Dernières nouvelles
test anycubic mono x 2

Anycubic Photon Mono X2, le test

J’ai eu le plaisir de tester une imprimante résine UV, le modèle Anycubic Photon Mono X2. Cette imprimante offre une nuance de plus à la gamme des imprimantes résine Anycubic SLA et DLP déjà bien complète chez le constructeur. J’espère que ce test vous permettra de déterminer si elle a un intérêt pour répondre à vos besoins.

Il est fortement déconseillé de laisser la résine liquide entrer en contact avec la peau. Il faut donc TOUJOURS la manipuler avec des gants jetables de type nitrile ! La résine est relativement visqueuse et peu propice aux éclaboussures. Il est également recommandé de porter un masque et des lunettes de protection.

Fiche technique de la Anycubic Photon Mono X2

Avec son écran LCD de masquage de 9.1 pouces monochrome 4K, des pixels ayant une taille de 48 μm et un volume d’impression de 196.7 x 122.8 x 200 mm, la Photon Mono X2 offre une résolution X et Y très légèrement plus fine et un volume d’impression légèrement plus grand (mais moins haut) que la Photon Mono X.

Ce nouveau modèle dispose d’une source UV plus uniforme grâce à une dalle de LED baptisée “Anycubic LightTurbo” apparue avec la Photon M3, la gamme supérieure en MSLA Anycubic.

Sa surface de plateau d’impression avec une fine texture en damier lui offre plus de micro adhérence à la résine qu’un plateau lisse et favorise la réussite des impressions, apparue avec la Photon Ultra DLP que j’avais aussi testée.

Elle propose un port pour connecter une clé USB qui contiendra les fichiers à imprimer (fichiers au format Anycubic, d’extension “.pmx2”).

Pas de Wi-Fi sur la MonoX2, donc pas d’application cloud ni de contrôle ou de surveillance à distance comme peut le proposer la Photon M3 Premium.

Toutes les opérations et contrôles se font via son écran 3.5 pouces TFT tactile et chaque fichier d’impression embarque une vignette d’aperçu.

Plutôt légère avec un poids d’environ 7 Kg, la structure semble robuste et pensée pour permettre des déplacements Z stables et précis permettant ainsi d’obtenir de belles impressions.

TechnologieMSLA
Source lumineuseMatrice de LED UV 405 nm “Anycubic LighTurbo”
Densité de puissance < 27 320 lux
Écran de masquage9.1 pouces monochrome (4K+)
Rapport de contraste350:1
Résolution écran de masquage4096 x 2560 pixels
Précision XY (Taille des pixels)48 μm
Volume maximal d’impression196.7 x 122.8 x 200 mm (LPH) soit environ 4,8 L
Précision Z10 μm
Surface plateau d’impression 20.2 x 12.8 cm
Texture surface plateau d’impressionMotif en damier texturé gravée au laser
Format FEPFeuille
Dimensions FEP de rechange240 x 165 mm
Vitesse maximale d’impression6 cm/h
ConnectivitéClé USB Type-A (max 8GB formatée en FAT32)
Ecran de contrôle3.5 pouces TFT tactile
Dimensions41.7 x 29 x 26 cm (HLP)
Poids7 kg
Consommation 100W
Résine recommandéeRésine UV 405 nm
L'imprimante Anycubic Photon Mono X2 sur le comparateur

Déballage (unboxing) Anycubic Photon Mono X 2

Nous sommes face à un carton d’emballage sobre et un conditionnement de qualité. Des mousses sur mesure et composants entourés d’un sac plastifié pour garantir un transport et déballage sans difficultés.

Montage Anycubic Photon Mono X2

La machine est déjà montée. Il n’y a qu’a enlever les films de protection puis mettre en place et réaliser l’ajustement du plateau. Normalement, il faut réaliser cette opération avec la feuille fournie mais je le ferais directement dans le réservoir de résine, donc je mets en place le bac de résine avec serrage de ses vis de maintien.

Mise en route de la Photon Mono X2

Ayant déjà pratiqué l’impression résine sur d’autres modèles, l’installation et la prise en main m’ont semblé simples (rien de plus compliqué à effectuer qu’avec d’autres modèles de cette technologie).

La mise en place et l’ajustement du plateau est une étape critique, à réaliser au mieux pour garantir la réussite des impressions. Car on parle ici d’imprimer des couches de 0.05 mm de hauteur, le moindre défaut d’ajustement du plateau ne pardonnera pas sur le print.

Logiciel

Voici les version minimales de certains logiciels de tranchage pour y trouver le profil de l’imprimante Anycubic Photon Mono X2.

Photon WorkShop >= v2.2.16 (version livrée sur la clé USB fournie)

Lychee Slicer >= v5.0.2 (version testée 5.1.0)

Chitubox Pro >= v1.3.0 (lié a la version du AnyCubic.CHplugin embarqué, normalement compatible v1.2.0)

Chitubox Basic >= v1.9.5 beta pas encore testé, lien de téléchargement disponible sur le Discord de Chitubox (lié a la version du AnyCubic.CHplugin embarqué, normalement compatible v1.9.3)

UVtools >= v3.7.2 (gestion des fichiers d’extension “.pmx2”)

acheter imprimante 3D

Impressions de test

TEST.pmx2

1200 couches, durée d’impression ~4h.

R_E_R_F.pmx2

Pour “Resin Exposure Range Finder”.

C’est un fichier spécial par son nommage, qui permet, en une impression, d’obtenir huit modèles de test ayant chacun une durée d’exposition pour les couches normales incrémentée de +0.25 seconde.

De base, il commence avec 1.5 seconde en valeur de durée des couches normales. Il faut donc le copier puis l’ouvrir avec le logiciel Anycubic Photon Workshop pour y modifier le “Normal Exposure Time(s)” selon vos besoins et le réenregistrer via un clic sur “Resave to Disk”. (Ne pas modifier le nom du fichier).

Résultat pour 288 couches, durée d’impression estimée 49 min.

Comme le modèle 3D de test n’a pas été pensé pour “récupérer” les “essais ratés de supports”, je n’ai pas encore fait cette impression car je ne voulais pas avoir à filtrer la résine et nettoyer le FEP.

D’autres impressions en résine liquide

Toutes les impressions suivantes ont une hauteur de couche 50 microns (antialiasing désactivé) et sont réalisées avec de la résine “Anycubic Basic Grey”.

Plusieurs essais pour trouver des temps d’exposition adaptés à la température de mon espace d’impression (environ 14°C ce qui est en dessous des recommandations pour obtenir des résultats optimaux avec les résines UV standard).

“The Cones of Calibration v2” de TableFlip Foundry et “The Tesseract v2” de J3D Tech. Trouvés sur le Discord de TableFlip Foundry dans le message suivant.

Tranché avec “Photon Workshop v2.2.16”
188 couches, durée d’impression ~41 min.

“African Elephant” by scampbell
Tranché avec “Chitubox Pro v1.3.0”
3943 couches, durée d’impression estimée 10 h 30 min.

Sur le même plateau, “Gentle Forest Spirit – Gwynevel” by DM-Stash (payant, version pré-supportée) et une boite en forme de cœur (pas spécialement bien orienté et supporté par mes soins … un défaut dû à une coupe de succion)

Tranché avec “Chitubox Pro v1.3.0”
1957 couches, durée d’impression estimée 5 h 13 min.

En deux impressions, Lucifer by Atlas 3DSS (payant, version pré-supportée)

  • Les ailes
    3903 couches, durée d’impression réalisée d’environ 9 h 55 min
  • Le buste, socle, bras muni de l’épée (et une aile qui était ratée)
    2636 couches, durée d’impression estimée 9 h 01 min

“FAIRY 08” by GEORGESNIKKEI
Trancheur Lychee Slicer (Pro) v5.1.0
1927 couches.

Wash & Cure

Pour le nettoyage et traitement UV de post-impression, le Anycubic Wash & Cure 2.0 que j’ai utilisé est vite trop petit et ne permet pas de nettoyer les impressions encore sur le plateau.

Il faut donc s’orienter vers le Anycubic Wash & Cure Plus pour plus de confort.

Améliorations et upgrade

Anycubic pourrait éventuellement ajouter une poignée au capot pour une manipulation plus efficace. Ici, j’ai utilisé une poignée de pack de bouteille d’eau qui permet de pouvoir poser des objets dessus.

Il faudrait aussi voir pour une sorte de digue en pâte silicone afin de protéger le bac en cas de déversement de résine, l’ouverture qui donne sur le moteur Z, et les ouverture des taraudages des vis de fixation du bac de résine, qui donnent a l’intérieur de la machine.

Notes et conclusion

Qualité d'impression - 9.5
Fiabilité - 9.1
Logiciel - 8
Utilisation - 9.2
Rapport qualité / prix - 9.1

9

/10

Points forts
  • Qualité d'impression
  • Temps d’exposition court
  • Bac résine avec bec verseur et petits pieds pour le surélever quand on le pose sur un plan de travail
  • Film de protection écran pré-installé, avec un rechange fourni
  • Utilise un FEP en format feuille (donc changeable pour des feuilles de nFEP (PFA) ou ACF
  • Communauté active sur Facebook et SAV constructeur réactif
  • Silencieuse, faible bruit de ventilation
Points faibles
  • Pas de FEP de remplacement fourni
  • Capot sans poignée
  • Pas de filtration de l'air embarqué (mais un passage de câble sur le capot pour pouvoir utiliser des filtre a aire charbon Anycubic Air pur)
  • La manutention de la résine (propre à toutes les imprimantes 3D SLA)
  • L'odeur des résines et de l'alcool (aussi commun à toutes les imprimantes à résine liquide)
  • Uniquement deux langues disponibles (anglais et chinois)
Si l'on fait abstraction des défauts dus à mon manque d'expérience et de patience pour la préparation des modèles 3D à imprimer, pour une impression 3D en résine, je trouve les résultats d'impressions et l'usage de la Anycubic Photon Mono X2 très satisfaisants.
Je pense que cette imprimante est adaptée pour un débutant en impression 3D résine UV.
Pour plus de détails, je vous invite à venir regarder mon sujet de découverte de cette machine sur le forum.
N’hésitez pas à passer sur le forum et le groupe Facebook pour partager vos réalisations et demander de l'aide !

Acheter

A propos de PPAC

PPAC
Passionné d'informatique, je me suis initié à l'impression 3D début 2016 avec une imprimante VERTEX K8400 de Velleman. Inscrit tardivement (début 2021) sur le forum www.lesimprimantes3d.fr pour compléter et partager mes connaissances. J'en ai depuis fait mon nid. Dernièrement, je participe souvent aux concours, en rapport avec l'impression 3D, qui fleurissent un peu partout sur la toile.
PPAC

A lire

test Two Trees SK1 review

Two Trees SK1, le test de l’imprimante 3D CoreXY et sa Dry Box

Annoncée comme pouvant imprimer à 700 mm/s, nous allons voir dans ce test si la …

7 COMMENTAIRES

  1. Bonjour, je possède cette imprimante, et franchement, c’est une très bonne imprimante. Il suffit de régler correctement les supports.

    • Bonjour,

      Je m’apprête à me lancer dans l’impression 3D et mon choix pourrait porter sur cette impirmante.

      Qu’entends-tu par “régler les supports” ?

      Merci d’avance

      • Salutation !

        Je pense qu’il fait référence au fait que l’une des grosses difficultés en impression résine,

        (après avoir fait des tests d’impression pour déterminer les durées d’exposition pour la résine utilisée,)

        c’est de correctement placer, suffisamment, et avec les bonnes tailles les supports d’impressions quand les modèles imprimés ne sont pas “pré-supporté”.

        ( Faire une recherche google de “supports impression résine” et regarder quelques vidéos YouTube qui en parle … )

  2. Merci pour ce retour.

    Je viens de franchir le cap. J’ai commandé et reçu la Mono X2 🙂

  3. bonjour

    j’ai commandé la mienne , avec l’option Purificateur d’air et 1L de résine, mais au surprise, au déballage, il n’y a que l’imprimante.
    pas de filtre
    pas de résine .

    je ne sais pas trop comment faire
    effectivement le réglage semble facile

    • Salutation !

      Comme les résines ont une date d’utilisation optimale, et pour éviter les risques de bouteille percé qui repende de la résine sur la machine,
      la résine est a commander et sera livré séparément.

      Ne pas hésiter a passer demander sur le forum en cas de difficultés.
      Bonne découverte.

      • j’ai commandé un pac , avec résine et purificateur, j’espere que cela ca arriver dans un autre colis, car c’est payé .
        c’est dommage de pas le dire, il ne marque que 1 colis.

        merci je tiendrais au courant sur l’avancement.

        j suis passé a la résine pour faire de petit objets a inclure dans les tables basses… je pensais pouvoir demarrer ce matin lol ..

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *