemin très court et optimisé pour contraindre le filament à aller là où on veut qu'il aille.

il y a une heure, zeta2reticuli a dit :

est-ce que c'est quand même du domaine du possible, autrement dit est-ce qu'au final je pourrais quand même imprimer la pièce que je veux malgré le péripéties ? 

Certains TPU sont plus rigides que d'autres, et passent relativement bien dans un bowden. Mais faut croiser les doigts et ne pas espérer faire de grands objets complexes sans risquer quelques bouchages ou plâtrées de nouilles autour du moteur.

il y a une heure, zeta2reticuli a dit :

Est-ce que si verrouillage mécanique = PLA, et si contraintes fortes = TPU ?
On ne peut pas faire du verrouillage mécanique avec du TPU ?

On peut faire ce qu'on veut avec ce qu'on veut. 🙂 C'est bien le sens de mon message. Rien ne t'empêche de faire un raccord avec verrouillage mécanique en TPU, mais est-ce bien nécessaire au regard de la complexité de mise en oeuvre de l'impression, du coût du filament, et de l'utilité finale des propriétés de cette matière ? Une pièce trop souple ne risque-t-elle pas de "ripper" par dessus le verrou ? C'est un choix que toi seul peut faire.

il y a une heure, zeta2reticuli a dit :

J'imagine qu'une collection de plans d'accessoires d'ouillage existe déjà quelque part, je n'ai pas encore trop fouillé mais y aurait-il un lien vers une caverne d'Ali Baba de ce genre ?

Thingiverse est une bonne source d'inspiration, si tu lui parle en anglais (pas toujours évident de trouver le bon mot-clé technique en mécanique). Mais je remarque que la plupart du temps on fini par modéliser soi-même ses pièces, que ça soit pour besoin spécifique, pour un ajustement sur-mesure, pour une tolérance d'assemblage ou simplement pour une ergonomie différente.

Concernant les PLA, oui il existent toute une variété de PLA, ce qui est valable pour toutes les matières d'ailleurs. Entre les chargées en fibres, ceux qui se recuisent, ceux qui se fondent, ceux qui brillent dans le noir etc...

On en revient toujours au même, le choix de la matière se fait pour un ensemble de contraintes imposées par le cahier des charges de l'objet qu'on veut obtenir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

@zeta2reticuli même si l'élément déclencheur et la réparation d'une vielle machine à coudre, c'est aussi un de mes objectifs princpal, l'utilisation pour l'atelier bois (un peu les même besoins que toi, pas trop étonnant)... Pour l'instant je me fait la main en PLA, pas encore attaqué les gabarits mais je pense qu'il y a du potentiel

Je vais suivre ce fil 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Fantastique, merci pour vos réponses !

Ca m'a l'air formidable @RT36 Thingiverse, je vais sur le site et pouf!, première page, des "corner clamps", pile poile ce qu'il me fallait pour remplacer un vieux bricolage que j'avais fait et qui n'est pas ergonomique... 

EDIT : OK je viens seulement de comprendre que c'était pas la page d'accueil... Merci donc pour ta recherche 😉

C'est bien pour ça que je demandais s'il existait un tel site, c'est pas vraiment pour rechercher des plans d'une idée que j'aurais eu @Kachidoki, mais c'est surtout pour toutes les idées que j'aurais pas eu tout seul !
Et même si le but est de faire ses plans soi même, ça m'a l'air vachement intéressant pour un débutant de voir un peu comment les autres auraient fait pour essayer de comprendre l'ingénierie qu'il y a derrière. Merci beaucoup pour le temps que tu as pris pour répondre à mes questions en tout cas. J'ai de quoi potasser et bien me lancer.

@Maya35, super, j'espérais qu'il y ait une paire de boiseux par ici. 
En gabarits je vais vite m'y coller, j'ai bientôt 8 chaises de salle à manger pour chez moi en lamellé collé avec dossier courbé, y'a autant de travail à faire les gabarits que les chaises elle même, mais je pense qu'avec l'impression 3D ça va me soulager sur quelques parties un peu compliquées et longues, et qui me donnaient des sueurs froides rien que d'y penser... 😅

Modifié (le) par zeta2reticuli
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Pour les gabarits, si tu n'as pas déjà une CNC, tu peux t'en construire une avec l'imprimante 3D, au hasard (pas tant que ça 😉) une RS-CNC³² de chez MakerFr par exemple. Tailler un gabarit dans une planche de bois est beaucoup plus rapide et économique que de l'imprimer. Sans parler de la facilité de faire des grandes dimensions.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Ah oui ? Et elle coute combien cette merveille ? Parce la CNC je m'y intéresse à plus ou moins long terme...

Oui en fait quand je dis gabarits, c'est plutôt des pièces de gabarit. Par exemple pour cette chaise ci dessous, les dossiers ont un angle de 15° et de -15° par rapport à l'assise, et une fois la lamination réalisée, il faudra couper ces pièces courbés coté centre tout droit avec un angle de 15°, donc fabriquer un gabarit support pour la passer la scie sur table. Et pour couper le coté extérieur évasé, pareil, un autre gabarit. 

L'impression 3D va me permettre de réaliser les cales qui donnent le bon angle, tout en maintenant la pièce courbe, assez simplement et on peut imaginer un système d'accroche pour plus de sécurité. 
Ca se fait aussi tout en bois, mais... par expérience c'est des moments prise de tête.

chaise_salon.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Superbe projet, n'hésites pas à ouvrir un topic pour nous en parler plus longuement.

Concernant la CN, je n'ai pas le prix exact en tête, mais ça tourne autour de 400/500€ selon ce que tu y mets comme sources de pièces. Ca peut vite monter avec une broche plus haut de gamme, un Z-probe ou un laser, mais la base est là.

Pour de la découpe ça reste plus rapide qu'une impression 3D. Pour de la 2.5D, ça se discute.

Le souci que je vois avec l'impression 3D, c'est la dimension et le temps. Les cales sont vites volumineuses, et par conséquent prennent des heures et des heures à imprimer. Mais à part ça, c'est sans limites.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a 7 minutes, Maya35 a dit :

Après il est préférable je suppose d'avoir un atelier chauffé pour héberger cette bête ?

La toute première version a été développée en appartement sur une table basse de salon, et tournait sur un balcon dans un caisson vaguement insonorisé. 🙂

Il est surtout préférable de ne pas avoir de voisins...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Il y a 4 heures, Kachidoki a dit :

Superbe projet, n'hésites pas à ouvrir un topic pour nous en parler plus longuement

Ecoute oui, ça sera avec plaisir. 

 

Il y a 4 heures, Kachidoki a dit :

Concernant la CN, je n'ai pas le prix exact en tête, mais ça tourne autour de 400/500€ selon ce que tu y mets comme sources de pièces.

Ca me semble très bas comme prix. Chez les boiseux indépendants / artisans, on parle beaucoup de la X-Carve. C'est 2000$ de mémoire. C'est une machine entrée de gamme mais qui, de ce que je vois des mecs qui l'utilisent, permet déjà pas mal de choses. 

Quelles sont les limitations de machines à 400 ou 500€ ? Un travail moins fin ? Moins rapide ? Plus de galères ? De Pannes ?
Sachant que moi je ne fais que du sur mesure, jamais de choses en série ou juste des petites séries, donc la rapidité d'exécution et de répétition n'est pas un critère. Je jongle avec plusieurs projets en même temps pour optimiser mon temps donc lancer une découpe CNC d'un coté, une impression 3D pour un gabarit de l'autre, et faire du ponçage à coté tout en ayant des collages sous presse, ça serait mon quotidien...

 

Il y a 3 heures, Maya35 a dit :

@Kachidoki pour les voisins, ca va, mais mon garage en terre battue et mur en terre... j'ai peur pour la bestiole (si c'est sur la table basse du salon, il y a déjà mon imprimante 3d depuis 2 semaines... Madame commence déjà à me regarder bizarrement)

Tes machines ne prennent pas trop l'humidité ? Genre dégau ou scie avec tables en fonte, comme ça se comporte ?

Si tu n'as pas d'humidité au point d'attaquer tes tables en fonte, à mon avis il n'y aura pas de soucis pour une CNC, parce que la rouille vient très vite sur ces machines. 

Sinon tu inverses les pièces, ton atelier dans le salon et madame aura son salon au garage. Ca a l'avantage d'avoir un coté champêtre romanesque qui peut avoir son charme ! 🙂

Modifié (le) par zeta2reticuli
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

@zeta2reticuli je ne suis pas un pro, je me débrouille avec une vieille kity, mes tables, rabots, ciseaux ... sont protégés avec la cire qui va bien. Les tables sont en alliage d'allu. j'ai plus peur pour l'électronique. Ouaip pour l'inversion je vais en parler à Madame, mais j'ai l'impressionj qu'il va me falloir choisir le bon moment 🙂

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
il y a 52 minutes, zeta2reticuli a dit :

Ca me semble très bas comme prix. Chez les boiseux indépendants / artisans, on parle beaucoup de la X-Carve. C'est 2000$ de mémoire. C'est une machine entrée de gamme mais qui, de ce que je vois des mecs qui l'utilisent, permet déjà pas mal de choses. 

Quelles sont les limitations de machines à 400 ou 500€ ? Un travail moins fin ? Moins rapide ? Plus de galères ? De Pannes ?

Je t'invite à aller t'inscrire sur le forum de MakerFr pour en savoir plus. Tu y trouvera des réalisations de membres. Mais si ça peut te donner une idée, certains usinent de l'alu avec. 🙂 La machine est très peu chère, mais bien plus rigide que ses concurrentes du secteur DIY, simplement par l'utilisation astucieuse de la géométrie et de matériaux peu chers comme les profilés en règles de maçon. Côté électronique elle tourne avec un processeur 32bits sous GRBL.

Tant qu'on ne prend pas de passes trop gourmandes, on peut lui faire faire tout ce qu'on attend d'une CN.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

@Maya35, tu as un moyen de faire un relevé du taux l'humidité relatif dans ton atelier ? 
Après parfois faut pas grand chose ; un poêle, un déshumidificateur, de l'aération...

Il y a 7 heures, Maya35 a dit :

Ouaip pour l'inversion je vais en parler à Madame, mais j'ai l'impressionj qu'il va me falloir choisir le bon moment 🙂

Tout est question de présentation, faut lui parler d'un truc cosy avec chandeliers et tout !

 

Ok @Kachidoki, merci beaucoup, une fois j'en aurais fini avec l'apprentissage de l'impression 3D, je me lance dans la CNC. 
Tu sais si ce système est compatible avec une mise en oeuvre verticale ? La place commence à me manquer...

 

Sinon j'ai reçu l'Ender 3 Pro aujourd'hui même, je ne crois pas avoir le temps de la monter maintenant, ça attendra les vacances dans une semaine si j'ai de la chance ! 

Merci pour tout. 

Zeta.

Modifié (le) par zeta2reticuli
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Il y a 8 heures, zeta2reticuli a dit :

Tu sais si ce système est compatible avec une mise en oeuvre verticale ? La place commence à me manquer...

Tu peux aussi l'accrocher au plafond avec un système de palan, et la descendre au besoin. Mais faut de la hauteur... Tu peux aussi la placer sous un établi, éventuellement sur un châssis mobile (avec freins !).

Pour la mise en œuvre verticale, je n'ai vu personne essayer, mais quelques-uns en parler. Je pense que légèrement incliné (pour les chutes), avec le portique Y qui se balade de gauche à droite ça peut le faire. Faut juste éviter d'avoir des chutes non fixées. Reste à voir si le moteur X arrive à compenser le surpoids de la gravité dans cet axe (NEMA23 démultiplié).

Il y a 8 heures, zeta2reticuli a dit :

Sinon j'ai reçu l'Ender 3 Pro aujourd'hui même, je ne crois pas avoir le temps de la monter maintenant, ça attendra les vacances dans une semaine si j'ai de la chance ! 

Le montage c'est vite fait, ça sera la mise en œuvre qui sera plus longue et surtout les réglages si tu débute dans ce domaine.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez poster un message et vous inscrire plus tard. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous afin de poster avec.

Invité
Répondre à cette question…

×   Vous avez copié du contenu avec formatage.   Supprimer le formatage

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher en tant que lien à la place

×   Le contenu sauvegardé a été restauré.   Effacer l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Sur cette page :   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • YouTube / Les Imprimantes 3D .fr


×
×
  • Créer...