Dernières nouvelles
Test Flashforge Adventurer 5M Pro

Flashforge Adventurer 5M Pro, le test

Nous nous penchons aujourd’hui sur la FlashForge 5M Pro, une imprimante 3D qui répond à la tendance croissante des imprimantes Core XY fermées, réputées pour leur rapidité. Depuis la sortie de la Bambu Lab X1C, ces imprimantes gagnent en popularité sur le marché de l’impression 3D à filament. Ce test nous permettra d’analyser les forces et faiblesses éventuelles de la FlashForge Adventurer 5M Pro par rapport à ses concurrentes, notamment la Creality K1(C), la Qidi Tech X-Plus 3 et la Bambu Lab P1S.

Fiche technique Flashforge Adventurer 5M Pro

L’architecture de la FlashForge Adventurer 5M Pro repose sur un système Core XY avec un volume d’impression de 220 x 220 x 220 mm. Elle est montée sur des tiges linéaires en acier lisse et est équipée de trois vis trapézoïdales synchronisées par courroie pour l’axe Z.

Voici un aperçu détaillé des caractéristiques matérielles :

  • Filtration et circulation d’air : la 5M Pro est dotée d’un système de double circuit de circulation d’air, garantissant une meilleure stabilité thermique. Cela contribue à des impressions plus précises et à la réduction des variations de température.
  • Plateau PEI texturé : le plateau d’impression est recouvert d’une surface PEI texturée, offrant une excellente adhérence pour les impressions. Il est également facile à nettoyer.
  • Ventilation auxiliaire : pour un refroidissement optimal des impressions, la 5M Pro est équipée d’une ventilation auxiliaire. Cela permet de mieux gérer les surplombs et les détails fins.
  • Caméra et éclairage LED intégrés : la présence d’une caméra à l’intérieur de l’enceinte permet de surveiller les impressions à distance. L’éclairage LED intégré offre une visibilité suffisante pendant les impressions nocturnes.
  • Moteurs et Système de Tension des Courroies : à l’arrière de l’imprimante, vous trouverez les moteurs A et B du système de mouvement CoreXY. Le système de tension des courroies reste accessible sans avoir à ouvrir le panneau arrière.
  • Extrudeur Dual Gear et changement rapide de buse : la tête d’impression est équipée d’un extrudeur Dual Gear, assurant une alimentation fiable du filament. Un système de changement de buse sans outils, via deux gâchettes rouges, permet un remplacement rapide et aisé.
  • Composants électroniques : la carte mère 64 bits est animée par un SoC ARM AllWinner T113-S3, un CPU Dual Core A7 avec de la RAM DDR3 et de la mémoire ROM eMMC.
  • Connectivité : la 5M Pro dispose d’une prise USB à côté de l’écran TFT, d’une prise réseau RJ45 et d’une connectivité WiFi 2.4 et 5 GHz.

En somme, la FlashForge 5M Pro est une machine élégante avec des avantages uniques dans sa gamme de prix. Outre sa connectivité réseau complète, son système de buse à changement rapide et son éclairage intégré, elle se distingue en tant que seule imprimante Core XY de cette catégorie conçue pour imprimer le PLA de manière totalement close.

Pour permettre l’impression du PLA sans avoir à ouvrir la porte et le capot, FlashForge a mis en place un capteur de particules. Celui-ci active la circulation d’air externe lorsque du PLA est utilisé, ou maintient une chaleur interne nécessaire pour l’impression correcte de matériaux techniques tels que l’ABS ou l’ASA.

TechnologieFDM CoreXY
Volume maximal d’impression220 x 220 x 220 mm
Hauteur de couche0.1 à 0.4 mm avec buse de 0.4 mm
Type d’extrudeurDirect Drive “Dual Gear”
Température maximale de la buse280°C
Vitesse maximale d’impression600 mm/s
Accélération maximale20 000 mm/s²
Précision des axesX/Y 0.0125 mm ; Z 0.0025 mm
Débit de la buse32 mm3/s
Type de buseBuse à changement rapide
Surface d’impressionPlateau flexible magnétique PEI
Température maximale du plateau110°C
FiltrationHEPA + charbon actif
Nivellement du plateauCapteur de pression sur la buse
Auto-nivellement
Filaments compatiblesPLA, ABS, PETG, TPU, PA, ASA
ConnectivitéUSB A ; WiFi 2.4 et 5 Ghz
Autres fonctionsExtinction automatique ; caméra ;
capteur de fin de filament ; reprise
après coupure de courant
Dimensions38 x 40 x 45.3 cm hors porte bobine
Poids14.5 kg
ConcurrenceCreality K1 et K1C, Bambu Lab P1S, Qidi Tech
X-Smart 3
, X-Plus 3 et Q1 Pro
L'imprimante FlashForge Adventurer 5M Pro sur le comparateur

Comparatif Flashforge Adventurer 5M et 5M Pro

La 5M Pro est accompagnée d’une autre machine dans la gamme Adventurer. Ces deux imprimantes partagent des caractéristiques techniques similaires mais elles se distinguent par leur design. Flashforge a doté les Adventurer 5M et 5M Pro d’une capacité de déplacement rapide atteignant 600 mm/s pour 20 000 mm/s² d’accélération. Toutes deux disposent d’une connectivité réseau Ethernet et WiFi intégrée. La 5M Pro offre le support d’une plus grande variété de filaments, notamment ceux nécessitant une enceinte fermée, car la 5M est une imprimante CoreXY ouverte.
La FlashForge 5M se démarque par son prix très compétitif pour une imprimante CoreXY mais elle ne possède pas de caméra pour filmer et surveiller les impressions, ni de bandeau LED, ni de système de filtration d’origine, ce qui est logique une imprimante non close.

Flashforge Adventurer 5M vs 5M Pro
Fiche technique FlashForge Adventurer 5M

Déballage (unboxing)

La FlashForge 5M Pro est soigneusement emballée dans un carton protégé par de la mousse FOAM et des coins en carton renforcés. Le déballage est rapide : il suffit de sortir l’imprimante complète du carton puis de son emballage plastique. Le contenu du carton comprend l’imprimante, 250g de filament PLA Blue Titanium et divers accessoires, dont un tube de colle liquide et une buse de 0,6 mm en plus de celle de 0,4 mm déjà montée sur l’imprimante.

Montage Flashforge Adventurer 5M Pro

Cette étape est presque inexistante, tout comme pour les Bambu Lab P1S et X1C, les Qidi X-Plus 3 et X-Max 3 ou encore la Creality K1, il suffit de retirer la mousse interne et quelques vis qui maintiennent le plateau et la tête d’impression en place durant le transport.

Et voilà, c’est déjà terminé ! Il ne reste plus qu’à démarrer l’imprimante.

Mise en route de la Flashforge 5M Pro

Lors du premier démarrage, vous avez la possibilité de choisir la langue d’utilisation, français inclus. Ensuite, l’imprimante vous demande de vérifier si les vis de retenue ont bien été retirées et si aucun corps étranger ne se trouve sur ou sous le plateau.

Une fois ces vérifications effectuées, l’imprimante passera en auto-configuration, étape pendant laquelle il vous suffira d’attendre et de suivre les indications à l’écran. A la fin de ce processus, il ne vous restera éventuellement plus qu’à connecter l’imprimante à votre réseau Wi-Fi pour une utilisation à distance. La bonne nouvelle, c’est que la FlashForge 5M Pro prend en charge à la fois les Wi-Fi 2.4 GHz et 5 GHz.

Vous voilà prêt à explorer les possibilités de cette imprimante !

Impression de test (PLA)

Pour notre première impression de test avec la FlashForge 5M Pro, nous avons utilisé un modèle fourni sur la clé USB offerte avec l’imprimante. Il s’agit d’un hand spinner entièrement imprimé en PLA. Ce type d’impression nécessite un calibrage précis de l’imprimante et de l’extrudeur pour garantir la mobilité fluide des différentes parties de l’engrenage.

FlashForge 5M Pro hand spinner imprimé en 3D

L’impression a été réalisée après mise en route, sans aucun ajustement préalable.

Logiciel slicer

La gamme FlashForge 5M est livrée avec un écosystème complet, une application mobile devrait bientôt être disponible et un trancheur maison est proposé pour ordinateur Windows, Mac et Linux, avec des profils préconfigurés pour les imprimantes 5M et 5M Pro.

FlashPrint 5 est le nom de ce logiciel fourni par FlashForge pour l’ensemble de ses imprimantes à dépôt de filament. Tout comme Prusa Slicer, SuperSlicer, Orca Slicer ou encore Bambu Studio (pour n’en citer que quelques-uns), il est basé sur Silc3r. Son interface est minimaliste et facile à prendre en main, surtout dans le mode de base où l’interaction avec le profil est limitée. Cependant, un mode expert est disponible pour les utilisateurs chevronnés qui ont besoin d’un contrôle plus avancé sur les paramètres de tranchage.

La fenêtre principale de FlashPrint 5 permet d’interagir avec l’objet pour le placement, l’ajout de supports ou encore la découpe de la pièce à imprimer en plusieurs morceaux. En cliquant sur le bouton “Commencer le tranchage”, vous accéderez à la fenêtre de tranchage en mode basique ou expert, en fonction du mode précédemment utilisé. En mode basique, vous pouvez uniquement ajuster la taille de la buse et le type de filament utilisé. Pour plus de possibilités, il faudra passer en mode expert.

Bien que FlashPrint 5 donne de bons résultats et fonctionne correctement, je trouve qu’il est légèrement moins performant que Orca Slicer en ce qui concerne la gestion des supports. L’utilisation de Orca Slicer reste préférable selon moi pour certaines options avancées qui manquent encore sous FlashPrint 5.

Cependant, FlashForge a rapidement réagi en proposant des profils officiels pour Orca Slicer, spécifiquement pour les imprimantes FF 5M et 5M Pro. De plus, la nouvelle version d’Orca Slicer V2 permettra une interconnexion réseau avec l’imprimante, ce qui n’était possible qu’avec FlashPrint 5 jusqu’à présent.
N’hésitez pas à explorer les nouvelles options de Orca Slicer 2 pour optimiser vos impressions 3D !

D’autres impressions en PLA

J’ai également réalisé plusieurs autres impressions en PLA pour tester les capacités de l’imprimante FlashForge Adventure 5M Pro. Voici quelques exemples :

  • Fleurs de Vie : ces motifs complexes provoquent une rétraction importante, ce qui est idéal pour tester la performance de l’extrudeur.
  • Bouddhas : des figurines détaillées pour évaluer la précision et la qualité d’impression.
  • Benchy : le célèbre bateau de test, imprimé en moins de 15 minutes. Malgré un filament légèrement humide, le résultat était satisfaisant. J’ai utilisé FlashPrint 5 pour le tranchage.
  • Sabre Laser “Print in Place” : un modèle complexe qui s’imprime en une seule pièce sans assemblage. Un bon test pour vérifier la précision et la tolérance d’impression.
  • Support pour pots de peinture Citadel : un accessoire pratique pour les amateurs de modélisme et de peinture.
  • Petit Chevalet pour réalisations Hueforge : un support astucieux pour exposer nos créations artistiques.

La première série d’impression a été tranché avec FlashPrint 5. La seconde a quant à elle été tranchée avec Orca Slicer en utilisant les profils officiels de FlashForge. Je dois dire que les résultats sont impressionnants !

N’hésitez pas à explorer davantage les possibilités de votre FlashForge 5M Pro et à laisser libre cours à votre créativité !

Forum français FlashForge

Impression en ABS

L’un des avantages d’une imprimante CoreXY entièrement close est la facilité d’impression de matériaux techniques tels que l’ABS, l’ASA, le PA (Nylon) ou encore le PC (Polycarbonate).

J’étais donc ravi de pouvoir tester l’impression de pièces en ABS, ABS+ et ASA sur cette imprimante. L’un de mes projets en attente est la réalisation d’une imprimante 3D Core XY appelée “The100“, dont le châssis est entièrement imprimé en filament. Bien que ce projet soit initialement conçu pour être réalisé en PLA, j’ai préféré utiliser de l’ABS pour avoir la possibilité de fermer l’imprimante ultérieurement si nécessaire.

Pour être honnête, j’ai rencontré 1 ou 2 échecs d’impression sur des pièces avec des porte-à-faux très importants. Cela m’a demandé plusieurs essais pour obtenir les meilleurs réglages possibles des supports. Mon principal problème était lié au Z-offset de 0,2 mm entre l’interface de support et la première couche de la zone en porte-à-faux, qui provoquait du warping. Dans mon cas, ajuster le Z-offset de l’interface de support à des valeurs de 0,08 à 0,06 mm m’a permis d’obtenir non seulement un rendu parfait de la couche en porte-à-faux, mais surtout de retirer très facilement les supports. Au final, le rendu de mes pièces est tout simplement parfait.

J’ai testé différents filaments ABS+ et ABS provenant de chez eSun, Geeetech et ArianePlast. Tous ces filaments s’impriment facilement. Cependant, le filament eSun, en raison de sa régularité de calibre moins constante, a donné un rendu visuel des couches moins beau comme si l’on avait de la sur-extrusion.

Ci-dessous, je vous montre le rendu des premières pièces imprimées avec le filament Esun ABS+. On peut constater que le rendu des couches n’est pas optimal d’un point de vue esthétique, mais le dessus et le dessous sont bien meilleurs par rapport à la même pièce imprimée en PETG sur ma Creality CR-10S Pro.

En utilisant le filament ABS+ Geeetech et en ajustant les paramètres de Z-Offset de l’interface de support, le résultat est tout simplement excellent encore une fois, comme le montrent les photos ci-dessous.

Changement de buse rapide

FlashForge a équipé sa 5M Pro d’un changement rapide de buse pour faciliter l’opération et éviter de casser un composant. La procédure est très simple, avec explications orales et visuelles dans cette courte vidéo.

Améliorations et upgrades de la 5M Pro

La FlashForge Adventurer 5M Pro est une imprimante déjà très performante dans sa configuration d’origine. Il existe tout de même quelques améliorations et mises à niveau possibles pour répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs. Voici deux points à considérer :

  1. Le principal point d’amélioration concerne la position du porte bobine, situé à l’arrière de l’imprimante. Certains utilisateurs peuvent trouver cela gênant. Des solutions existent pour le déplacer vers le côté droit de l’imprimante. Personnellement, j’apprécie une solution bien pensée qui permet un déroulement de la bobine sans friction, elle est disponible sur Printable.
  2. Le deuxième élément qui peut déranger est lié au firmware propriétaire. FlashForge a cependant ouvert un projet sur GitHub pour une version bêta de Klipper destinée à la série 5M. Il est important de noter que ce passage à Klipper ne permet plus la couverture de la garantie, en tout cas d’un point de vue logiciel. Si vous décidez de passer sous Klipper, vous serez donc livrés à vous-même.

En somme, la FlashForge 5M Pro est très bien équipée et le constructeur assure un suivi régulier de son firmware qui reste pour le moins excellent.

Notes et conclusion

Qualité d'impression - 9.5
Fiabilité - 9.5
Logiciel - 10
Utilisation - 9.5
Rapport qualité / prix - 9

9.5

/10

Points forts
  • Simplicité
  • Qualité d'impression
  • Vitesse d'impression
  • WiFi 2.4 et 5 GHz et Ethernet
  • Profils OrcaSlicer et FlashPrint 5 de qualité
  • Nivellement 100% automatique
  • Enceinte fermée avec capteur de particules
  • Filtration d'air interne et externe
  • Impression PLA imprimante close
  • Nuisance sonore qui reste correcte
  • Buse à changement ultra rapide
  • Wiki FlashForge pour la gamme Adventurer 5M
  • Extinction automatique après fin d'impression
  • Bouton On/Off en facade
  • Caméra et éclairage LED de série
  • Qualité de fabrication
  • Imprimante compacte
  • Bon rapport qualité / prix
Points faibles
  • La caméra pourrait être de qualité supérieure
  • Les vidéos timelapse ont une compression et un rendu qui pourraient être meilleur
  • Firmware propriétaire (mais un Klipper existe)
  • Ventilation de l'électronique qui tourne imprimante éteinte
  • Support de bobine à l'arrière
La FlashForge Adventurer 5M Pro se positionne comme une imprimante 3D polyvalente et performante, elle constitue une concurrente sérieuse sur le marché des imprimantes Core XY rapides disponibles à un prix inférieur à 800€.
L’impression en PLA a donné d’excellents résultats, tandis que l’impression en ABS a révélé tout le potentiel de cette imprimante aux performances excellentes. Elle présente également des atouts indéniables et uniques, tels qu’un système de buse facile et rapide à changer, la capacité d’adapter automatiquement le recyclage d’air pour l’impression de matières techniques et du PLA en mode fermé, la présence du Wi-Fi 5 GHz, ainsi que l’extinction automatique après impression.
Bien que le firmware propriétaire puisse être un point de friction pour certains, l’ouverture vers Klipper offre une alternative intéressante pour les utilisateurs expérimentés qui préfèrent un système plus ouvert et open source.
En somme, la FlashForge Adventurer 5M Pro allie performances, facilité d’utilisation et un écosystème soigné. Que vous soyez un créateur passionné ou un professionnel exigeant, cette imprimante saura répondre à vos besoins. Cependant, la seule réelle faiblesse de la gamme Adventurer 5M réside dans son format limité à un volume de 220 x 220 x 220 mm alors que la concurrence propose des gammes plus complètes avec au moins une machine au format plus généreux.
N’hésitez pas à passer sur le forum Flashforge et plus particulièrement sur mon topic de la 5M Pro pour partager vos réalisations et demander de l'aide !
Vous pouvez aussi comparer les prix de vente de la Flashforge Adventurer 5M Pro entre les différents revendeurs de la marque.

Acheter

A propos de MrMagounet

MrMagounet
Informaticien depuis fin des années 90 avec une formation initiale en électrotechnique, je me suis toujours intéressé à la réalisation de projets mêlant électronique et informatique, que ce soit dans l'audio pour la réalisation d'ampli à lampe, enceinte ou pour la réalisation d'autres types de projets. La découverte de l'impression 3D a été une révélation pour moi car elle permet d'aller plus loin dans la conception et la réalisation de nos projets.
MrMagounet
MrMagounet

Derniers articles de MrMagounet (see all)

A lire

meilleure imprimante 3D multi couleurs entrée de gamme la moins chère v3

Bambu Lab A1 mini, l’imprimante 3D multi-couleurs la moins chère du marché

Depuis des années, l’impression 3D séduit le grand public par l’effet magique de créer un …

Laisser votre impression

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *